AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I Will Follow You Into The Dark (2012, Mark Edwin Robinson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: I Will Follow You Into The Dark (2012, Mark Edwin Robinson)   Jeu 1 Jan - 20:29


Comme je le disais dans ma critique de A Resurrection, je suis un fan de Mischa Barton! Elle à beau ne pas toujours avoir des projets de qualité, la jeune femme reste charismatique et avec une polyvalence impressionnante. Maintenant avec pas moins de six projets de films d'horreur en chantier, Barton à toute mon attention, même si ceux-ci vont être mauvais. Sorti finalement sur dvd dernièrement, I Will Follow You Into The Dark (vous le trouverez sous le nom Into The Dark en dvd) avait un certain potentiel et donnait une approche originale dans la balance. Bien entendu, il restait à voir si Mark Edwin Robinson (Breaking Dawn , The Levenger Tapes) serait en mesure d'offrir un contenu plaisant et qui sortirait de la norme des films de fantômes!

I Will Follow You Into The Dark suit Sophia Monet, une jeune femme qui, après le décès de ces parents depuis six mois, vit en ermite et s'enferme sans cesse dans son appartement. Sa vie semble en ruine jusqu'au jour où elle rencontre Adam Hunt, un jeune homme séduisant. En quelques semaines, Sophia se décidera enfin à construire une relation stable et durable avec celui-ci. Après plusieurs mois de fréquentation, Sophia se réveillera en pleine nuit avec la disparition étrange et inusitée de Adam. En effet, Sophia découvrira, avec l'aide de la colocataire de celui-ci, que le bloc appartement est hanté et que Adam serait prisonnier du dit bloc. Avec l'aide de deux de ces amis, Sophia et Astrid visiteront plus amplement le bloc appartement hanté!

Sans être mauvais (Walled-In et Apartment 1303 3D sont bien pires), I Will Follow You Into The Dark n'est définitivement pas un coup de circuit pour Barton. Ce qui cloche dès le début, c'est l'intrigue exagérément compliquée et les sous-intrigues inutiles, mêlées à des flash-backs, qui pausent problème! Au-dessus de ces 111 minutes, I Will Follow You Into The Dark paraît beaucoup trop long, lourd et mal construit! Si au départ nous suivons avec attention la dépression nerveuse de Sophia et sa relation réaliste avec Adam, le développement vers le second acte et l'aspect horrifique sont bien mal amenés. En fait, ce qui semble le gros problème de Mark Edwin Robinson, c'est qu'autant il offre une intrigue principale grandiose, autant ces secondaires ont l'effet d'un coup d'épée dans l'eau!

C'est surtout le cas en ce qui concerne le fameux appartement hanté! Pas que l'idée ne soit pas bonne, mais elle arrive comme un cheveu sur le soupe. Bien que le scénariste suggère à quelques reprises que l'appartement est hanté, nous n'avons aucun indice ou suggestion avant la disparition de Adam... qui arrive après 60 minutes! C'est donc assez accessoire, surtout le fameux gérant "weirdo" qui arrive dans le décor pour expliquer les origines du bloc appartement! D'un autre côté, il n'est jamais clair à quel point les fantômes sont dangereux. Pire encore, le dernier acte bifurque tellement dans le n'importe quoi qu'il est difficile de saisir où se place les règles entourant le monde fantastique et les fantômes qui l'accompagne!

C'est d'ailleurs à force de placer son intrigue principale à l'avant au détriment du restent que I Will Follow You Into The Dark semble être mal écrit et à l'improvisation évidente. La pire insulte demeure la finale qui présente un élément intéressant, mais qui termine en queue de poisson sur les quelques survivants restent... on ne sait pas ce qui leur arrive!

Par exemple, bien que je parle énormément des défauts, I Will Follow You Into The Dark demeure un long-métrage intéressant dans la forme. Mark Edwin Robinson est définitivement un excellent réalisation et présente au départ une ingéniosité certaine en ce qui concerne les plans inusités! C'est surtout le cas face à l'effet miroir avec le personnage principal qui regarde dehors, pour la voir ensuite dans des nuages noirs. Par exemple, c'est surtout la séquence où le personnage reste immobile dans la nature et qu'on voit les passants être sur "avance-rapide" qui demeure mon instant préféré! Bien que ces tactiques seront abandonnées au fur et à mesure, Robinson est intéressant dans sa démarche.

Autrement, c'est dans ces métaphores et messages sur le deuil et la rédemption que I Will Follow You Into The Dark demeure le plus intéressant. Toute la structure scénaristique tourne autour du personnage qui perd des êtres chers pour en découvrir un nouveau. Même les aspects surnaturels et horrifiques tournent autour de ce message, le personnage revivent la disparition d'un proche avec fracas. D'ailleurs, le revirement final est grandiose que parce qu'il remet cet aspect en question et, même avant celui-ci, il place le message avec un aplomb définitivement puissant!

En fait, plus j'y pense, plus je crois que le long-métrage de Mark Edwin Robinson aurait bénéficié à être un drame! Tout ce qui touche aux déboires tristes du personnage et les séquences de dialogues émouvants (mention honorable aux dernières paroles du père de Sophia avant sa mort) est absolument impeccable et se mériterait une note quasi-parfaite, mais dès qu'on bifurque autre-part... on touche l'amateurisme!

Pour ce qui est du côté technique, nous sommes dans l'excellence! La direction photo de Eduardo Enrique Mayén est absolument parfaite et donne bien des couleurs vives et sombres au bon moment. Bien que plus présente dans la première partie, la musique de Jesse Voccia demeure excellente, surtout dans les moments dramatiques. Pour autant, c'est le montage qui pause problème. En oubliant les petites longueurs ou les intrigues secondaires, le long-métrage aurait pu être amputer d'au moins 40 minutes et être potable quand même! Je sais que je l'ai dit dès le début, mais 111 minutes tient difficilement la route ici!

Pour ce qui est des acteurs, nous sommes dans de la qualité! Mischa Barton (Homecoming, Walled-In, Apartment 1303 3D, A Resurrection) est excellente dans sa prestation et offre un personnage vulnérable et au grand cœur! Ryan Eggold est un acteur inconnu pour moi, mais qui, grâce à I Will Follow You Into The Dark, me donne envie de le découvrir plus amplement. Il est juste extrêmement charismatique! Leah Pipes (Sorority Row, The Originals) donne ici un personnage à la bonté visible, mais aussi à la méchanceté énorme!

Bien qu'étant un long-métrage en dent de scie, il serait difficile d'offrir des défauts si probants que ça à I Will Follow You Into The Dark! C'est en fait son mélange de style trop corsé, à cause d'un scénariste et monteur trop ambitieux, qui lui fait réellement tâche! Par exemple, il s'agit d'un bon drame horrifique qui risque de plaire malgré tout à un public moins difficile! Pour ma part, c'est un autre bon long-métrage horrifique pour Mischa Barton que j'ai eu pour ma part. Parce que, navet ou pas, I Want Follow Mischa Barton Into The Dark...

Note : 2.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
 
I Will Follow You Into The Dark (2012, Mark Edwin Robinson)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I Will Follow You Into The Dark (2012, Mark Edwin Robinson)
» [2012] The Dark Knight Rises SPOILERS ALERT !
» DARK SHADOWS - Tim Burton (9 mai 2012)
» [Hong Kong Disneyland] Halloween Choose your Dark Side 2012
» Dark Circles (2012, Paul Soter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: