AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devil's Mile (2014, Joseph O'Brien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Devil's Mile (2014, Joseph O'Brien)   Sam 27 Déc - 13:09


Sincèrement, même si certains vont dire le contraire, je trouve que l'année 2014 a été particulièrement gratifiante en termes de cinéma d'horreur! C'est surtout le cas des productions indépendantes qui ont offertes des produits hyper originaux et qui sortaient des sentiers battus! Jusqu’ici l'année 2014 a été si excellente que j'étais rendu sur un nuage de positivismes. Pour autant, il faut le dire, je n'ai pas tout vu cette année et encore moins tout ce qui traîne sur les étagères de mon Vidéotron! Donc, quelques fois, je prends un peu n'importe quoi pour reprendre le temps perdu. Diffusé au Festival Fantasia 2014, Devil's Mile est sorti à peine quelques semaines plus tard sur dvd, avec des critiques positives. Il était donc de mise que je devais découvrir ça au plus vite!

Cette petite production Canadienne suit trois criminels, Toby, Cally et Jackie, qui ont pris en otage deux chinoises, Kanako et Suki, qu'ils gardent dans le coffre de la voiture. Rendu sur une route désertique, une ribambelle d’événements se produisent, mènent le trio de voleurs à mettre fin à la vie de Suki. Après ce terrible événement, et la mort de Toby, Cally et Jackie cherchent une chemin sur ladite route qui semble interminable! Même avec une carte et une débrouillardise infinie, il s'avère que Cally et Jackie sont dans un cul-de-sac sans fin. Bien vite, les jeunes femmes, avec Kanako, vont s’apercevoir qu'elles sont sur la même route qui se répète en boucle! Malheureusement, ce ne sera pas leur seul soucie puisque Suki est revenue en fantôme vengeur pour tuer les deux jeunes femmes!!

Bien que certains cinéastes ont une volonté sans bornes, il n'en reste pas moins que la volonté ne fait pas le talent! C'est définitivement le cas de Joseph O'Brien qui livre un long-métrage dénudé d'une quelconque trame scénaristique claire, bordélique à ce même niveau et avec un côté technique absolument sans saveur! Dès le début, on s’aperçoit que les intentions de O'Brien ne sont pas claires et qu'il expérimente plus qu'il ne donne du concret! L'introduction est tellement pèle-mêle et curieusement rapide qu'on serait tenter aux premiers abords de dire qu'il s'agit d'une introduction classique de personnages qui vont mourir dès le début... pour être remplacer 20 minutes après. Ajoutons à cela des personnages à l'insulte facile, des explications rapides et un meelting pot de n'importe quoi... et vous avez les 87 minutes que constitue Devil's Mile!

Outre le scénario qui est expéditif et amène vers le néant à outrance, le gros problème de Devil's Mile est qu'il est horriblement soporifique! Tel une longue balade en voiture où nos parents ou un couple d'amis seraient en querelle, Devil's Mile transmet sans cesse ce sentiment de "road trip" sans saveur! Nos personnages prennent le 80% de leur temps à s'insulter entre-eux, être perdu et être silencieux beaucoup trop longtemps! D'un autre côté, l'élément horrifique prend tellement de temps à avoir un développement concret que quand il arrive... le spectateur aura déjà perdu son intérêt!

Puis quand vient le fameux élément horrifique, soit le fantôme et la route infinie, on déchante par la redondance et le fait que cet élément semble avoir été utilisé à outrance depuis l'apparition de The Ring (2002). L'insulte envers le fantôme est que le personnage de Suki est asiatique et devient un espèce de fantôme aux cheveux longs menacent! Est-ce que j'ai besoin de dire que la vengeance d'un fantôme femelle qui terrorise des victimes est tomber en saturation grâce au J-Horror et, surtout, le J-Horror Remake ? L'autre élément horrifique est malheureusement devenu répétitif également dans les dernières années grâce à des Triangle ou Dead End.

Pourtant, rien ne nous prépare au revirement final qui semble être une copie conforme de Triangle de Christopher Smith! Déjà que la trame scénaristique lui ressemble beaucoup, le revirement enfonce le clou du prévisible pour une personne l'ayant déjà vu! Le problème majeur de ce revirement est qu'il est expéditif, mais également broche-à-foin. Alors que le scénario semble bordélique et ne prend pas de direction claire, O'Brien tente d'expliquer chaque détail inexpliqué avec des moyens douteux digne d'une suite avancée de Saw! C'est définitivement le cas quand vient la fameuse dernière scène qui semble vouloir nous dire "Ahh et puis c'était surnaturel depuis le départ... prenez ça cool!". Minable!

Au-travers de cet amalgame de mauvais, vous avez le côté technique! La réalisation de Joseph O'Brien est inepte, répétitive et aux angles de caméras douteux! Les fameuses séquences dans la voiture sont réellement minables, tout comme les séquences de jour où nos personnages marchent dans le magasin! Si vous voulez voir ce long-métrage pour la participation musicale du rédacteur en chef du magazine Rue Morgue... c'est peine perdue! Chris Alexander offre une musique inadéquate, inintéressante et qui semble avoir été prise d'un long-métrage expérimental pour être mise dans un long-métrage tout sauf expérimental! Bien qu'il contrôle assez bien celle-ci pendant les séquences de nuit, celles de jour sont abominables niveau direction photo. Brian Chambers a fait une bien mauvaise job!

La seule vraie qualité de Devil's Mile demeure son montage effectué par Joyce Poon. Avec un tel gâchis entre les mains, Poon offre un résultat quand même minutieux et adroit. Je ne le blâme absolument pas pour le côté expéditif et bordélique, ça semble plus un problème de scénario et/ou de réalisation!

Les acteurs livrant des performances embarrassantes! David Hayter est d'un manque de professionnalisme flagrant, offrent des rictus drôlement minables et un côté gangsters anti-crédible. Pour autant, il est moins pire que Maria del Mar et Casey Hudecki qui sont un beau duo explosif dans le mauvais sens du terme! Celles-ci offrent des scènes de querelles hallucinantes et des dialogues livrés avec aucune passion!

Devil's Mile est un peu une erreur de ma part niveau location. En effet, je pensais que c'était Mine's Games, le fameux film de fantômes avec Briana Evigan! Ça expliquerait peut-être ma déception amer, mais je pense de mon côté que Devil's Mile est simplement un produit amateur et anti-professionnel qui cherche à mettre la patience de son spectateur à rude épreuve! C'est tout simplement un long-métrage sans cesse prévisible et qui laisse dans un sentiment d'ennui! Si vous pensez que le "road trip" sans saveur est pire que découvrir Devil's Mile... vous êtes peut-être devant une recommandation, qui sait ?

Note 1.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
 
Devil's Mile (2014, Joseph O'Brien)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devil's Mile (2014, Joseph O'Brien)
» Joy Ride 3 (2014, Declan O'Brien)
» New worlds, la suite de The devil's whore (2014)
» Les balubakat soutiennent leur fils Joseph kabila kabange
» Joseph Gordon-Levitt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: