AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Room (2005, Tommy Wiseau)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Mar 24 Déc - 1:50


Voici ce qui s'apparente au pire film de tous les temps, mais aussi le film le plus divertissant de tous les temps. Prenez le temps d'en dire du bien comme du mal!

Synopsis : Johnny est très amoureux de sa fiancée Lisa, qu'il a l'intention d'épouser. Mais cette dernière ne l'aime plus vraiment et le trompe avec Mark.

Ce film est devenu un film culte, particulièrement à Los Angeles, où il est joué mensuellement en tant que midnight movie, pour l'humour involontaire perçu par de nombreux membres du public. En réponse à la popularité du film, Tommy Wiseau annonce que l'humour du film était intentionnel, et avance son film en tant que comédie noire, bien que cette affirmation soit généralement mise en doute par le public. Selon certains analyses, le film mettrait en exergue le narcissisme de son auteur, qui semble confirmé par le fait qu'il cumule plusieurs fonctions dans le film (producteur, réalisateur, scénariste, acteur principal) et que l'affiche du film ne montre que son visage en gros plan, mais surtout parce que son personnage est couvert d'éloges pendant tout le film.

La critique de Nanarland : http://www.nanarland.com/Chroniques/Main.php?id_film=room

La critique vidéo du 7e Démenti : http://www.youtube.com/watch?v=M9VFO4eQbMA






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Hans-Landa
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1385
Age : 30
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Mer 25 Déc - 2:49

Oh hi Mark!

Mon seul rêve serait de voir ce film en entier un jour. Il y a deux catégories de mauvais réalisateur, celui qui n'a aucun talent et l'autre qui est tout de même sincère dans sa démarche, ce qui rend son travail sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Mer 25 Déc - 8:57

Hans-Landa a écrit:
Oh hi Mark!

Mon seul rêve serait de voir ce film en entier un jour. Il y a deux catégories de mauvais réalisateur, celui qui n'a aucun talent et l'autre qui est tout de même sincère dans sa démarche, ce qui rend son travail sympathique.

Il y aurait une troisième catégorie : Ceux qui ont le narcissisme dans le tapis, on le budget pour faire un film, avec aucun talent sous la cravate, mais se disent que ce sera facile à faire!

Qu'est-ce qui en sort ? The Room!

C'est certainement le film le plus mal fait que j'ai vu, avec une réalisation catastrophique, des acteurs qui ne sont clairement pas à l'aise et une direction technique casse-gueule.

Pourtant, The Room est très divertissant, remplis de petits détails cocasses et possède des bizarreries techniques étranges (cette manie à Tommy Wiseau à inclure du football partout ou encore ces fonds verts inutiles) que le tout en devient un moment ultra sympathique.

Il ne faut juste pas s'attendre à quelques-choses de réussit, mais à un truc qui te donnera un sacré moment de rire!

5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Lun 30 Juin - 16:36


The Room est l’un des plus grands monuments du cinéma en entier. Si le Voyage de Chichiro et Fantasia sont les étoiles influentes du genre de l’animation ou comme Star Wars l’est pour le genre de la science-fiction. The Room est sans exception le monument du cinéma médiocre.

L’histoire est celui de Johnny (joué par le réalisateur, scénariste, acteur principal, producteur et producteur exécutif; Tommy Wiseau). C’est un riche banquier qui vit dans son appartement aux cadres avec des photos de cuillères. Il partage sa vie avec Lisa (jouée par Juliette Danielle), une jeune femme qui est la seule à posséder un cerveau dans ce film!
Celle-ci commence à trouver son futur mari ennuyant à vivre avec et au lieu de lui donner une seconde chance. Elle le trompe avec son meilleur ami Mark (joué par Greg Sestero). À partir de là, le secret tapi dans l’ombre commencera à tout faire dégénérer dans la vie de ce trio romantique…Sans oublier dans l’intrigue les multiples scènes de sexe ennuyantes, une tragédie à propos de sous-vêtements, des écrans verts absolument inutiles et sûrement les pires dialogues jamais écrits dans l’histoire de l’art en général.



Ouais…Comme vous pouvez le constater, The Room est un drame qui ne reflète pas vraiment la vie d’un être humain en société. D’ailleurs, l’histoire à l’air d’être écrite par un être extraterrestre qui essaye de copier via un script la situation d’un trio amoureux. C’est comme si quelqu’un qui ne connait presque rien de la Chine essayerait d’écrire du chinois sans rien y comprendre.
Mais ça fait de The Room un film totalement unique. Le chaos social dans les relations entre les personnages est tellement mauvais que s’en est absurde. Je pense d’ailleurs que c’est pour ça que tout le monde connais par cœur les personnages après juste une séance. Aussi, ce chef-d’œuvre est tellement mémorable que j’en suis venu à dire 56% des dialogues par-dessus ceux des personnages. Pour ceux qui n’ont pas vu ce futur (et présent) classique, je vous en donne un exemple;

-How’s been work today?
-Oh pretty good, we got a new client at the bank and we make a lot of money.
-Who is it?
-I cannot tell you it’s confidential.
-Ah come on why not!
-No I can’t! Anyway how is your sex life?


Pis ça mesdames et messieurs, ce n’est que le pic de l’immense iceberg d’absurdité social que nous offre ce film.

Il y a un autre point que je ne pense pas que grand monde a remarqué. C’est celui de la composition musicale. Jamais et je dis bien jamais, je n’ai entendu une musique de film aussi…Faites pour les vieux. Ouais c’est ça! La trame sonore symbolise purement l’idée qu’on peut se faire d’un téléfilm fait pour les p’tits vieux dans les années 90. Malgré quelques chansons telles que I Will ou Crazy , la musique de The Room est purement quétaine!


Mais si le film possède un véritable défaut, c’est sa réalisation. Bourrés d’erreurs techniques et narratives et ainsi qu’une mauvaise gestion de budget (à ce qu’il parait, ce film aurait couté 6 millions alors qu’il a l’air d’être fait avec un 20 000$). D’ailleurs, y’a des trucs qui auraient pu donner un meilleur résultat s’ils avaient étés faits de la manière la plus simple. Au lieu de faire un décor de toit d’immeuble avec un écran vert. Apporte dont ta caméra et ton équipe sur le toit d’un immeuble! Ou encore, au lieu de faire le décor de l’appartement, filme dont dans l’appartement du technicien qui est le meilleur en termes de visuel mobilier!
Mais non, Mr. Wiseau a préféré se prétendre être un vrai cinéaste et il a pris des techniques plus coûteuses qui ont donnés une moins bonne qualité. Sachez que la prétention est l’une des pires choses pour un artiste, il faut rester soi-même (comme Tarantino ou Lars Von Trier) sinon on termine comme Michael Bay.


The Room est l’un des films les plus vénérés. Avec son statut culte qui continue de grandir et sa popularité contagieuse, ce film est l’un des plus grands monuments du cinéma. Il symbolise parfaitement son genre et je pourrais même dire qu’il est le Citizen Kane des mauvais films.

5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Jeu 4 Déc - 4:12


Au début des années 2000, un certain Tommy Wiseau eut une somme d'argent assez grande pour réalisé un film. Était-il riche ? A-t-il reçu un héritage ? Il fut gagnant à la loterie ? Sa dernière conquête lui a fait du mal ? On le saura jamais! Toujours fut-il que Wiseau décida de réalisé un long-métrage dramatique mélangé à du soap opera. Son nom ? The Room. Cette oeuvre fut construite en 7 mois de tournage pénible où Wiseau était à la fois réalisateur, scénariste, producteur, producteur exécutif et acteur principal! Montant le film et fin prêt à le sortir en salles, en disant qu'il s'agissait d'un drame humain (il se prenait autant au sérieux que ça!), Wiseau eut une surprise de taille : Une hilarité générale dans les projections "test" et les avants-premières! De là débuta le succès phénoménal de The Room devenant un film culte et fut appelé "le meilleur pire film de tous les temps". Le film prend une ampleur si grande que Greg Sestero écrit en 2013 un roman, The Disaster Artist: My Life Inside The Room, qui devenu un succès et que James Franco adaptera prochainement!

The Room raconte l'histoire de Johnny, un banquier riche sur le point d'avoir une promotion. Alors qu'il est un ami sur qui on peut toujours compter, qui est responsable, droit et des plus gentils, il ne pourrait être plus heureux sans Lisa, sa future wife! Par-contre, fatigué de Johnny qu'elle trouve "boring", Lisa commence à se remettre en question sur son amour pour lui et le trompe avec Mark, le meilleur ami de Johnny! C'est alors que l'univers de Lisa devient compliqué, et fait une machination machiavélique pour détruire Johnny. Ne se rendent compte de rien au départ, les méchancetés de Lisa commenceront à détruire Johnny pour le rendre au point de non-retour! Dans cette aventure noire et remplis de complots, nous suivront Denny, un jeune adolescent excentrique, Mike et Michelle, un couple dérangé, et Claudette, qui a un "breast cancer"!

Johnny : Hi, babe. I have something for you.

Si le synopsis vous met dans un contexte de The Young And The Restless (plus connu sous le nom de Les Feux de L'amour), c'est en effet ce qui en sort... par-contre, c'est dans une enveloppe catastrophique que The Room se présente! De part la réalisation, la direction photo, les acteurs, le montage, le scénario ou même les décors sur fond vert (oui, il y en a!), The Room est une véritable médiocrité divertissante dont il est difficile de ne pas rire sur plusieurs points. Attaquons tout d'abord le côté technique, The Room est un véritable résultat bâclé. Visiblement sans expérimentation en ce qui concerne le cinéma, Tommy Wiseau tente un peu n'importe quoi pour venir à bout de son film. Les plans trop prêt du visage, les cadrages malhabiles ou les décisions visuelles douteuses ne sont pas rares (surtout ces scènes se passent dans les escaliers). C'est aussi de par la fameuse pièce suggérée dans le titre qui fait tâche! C'est terne, mal propre et à aucun moment on ne sent de naturels dans cette maison.

Pourtant, Tommy Wiseau empire la situation avec son scénario bâclé, remplis de troues scénaristiques impensables. Dans cette histoire, on fait fit d'intrigues importantes qui pourraient rendre The Room plus complexe, mais ce n'est pas le cas et ce long-métrage souffrira du manque total de discernement de son auteur au-travers de son narcissisme béant! Dans The Room on n'à pas moins de deux intrigues incomplètes, trois amis qui disparaissent sans explication (certainement décroché du projet) et des mises en situations ridicules où les personnages arrivent et disparaissent chacun leur tour de l'écran.

Claudette : I definitely have breast cancer.

Non content de rendre son projet plus catastrophique encore, The Room est truffé de séquences malhabilement drôles où il est impossible de ne pas rire! Que ce soit les scènes montrent le narcissisme déroutant de Wiseau quand il est nu, ces séquences de "pétage de coche" mémorables ou sa tendance à montrer des personnages bêtes qui disent n'importe quoi... The Room est amateur! La scène mythique où Tommy Wiseau pète un câble en disant "You Are Tearing me apart, Lisa" restera dans les annales tellement elle est prise dramatiquement, mais impossible à prendre au sérieux! Bien que Wiseau tente réellement de mettre un côté dramatique dans son récit, The Room est beaucoup trop anti-professionnel pour y parvenir!

Rien ne semble aller bien dans ce projet, puisque Wiseau semble avoir eu la bonne idée pour tourner certains scènes extérieures... en fond vert! Je ne peux même pas croire que Wiseau croyait que cela marcherait! Le constat est que tout est visiblement dégeulasse, mais en plus soit les acteurs ont l'air non-réel ou le décor lui-même en post-production étant entouré de matières étranges! La passe où Denny reçoit la visite d'un certain Chris-R est très drôle en soit. Puisque Wiseau tente de mettre une sous-intrigue (qu'il ne terminera jamais!!), c'est dans la tentative d'un film d'action émouvant, où Denny se fait mettre un gun sur la tempe par dialer de drogues, que Wiseau s'essaie sans succès! Les cris exagérés, la musique forte inadéquate et le dénouement improbable font légion! Les autres scènes sont des conversations futiles sur l'amour de chacun qui font rire, tout en mettent septique. .

Johnny: I cannot tell you; it's confidential.
Mark: Aw, come on. Why not?
Johnny: No, I can't. Anyway, how is your sex life?

C'est aussi dans le traitement du personnage de Lisa que The Room semble le plus étrange. Au-travers de son parcours, le scénario tente par tous les moyens de rendre la femme adultère de Johnny méchante, tentatrice, machiavélique et aux répliques acerbes! Wiseau se croit tellement parfait et intouchable au-travers de son personnage que toute les tentatives de Lise pour le rendre méchant tombent à l'eau et les gens prennent sans cesse la part de Johnny! De plus, Wiseau s'illustre lui-même comme un gentil samaritain qui achète des fleurs à sa femme, lui fait l'amour, lui donne toute l'attention qu'elle désire, est un excellent ami, un très bon travailleur... et j'en passe! Un narcissisme tellement dans le tapis que, dans les faits, Wiseau tombe de haut et passe pour un égocentrique malhabile et au cerveau défaillent!

Claudette : How many people come in and out of this apartment every day ?

C'est dans son traitement quétaine que The Room se pète le plus la face! Alors que les scènes de sexe ont l'air de sortir d'un mauvais porno des années 80. On croirait que Wiseau voulait absolument que la structure de The Room aille l'air beaucoup trop romantique au départ. C'est peut-être une intention louable, mais elle passe dans le beurre encore une fois à cause de l'amateurisme que Wiseau fait preuve sans cesse! Cela n'aide pas que le scénario soit mal écrit à bien des reprises dans ces personnages, ces dialogues ou ces situations. Prenez par exemple la passe où des personnages qu'on ne connaît même pas se font une partie de jambes en l'air chez Johnny et Lisa... à quoi sert cette scène exactement ?!? The Room est sans cesse construit avec ce genre de problèmes de continuités aberrants... mais drôle également!

Mais le plus drôle sont les étrangetés que place son auteur dans le récit! Que ce soit le Football, les oreiller ou les fleurs... c'est beaucoup trop présent dans l'intrigue! Mais le plus étrange est cette scène surréaliste où Johnny et ses amis font du football en smooking (surréaliste, je vous dit!!) ou les scènes nowhere où Mark et Johnny s'entraînent deux-trois fois, le football semble tenir beaucoup trop à cœur à ce cher Wiseau!

Johnny: You're tearing me apart, Lisa!

Pour ce qui est des acteurs, The Room n'atteint pas vraiment mieux la cible! Tommy Wiseau est l'emblème même du mauvais acteur! Peu importe la scène, il semble tout simplement inexpérimenté ou en constante compétition avec lui-même pour rester dans la médiocrité! Juliette Danielle tente d'être bonne, mais la direction d'acteurs est si mauvaise qu'elle n'y arrive pas! Greg Sestero est également assez mauvais dans son rôle, donnent l'impression à bien des reprises d'être un débile léger. Philip Haldiman possède un personnage très mal écrit, mais qui fiche à bien des reprises un certain malaise! Carolyn Minnott donne un personnage détestable sans cesse... mais qui donne une réplique hilarante!

Tout dire sur The Room serait impossible, le film est rempli de maladresses hilarantes, de mauvais choix fascinants et d'un côté technique aberrant! Par-contre, The Room est aussi le meilleur pire film de tous les temps à placer aux côtés de Ben et Arthur, Plane 9 From Outer Space ou Hold Your Breath (selon moi!)! Sa structure sans continuité, son écriture médiocre, ses acteurs sans le moindre talent et ses répliques hilarantes obligent les gens à reconnaître que son statue de film culte n'est clairement pas injuste! Tommy Wiseau peut être fière puisque The Room est devenu une référence qui mérite d'être projeté à l'école de cinéma pour bien comprendre tout ce qui ne faut pas faire quand on fait un film! J'aimerais honnêtement voir The Room dans une salle de cinémas pour vivre l'expérience pleinement, ou le Blu-Ray vendu depuis quelques temps!

Si vous cherchez ce film, The Room se vend en dvd à un prix très modique sur Amazon.com ou Ebay!

Note : 5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Dim 4 Jan - 12:19

La fameuse critique du livre "The Disaster Artist : My Life Inside The Room : http://www.nanarland-blog.com/the-disaster-artist-le-livre-temoignage-sur-the-room/

Les détails croustillants racontés me donnent envie de revoir le film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   Jeu 20 Aoû - 13:02

Ça y est, Mr.Wiseau revient avec une clip musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Room (2005, Tommy Wiseau)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Room (2005, Tommy Wiseau)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Room (2005, Tommy Wiseau)
» The Car (Tommy Wiseau, 20XX)
» The House That Drips Blood On Alex (2010,Tommy Wiseau)
» gicleur gasgas 300ec de 2005
» VOSTOK albatros (radio room )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: