AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sleepwalkers (1992, Mick Garris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11981
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Jeu 2 Mai - 0:45


Synopsis: Charles Brady et sa mère Mary sont les derniers survivants d'une race de chasseurs nocturnes, qui n'appartient pas à notre monde. Ce sont des félidés ne pouvant rester en vie qu'en se nourrissant de la force vitale d'une jeune vierge. Capables de se métamorphoser et de cacher leur apparence de fauve sous un aspect humain rassurant, ils s'installent à Travis, petite ville tranquille de l'Indiana, et se mettent en chasse. Une seule chose peut les tuer : les chats.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11981
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Jeu 2 Mai - 1:04

Sleepwalkers possède l'une de ces pochettes invitantes, une que je croise au club vidéo depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir.

Pourtant, il n'y a rien de particulièrement trépidant qui s'y cache!

Stephen King, qui est pourtant LE romancier d'épouvante américain par excellence, échoue cruellement dans sa tentative d'écrire un scénario. On y retrouve sa patte, mais maladroitement étampée partout dans le film. Sleepwalkers est un peu nono et tout sauf invitant. L'histoire me fait songer à Cruel Intentions et Twilight.

King est beaucoup plus efficace en tant que romancier qu'au cinéma. Ses adaptations semblent toujours beaucoup trop légères (peut-être un effet traître des années 80) par rapport au contenu duquel elles sont tirées.

Quant à lui, Mick Garris, un gars qui a bâti l'essentiel de sa filmographie grâce au travail de Stephen King, démontre ici clairement pourquoi on lui accorde aussi peu de crédit de nos jours. Sa mise en scène est peu inspirante. Il enfonce régulièrement Sleepwalkers dans la boue.

Reste tout de même plusieurs éléments sympathiques. Mädchen Amick est mignonne comme tout (Garris a au moins du goût à ce niveau là) et la dernière bobine du film est excitante, contrairement à ce qui la précède.

Puis j'ai de la sympathie pour les chats.

Puis y'a les caméos de Joe Dante, John Landis, Clive Barker, Tobe Hooper et SK.

Bref, un film loin d'être exécrable mais tout de même plutôt décevant. L'histoire est souvent bête comme ses pieds et Sleepwalkers a de plus été plutôt mal porté à l'écran par Garris.

2.5/5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11981
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Sam 25 Mai - 9:58

Je savais que ce maudit film là plagiait outrageusement une autre oeuvre que j'avais déjà vue, mais ma cervelle n'arrivait pas à se souvenir.

Cat People 1982.

Sleepwalkers, c'est un remake cheap de ce film là. En plus, il ne lui accorde aucun crédit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Mr. Horreur Web
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Sam 25 Mai - 10:02

À part le côté félin, et encore, je trouve les ressemblances anecdotiques.

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11981
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Sam 25 Mai - 10:06

Mr. Horreur Web a écrit:
À part le côté félin, et encore, je trouve les ressemblances anecdotiques.

La relation incestueuse entre des félins-garous qui sont les deux derniers représentants de leur race? Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Mr. Horreur Web
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Sam 25 Mai - 10:13

Ouin... Embarassed

Mais le ton des deux films est à l'opposé. Et moi, je pardonne tout à un film mettant en vedette Alice Krige! Double Embarassed

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11981
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Sam 25 Mai - 10:18

Mr. Horreur Web a écrit:
Ouin... Embarassed

Mais le ton des deux films est à l'opposé. Et moi, je pardonne tout à un film mettant en vedette Alice Krige! Double Embarassed

Sleepwalkers n'est pas nul non plus.

Disons qu'il reflète bien le cinéma d'horreur de son époque.


On dirait que les 80's était un gros party qui ne discontinuait pas et que le début des années 90 et le lendemain de veille pour le cinéma d'horreur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Jeu 30 Juin - 16:00

Sleepwalkers (1992, Mick Garris)

Difficile de croire que ce film soit sortie au cinéma vu la gueule de TV-film qu'il se paye, et qu'il ait chopé par la même occasion une interdiction au moins de 16 ans. Donc Sleepwalkers a toute les caractéristiques de la petite histoire horrifique qui aurait pu être torché en 30 minutes dans un film a sketches. Il n'est pas mauvais mais il a de gros défauts, déjà le casting est flinguer, quand les caméos dont certains même pas crédité, sont plus crédibles que les têtes d'affiches il y a de quoi se pendre. Ensuite l'histoire des félidés est assez chaotique, on ne sait pas qui ils sont ni d'où ils viennent et leurs mode de vie ou de survie est tout sauf crédible, 10 bourdes a la minutes! Columbo les auraient coffrés dans l'ouverture tellement ils sont incompétents dans leurs mise a mort. Pour finir les effets spéciaux sont une abomination et la je mets tout dans le lot, du caoutchouc jusqu'au SFX de transformation... Faut imaginer leurs têtes au naturel, un mix entre Jacquouille la fripouille en rat dans Les Visiteurs et Ron Perlman dans la série La belle et la Bete, une barre de rire a chaque transformation! En gros, seul le pétage de câble de la maman incestueuse boostera le film dans la dernière demi heure, avec un bon bain de sang.
2/5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleepwalkers (1992, Mick Garris)   Aujourd'hui à 19:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleepwalkers (1992, Mick Garris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Shining (1997, Mick Garris)
» Chocolate (2005, Mick Garris)
» Desperation (2006, Mick Garris)
» Mick Garris
» Shining - Mick Garris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: