AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alleluia (Fabrice Du Welz, 2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérémie
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1528
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Alleluia (Fabrice Du Welz, 2014)   Jeu 29 Mai - 8:12

L'histoire : Manipulée par un mari amoureux et jaloux, Gloria s’est sauvée avec sa fille et a refait sa vie loin des hommes et du monde. Poussée par son amie Madeleine, Gloria accepte de rencontrer Michel via un site de rencontre. La première fois qu’ils se voient, il se passe quelque chose. Michel, le petit escroc bas de gamme, est troublé et Gloria tombe éperdument amoureuse. Par peur, Michel se sauve mais Gloria va le retrouver et lui faire promettre de ne plus jamais la quitter. Prête à tout pour sauvegarder cet amour, elle abandonne sa fille et se fera passer pour la sœur de Michel afin que celui-ci puisse continuer ses petites arnaques. Mais la jalousie gangrène peu à peu Gloria …


Le film s'inspire librement de l'histoire de Raymond Fernandez et Martha Beck qui ont tué une vingtaine de veuves pour leur argent, entre 1947 et 1949.

Je suis loin d'être fan du cinéma de Fabrice Du Welz (j'avais très moyennement aimé Calvaire et totalement détesté Vinyan). Et pourtant, curieusement, j'attendais son nouveau film avec une certaine impatience.
J'ai pu voir le film au festival de Cannes, et je dois dire que c'est le film de Du Welz que j'ai le plus apprécié.

Tourné en 16mm, le film baigne dans une atmosphère pessimiste, terne et presque crade, qui nous met mal à l'aise dès le début. Et des les premiers instants, on sait que cette histoire d'amour va mal se terminer.
Le film est porté par des personnages parfaitement bien écrits, et dont l'interprétation de Laurent Lucas et Lola Dueñas est bluffante de justesse.
Si dès le début, Michel se fait inquiétant, Gloria, naïve, provoque l'empathie. L'amour qu'elle porte à Michel la pousse à le suivre dans ses escroqueries, et a délaisser sa petite fille. Amoureuse, d'une jalousie extrême, elle bascule dans la folie la plus totale, la poussant au meurtre. Et pourtant, malgré ses actes atroces (les scènes de meurtres sont frontales, et hyper réalistes), elle continue à provoquer l'empathie.
On retrouve la touche d'absurdité propre à Du Welz, qui m'avait un peu irrité dans Calvaire, mais qui passe ici, beaucoup mieux, car totalement à l'image de la folie du duo.
Malgré un dernier acte palpitant, le final déçoit quelque peu. Mais Alléluia demeure une histoire d'amour sincère et macabre, que je vous conseil d'aller voir dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12016
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Alleluia (Fabrice Du Welz, 2014)   Jeu 23 Oct - 11:52

Totalement d'accord avec toi, Jérémie!

Le réalisateur de Calvaire est de retour. Faut que je revois ce dernier, mais en attendant je pense qu'Alléluia est son meilleur film.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
 
Alleluia (Fabrice Du Welz, 2014)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calvaire (2004, Fabrice Du Welz)
» Colt 45 de Fabrice du Welz
» Quand on est amoureux c'est merveilleux (1999)
» Vinyan (2008, Fabrice Du Welz)
» Fabrice Moya (lyon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: