AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mar 21 Juil - 12:36

Les balbutiements eurent lieu avec "Le mystère de la Pyramide" et sa créature au vitrail, mais c'est surtout avec la créature liquide d"Abyss" que le choc émergea vraiment.
On dirait que depuis Terminator 2 (surtout) et, à un degré moindre (car alliant aussi en parallèle l'animatronique), Jurassic Park 1 (2 titres représentant la quintessence), les SFX de synthèse semblent n'avoir fait aucun réel progrès... Tout au moins dans le rendu, les textures, les mouvements.
Alors ô bien sûr, le XXIème siècle  a commencé à nous montrer des techniques de rendus bluffants pour les choses statiques (notamment la représentation de métropoles, plus encore lorsqu'elles sont futuristes) où là, il y a eu du réel progrés..
Mais dés qu'il s'agit de montrer un personnage ou une créature en mouvement, métamorphe ou non, on revient toujours à une approximation que ne trompera nullement un œil exercé : rendu lisse, mouvements approximatifs et peu naturels, détourages trop nets, colo flashy, déplacements sans tenir compte de l'échelle, du poids, de la pesanteur...
Lorsqu'on regarde le T1000 de Terminator 2 traverser le pare-brise de l'hélicoptère en plein vol, lorsqu'on le voit surgir du toit de l'ascenseur et se reconstituer, cela laisse toujours aussi pantois...25 ans après !
Lorsque l'on regarde Terminator 3, sa suite tardive, et les métamorphoses liquides que la Terminatrix subit, cela fait beaucoup moins réaliste, le film le devance de, pourtant, 13 ans !! Même le maquillage abimé du T800, réalisé en synthèse (une première) ne sera jamais aussi réaliste et convainquant que lorsqu'il passait pas la case maquillage de Stan Winston. En tout cas tout semblait palpable, et pour cause...
Terminator Genesys va plus loin, lui, puisque pratiquement chaque plan -même le plus inutile- est composé d'images de synthèse allant de la "pas mal" à "l'atroce". Un bloubiboulga informatique ou le "meilleur" (si l'on peut dire) cotoit le "pire".
Pourquoi le rendu "métal liquide" du T1000 n'a-t-il jamais semblé aussi réussi que dans le 2ème film de Cameron ?
Pourquoi l'attaque du TRex n'a t elle jamais été égalée par les opus 2 et 4 ?
De nos jours, tout est représenté en images de synthèse, jusqu'à une feuille de choux ou une explosion... Avez-vous vu le rendu numérique d'une explosion, n'importe quel œil exercé remarque la grossièreté de l'artifice... Avez-vous vu de la fumée représentée numériquement : là-aussi, il n'y a rien de plus faux ! alors pourquoi utiliser un tel artifice pour représenter une chose aussi simple à créer naturellement ???
J'ai l'impression, dans une certaine mesure, qu'il y a une véritable régression dans les CGI, s'accompagnant paradoalement à ce désir d'en montrer plus, n'importe comment, n'importe quand, sur n'importe quoi... je n'ai jamais aimé la patine des "Avengers" : 'image et texture "lisses"  par exemple (fond vert, quand je te tiens), image qui donne l'impression de n'avoir aucun relief alors que, paradoxalement, le film a été conçu pour cette technique. Tout les films de super-héros actuels sont faits sur ce même moule...
La bonne vieille image pellicule d'autrefois manquerait-elle ? (car depuis quelques années, les effets spéciaux numériques est fait sur une image entièrement numérique...).
Bref, que faudrait-il faire pour retourner à des films de la trempe d'un T2, d'un Jurassic Park ? Et si les maquillages à l'ancienne et les maquettes étaient le véritable retour aux sources pour revenir à un cinéma de genre plus...authentique.
Aujourd'hui, les hologramme font plats et peu réalistes (revoir à ce propos celui de l'étoile de la mort dans "Le retour du Jedi"), les couleurs attribuées aux éléments de synthèse semblent sortir d'un dessin animé, et souvent en inadéquation avec l'éclairage environnant...

Bon, j'exagère peut être un peu, tout n'est pas si mauvais dans le domaine, et je citerai : la reproduction superbe de "Pearl Harbour" avec l'attaque et dont la chute de la bombe en plan-séquence rerèsente le point culminant.
Je citerai aussi l'incroyable attaque du fort dans "Starship Trooper" de Paul Verhoeven...L'homme poulpe dans "Pirates des Caraïbes 2", Les dinos de "Jurassic Park 3"...ou, dans un autre registre, le spectaculaire naufrage du Titanic (le navire se cassant en 2) dans le film de Cameron...
Certains effets spéciaux de "District 9" (dans la 1ère heure du film) et, du même réalisateur, la station orbitale de "Elysium" (même s'il s'agit d'une combinaison d'images). Mais Neill Blomkamp a toujours été un maître es effets spéciaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 810
Age : 35
Localisation : Dans une grotte
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mar 21 Juil - 19:21

Tout est dit ... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 9:54

Alors ton topic je le trouve très intéressant et c'est un sujet a débat sans fin Laughing

Je vais d'abord revenir sur certains passage.

Citation :
Lorsqu'on regarde le T1000 de Terminator 2 traverser le pare-brise de l'hélicoptère en plein vol, lorsqu'on le voit surgir du toit de l'ascenseur et se reconstituer, cela laisse toujours aussi pantois...25 ans après !

Je suis désolé la seul "tache" ou "défaut" de Terminator 2 c'est le T-1000 et cela depuis le day one. Je suis honnête le film est sorti en 1991, en 1992 c'était déjà mort et l'effet métal liquide fait faux dans tous les plans... Le seul scène impeccable visuellement c'est quand le T-1000 est gelé, et c'est n'est plus de la 3D. Alors bien sur si on se remet dans le contexte de l'époque c'était magnifique, mais delà a dire que depuis Terminator 2 l'évolution des SFX est en stand by, je ne pense pas et 25 ans après pour moi c'est toujours aussi laid. (voir ma critique sur le topic de la saga)

Citation :
Lorsque l'on regarde Terminator 3, sa suite tardive, et les métamorphoses liquides que la Terminatrix subit, cela fait beaucoup moins réaliste, le film le devance de, pourtant, 13 ans !!

La fluidité du métal liquide et l'exosquelette du T-X, est supérieur au T-1000 de 1991 sauf que les scènes sont quasiment inexistantes (2 ou 3 scènes dans le film).

Citation :
Pourquoi l'attaque du TRex n'a t elle jamais été égalée par les opus 2 et 4 ?

Pour cette scènes c'est juste la surprise qui n'existe plus, tu n'avais jamais vu un T-rex aussi beau et vivant a l'époque et le revoir par la suite ta moins choqué, mais par contre les scènes d'attaques des T-rex sur l'ile, sont tout aussi réussi que dans Jurassic Park, l'attaque du car ou de la jeep est sublime et c'est exactement le même matériel/matos que le première opus. Pour ce qui est de Jurassic World tous les dinosaures font faux! Et en particulier les vélociraptors au sourire de Joker.

Citation :
... Avez-vous vu le rendu numérique d'une explosion, n'importe quel œil exercé remarque la grossièreté de l'artifice... Avez-vous vu de la fumée représentée numériquement : là-aussi, il n'y a rien de plus faux ! alors pourquoi utiliser un tel artifice pour représenter une chose aussi simple à créer naturellement ???

Je suis d'accord avec toi, mais pour 90% des cas cela coute moins cher de faire cela en studio, que d'utiliser des effets pyrotechnique. Meilleur exemple l'ouverture du remake de Dawn of Dead, une ville en feu, des explosions de voiture et portant pas une goutte d'essence ni une allumette. La scène du building de matrix qui mélange véritable incendie et 3D studio reste encore aujourd'hui très jolie visuellement.

Citation :
J'ai l'impression, dans une certaine mesure, qu'il y a une véritable régression dans les CGI, s'accompagnant paradoxalement à ce désir d'en montrer plus, n'importe comment, n'importe quand, sur n'importe quoi... je n'ai jamais aimé la patine des "Avengers" : 'image et texture "lisses"  par exemple (fond vert, quand je te tiens), image qui donne l'impression de n'avoir aucun relief alors que, paradoxalement, le film a été conçu pour cette technique. Tout les films de super-héros actuels sont faits sur ce même moule...

Pour Avengers c'était moche day one je te rassure  Laughing
Il y a même eu un podcast du forum ou certains on dit (je ne reconnais pas les voix de bucherons canadiens, alors je ne pourrais pas cité de nom  Razz ) que Avengers dans 10 ans se sera une purge question SFX, bref se sera irregardable... Et c'est vrai.
Mais le film n'a pas été "conçu" pour la 3D, attention tout ca c'est du commercial a 400%, si un film n'est pas tourné en camera 3D tu n'aura que très peu de résultat, aujourd'hui 95% des films 3D sont filmé en 2D et retapé en studio avec un filtre. Pour te donner un chiffre hors film d'animation sur les 400 films 3D sortie depuis 2009 seul 19 ont été tourné avec une camera a 3 objectif.
Mais cela n'empeche pas qu'un film en 3D et largement plus fluide et detailler qu'un film standard, aujourdhui je ne m'en passe plus, voir la conversion 3D de Jurassic Park qui apporte un plus non négligeable au visionnement, idem pour World War Z et la scène du laboratoire, immersion garanti!

Citation :
Je citerai aussi l'incroyable attaque du fort dans "Starship Trooper" de Paul Verhoeven...L'homme poulpe dans "Pirates des Caraïbes 2", Les dinos de "Jurassic Park 3"...

La tu vois c'est pas une question de point de vue, c'est du décalage pour moi, le film Starship Trooper que j'adore, est aujourd'hui irregardable, Davy Jones est fluide et magnifique visuellement mais il fait faux depuis le premier jour. Les dinos de JP3 constamment présenter dans une image flou, non jamais été aussi rigide...

Tout ca pour en venir a une chose:
Les SFX seront de plus en plus révolutionnaire, a condition de faire les choses avec passions et professionnalisme pour réaliser une véritable œuvre, voir même un chef d'œuvre tout comme Steven Spielberg avec son Jurassic Park ou James Cameron avec son Avatar.

Oui Avatar tu n'est pas revenu dessus et pourtant il s'agit bien dans la plus grosse évolution du visuel au cinéma depuis l'arrivé de la couleur! On est passer du film en noir et blanc/muet, au son et a la couleur, on a eu les effets numérique et le dolby digital, mais Avatar a apporter la véritable 3D et l'immersion total dans un film pour notre époque!! En 2009 je n'ai pas vu Avatar j'était dans Avatar.

Mais prenons l'exemple d'un film plus obsolète, Pitch Black on est loin d'un budget a la Star Wars et pourtant le film reste plaisant visuellement en toute circonstance.

Et comment ne pas parler de la "revolution" apporter par la trilogie Matrix tout est faux dans ce film, mais peut t'on vraiment debatre dessus, car au premier coup d'œil nous sommes dans la matrice  Laughing Donc on se dit, on est dans un programme donc le film passe comme une lettre a la poste  Wink Le bullet time... La plus grande invention depuis le préservatif!

Pour finir.
Citation :
Et si les maquillages à l'ancienne et les maquettes étaient le véritable retour aux sources pour revenir à un cinéma de genre plus...authentique.

Le cinéma artisanal sans SFX numérique restera incontournable, je prend l'exemple de The Thing de John Carpenter le film ne vieillit pas et les créatures seront éternellement sublime, le seul plan vieillot du film reste la découverte du vaisseau spatial dans le glacier, on peut aussi parler de Jaws qui na pas pris une ride en 40 ans! Grace son véritable requin mécanique qui reste encore aujourd'hui le plus grand film de "poisson" au cinéma!

Voila j'ouvre le débat je suis ouvert a toutes comparaisons ou propositions indécentes , mais une chose est sure, il n'y a pas d'objectivité sur le numérique soit c'est réussi soit c'est moche.  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 9:59

J'oubliais un très bonne exemple... Regarde la quadrilogie Batman et fait la comparaison avec la trilogie du Dark Knight il y a beaucoup moins d'effet numérique dans la trilogie de Nolan que dans les purges de Burton! Le seul bon coup de la quadrilogie original reste la coquille protectrice des testicules en argent de George Clooney Razz Et le "bat-soutien gorge" d'Alicia Silverstone Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 14:11

Alors ton topic je le trouve très intéressant et c'est un sujet a débat sans fin Laughing

Je vais d'abord revenir sur certains passage.

Citation :Lorsqu'on regarde le T1000 de Terminator 2 traverser le pare-brise de l'hélicoptère en plein vol, lorsqu'on le voit surgir du toit de l'ascenseur et se reconstituer, cela laisse toujours aussi pantois...25 ans après !
Je suis désolé la seul "tache" ou "défaut" de Terminator 2 c'est le T-1000 et cela depuis le day one. Je suis honnête le film est sorti en 1991, en 1992 c'était déjà mort et l'effet métal liquide fait faux dans tous les plans... Le seul scène impeccable visuellement c'est quand le T-1000 est gelé, et c'est n'est plus de la 3D. Alors bien sur si on se remet dans le contexte de l'époque c'était magnifique, mais delà a dire que depuis Terminator 2 l'évolution des SFX est en stand by, je ne pense pas et 25 ans après pour moi c'est toujours aussi laid. (voir ma critique sur le topic de la saga)

Citation :Lorsque l'on regarde Terminator 3, sa suite tardive, et les métamorphoses liquides que la Terminatrix subit, cela fait beaucoup moins réaliste, le film le devance de, pourtant, 13 ans !!
La fluidité du métal liquide et l'exosquelette du T-X, est supérieur au T-1000 de 1991 sauf que les scènes sont quasiment inexistantes (2 ou 3 scènes dans le film).


En effet, c'est juste dans la dernière partie du film (dans le bunker) que le T-X est disséquée ; lorsqu'elle se fait aspirer sa substance métallique pour ne faire plus apparaître que son exosquelette, je trouve le rendu très faux et "sans relief" (on dirait que la substance a été coloriée). Pour T2, même à l'époque (je l'ai découvert à sa sortie en salle), tout en trouvant le film excellent, Cameron m'avait fait tiquer sur 3 ou 4 effets (la fausse épaule démesurée de Schwarzy à la fin, lorsqu'il n'a plus de bras ; la vision par Sarah du champignon atomique (et oui, cet effet tant vanté, j'avais trouvé, lors de la destruction massive, que les building faisaient trop "maquettes" (c'est d'ailleurs un défaut récurent dans les films de Cameron, mal gérer l'échelle des miniatures...) ; même genre de remarque pour l'intro avec la vision des carcasses de voitures qui fleuraient bon les maquettes (dés que les T arrivent, ça va beaucoup mieux)). Voilou, mais pour les effets du T1000, franchement, à 80%, j'avait trouvé que c'était du "tout bon", et j'ai beau revoir aujourd'hui, c'est toujours aussi excellent. Lorsque je vois le rendu du métal liquide, je me dis que Cameron avait utilisé un logiciel de pointe à l'époque : le veilleur de nuit de l'hôpital qui sort du carrelage, le T1000 qui se reconstitue du haut de l'ascenseur, qui se reconstitue dans l'hélico, qui traverse les barres, qui se reforme dans la centrale, qui se brise (mais comme tu le dis là c'est un effet "en dur"), qui se sectionne (itou)... 2 ou 3 passages sont plus approximatifs mais l'effet du métal reste toujours un minimum saisissant.
Enfin c'est mon point de vue.

Par contre, tout sensas qu'il soit, l'effet de l'alien liquide d' "Abyss" m'avait moins étonné quand j'ai revu le film (un petit peu perfectible) mais reste quand même plein d'audace dans son genre.

Citation :Pourquoi l'attaque du TRex n'a t elle jamais été égalée par les opus 2 et 4 ?

Pour cette scènes c'est juste la surprise qui n'existe plus, tu n'avais jamais vu un T-rex aussi beau et vivant a l'époque et le revoir par la suite ta moins choqué, mais par contre les scènes d'attaques des T-rex sur l'ile, sont tout aussi réussi que dans Jurassic Park, l'attaque du car ou de la jeep est sublime et c'est exactement le même matériel/matos que le première opus. Pour ce qui est de Jurassic World tous les dinosaures font faux! Et en particulier les vélociraptors au sourire de Joker.

Là je ne suis pas tout à fait d'accord Juge-rico : certes, il y a l'effet de surprise, mais aussi la mise en scène savante de Spielberg (cadrage, découpage) et e fait d'utiliser ces effets avec parcimonie...sans oublier la quasi perfection de la technique. Mais, comme je le disais, Spielberg avait eu la sage idée de mélanger les techniques CGI et animatronique, c'est pour cela que cette scène est si réussie ; lorsque l'on voit le TRex en gros plan, la texture ne peut qu'être parfaite puisque c'est fait "en dur" (par contre on pourra toujours arguer sur la morphologie ou le manque de détail de la tronche du TRex mais bon, c'est autre chose)... Pour autant, même avec exclusivement des CGI, la scène finale des vélociraptors dans la cuisine est, pour ma part, plastiquement quasi-parfaite (comme quoi, chacun à sa perception). Dans certains plans je ne voit pratiquement pas les CGI (et puis la manière de filmer et de mettre en évidence ces créatures n'a pas d'équivalent, à l'heure où les scènes sont surdécoupées, filmés à la shaki,  ou dans la pénombre...
Un des défauts du second Jurassic d'ailleurs : trop souvent dans la pénombre. Du reste qualitativement, même si le bestiaire a l'écran a largement augmenté, même si il y a plus d'audace, a s'accompagne paradoxalement à une technicité un cran en dessous, car oui, j'avais trouvé les SFX du "Monde perdu" plus perfectibles, moins réalistes...

Pour le 1er Jurassic, la séquence des "Autruches" dans la plaine était un peu bancal, cette séquence a été remakée dans "Jurassic World" mais l'effet est, là, totalement raté et bâclé.

Citation :... Avez-vous vu le rendu numérique d'une explosion, n'importe quel œil exercé remarque la grossièreté de l'artifice... Avez-vous vu de la fumée représentée numériquement : là-aussi, il n'y a rien de plus faux ! alors pourquoi utiliser un tel artifice pour représenter une chose aussi simple à créer naturellement ???

Je suis d'accord avec toi, mais pour 90% des cas cela coute moins cher de faire cela en studio, que d'utiliser des effets pyrotechnique


Je comprends bien, mais alors cela veut dire que l'esthétique pure ne compte plus dans le monde du 7ème art, et que seule l'économie est primordiale ? Neutral au détriment du résultat final...

Citation :J'ai l'impression, dans une certaine mesure, qu'il y a une véritable régression dans les CGI, s'accompagnant paradoxalement à ce désir d'en montrer plus, n'importe comment, n'importe quand, sur n'importe quoi... je n'ai jamais aimé la patine des "Avengers" : 'image et texture "lisses"  par exemple (fond vert, quand je te tiens), image qui donne l'impression de n'avoir aucun relief alors que, paradoxalement, le film a été conçu pour cette technique. Tout les films de super-héros actuels sont faits sur ce même moule...

Pour Avengers c'était moche day one je te rassure  Laughing
Il y a même eu un podcast du forum ou certains on dit (je ne reconnais pas les voix de bucherons canadiens, alors je ne pourrais pas cité de nom  Razz ) que Avengers dans 10 ans se sera une purge question SFX, bref se sera irregardable... Et c'est vrai.
Mais le film n'a pas été "conçu" pour la 3D, attention tout ca c'est du commercial a 400%, si un film n'est pas tourné en camera 3D tu n'aura que très peu de résultat, aujourd'hui 95% des films 3D sont filmé en 2D et retapé en studio avec un filtre. Pour te donner un chiffre hors film d'animation sur les 400 films 3D sortie depuis 2009 seul 19 ont été tourné avec une camera a 3 objectif.
Mais cela n'empeche pas qu'un film en 3D et largement plus fluide et detailler qu'un film standard, aujourdhui je ne m'en passe plus, voir la conversion 3D de Jurassic Park qui apporte un plus non négligeable au visionnement, idem pour World War Z et la scène du laboratoire, immersion garanti!


Pour "Avengers" c'est en premier lieu l'image numérique accouplée à l'utilisation intempestive de "fonds verts" qui donne un rendu qui à la base me dérange : comme la plupart des blockbusters du genre actuels, j'ai toujours l'impression de voir devant moi une image Photoshop, sans relief, où l'arrière-plan se situerait au même niveau que tout ce qu'il y a devant... On est loin de l'effet brumeux sur "La Joconde" de Léonard de Vinci. ^^
Ajoutons que l'image numérique des films fantastiques s'accompagnent toujours d'une colo le plus souvent saturée, guère aidée par des effets spéciaux travaillés mais au détourages trop nets... Lorsque je voit ces personnages se déplacer, je ne peux m'empêcher de m'imaginer gesticulant devant un fond vert.
Je crois que le film, à ce sujet, qui m'avait fait hurler était Iron-Man 3 : c'est incroyable à dire, mais, en dehors des personnages, à 80% du temps, pas une image n'est réelle dans le film : l'attaque de la villa dans la première partie où tout est reconstitué (villa, hélicos, explosions, armure de Stark, océan, etc...). Ce que les 2 premiers évitaient en grande partie... Dans le 1er, on pouvait admirer dans toute sa splendeur le travail de reconstitution de l'armure de Iron Man. Dans le 3, du début à la fin, son armure n'est qu'une combinaison en CGI, qui ne remplacera jamais l'effet "en dur".

Citation :Je citerai aussi l'incroyable attaque du fort dans "Starship Trooper" de Paul Verhoeven...L'homme poulpe dans "Pirates des Caraïbes 2", Les dinos de "Jurassic Park 3"...

La tu vois c'est pas une question de point de vue, c'est du décalage pour moi, le film Starship Trooper que j'adore, est aujourd'hui irregardable, Davy Jones est fluide et magnifique visuellement mais il fait faux depuis le premier jour. Les dinos de JP3 constamment présenter dans une image flou, non jamais été aussi rigide...

Dans Starship Troopers, Verhoeven a manqué de moyens dans la dernière bobine, où les SFX sont vraiment criards (la capture du "cerveau" dans la grotte avec l'interaction bestioles-humains qui est foireuse (détourages, contrastes...), la fuite de Carmen et Sander dans le vaisseau de secours, très mal faite) et en dessous de tout ce qui a précédé (l'attaque du fort, l'attaque du cafard géant), mais dans l'ensemble, c'est de la très belle ouvrage...enfin je trouve.

Citation :Et si les maquillages à l'ancienne et les maquettes étaient le véritable retour aux sources pour revenir à un cinéma de genre plus...authentique.

Le cinéma artisanal sans SFX numérique restera incontournable, je prend l'exemple de The Thing de John Carpenter le film ne vieillit pas et les créatures seront éternellement sublime, le seul plan vieillot du film reste la découverte du vaisseau spatial dans le glacier, on peut aussi parler de Jaws qui na pas pris une ride en 40 ans! Grace son véritable requin mécanique qui reste encore aujourd'hui le plus grand film de "poisson" au cinéma!

Pour "The thing" (mon film de chevet soit dit en passant Laughing ) l'hérésie a déjà été faite/commise avec la suite-remake réalisée par le metteur en scène norvégien au nom imprononçable Laughing .
Cette suite, pas déshonorante en soi, met totalement de côté le versant paranoïaque du film de Carpenter, et puis bon, il faut quand même "oser" pour vouloir s'attaquer à un tel film Laughing .
Pour en revenir aux SFX de Rob Bottin, qui représentent pour moi le sommet des SFX non numériques, c'était à nouveau une véritable gageure et donc vouloir s'opposer à ça, bon bin... Laughing
Le réalisateur ici a décidé d'opter pour un mélange d'effets traditionnels et d'effets numériques (parfois les 2 combinés pour la même scène) et, force est de reconnaître qu'à l'exception d'une séquence (justement un mélange des 2), toutes les autres scènes (CGI) sont prodigieusement ratées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 14:52

Pour revenir sur le T-rex de Jurassic Park et The Lost World, je trouve que la plus part des gens trouvent que la première scène est mieux réussi car tout est centré sur gros lézard et c'est un moments bien carré et surtout culte! Quand Ian Malcolm se barre avec la fusée de détresse c'est simplement magistral, et on capte la toute puissance du T-rex. Par contre dans la suite c'est de l'action non stop qui part dans tous les sens avec en plus 2 T-rex mais je t'assure que les SFX c'est du même niveau blackeye

Apres pour The Thing la préquelle, je suis un fan boy, il n'égale pas le film de Carpenter car c'est la même histoire dans la même chronologie et sur la même semaine... Et mon dieu cette fin Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil CULTE!
Les SFX par contre sans être moche sente la 3D sans budget, mais après pour moi ca reste obsolète car maintenant je sais le pourquoi du comment Cool

Un autre sujet que l'on pourrait aborder serait celui de l'après Star Wars, vu que George ne peut plus retapé ses films sur les SFX a tour de bras, les anciens episodes vont prendre un coup de vieux, et cela a déjà commencer avec La menace fantôme, seul la course de podracer est rester intact Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 14:59

J'oublias pour Abbys, les créatures ont toujours été fades mais je crois que le procédé était un peu spécial pour l'époque (une sorte de toile en arrière plan?). Sinon j'avais vu un making of sur LD a l'époque, mais il revenait surtout sur le système de bassin et comment ils ont recréer cette univers sous l'océan. Rien sur les "ET"
Revenir en haut Aller en bas
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 15:04

juge-rico a écrit:
Pour revenir sur le T-rex de Jurassic Park et The Lost World, je trouve que la plus part des gens trouvent que la première scène est mieux réussi car tout est centré sur gros lézard et c'est un moments bien carré et surtout culte! Quand Ian Malcolm se barre avec la fusée de détresse c'est simplement magistral, et on capte la toute puissance du T-rex.
Oui, quand je parlais de la première apparition du TRex je parlais de toute la scène, jusqu'à la fin où le TRex poursuit Goldblum puis la voiture (d'ailleurs dans cette scène, je soupçonne ce petit malin de Spielberg d'avoir fait avancer l'animatronique du haut du TRex avec une grue ou véhicule quelconque (effacé numériquement ensuite) puis fait la jointure avec des pieds de synthèse en mouvements... Il faudrait que je revoie la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 15:07

juge-rico a écrit:
J'oublias pour Abbys, les créatures ont toujours été fades mais je crois que le procédé était un peu spécial pour l'époque (une sorte de toile en arrière plan?). Sinon j'avais vu un making of sur LD a l'époque, mais il revenait surtout sur le système de bassin et comment ils ont recréer cette univers sous l'océan. Rien sur les "ET"
Pour Abyss je parlais uniquement de la créature liquide protéiforme qui reproduisait le visage des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 15:12

D'ailleurs la séquence (tout au moins une partie) en question :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 15:28

Vraiment Juge-rico, tu trouves que l'effet est raté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 838
Age : 35
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 19:52

HorrorZone a écrit:
Les balbutiements eurent lieu avec "Le mystère secret de la Pyramide" et sa créature au vitrail
Bonsoir.
A vrai dire, c'est surtout "Starfighter le combattant des étoiles" de Nick Castle qui inaugura vraiment les effets spéciaux de synthèse en 1984, à l'occasion de séquences impliquant le vaisseau spatial du jeune héros et de son copilote extraterrestre, même s'il y en avait aussi dans le "Tron" de Steven Liesberger deux ans auparavant. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 22 Juil - 23:30

HorrorZone a écrit:
Vraiment Juge-rico, tu trouves que l'effet est raté ?

Je trouve que c'est jolie et impressionnant pour l'époque, mais ca fait faux Laughing
En comparaison prend la scène rajouté dans l'édition spécial 1997 de Star Wars 4, la rencontre en Han et Jabba, c'est jolie mais day one c'était trop gros Razz
En plus la scène de T2 sur youtube peut impressionner car la qualité est inexistante, par contre sur le master Blu-ray la remasterisation a enfoncé le clou pour les SFX du T-1000. En gros c'est Salvation qui vieillira le mieux Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Bad Taste
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 539
Age : 38
Localisation : France (38)
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 5:14

Et ouais, y a qu'à voir les premiers Indiana Jones tournés dans des décors naturels avec des vrais serpents, des vrais araignées, des vrais éléphants, le film était crédible parce que tout était vrai, alors que dans le dernier Indy (véritable nanar), marmotte, singes , serpent, jungle, fourmis, tout est en image de synthèse et tout est moche.

Dans le genre loupé la trilogie Bilbo le hobbit est pas mal non plus avec ses batailles de bouillie numérique. Et puis il y a les marvel, star wars, dc comics, ou on abuse de la surenchère d'effets numériques au détriment du scénario devenu quasi anecdotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 7:05

C'est vrai que Indiana Jones 4 est irregardable!! Razz
Pour Lord of the rings voila un excellent exemple, la franchise est superbe, l'histoire passionnante mais seigneur!!!!!! Les SFX sont diaboliquement mauvais a certains endroit. La différence de taille entre les hobbits et les humains devient ridicule a certains moments, les batailles et attroupement sont a chaque fois un gros raté! Il y a aussi toujours une différence entre les personnages et les différents décors, bref du studio qui crève les yeux. Contrairement a Star Wars la saga Lord of... c'est fané instantanément lors de sa sortie DVD.

Revenir en haut Aller en bas
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 838
Age : 35
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 11:20

Bonjour.
Un sujet intéressant, en effet.
Pour ma part, je suis partagée quant aux effets spéciaux de synthèse. Autant je les trouve remarquables quand ils sont finalement plutôt discrets comme par exemple lorsqu'il s'agit de retoucher des éléments de décors (les deux tours à la fin de "Munich", par exemple) ou lorsqu'ils permettent de faire avancer une idée de scénario (les jambes amputés du lieutenant Dan dans "Forrest gump"), autant je suis gênée et peinée par leur utilisation à outrance pour un oui et pour un non.
Les impacts de balles ou les effusions de sang en cgi, c'est insupportable je trouve. Alors le cout de production est sans doute moindre et l'accès aux technologies numériques plus aisé, ce qui explique que beaucoup de films n'aient plus recours à des effets en "dur" sur le plateau mais qu'est-ce que c'est laid ! Oui, si une poche de sang (ou bladder) ne fonctionne pas sur le moment, il faut retourner la scène. Mais est-ce que ça va couter des mille et des sangs (^^) de devoir faire ça ?
Et toutes ces créatures de synthèse de séries B qui sont complètement ratées et qui gâchent parfois le plaisir procuré par un film ? Certains studios en font même un emploi éhonté, totalement conscients de leur mauvaise qualité visuelle. Parfois c'est drôle, certes. Mais un "Sharknado", pourtant voulu comme un nanar, ne serait-il cependant pas plus agréable à regarder si un effort était fourni sur la création des squales de pixels ?
Au début, les images de synthèse coutaient cher, leur utilisation était donc plus contrôlée, mieux dirigée. Les devis étaient élevés aussi les films utilisaient moins d'effets par ordinateurs. Et nous étions moins habitués donc plus facilement émerveillés par des séquences de "Starship troopers", "Fantômes contre fantômes" ou "The relic". Puis c'est devenu un support utilisé à la télévision, pour les films sortant directement en vidéo. L'investissement s'est démocratisé au même titre que les studios spécialisés et cet artisanat du tout numérique a remplacé les maquilleurs, les créateurs et leurs pinceaux. C'est devenu une norme, une banalité.
L'évolution des systèmes informatiques (en grande partie grâce a Silicon graphics) ont rendu le support accessible.
Bien-sûr, les effets de synthèses ont vieilli tout comme l'animation image par image pour les monstres de latex des années cinquante ont vieilli par rapport à leur utilisation dans les années quatre-vingt.
J'ai récemment revu le remake du "Blob" signé par Chuck Russell en 1988. Je trouve que le film tient parfaitement la route encore aujourd'hui. Oui parfois le monstre sonne faux, c'est une évidence. Mais l'utilisation d'effets de plateau le rend néanmoins largement plus impressionnant que s'il était proposé de nos jours en images de synthèse. Dans le film de Russell, la bête gluante est vraiment au contact "physique" des comédiens jouant ses victimes. Avec un blob en synthèse, il en serait (et probablement sera) autrement. L’interaction ne sera pas aussi palpable. C'est très dommage mais c'est ainsi et je doute que cela s'arrange. Ceci étant dit, il y a malgré tout aujourd'hui des films qui utilisent la synthèse avec intelligence, soin et qualité ("Chappie", "Jurassic world", "Pacific rim"...) mais il y en aussi qui, en dépit de budgets pourtant bien conséquents, sont incapables de proposer des choses valables (certains effets du dernier "Terminator" sont horribles, par moments).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 14:25

Superbe post crazybabysitter et en tout point d'accord (sauf pour Pacific Rim qui me donne l'impression de regarder un jeu vidéo du début à la fin, et non un film).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémie
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1497
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 18:11

La synthèse peut avoir du bon. Mais je continuerai à penser qu'un film qui peut se permettre des effets techniques se doit d'y avoir recours.
Prenons par exemple le récent The Thing, bon les CGI ne sont pas les pires que j'ai vu, mais ils ne tiennent pas la comparaison avec les SFX du film original. Avec les CGI on arrivera jamais a recréer réellement la matière. Dans le The Thing de Carpenter on sent que si on pouvait toucher la chose, ce serait visqueux et vraiment degueu au touché. Alors que dans la version 2011 on n'a pas cette sensation, et c'est bien dommage.
Et puis, même les meilleurs CGI finissent par vieillir avec le temps. On trouvera certains effets CGI remarquablement fait aujourd'hui, mais d'ici 3 ans ça aura prit un petit coup de vieux, et ça ira en s'empirant avec l'avancé technologique. Alors que de bons SFX, même 20 ans après, ça ne bougera pas niveau qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 838
Age : 35
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 19:34

Bonsoir.
Le plus triste avec le film de Matthijs Van Heijningen Junior, c'est que la grande majorité des effets spéciaux ont à l'origine été conçus sur le plateau avec pinceaux, latex et mousse de silicone. Lors du premier montage, il semblerait que la production et le réalisateur lui-même aient trouvé que ces mêmes effets avaient trop l'air de sortir d'un film des années quatre-vingt et il fut décidé de les corriger en images de synthèse.

Dans cet entretien pour le site Denofgeek.com, le réalisateur s'exprime à ce sujet. il dit :
"Although we shot the film practically, at the end of the day, it didn’t hold up. It looked a bit like an 80s movie, actually, which for some people is really special, but perhaps not in 2010, 2011. So we enhanced it with CG."

Personnellement, je persiste à beaucoup apprécier cet incompris prequel de "The thing" mais il est clair que certains effets numériques sonnent probablement bien plus faux que s'ils avaient été pratiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 23 Juil - 20:48

Citation :
Le plus triste avec le film de Matthijs Van Heijningen Junior, c'est que la grande majorité des effets spéciaux ont à l'origine été conçus sur le plateau avec pinceaux, latex et mousse de silicone.

Le making of de l'édition Blu-ray gauloise explique pas mal de chose. Surtout sur la créature a deux têtes.
Revenir en haut Aller en bas
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 19 Aoû - 12:09

La meilleure utilisation des CGI au cinéma :

Terminator 2 : Le T1000 (et plus particulièrement la séquence de l'hélico et celle où il sort du plafond de l'ascenseur).
Mission impossible (De Palma) : La scène du TGV (alternance avec des scènes réelles)
Jurassic Park : L'apparition du TRex (alternance avec de l'animatronique) et celles des vélociraptors dans la cuisine lors du final.
Starship Troopers : L'attaque du fort.
Titanic : le naufrage du Titanic lorsqu'il se casse puis s'enfonce dans l'océan
Abyss : La créature aquatique liquide
Le choc des titans : Le Kraken, dans le final
Jurassic Park 3 : la 1ère confrontation (Spinausorus vs TRex) après que l'avion ce soit écrasé (mais alternance avec beaucoup d'animatronique), la scène de la volière ; le final avec les vélociraptors.
Narnia 3 : le final devant la vaque géante
La guerre des mondes (Spielberg) : la 1ère attaque, la scène de la destruction du pont...
Pearl Harbour (Michael Bay) : l'attaque de Pearl Harbour et, plus spécialement, la chute de la bombe en plan-séquence
Harry Potter 4 et 7 : les séquences avec le dragon
Contact (Zemeckis) : la scène du miroir de l'armoire à pharmacie
Terminator 3 : Le champigon atomique (scène d'ouverture) et, toujours lors de l'ouverture, le (très bref) passage de la bataille vue du ciel.
Elysium : les extérieurs de la station orbitale (et notamment la scène de ce long travelling qui, de l'espace, nous y conduit pour la découvrir).
Total Recall (2012) : la poursuite en véhicules volants
Star Trek into darkness : la scène des astéroïdes
What lies beneth (Zemeckies) :  le plan où Michele Pfeffeir tombe au sol et parvient par être filmée en contre-plongée, sans que l'on ne remarque rien.
Pirates des Caraïbes 2 : Davy Jones
District 9 : Certains plans sur les créatures extra-terrestres

D'une façon générale, les métropoles et villes futuristes dans les films sont bien représentées puisque les éléments sont fixes, mention spéciales cependant à quelques unes : celles vu dans le 1er et le dernier volet de la seconde trilogie "Star Wars" (la dernière en date), certains plans de ville de "Star Trek" et  "Star Trek into darkness", de JJAbrams, etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Mer 19 Aoû - 16:14

prometheus et man of steel Cool
Revenir en haut Aller en bas
mad mike
Repose en paix


Nombre de messages : 989
Age : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Jeu 20 Aoû - 8:11

Terminator 2 sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Lun 24 Aoû - 17:53

Man of Steel : l'envol de Superman
Narnia 2 : Le dieu de la rivière
Captain America 2 : Les envols de Falcon (mais plusieurs techniques utilisées)
Star Trek into darkness : Le vaisseau qui s'écrase sur la ville
Le hobbit 2 : La désolation de Smaug : Le final avec Smaug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Lun 24 Aoû - 18:18

A l'heure actuelle question SFX au cinéma tu ne trouvera pas mieux, en gros aucune update depuis 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...   Aujourd'hui à 10:21

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'utilisation des CGI au cinéma, et ce qui fâche...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Utilisation de bonnettes macro
» Le craft robo pour une utilisation intense ?
» [AIDE] Utilisation en modem avec Virgin Paradyse
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» ciné cure rare du vieil acteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: