AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 31 (2016, Rob Zombie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 31 (2016, Rob Zombie)   Lun 23 Nov - 17:49


31 nous racontera les déboires de cinq malheureux kidnappés par des psychopathes déguisés en clowns. Enfermé dans un décor labyrinthique intitulé Murder World, ils devront survivre aux attaques de fous furieux au cours d’un jeu justement surnommé 31.
Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4382
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Lun 23 Nov - 22:36

Le slashers de Maurice Devereaux serait-il une grosse influence de sieur Zombie? En tout cas, ça fait plaisir de le voir revenir sur sa décision d'abandonner le genre horreur, autant que de se plonger dans quelque chose de plus cru et direct après le déconcertant Lords Of Salem. Le synopsis et l'apparence bien crade du clown suffisent à faire de ce 31 l'une de mes grosses attentes de l'année prochaine. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 24 Nov - 4:10

j'adore les clowns et mr rob zombie, vivement!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 24 Nov - 4:21

un synopsis un peu plus détaillé Wink

Ce nouveau long-métrage racontera les déboires de cinq personnes, enlevées au hasard quelques jours avant Halloween. Leurs kidnappeurs sont des clowns qui les maintiennent enfermés dans le "Murder World", un enfer artificiel où ils doivent survivre au 31, un jeu ultra violent au principe simple : tuer votre adversaire avant qu'il ne vous tue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 24 Nov - 4:33









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mer 25 Nov - 2:01


Je l'attend aussi de pied ferme, vu que j'ai adoré tous les films de Rob jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
jeanjean du 7-6
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 759
Age : 38
Localisation : Rouen-France
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 8 Déc - 3:42

Oh putain... OH PU TAIN !!
Hâte de pouvoir mater ça tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 8 Déc - 13:59

Des clowns et du trash industriel, Im in !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 14 Juin - 14:21

Revenir en haut Aller en bas
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Lun 1 Aoû - 19:06

J'espère que le film sera plus captivant que sa bande annonce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 13 Sep - 5:44

Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4382
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 13 Sep - 17:46

Il est pour le moins aguichant ce trailer!

Dans la droite lignée de House Of 1000 Corpses et The Devil's Rejects, Rob Zombie revient à ce qu'il sait faire de mieux. Nul doute que 31 sera l'une des attractions horrifiques de cette fin d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans-Landa
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1386
Age : 30
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Ven 16 Sep - 0:43

Il est diffusé en grande primeur au festival de cinéma de Québec qui a lieu actuellement.

JE TRAVAILLE DURANT CHAQUE REPRÉSENTATION BORDEEEL!!!! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12026
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Ven 16 Sep - 7:50

Hans-Landa a écrit:
Il est diffusé en grande primeur au festival de cinéma de Québec qui a lieu actuellement.

JE TRAVAILLE DURANT CHAQUE REPRÉSENTATION BORDEEEL!!!! Crying or Very sad

Ben, techniquement il est déjà en location sur itunes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Ven 16 Sep - 12:12


Il sort sur paris le 16 octobre au Trianon, le 20 février en Blu-ray full vo.
Revenir en haut Aller en bas
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 907
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Sam 17 Sep - 7:46

Critique sans spoilers.

"31" est né d'une frustration. De celle de n'avoir pu échapper à un registre qui vous catalogue, vous étiquette et vous condamne très régulièrement à ne faire que ce dont on vous croit uniquement capable de faire. En réponse à cette frustration, Rob Zombie s'est illustré par une forme d'asservissement artistique regrettable et douteux. Cependant, ne tirons pas sur l'ambulance car en dépit de la grande, bien qu'attendue, déception qu'il constitue, "31" demeure le meilleur film d'horreur sorti depuis plusieurs années, preuve supplémentaire que le genre est vraiment dans un état de délabrement avancé. Mais oui, force est de constater que le dernier long-métrage du cinéaste américain est raté. Un ratage "plaisant" mais un ratage quand même.

D'abord, commençons par une évidence : les détracteurs de Zombie s'en donneront une fois encore à cœur joie. "31" compile tout ce que l'on peut trouver pénible ou détestable chez son auteur : cet éternel mélange de répulsion et de fascination pour les damnés de la terre, les lowlives, les culs-terreux d'une Amérique bête, sale et méchante. Une fois encore, nous n'y couperons pas : Cummings choisit pour "héros" une bande de laissés pour comptes de la société qui jure, boit, se drogue, pratique le sexe sans protection bref...tout ce qui serait susceptible de déplaire aux bienpensants.
Comme souvent, on finit par rapidement partager le même sentiment que le réalisateur pour ses personnages : ils sont bruyants, ils nous agacent mais on finit par les apprécier et compatir à leur souffrance. Ici, il s'agit d'une sorte de petit cirque ambulant pour adultes. Un "freakshow" de pacotille, une version "gentille" de la famille décomposée que constituaient les Fireflys dans "La maison des mille morts" et "The Devil's rejects". Et quasiment comme d'habitude, c'est à la propre épouse de Rob, Sheri Moon, qu'incombe le rôle principal. Et une fois encore, c'est quasiment le même rôle qu'il lui fait jouer : une dévergondée peu farouche et plutôt vulgaire.

La petite troupe se retrouve prise au piège d'un cirque des horreurs retranché dans une immense usine abandonnée où elle sera à la merci de psychopathes terrifiants et sans pitié, à l'occasion d'un jeu prenant place chaque trente-et-un Octobre, organisé par un trio de riches habillés comme à la Renaissance.
Le pitch est relativement concis et le film se focalise sur son sujet dans dévier. Après vingt-cinq minutes de présentation des protagonistes, le cauchemar commence.
On se prend assez vite au jeu car Zombie sait tirer partie de son décor désaffecté. Comme dans la majorité de son œuvre, la direction artistique est belle. En particulier une photographie parfaite, sachant rendre hommage tant à la lumière qu'à l'obscurité. Les cadrages sont appliqués, le montage nerveux. Par contre, le réalisateur se lâche un peu trop sur la "shaky cam" lors de séquences de combats qui auraient pu être plus efficaces s'ils avaient été plus démonstratifs. On a alors comme l'impression que le regard de la censure avait été anticipé avant de ne pas trop en montrer. Cette caméra qui filme un peu n'importe comment n'est fort heureusement pas en action sur la majorité de "31" mais si l'on n'apprécie pas trop ce style de mise en scène, il faudrait composer avec cet état de fait technique parfois déplaisant.

La narration est plutôt fluide même si dans sa dernière moitié, le film ralentit un peu la cadence et comble le vide comme il peut avec certaines séquences de dialogues (ainsi qu'un rêve) pas très intéressantes à suivre. Il se rattrape en tout cas lors d'un affrontement final glaçant. Zombie n'ayant pas eu la folie des grandeurs sur la durée, "31" s'achève au bout d'une centaine de minutes, sans trop en rajouter pour rien, donc.
Et c'est au terme du générique de fin que l'on est alors en proie au doute, au questionnement, à l'interrogation.

A t-on vraiment apprécié "31" ?
La réponse est oui, indéniablement. On s'est pris au jeu, on s'est pratiquement satisfait d'être en terrain connu mais paradoxalement, c'est aussi le gros point faible du film : le terrain connu. Car "31" n'est finalement qu'une compilation des autres films du cinéaste. On l'a vu, les personnages ne sortent pas du giron de la filmographie "Zombienne". Mais le reste non plus, malheureusement. Zombie réemploie tous ses gimmicks. Images granuleuses en huit millimètres lors de certains passages, plans qui se figent, imagerie de séries B d'exploitation des années soixante-dix à outrance, bande sonore formidable mais éculée à base de classiques rock de la même époque, musique originale lorgnant parfois un peu trop du côté de John Carpenter (c'est devenu redondant et pénible, à force), générique final où les crédits défilent sur les images d'une route de l'Amérique profonde, action située en 1976...c'est donc un petit catalogue exhaustif du petit monde de Rob Zombie qu'on retrouve là. Alors si l'on est fan du cinéaste, il y a de fortes chances qu'on passe outre cette photocopie, qu'on lui pardonne ses très grandes facilités.

On en vient alors à penser que comme il l'avait fait pour "Halloween 2", Zombie a essayé de saboter son film. Pas en le ratant dans les grandes largeurs, non (ce n'était déjà pas le cas non plus pour "Halloween 2", d'ailleurs), mais en bon caractériel peu amateur de brides, Robert Cummings a décidé de ne pas trop se fouler, de faire ce qu'il sait faire ou plutôt ce que l'on attend qu'il fasse. Il devient alors un membre du club des réalisateurs vis-à-vis de qui les producteurs peuvent être méfiants quand ils ont dans l'idée de proposer des projets originaux.
Cette frustration pour Zombie vient de l'abandon de son "Broad street bullies", portrait d'une équipe de hockeyeurs sans foi ni loi ayant écumé les patinoires de Philadelphie et de l'Amérique durant les années Jimmy Carter. Il y tenait à son film, le Rob ! Mais le projet n'a pas abouti. Les producteurs se sont sentis inquiétés par le thème et le nom du réalisateur. Trop cher ! Trop "spécial" ! Zombie trop "rebelle" ! Trop sauvage même !
"Broad street bullies" avorté, Zombie s'est retrouvé à refaire un album, une tournée et s'est lancé dans "31" comme peut-être une catharsis. Et il a résigné pour un film d'horreur redneck à petit budget. La dernière fois qu'il a tenté de faire relativement "autre chose" (tout en y conservant avec succès ses thèmes et obsessions), c'était à l'occasion de son "The lords of Salem", probablement son film le moins apprécié. Alors Zombie a tourné "31".

Ne nous y trompons pas ! "31" est une œuvre viscérale, sombre, terriblement violente (même si pas définitive dans sa version actuellement censurée) et intervient dans le marasme horrifique actuelle comme une bouffée d'air vicié. Le film va droit à l'essentiel, impressionne, fait mal laissé épuisé. En ce se sens, c'est une nouvelle fois une belle réussite pour Zombie dans le cadre de la violence cinématographique américaine. On est ailleurs, au-delà des séries Z au gore de synthèse ou des films de fantômes et d'objets hantés divers PG13 qui remplissent les salles à base de jump scares douteux quand on est rôdé au procédé. L'intention de Zombie est de choquer, de rendre ses images douloureuses, iconiser un méchant (Doom-head, une horreur absolue à en faire des cauchemars, interprété à la perfection par Richard Brake) en touts points mémorable, de filmer sa femme qu'il aime, de présenter des parias devenant des antihéros et faire sentir l'odeur du sang, de la peur, des tripes, de la poussière et de l'égout. En cela, "31" nage bien au-dessus de ses collègues, productions horrifiques formatées et sans âme. Malheureusement, on a aussi déjà vu tout ça au sein même de la filmographie de Zombie.

Alors si "31" nous laisse sur le carreau, admiratifs et avec la satisfaction d'avoir vu un film d'horreur tellement au-dessus de la moyenne, qu'on a presque envie de revoir aussi vite, il nous laisse aussi avec la désagréable impression de voir quelqu'un qu'on aime faire du surplace. Car c'est ça, le gros problème du film. On a déjà vu "31" avant de l'avoir vu. Et si l'on apprécie le travail de Rob Zombie, on peut que lui souhaiter de sortir, peut-être pas une bonne fois pour toute mais au moins le temps de quelques long-métrages, du carcan dans lequel on espère qu'il ne sait pas enfermé. Vivement le prochain, pensera-t-on ! Mais il faudrait vraiment que le prochain évite de remettre en scène les mêmes personnages, les mêmes dialogues avec un "fuck" tous les deux mots, les mêmes méchants siphonnés et barbares, les mêmes chansons estampillés "seventies roots", la même trame et les mêmes...bref, merci encore Rob, tu as fait du bon boulot. Mais passe à autre chose ! Il est temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12026
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Dim 18 Sep - 12:17

Comme d'habitude crazy babysitter, j'ai beaucoup aimé te lire.


Je suis d'accord avec les grandes lignes de ta critique, si ce n'est ton constat sur le cinéma d'horreur contemporain. En fait, je ne sais pas si ce 31 figure parmi les 20 meilleurs films d'horreur de 2016!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 907
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Dim 18 Sep - 15:09

Merci pour ton gentil compliment, Bob.
Évidemment il est question ici de subjectivité donc pour moi, "31" demeure (pour l'instant, sait-on jamais) le meilleur film d'horreur de cette année. Et pourtant, il est loin d'être parfait c'est dire le niveau de la production actuelle et pas que de 2016, c'est valable depuis une bonne dizaine d'années, à mon avis. Après lui vient "The conjuring 2 : le cas Enfield" qui m'a agréablement surprise alors que je n'aime vraiment le premier. S'il fallait nommer un troisième, ce serait "The shallows, instinct de survie" mais pour moi ce n'est pas vraiment un film d'horreur, plus un survival d'aventure. Et à la limite, je rajoute le divertissant "The neighbor" de Marcus Dunstan. Ce n'est pas un chef-d’œuvre mais ça se laisse regardé et on sent un respect pour le genre.

Le reste, les "The forest", "The darkness", "In the dark", "The door", "The boy", "The chosen", "The veil", "The machin chose" et compagnie...c'est très mauvais voir nul tout comme les cinquante séries B ou Z qui sortent chaque mois en dvd, vod et sur les sites de téléchargements légaux et illégaux. La plupart sont des œuvrettes de maison hantée tournées ou des slashers ruraux avec trois pelés et un tondu perdus dans un coin de ferme et rien que les bandes-annonces font peine à voir.

Après il y a les films d'horreur qui n'en sont pas, comme "The neon demon" dernièrement (dans mon "top 10" des pires films de l'année, tous genre confondus, celui-ci) ou "Green room" dont je n'ai pas compris les éloges et louanges tant le film m'a paru longuet et mal écrit. Et "The purge : election" est tout simplement lamentable (et puis c'est du thriller d'action violent, pas de l'horreur). Tout comme "Don't breathe", nettement plus réussi mais bon, pas de quoi se réveiller la nuit en hurlant au génie pour autant. Ceux-là, je les élude donc sans trop de scrupules.

Ah si ! Il y a eu le sympathique (mais pour moi pas si génial que ça) "Dernier train pour Busan" et ses zombies coréens sauteurs. Le long-métrage est agréable à suivre, rythmé et assez intense mais la "mièvrerie" à la coréenne (dont je suis pourtant souvent plutôt cliente) a ses limites et à la fin, ça devenait un peu pénible. Mais c'est un bon film, cependant. Je le recommande.

Au final, "31" (une fois encore, le plus faible des films de Rob Zombie) m'apparait comme le meilleur vrai représentant du cinéma horrifique en 2016. Et vu ce qui doit sortir jusqu'en Décembre, il y a des chances qu'il le reste sauf si "The girl who brings gift" vient éventuellement le supplanter. Triste époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9800
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Dim 18 Sep - 22:04

31 de Rob Zombie - 3,5/5

Appréciant beaucoup les oeuvres cinématographiques de Rob Zombie, j’attendais avec une certaine impatience son nouveau film 31. Avec des visages bien connu des films du réalisateur, en les personne de Sheri Moon Zombie, Jeff Daniel Phillips et Malcolm McDowell, 31 se veut un film totalement barge, où cinq carnavaleux, après avoir été kidnappés, sont plongés dans un jeu et doivent survivre face à de terribles tueurs, pour le grand plaisir d’un groupe de voyeurs aussi cinglés que les tueurs. 31 est dans la lignée de ce que le réalisateur nous a déjà offert, surtout avec ses deux premières oeuvres. Malheureusement, pour moi, ce n’est vraiment pas son meilleur film. Certes, le nouveau de Zombie est bien crade, gore, sanglant et complètement fou, avec des personnages très colorés. Mais, il est aussi inutilement trop bavard, avec un rythme assez moyen, une réalisation et un montage laissant parfois à désirer, et en plus, ça manque beaucoup d’originalité niveau histoire, alors que 31 m’a drôlement fait penser à un mélange de The Purge et The Texas Chainsaw Massacre. Bien qu’il déçoive quelques peu, 31 reste très plaisant à voir. Ça gicle en masse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Bad Taste
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 564
Age : 39
Localisation : France (38)
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Lun 19 Sep - 12:56

J'ai détesté tous les Rob Zombie je vais quand même m'infliger celui-ci, histoire de ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12026
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Lun 19 Sep - 14:51

Bad Taste a écrit:
J'ai détesté tous les Rob Zombie je vais quand même m'infliger celui-ci, histoire de ....

Pouvoir râler?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Bad Taste
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 564
Age : 39
Localisation : France (38)
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 20 Sep - 4:47

Bob Boyle a écrit:
Bad Taste a écrit:
J'ai détesté tous les Rob Zombie je vais quand même m'infliger celui-ci, histoire de ....

Pouvoir râler?

Oui et tuer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 20 Sep - 8:05

Dommage les retours sont plutôt mauvais, ça devient difficile de trouver un bon film d'horreur Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 831
Age : 36
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mar 20 Sep - 21:43

Attention, risque de "spoilage"
Lu quelques mauvaises critiques du film.. Donc je me suis dit en regardant le film "pourvu qu'il ne donne pas raisons aux mauvaises critiques".
J'aime bien l'univers de Rob Zombie à travers ses films... et pour celui ci sur le depart je suis mitigé..
Déjà ambiances, décors et époque à laquelle ça se passe, on retrouve bien cet univers la un peu à la "texas chainsaw massacre" comme on le retrouve et dans "The house of 1000 corpses" et "devil's rejects" .. ce qui peut être une qualité, aussi bien qu'un defaut... Donc on a les tronches de l'emploie avec les acteurs .. beaucoup de gros plan sur des gueules cassés avec tout le coté poussiéreux et j'aime ça... Bon ensuite le debut est sans surprise, un premier personnage (le gnome nazi hispanique) pas vraiment crédible, ni très interessant, à tel point qu'on se demande comment ils font pour ne pas en venir à bout tout de suite... et bref toute cette partie la est assez mauvaise je dirais, donc ensuite on attend déjà plus rien du film pensant que ça va être juste un gros ratage .. pendant toute une première partie tout semble prévisible et sans surprises... puis vient tout de même s'ajouter à cela quelques scènes jouissive, des effets "gores" assez reussi.. des personnages assez bien réussi mais le tout s’enchaînant sans vraies surprises (mais parfois ça remonte un peu le niveau du film)... puis vient la dernière partie, qui fait que finalement le film n'est pas si mauvais que ça, avec finalement le sentiment après coup d'avoir passé un bon moment, devant un film, donc loin d’être aussi décevant que je m'y attendais au départ ... Le personnage final est un vrai régal et ce qui aurait pu être prévisible ensuite, finalement prend une tournure à laquelle on ne s'attend pas forcement.. (pour ma part). Donc loin d’être un chef d'oeuvre comme a pu l’être "The house of 1000 corpses" c'est vrai.. mais ça reste un bon divertissement, malgré ses quelques défauts, notamment au montage du film, avec parfois des transitions de plan pas toujours fait au mieux je dirais, et son mauvais départ.
.. Mais au final ça reste un bon film d'horreur et ça faisait longtemps que j'attendais ça (un film du genre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 989
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   Mer 21 Sep - 3:08

Ste daube, je l'attendais avec impatience ce dernier Rob Zombie, légèrement perplexe au vu de sa bande annonce mais merde un film avec des clowns, du gore et des tronçonneuses ça ne pouvait être que bon!!!
Erreur des le début du film on sent comme une légère odeur de téléfilm, l'ambiance n'y est pas, les personnages sont creux puit s'en viens le déroulement de l'histoire et les premières scènes sanglantes et là comment dire, on rigole, c'est totalement nul dénué de sens.
Les tortionnaires ne ferait pas peur à ma grand mère, une pichenette et au lit.
Pour ce qui est du reste du film on à le temps de sortir son phone et de commencer ses amplettes sur Amazon Smile
Non franchement Mr Zombie, je pense qu'il temps d'arrêter le cinéma d'horreur voir le cinéma tout court. Deja que Lord of Salem était pas terrible mais là vous avez encore réussi à vous surpasser dans la médiocrité. 2/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 31 (2016, Rob Zombie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
31 (2016, Rob Zombie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 31 (2016, Rob Zombie)
» Zombie wars
» Zombie (Dawn of the Dead)
» Pride and prejudice version zombie livre et adaptation
» Wellington David - Zombie Island - Zombie Story 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: