AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   Lun 13 Oct - 16:57

THE PURGE ANARCHY (american nightmare 2)








Meilleur que le premier opus, plus porté sur l'action que la passivité, au moins on peut imaginer l’intérêt d'une journée de purge dans une société idéalement pensée et futuriste. Le scénario est bien conçu, mais je trouve quand même que l'idée n'est pas exploité au mieux et dans sa totalité. Ça reste un bon divertissement mais pas un grand film. 6.5/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9771
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   Jeu 30 Oct - 8:07

The Purge: Anarchy de James DeMonaco - 4,25/5

The Purge: Anarchy est une suite vraiment bonne, bien meilleure que le premier opus. Fini le huis clos! Dans cet opus, on suit, dans les rues d’une ville, différents personnages, tel un couple, une mère et sa fille, ainsi qu’un homme seul. Ceux-ci tentent de survivre, pendant le déroulement de la purge. Mais, évidemment, cela ne va pas être des plus faciles, avec différents groupes à leur poursuite. On regrettera que les gentils du film soit clichés et peu attachants. Sinon, l’action ne manque pas. Certaines scènes sont vraiment nice, dont celles avec le loup-solitaire et sa grosse mitraillette. Par contre, cela aurait pu être plus violent. À part ça, le suspense est bien entretenu. J’ai trouvé l’idée avec les riches très bonne. Mais, cela aurait pu être encore plus meilleure, avec un segment à la Hostel. Aussi, j’ai été un peu déçu, qu’on ne voit pas plus le sort réservé au grand-père. Au final, bien que j’en espérais davantage, The Purge: Anarchy est une suite qui m’a bien divertit et dont les suites vont pleuvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
GOLDENMAN189
Pas encore mort
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   Ven 31 Oct - 8:44

en espérant qu'il fasse mieux que le 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   Ven 31 Oct - 9:40

svp pas trop de suite quand même!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   Jeu 1 Jan - 20:10


La première baise, c'est souvent assez peu intéressant! Vous avez beaucoup de poids sur les épaules, vous êtes nerveux et vous ne savez même pas comment vous s'y prendre. Donc, plus souvent qu'autrement, vous êtes ordinaires, voire mauvais! C'est un peu le même constat que j'ai eu avec The Purge, la fameuse production horrifique du studio Blumhouse Productions (la saga Paranormal Activity, Insidious, Sinister, Ouija et l'excellent Oculus), qui livrait la marchandise avec paresse et maladresse à la fois! Comme le disait à peu près toutes les critiques du moment, ce qui handicapait The Purge était que, avec son concept original et avant-gardiste, The Purge le livrait timidement en nous confinant aux déboires d'une famille dans une maison! James DeMonaco aura pourtant entendu nôtre mécontentement et, même pas une année après son prédécesseur, The Purge : Anarchy amène la purge dehors! Même si mes attentes étaient basses, elles ne l'étaient pas autant que le volet de 2013!

Prennent place un an après les événements du premier volet, The Purge : Anarchy met action à Los Angeles, là-bas certains se préparent pour la purge et d'autres ce réfugient pour être à-l'abris d'un massacre potentiel. Cette nuit de l'an 2023 place son action sur plusieurs personnages. Tout d'abord, vous avez Leo Barnes, un policier droit dont le fils à été tuer par un homme. Pour ce geste non-puni, Barnes participe volontairement à la purge pour tuer l'assassin de son fils. De façon coïncidente, on retrouve la même nuit un couple, Shane et Liz, qui tombent en panne et doivent fuir une troupe de motards masqués! En même temps, on suit Eva et sa fille Cali, qui seront la cible de policiers corrompus! Tout ce bon monde auront un calvaire sans fins lors de cette purge.

Mon comparatif de départ avec la première baise n'était pas si mauvais que ça. Puisque, généralement, on s'améliore à chaque baise! En effet, sous ces airs de suites écervelées The Purge : Anarchy cache un bien meilleur résultat que son prédécesseur. Abandonnent totalement ces bases de home invasion cliché et malodorant, cette suite s’accommode d'un style où l'action et l'horreur se réunissent de façon fluide telle du beurre d'arachides et de la confiture! Ce n'est peut-être pas parfait, mais où le volet de 2013 était long et paresseux, sa suite livre des concepts intéressants et présente plusieurs opportunités bien tendues! Tout d'abord, d'offrir une expansion à la mythologie autour de la purge à-travers les personnes pauvres tuées pour enlever des taxes est une excellente idée.

Pour autant, The Purge : Anarchy ne serait aussi bon sans son ambiance nerveuse et son envie d'offrir aux spectateurs la marchandise! Quand ce n'est pas des fusils, on place des Gatling gun et des motards excentriques qui n'ont rien à envier aux maniaques masqués du premier volet! Puis, même si elle est courte, la fameuse séquence dans un tunnel, avec des criminels qui roulant en voiture et tirant partout, est délectable à souhait. On sera peut-être un peu déçu que cette suite ne présente que des meurtres aux fusils... mais c'est se plaindre le ventre plein!

L'autre grosse qualité est définitivement de couvrir un gros volet sur les riches excentriques qui utilisent des citoyens pour des jeux sadiques dignes de The Hunger Games! Bien qu'on soit loin d'un Battle Royale, on place la barre haute malgré tout avec une noirceur complète et des visions à infrarouges. D'ailleurs, comparativement au premier volet, le fait d'avoir un policier expérimenté permet d'offrir un côté excitent et des combats dynamiques!

Cette suite à aussi le mérite de mettre en valeur plusieurs revirements inattendus qui viennent sans cesse mettre un solide coup dans les attentes. Si The Purge pouvait paraître avare sur ce point, sa suite s'en permet beaucoup et nous tire le tapis de sous les pieds à bien des reprises. D'ailleurs, même si on sent que, tout comme le premier, The Purge : Anarchy ne mettra pas souvent en danger ces personnages, il tente à bien des reprises de brouiller les cartes stratégiques! La fameuse séquence où les personnages se rendent chez l'amie d'un protagonistes se termine sur une note jouissive!

Si vous avez lu ma critique du premier volet, vous le savez, j'ai détesté éperdument la famille séquestrée dans leur maison jouée par Ethan Hawke et Lena Headey! D'habitude bons, les acteurs étaient tous médiocres et dans un malaise constants dans The Purge. Bien qu'on ne touche pas la perfection ici, nos personnages de The Purge : Anarchy ont le mérite d'offrir un certain charisme et des scènes de dialogues qui ont du panache! Le fameux couple jouer par Zach Gilford (The Last Winter) et Kiele Sanchez sont très attachants et nous donnent plusieurs scènes qui aident à apprécier leurs personnages! Bien que n'étant pas la perle du charisme, Frank Grillo (Homefront) livre la marchandise et prouve encore une fois son talent pour la MMA... en n'affrontent pas Jason Statham cette fois-ci!

Côté technique, c'est le up-grade total! Bien que livrant une réalisation aussi ordinaire que son volet précédent, James DeMonaco à par exemple la chance d'être bien entourer! Nathan Whitehead offre une trame sonore enlevante et diablement stressante dans les moments opportuns. En ayant offert une direction photo si ordinaire dans le premier opus, il est étonnant que Jacques Jouffret se rattrape avec autant d'ingéniosité ici! Souvent lugubre et désertique, les environnements de The Purge : Anarchy bénéficient beaucoup des couleurs de Jouffret! Autrement, Peter Gvozdas offre un montage très dynamique et plutôt rapide, mais qui est adapté au bon long-métrage!

Pour ce qui est des défauts, vous l'aurez deviner, il s'agit des personnages joués par Carmen Ejogo et Zoë Soul. Ceux-ci sont antipathiques, creux et souvent agressants! C'est surtout le cas de Zoë Soul qui vient souvent pauser trop de questions. Autrement, la finale est un peu faible et facile, sachant qu'on offrait un court instant une voie sombre et pessimiste. Par exemple, tout comme le premier volet, la finale offre une porte ouverte intéressante.

Bien que pas parfait et pas du tout du grand art, The Purge : Anarchy est un peu la suite supérieure qui arrive très rarement. Elle corrige les défauts de son prédécesseur et amène plus loin son concept et la mythologie autour de la purge. Bien que certains auront un goût amer pour ceci, le côté action et horreur apporte une grosse dose d'intérêt qui serait un croisement entre Mad Max et Escape From New York! Puis, avec son concept d'offrir une suite par an qui n'à aucun lien avec son prédécesseur, la saga The Purge s'offre des possibilités infinies... donc, on attend très vite The Purge 3 pour 2015!

Note : 4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9771
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   Ven 20 Mar - 12:34

Revu:

The Purge: Anarchy de James DeMonaco - 4,25/5

Toujours aussi bonne cette suite! Une suite qui surpasse l’original, en étant différente et plus divertissante. Pas de huis clos ici! On se balade dans les rues. Il y a des gens qui tentent de survivre et d’autres, qui assouvissent leur plaisir de tuer. L’action ne manque pas. Il y a un bon suspense. Certaines scènes sont assez violentes, bien que cela aurait pu l’être encore plus. L’idée avec les riches se la jouant à la Hostel m’a bien plu, mais elle aurait pu être davantage développée. J’ai aussi bien aimé le groupe de révolutionnaire, qui pourrait bien être plus présent dans le prochain opus. Et, le générique de fin est vraiment nice, du moins la première minute. Bref, The Purge: Anarchy est une suite très divertissante et violente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» The Purge: Anarchy (2014, James DeMonaco)
» The Purge de James DeMonaco avec Ethan Hawke
» The Purge: Election Year (2016,James DeMonaco)
» Guardians of the Galaxy (2014,James Gunn)
» Sons Of Anarchy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: