AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mer 21 Jan - 19:45

Laissé pour mort par ses amis, après avoir été attaqué par un ours sur les bords du Missouri, le soldat Hugh Glass cherche à se venger d'eux, pour leur faire payer cet abandon.

The Revenant avec Leonardo Dicaprio et Tom Hardy sortira le 25 décembre 2015 en Amérique du nord et le 27 janvier 2016 en gaule.
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mer 21 Jan - 20:14

juge-rico a écrit:
Laissé pour mort par ses amis, après avoir été attaqué par un ours sur les bords du Missouri, le soldat Hugh Glass cherche à se venger d'eux, pour leur faire payer cet abandon.

The Revenant avec Leonardo Dicaprio et Tom Hardy sortira le 25 décembre 2015 en Amérique du nord et le 27 janvier 2016 en gaule.

Le rôle à oscar pour Leo??? À suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Jeu 22 Jan - 12:37

Freddyforever a écrit:
Le rôle à oscar pour Leo??? À suivre !
Il ne la pas eu avec une bougie dans le cul, je doute vraiment qu'il nous refasse le coup avec un fusil... Leo aura son oscars avec Sinatra, sinon il aura un destin a la Eastwood...
Revenir en haut Aller en bas
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11970
Age : 24
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Jeu 22 Jan - 15:39

juge-rico a écrit:
Freddyforever a écrit:
Le rôle à oscar pour Leo??? À suivre !
Il ne la pas eu avec une bougie dans le cul, je doute vraiment qu'il nous refasse le coup avec un fusil... Leo aura son oscars avec Sinatra, sinon il aura un destin a la Eastwood...

Une bougie dans le cul, ça agit comme un répulsif sur l'Académie...

Y'a une vague différence entre cette cérémonie et le Festival de Cannes! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Jeu 22 Jan - 16:16

Bob Boyle a écrit:
juge-rico a écrit:
Freddyforever a écrit:
Le rôle à oscar pour Leo??? À suivre !
Il ne la pas eu avec une bougie dans le cul, je doute vraiment qu'il nous refasse le coup avec un fusil... Leo aura son oscars avec Sinatra, sinon il aura un destin a la Eastwood...

Une bougie dans le cul, ça agit comme un répulsif sur l'Académie...

Y'a une vague différence entre cette cérémonie et le Festival de Cannes! Razz

Je ne crois pas qu'une bougie dans le cul est l'unique élément qui détermine le talent d'un acteur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Ven 17 Juil - 14:29

Revenir en haut Aller en bas
Hans-Landa
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1370
Age : 29
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Dim 19 Juil - 2:18

Ça a l'air ridiculement époustouflant.

Inarritu semble être partit sur le même mode de tournage de Birdman, ce qui risque d'être un film d'action très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mar 29 Sep - 10:51

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Sam 24 Oct - 7:42

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 2 Nov - 20:47

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 11 Jan - 1:12

Golden Globe du meilleur acteur et du meilleur film 2016. Vivement fin février!
Revenir en haut Aller en bas
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9579
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 11 Jan - 8:09

juge-rico a écrit:
Golden Globe du meilleur acteur et du meilleur film 2016. Vivement fin février!

Ainsi, que du meilleur réalisateur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/ En ligne
Gregg
Artiste de la médiation


Masculin Nombre de messages : 4175
Age : 37
Localisation : Atro City (312 Lusman Arms)
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 11 Jan - 16:33

juge-rico a écrit:
Golden Globe du meilleur acteur


Dans le topic précédent, c'est Matt Damon qui a reçu le prix.

Il y a combien de "meilleur acteur" par année aux Golden Globe? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9579
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 11 Jan - 19:59

Gregg a écrit:
juge-rico a écrit:
Golden Globe du meilleur acteur


Dans le topic précédent, c'est Matt Damon qui a reçu le prix.

Il y a combien de "meilleur acteur" par année aux Golden Globe? Razz

Leonardo DiCaprio...meilleur acteur dans un film dramatique

Matt Damon...meilleur acteur dans un film musical ou une comédie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/ En ligne
Gregg
Artiste de la médiation


Masculin Nombre de messages : 4175
Age : 37
Localisation : Atro City (312 Lusman Arms)
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 11 Jan - 20:11

JackieBoy a écrit:
Gregg a écrit:
Dans le topic précédent, c'est Matt Damon qui a reçu le prix.

Il y a combien de "meilleur acteur" par année aux Golden Globe? Razz

Leonardo DiCaprio...meilleur acteur dans un film dramatique

Matt Damon...meilleur acteur dans un film musical ou une comédie


C'est qui le meilleur acteur dans un film d'horreur?

Arthas, lui, demande qui est le meilleur acteur dans un film porno!

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11970
Age : 24
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Lun 11 Jan - 22:08

Un film surévalué... Comme tous ceux de ce cinéaste, l'équivalent mexicain de notre Denis Villeneuve national.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Jeu 14 Jan - 21:13

The Revenant rafle 12 nominations aux oscars 2015!
http://oscar.go.com/nominees/writing-original-screenplay
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mar 23 Fév - 22:32

The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)

Apres plus de 2h40 de solitude extrême je suis enfin revenu du revenant... Un film qui nous a été vendu comme "the survival ultime", mais qui avec un minimum de recul n'apporte aucune nouveauté au genre. De la scène du cheval jusqu'à la cautérisation a l'arrache via de la poudre noir (merci a First Blood...), et en passant par l'inévitable poisson cru au steak tartare, Iñárritu n'offrira uniquement qu'une magnifique attaque d'ours en CGI, qui bluffera n'importe qu'elle cinéphile en 2016 mais qui fera inévitablement rire tout le monde dans 2 ans...Et l'attaque en question dure 90 secondes. En gros les 30 premières minutes sont excellentes mais des que leonardo est estropié le film se transforme en somnifère ultra efficace ce qui aurait normalement du avoir l'effet inverse!

Le problème de The Revenant c'est aussi son coté pro-écolo-bobo, je m'explique. Un dialogue sera automatiquement combiné avec un plan sur une branche d'arbre. Un indien? un sapin! Un trappeur? un ciel étoilé! Et c'est comme ca tout le long, en gros 60 minutes d'image sur la nature a croire que j'était tomber sur un film de Jacques Perrin... Je n'oublie pas les trips/vision psychédélique qui n'ont véritablement aucune signification, mise a part peut être le plan final qui sera a l'image du film... Flou!

Pour ce qui est des nominations aux oscars pour Leonardo Dicaprio et Tom Hardy je ne comprend pas. Leonardo Dicaprio que j'adore depuis le grand Titanic a fait un boulot monstre, hors le raclage de glaire de 60 minutes, il na pas eu un rôle évident je pense particulièrement a toutes les scènes dans l'eau glacée. Mais honnêtement et très franchement (oui j'insiste) il n'a pas eu d'oscars pour The Departed, ni pour le magnifique Aviator et la on le nomine pour ca?! Si il le chope avec The Revenant ca aura la même valeur que l'oscars remis a Sean Connery en 1988! Bref "tu la jamais eu dans ta grande carrière, prend ton oscars d'honneur et ferme ta gueule..." Non...

Pour Tom Hardy je suis désolé il reprend juste son rôle de Alfie Solomons de la série anglaise Peaky Blinders... Un salaud de service bien bourrin, mais rien d'extraordinaire. D'ailleurs seul sa petite histoire sur dieu autour du feu de bois ma illuminé pour le reste c'est juste du classique. Mais bon a coté on avait quand même du Mad Max et du Legend il y avait autre chose quoi...

Pour finir, The Revenant n'est pas une déception car je m'attendais pas a grand chose du réalisateur, seul le casting ma pousser a acheter un billet que je ne regrette pas d'ailleurs... Pour moi le film se résume a une attaque d'ours et a un combat final, qui n'arrive pas a la cheville du "versus final" du chef d'œuvre de David Cronenberg Eastern Promises (J'ai capté a 10 km le plagiat Laughing ). Alejandro González Iñárritu est décidément un réalisateur pour cinéphiles "bobo" (si tu porte une écharpe en pleine canicule, oui tu es un bobo!), le genre de type qui pourrait filmer un mur blanc pendant 240 minutes, et chier dessus dans les end crédits et qui serait écraser sous félicitations et remerciement... Il rentre a mes yeux au panthéon des réalisateurs visionnaires que sont Jean-Luc Godard, Michael Haneke et Claude Lelouch, en gros ce que le cinéma a fait de pire en un siècle.
2/5
Revenir en haut Aller en bas
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9579
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mer 24 Fév - 8:48

juge-rico: À lire ta critique et ce que tu dis d'Alejandro González Iñárritu, tu ne dois pas être fan des œuvres de Terrence Malick (mise à part The Thin Red Line, je n'apprécie rien de lui).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/ En ligne
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 838
Age : 35
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mer 24 Fév - 14:53

Bonsoir à tous.
Je ne m'épancherai pas sur l'utilisation du mot "bobo" par Juge-Rico (bien que je vois où il veux en venir), mais je suis plutôt d'accord sur son opinion vis à vis de "The revenant". D'abord, il est évident que le film d'Alejandro Gonzalez Inarritu est visuellement somptueux, véritable ode picturale à l'espace sauvage. Très doué, le cinéaste se permet de magistraux moments de bravoures techniques, notamment un plan-séquence de plusieurs minutes particulièrement impressionnant.

Si l'on connait un peu son travail, on se sait en terrain connu puisque ce réalisateur s'est toujours montré à l'aise avec ses caméras. Il n'est cependant pas interdit de penser qu'ici, à l'opposé de "Babel", "21 grammes" ou "Birdman", Inarritu n'a pas grand chose à raconter car le scénario lui-même (tiré d'une histoire vraie déjà évoquée dans "Le convoi sauvage" en 1971) n'est pas follement original. On se dit dés les premières minutes que ce n'est pas bien grave, que l'on va avoir à faire à un grand spectacle âpre, dur et violent. Et c'est le cas durant la première demi-heure, épuisante et vertigineuse.

Le souci c'est qu'au-delà de cette demi-heure, le calvaire subi par le personnage incarné (avec évidemment beaucoup de talent, c'est un fait) par Leonardo Di Caprio tourne en rond et peut aussi faire tourner en bourrique. On s'émerveille alors de la performance technique, des angles choisis par le metteur en scène et de l'implication des comédiens. Mais c'est aussi à condition de ne pas piquer du nez ou de s'impatienter. Car "The revenant" est long. Très long. Bien trop long.

Il aura fallu à Richard Sarafian cent-quatre minutes pour boucler son histoire dans "Le convoi sauvage". Il en faut une heure de plus à Alejandro Inarritu. Ainsi le film se perd en digressions sur la nature pas toujours intéressante (il y a déjà le cinéma de Geoffrey Reggio ou de Ron Fricke pour apprécier la contemplation du monde qui nous entoure, sans dialogues et avec plus d'efficacité). Une fois le personnage de Glass (Di Caprio) cloué au sol suite à une rencontre terrible avec un ours, Inarritu refrène ses ardeurs et la torpeur commence.

Un film lent peut tout à fait être une parfaite réussite et les exemples sont nombreux. On peut aimer ce genre de cinéma qui ne succombe pas aux canons d'une action tous azimuts avec montage chaotique et caméra qui bouge dans tous les sens à la moindre explosion. Le cinéma d'Andreï Tarkovsky demeure l'un des meilleurs exemples de lenteur "positive", où l'on est happé et fasciné par l'image.
Mais on peut aussi s'ennuyer fermement devant une œuvre comme "The revenant". Œuvre qui démarre fort avec des péripéties impressionnantes et qui s'arrête net au bout d'une trentaine de minutes pour se perdre ensuite.
Se perdre entre une parabole sur l'instinct de survie en milieu hostile, un survol de la condition amérindienne au début de l'Amérique du dix-neuvième siècle et une étude forestière en milieu tempéré.

Alors on s'accroche, on se dit que l'on tient un chef-d’œuvre. On se dit qu'Inarritu est décidément un visionnaire, que Leo et tom font décidément partie des meilleurs acteurs actuels. On se dit "Dieu que c'est beau !". Et puis on baille avant de cligner des yeux avec une inquiétante fréquence. Car "The revenant" est victime du syndrome inhérent à de trop nombreuses grosses productions depuis un petit moment : le syndrome du film trop long.

Il y avait moyen de rendre le récit bien plus concis, resserré, concentré. De ne pas s’épancher dans des élargissements de séquences souvent pénibles ou dans une sous-intrigue (la tribu à la recherche de la fille du chef) qui rallonge le film plus qu'il ne le fallait. Il était aussi possible de réduire l'agonie tronquée de Glass car Leo passe bien une heure au sol à gémir. On aurait préféré qu'Alejandro Gonzalez Inarritu se décide à aborder le grand spectacle sans devoir passer par l'introspection narrative et visuelle, qu'il assume son sujet (un survival, ni plus ni moins) sans avoir besoin de recourir à l'emphase et l'interprétation.
En moins de deux heures, "The revenant" aurait pu être un long-métrage d'aventures âpre, dur et violent. Il l'est, mais avec cette presque heure de trop, il devient vraiment ennuyeux. Jamais mauvais, toujours splendide, mais pas toujours inspiré. Mais cette direction artistique chimérique empruntée par Inarritu nous éloigne du cœur du film, et sans parler de "terrorisme bobo", on se retrouve face à une œuvre trop prétentieuse et donc évidemment agaçante (un peu comme cette critique, trop longue pour pas grand-chose).
Et effectivement, on regrette presque que l'immense comédien qu'est Leonardo Di Caprio puisse être potentiellement récompensé pour ce rôle où il est excellent mais pas impérissable, alors qu'il est passé à côté d'Oscar pour d'autres interprétations quant à elles inoubliables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mer 24 Fév - 18:40

JackieBoy a écrit:
juge-rico: À lire ta critique et ce que tu dis d'Alejandro González Iñárritu, tu ne dois pas être fan des œuvres de Terrence Malick (mise à part The Thin Red Line, je n'apprécie rien de lui).

Je ne connais pas assez Terrence Malick pour le brûler au pilori. J'ai uniquement vu La ligne rouge il y a un bon 15 ans et j'en garde de bons souvenirs.

Daenerys Targaryen a écrit:
En moins de deux heures, "The revenant" aurait pu être un long-métrage d'aventures âpre, dur et violent. Il l'est, mais avec cette presque heure de trop, il devient vraiment ennuyeux. Jamais mauvais, toujours splendide, mais pas toujours inspiré.

Je suis d'accord avec toi, on a la même vision de l'œuvre, même si ta critique ne parle pas de "bobo" et qu'il n'y a pas de faute d'orthographe Laughing


En gros qu'un film soit long et lent je m'en contre fou, mais si le contenu ne divertit qu'un bref moment cela m'ennui fortement. Pour prendre un exemple de l'année 2015 je dirais Joy! 2h00 sur une femme qui a créé le balai serpillère... Whoua sur le papier ca a l'air chiant comme la mort, et pourtant c'est une histoire qui ma passionné du début a la fin. En 2016 je dirais The Hateful Eight , 2h45 de dialogue en huis clos qui passe aussi vite qu'un épisode de Sliders. En gros tu rentre dans le cinéma, tu t'assois, ta pas le temps de retirer ton manteau que le film est déjà fini... Bref The Revenant n'est pas une purge ni un navet loin de là, mais si il avait duré juste 90 minutes le résultat aurait été bien meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Hans-Landa
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1370
Age : 29
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Sam 5 Mar - 14:14

« Surévalué » est le mot parfait pour décrire « The Revenant ». Au moins, sa mise en scène permet de le conserver captivant. Et Inarritu a au moins le mérite d'essayer des trucs au lieu de se cantonner à son style d'origine, les drames sociaux de style choral, quoiqu'il y a une continuité à naviguer vers de multiples personnages. De son oeuvre, je préfère « Biutiful » même si à lire vos commentaires, c'est un film de bobo. Surprised
3/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 11970
Age : 24
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Dim 6 Mar - 20:19

J'attends encore qu'il surpasse Amores Perros!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9579
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Mer 18 Mai - 13:27

The Revenant d’Alejandro González Iñárritu - 5/5

Qu’on aime ou non la personnalité d’Iñárritu, il ne fait aucun doute, que ce réalisateur offre de vraies perles. Il y a moins de deux ans, il réalisait l’extraordinaire Birdman, aujourd’hui, il nous gâte avec l’hallucinantThe Revenant. Troisième fois que je le vois, et à chaque fois, je suis sur le cul. Alejandro González Iñárritu réalise et scénarise une oeuvre phénoménale. Une brillante histoire de survie et de vengeance, accouplée à une mise en scène extraordinaire, une superbe photographie, une bande son vraiment formidable, ainsi qu’à l’excellent jeu de Leonardo DiCaprio et de Tom Hardy! Bref, une oeuvre remarquable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)   Aujourd'hui à 10:21

Revenir en haut Aller en bas
 
The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Revenant (2015,Alejandro González Iñárritu)
» Biutiful de Alejandro González Iñárritu
» Alejandro González Iñárritu pour le crime drama FLIM-FLAM MAN
» Birdman (2014 , Alejandro González Iñárritu)
» The Revenant d'Alejandro Gonzalez Inarritu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: