AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Repentance (2014, Phillippe Caland)‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Repentance (2014, Phillippe Caland)‏   Jeu 1 Jan - 20:35


Repentance : Désigne la manifestation publique du sentiment personnel qu'est de repentir pour une faute que l'on affirme avoir commise et dont on demande le pardon.

Après un événement tragique ayant changer sa vision, Tommy Carter, un auteur à succès et guide spirituel, à décider de changer sa vie, vivent paisiblement en dehors des problèmes et avec sa femme, Maggie. Alors qu'il signe des autographes pour son livre "Don't Look Back", Tommy reçoit la visite de Angel Sanchez, un homme triste depuis que sa mère est morte. Voulant enfin partir de l'avant avec sa fille, Angel demande l'aide de Tommy spirituellement parlent. Si le premières séances se passent à merveille, il s'avère que Angel est plus atteint par la mort de sa mère qu'il n'y paraît. Décident de mettre fin à ces sessions avec celui-ci, Tommy, en visite chez Angel, sera endormi, brutalisé et séquestré par celui-ci! Il s'avère que Angel, au-travers de plusieurs tortures, à bien des projets pour Tommy! N'ayant aucune nouvelle de lui depuis un moment, Maggie et Ben Carter, le frère de Tommy, tenteront de le retrouver.

Sincèrement, je ne comprendrais jamais les priorités de Hollywood! En effet, devant au départ sortir partout au mois de Février 2014, Repentance est sorti dans quelques salles à-travers le monde avant de sortir directement sur dvd près d'un an plus tard! Une assez grande injuste puisque le long-métrage de Phillippe Caland est bien plus solide que le 3/4 des productions sortent en salles actuellement! Au départ un espèce de drame humain sur le deuil et la découverte de la vérité, Repentance se transforme sans avertissement en huis-clos puissant et aux avenues assez intéressantes! Tout d'abord, les raisons qui poussent Angel à torturé Tommy sont beaucoup plus complexes et logiques qu'il n'y paraît! J'adore tout particulièrement les scènes où Angel oblige Tommy, avec des objets de toute sorte, à avouer sa véritable nature.

Autrement, le scénario écrit par Caland et Shintaro Shimosawa, qui se veut un remake du The Guru & the Gypsy de Caland (qui ne semble pas sortir prochainement!), est excellent, sans cesse intéressant et avec plusieurs punchs (sauf le revirement final) extrêmement inattendus! J'adore tout particulièrement le dernier acte où Angel s'arrangera pour mettre la famille de Tommy dans son plan machiavélique! D'ailleurs, Caland ne s'arrange jamais pour mettre un élément comme on pourrait le penser, il l'amène toujours avec une petite subtilité supplémentaire! La finale est un excellent exemple dans ma description.

L'une des grosses qualités de ce remake est le fait qu'il met totalement l'emphase sur un casting et environnement entièrement dédié aux gens de race noir! Même si de toute évidence cela n'était pas le cas dans The Guru & the Gypsy (selon les photos), on sent que cet ajout apporte une grande différence, surtout envers le message final que le long-métrage lance. Puis, sachant que la compagnie de production se nomme CodeBlack Films, le choix de casting fait difficilement plus de sens!

Puis, même s'il semble exploiter l'avenue du Torture Porn à première vue, la pellicule de Phillippe Caland se veut beaucoup plus subtil qu'en apparence! Puisque la religion est un thème central de l'oeuvre et que la Repentance l'est tout autant, la torture en soit n'est qu'une métaphore sur les secrets douloureux des personnages. Il clair qu'autant Tommy que Angel ont certaines plaies sur le cœur et que le long-métrage veut développé là-dessus pour conclure les intrigues des deux personnages!

Par exemple, tout comme un Les Sept Jours du Talion ou The Skin I Live In, Repentance ne laisse définitivement pas sa place sur la torture! Puisque Angel force régulièrement la main de Tommy pour apprendre chacun de ces secrets ténébreux, celui-ci utilise chaque forme de torture disponible! Les scènes les plus dégoûtantes demeurent celles où Angel rempli une taille d'oreiller de vers brisés pour la frappée dans le dos de Tommy... ou la séquence où Tommy est attaché sur une chaise! Également, côté suspense, nous sommes bien servis. Repentance est réellement puissant sur le suspense et l'utilise avec brio! La séquence où Tommy se libère et cour dans la maison de Angel, ne voulant pas être découvert, est excellente.

Niveau technique, c'est excellent! La réalisation de Phillippe Caland est époustouflante, étouffante par moments dû à l'aspect huis-clos et avec des plans minutieux. Bien que chaque séquence possède un excellent travail de réalisation, c'est lorsqu'on rentre dans la pièce du sous-sol que ça devient exemplaire, surtout dans un espace aussi confiné! Mark Kilian offre une palette musicales de suspense et dramatique hyper soutenue. J'adore surtout la musique pendant le dernier plan, elle est crève-cœur! Bien que souvent aidé des paysages naturels, la direction photo de Denis Maloney est hyper léchée pendant les séquences dans le sous-sol! Le montage de Lee Haugen et Rick Shaine demeure la plus grande qualité du long-métrage, ne le rendent jamais ennuyeux.

Niveau casting, c'est de l'excellence en barre! Forest Whitaker est impeccable dans son rôle de tortionnaire, livrant une performance où il cri, pleure et crache! Probablement sa meilleure performance depuis le remake de Das Experiment. Anthony Mackie (Pain and Gain) est investi et crédible dans son rôle de victime et livre ces dialogues avec autant de sagesse que de rage! Bien que je le trouve minable et fatigant d'habitude, Mike Epps offre également une prestation sincère et excellente.

Pour ce qui est des défauts, vous l'aurez peut-être deviner, il s'agit du revirement final! Malgré ces efforts pour tenter de le dissimulé et offrir un subtil suspense vers celui-ci, il s'avère que le revirement final et la solution à la mort de la mère de Angel sont prévisibles! Même si certains vont dire que cela était volontaire, ça m'étonnerait de mon côté avec les efforts incommensurables que font preuve Phillippe Caland et Shintaro Shimosawa pour le rendre imprévisible. Malgré tout, c'est probablement la seule chose que j'aurais deviner d'avance ici!

Même s'il rate son coup vers l'excellence à cause de son revirement final prévisible, Repentance demeure l'une des sorties horrifiques les plus intéressantes de l'année! À la fois émouvant, dégoûtant et stressant, ce remake offert par Phillippe Caland demeure un incontournable pour ceux qui veulent un plat horrifique qui ne mise pas que sur ces scènes choques! En prennent le pari de mettre un casting entièrement noir et un thème religieux fréquent, Caland s'arrange pour offrir un contenu inédit jusqu'ici dans l'horreur (la tendance est plus fréquence dans les comédies et drames!). Si vous avez la chance de découvrir cet hybride entre le huis-clos et le torture porn... vous ne serez pas déçus!

Note : 4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
 
Repentance (2014, Phillippe Caland)‏
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Lands of the gods" - "Le Domaine des Dieux" en 3D relief, pour 2014
» La St Patrick Day le 17 mars et le Welsh festival (7 au 9 mars 2014)
» Ryan Phillippe
» The Amazing spiderman 2 prévu pour le 2 Mai 2014
» 100 ans de la "Bataille de Lobbes" - 23 août 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: