AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ju On 呪怨 (2000,Takashi Shimizu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Ju On 呪怨 (2000,Takashi Shimizu)   Mer 9 Mar - 16:07


Ju On de Takashi Shimizu est ce que j’appellerais cela le recueil de nouvelle d’horreur parfait. C’est plusieurs histoires différentes se situant dans la même ville et ayant le même personnage central qui est aussi dangereuse qu’intrigante. Ju On veut dire en français « La Malédiction » et c’est ce thème que l’on retrouve comme élément déclencheur dans les six nouvelles/séquences de ce recueil cinématographique.

Nous assistons au récit de plusieurs personnes aussi différentes les unes aux autres. Toshio (俊雄), Yuki (由紀), Mizuho (瑞穂), Kanna (柑菜), Kayako  (伽椰子) et Kyoko (響子). Tous leurs noms auront leurs séquences qui leurs appartiendront puisqu’ils en sont leurs propres personnages principales avec comme seul lien la maison abandonnés qu’ils sont tous entrés pour soit y mourir ou disparaître par la suite de la malédiction que seul un simple pas à l’intérieur leurs donnent.

Ju On est un film qui malgré son temps court, est lourd en contenu. Il s’agit de six histoires qui se passent dans le même environnement, au même danger commun et à l’ordre non-chronologique (Pulp Fiction, Memento). Vers la fin de chaque nouvelle, nous arrivons à un élément qui nous transporte vers une autre. Parfois, on peut tout simplement revenir complètement en arrière de la ligne du temps de l’histoire écrite par Shimizu. Nous forçant à réfléchir durant le visionnement et même si on cherche à se concentrer en laissant cela de côté. Notre subconscient nous fait quand même déconcentrer, rendant le film compliqué à regarder lors du premier visionnement. Pour bien comprendre Ju On, un petit film de 70 minutes avec des fantômes. Il est important de le regarder plus de deux fois.

Si je peux donner une véritable qualité au film, se serrait sa narration. Nous commençons avec l’introduction du lieu principal en suivant une assistante pour personnes âgés. Pour ensuite suivre au passé un couple qui ont emménagés dans cette résidence. Pour ensuite suivre la sœur du mari de ce couple qui a auparavant disparu (de même avec la sœur). Pour après suivre les deux policiers qui enquêtent sur la mort mystérieuse et qui demandent l’aide de l’homme dont le fantôme aimait lorsqu’elle vivait. Puis, avec cet individu, on apprend le sort des premières victimes de ce lieu qui à l’époque, était nouvellement un lieu maudit. Finalement, nous retrouvons la demoiselle du début qui a sorti depuis longtemps de l’hôpital et de cette maison pour toujours être poursuivi par la malédiction et c’est avec elle que le film a commencé et qu’il finit, telle une boucle parfaitement nouée. De tous les schémas narratifs que j’ai vus dans un film, Ju On est l’un de meilleurs et il devrait être sérieusement donné de l’inspiration. Puisque jamais je ne pensais voir un style littéraire se faire parfaitement dans une œuvre cinématographique.

Par contre, le manque de chronologie vient vraiment compliquer les choses et il faut vraiment bien remettre les séquences en place dans la lignée du temps de l’univers clos de ce film. Même durant mon deuxième visionnement, je me creusais l’esprit DURANT la séance de projection. Lorsqu’un film est assez intelligent comme celui-ci, il faut faire réfléchir et évoluer l’audience APRÈS qu’il ait vécu l’expérience. Pas pendant qu’on regarde le film.
C’est ça qu’Interstellaire, Le Tombeau des Lucioles, The Shining, et Eraserhead ont faits et ils sont devenus des œuvres qui sont restés dans le cœur de certaines personnes. Si Ju On aurait été plus simple en le regardant au lieu de nous laisser confus vers son image finale (et très cliché juste à la dernière minute). On aurait eu un des meilleurs films d’horreurs de la décennie au lieu d’être tout simplement un qui est déjà très bon. Mais qui aurait pu monter encore plus les échelons.


Bref, Ju On est le premier film d’une longue franchise que je n’ai pas l’intention de visionner au complet. Puisque ce long-métrage est déjà une saga qui se boucle par lui-même. Je peux comprendre ceux qui sont fou de ce film mais pour moi, je n’ai qu’une chose à dire :
RrrrrrrrrrrrrraararararararararararaRAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ju On 呪怨 (2000,Takashi Shimizu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marebito (2004, Takashi Shimizu)
» The grudge 3
» 7500 (2012, Takashi Shimizu)
» Ju-On (Saga, Takashi Shimizu)
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: