AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Akira (1988, Katsuhiro Ōtomo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Akira (1988, Katsuhiro Ōtomo)   Mer 16 Juil - 10:29

Trente-et-un ans plus tard, après la Troisième Guerre mondiale, en 2019, Neo-Tokyo est une mégalopole corrompue et sillonnée par des bandes de jeunes motards désœuvrés et drogués. Une nuit, l'un d'eux, Tetsuo, a un accident en essayant d'éviter ce qui semble être d'abord un jeune garçon mais qui a un visage de vieillard. Il est capturé par l'armée et est l'objet de nombreux tests dans le cadre d'un projet militaire ultra secret pour repérer et former des êtres possédant des prédispositions à des pouvoirs psychiques.

Akira est un chef d'œuvre pour différente raison. Premièrement c'est le film d'animation japonais qui a véritablement lancé la culture manga chez les occidentaux. Deuxièmement question animation pour adulte c'est le plus lourd scénaristiquement avec ghost in the shell et Jin-roh. Troisièmement une animation aussi détaillé et fluide que Akira a l'époque c'était du jamais vu et j'irais jusqu'à dire que même aujourd'hui très peu de film d'animation japonaise on réussi a déballé un tel potentiel! L'histoire est extrêmement lourd et carré, tout en sachant que ce film est tiré d'un manga publier en 31 tomes, donc pour ceux qui serait perdu dans l'histoire et qui ne comprendrais le pourquoi du comment, je leurs conseillerais de lire la version original. Je rappel que un film d'animation en général c'est une vision globale de l'œuvre d'origine Wink Bref Akira est un film culte qui na aucun égale.
5/5


Dernière édition par juge-rico le Mar 10 Fév - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2521
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Akira (1988, Katsuhiro Ōtomo)   Dim 17 Aoû - 9:07


AKIRA est considéré comme étant l’un des meilleurs films d’animations provenant du pays au Soleil Levant (avec d’autres chefs-d’œuvre tels que Le Voyage de Chichiro et Le Tombeau des Lucioles). Il est donc normal de ma part de suivre ma curiosité d’un film considéré si grand. Avec son statut culte, une future adaptation du manga original par des studios américains, je me suis vite fait de visionner ce « classique ».
Honnêtement, suis-je le seul à trouver que c’est un film vraiment surévalué?

Bon laissez-moi d’abord vous racontez l’histoire. Ça commence au lendemain de la Troisième Guerre Mondiale. Tokyo a été quasiment détruit par une arme nucléaire durant le conflit. Le monde se remet de ce cauchemar mais pour le Japon, c’est loin d’être gagné. La génération de jeunes est indiscipliné, n’a aucune foi en l’humanité puisqu’ils ont grandis dans l’horreur d’une guerre internationale et le gouvernement nippon est contrôlé par l’armée.
Un groupe de motards futuristes font leur promenade nocturne après avoir passé la journée à l’école. Ils ont une poursuite avec une autre bande sur l’autoroute et ça finit que les deux ont un accident avec un véhicule militaire. Bien sûr, les autorités se mêlent de la bagarre entre les jeunes et ils emmènent l’un d’eux pour y faire des tests psychiques (qui le rendront aussi fort qu’un Dieu). Ce dernier s’évadera de la facilité militaire et causera énormément de dommages pour ainsi chercher les réponses à ses nouvelles capacités hors-du-communs. Malheureusement, son ami d’enfance (et chef de la bande) devra tout faire pour l’arrêter avant que son ami perd les pédales.

AKIRA est pour moi une ÉNORME déception. Sérieux, l’une de mes tantes lisaient les mangas à mon âge et elle à adorée ça. Avec tout le succès de ce film (dont une moto-réplique grandeur nature), je m’attendais à gros et malgré mon troisième visionnement juste pour être sûr, je continue de trouver ce film moyen.


Ok, je tiens à dire que l’animation dans ce film est incroyable! La fluidité des mouvements, les détails et l’immensité de ce Tokyo futuriste est vraiment quelque chose à voir. Je dois l’admettre qu’AKIRA à réussit dans son identité visuelle. La dernière fois que j’ai vu quelque chose de semblable coté présence de la ville, ce fut Blade Runner. Un classique dont la cité est tellement détaillée qu’elle devient le personnage principal tout comme dans ce film-ci.

Le problème principal que j’ai avec l’œuvre de Katsuhiro Otomo fut le manque de réponses. On début on se pose pleins de questions avec les éléments qu’ils entrent en scène, d’habitude on a des explications mais là les réponses ne viennent pas. Ok y’en a mais elles ne répondent pas. En passant, qui sont ses vieux gamins mauves? D’où ils viennent et pourquoi ils sont vus comme des immenses jouets cauchemardesques par le méchant du film?


Parlant du méchant, l’antagoniste de ce film est juste ennuyeux, Y’a pas de charisme en lui, il est juste le résultat d’un loser devenu surhumain (idée intéressante je l’admets) mais ça rivalité avec le héros ne marche pas. Ils sont amis d’enfances, puis l’autre super-psychique le rejette parce qu’il dit ne plus avoir besoin de lui et là on dirait que comme ça ils se détestent (???!?).




J’suis désolé mais AKIRA je n’ai pas accroché du tout! Pour moi c’est un bon sature envers la société japonaise et ses jeunes, l’animation est exceptionnelle mais le reste…

2,5/5




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Akira (1988, Katsuhiro Ōtomo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akira (1988, Katsuhiro Ōtomo)
» 1988 Akira:
» Katsuhiro Otomo
» Akira (2013)
» AKIRA - KANEDA - (PBM 030)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: