AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flashdance (1983,Adrian Lyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Flashdance (1983,Adrian Lyne)   Dim 21 Aoû - 4:17

Alex Owens vit à Pittsburgh, ville gangrénée par le chômage. Elle travaille comme soudeuse sur un chantier. Le soir, pour toucher un peu plus d'argent, elle danse dans un cabaret. Car la raison d'être d'Alex, c'est la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Flashdance (1983,Adrian Lyne)   Dim 21 Aoû - 9:38

Flashdance (1982,Adrian Lyne) (critique du 17 septembre 2015)

Culte pour toute la génération 80 Flashdance a malheureusement subit les outrages du temps... Les chorégraphies de danse son toujours aussi belles et percutantes, l'ost et digne de l'époque c'est a dire le must! Jennifer Beals est toujours aussi "craquante et ferme" la dessus pas de soucie, par contre tout ce que j'avais pas capté a l'époque dans l'histoire est aujourd'hui assez "fantasque". Bon déjà chose évidente Alex travaille dans la sidérurgies sur des chantier dégueulasse, c'est quand même difficile a gobé vu l'état de ses mains, ensuite elle cumule les petits boulots pour pouvoir sans sortir mais le hic c'est quel vie dans un loft! Cherchez l'erreur... Alors bien sur les fans pur et dur mon déjà dit "non c'est un "une pièce"!!!! Donc F1 oki...
Bon je ne suis pas architecte mais quand un "F1" fait plus de 180 m2 on appel ca un loft  Laughing
J'ai remarqué aussi que le film tournais en rond, c'est vélo ,usine ,restaurant ,maison ,usine ,vélo, danse, vélo...et ca devient affolant a la longue surtout quand le film dur 90 minutes...
Mais Flashdance reste quand même bonne enfant avec une petite histoire d'amour toute gentil et pas mal d'amitié, bref a voir surtout pour les chorégraphies, mais a oublié pour le "rêve américain" parce que la   Razz
3/5


Dernière édition par juge-rico le Dim 21 Aoû - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 834
Age : 35
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Flashdance (1983,Adrian Lyne)   Dim 21 Aoû - 10:39

Je me retrouve dans ton avis.
J'ai revu le film d'Adrian Lyne il y a environ un mois à l'occasion d'une nuit "Dance movies" entre filles (il y avait aussi au programme "Footloose" et l'indispensable "Dirty dancing"). C'est très sympathique, "Flashdance". La réalisation urbaine et vaporeuse de Lyne (qui réutilisera les mêmes tics deux ans plus tard dans "9 semaines 1/2") s'adapte au sujet et à l'époque. C'est définitivement un long-métrage ancré dans les années quatre-vingt, "Flashdance".

Jennifer Beals est effectivement douée, belle et craquante. Michael Nouri incarne un beau chevalier servant et les comédiens de second rôles font leur travail tout à fait honnêtement. Néanmoins, c'est au niveau de l'histoire et de la construction dramaturgique qu'il faut chercher des carences. En effet, "Flashdance" n'a pas grand chose à raconter. Un petit train-train s'installe donc assez rapidement, une routine qui fait que ça ne décolle jamais vraiment. En plus, les scénaristes Eszterhas et Hedley truffent leur script de plusieurs petites sous-intrigues pour faire vivre les personnages d'arrière-plan mais ces intrigues sont sans grand intérêt. Enfin, la crédibilité n'est pas le fort des auteurs car comme indiqué par Rico, l'héroïne vit d'un petit boulot de soudeuse à Pittsburgh et vit dans un appartement immense.
C'est certes un détail mais ça nuit un peu, en tout cas de nos jours, à l'aspect "Cendrillon" de l'histoire d'Alex. Mais d'une certaine manière, on retrouve dans l'architecture outrancière du film d'Adrian Lyne tout ce côté tape-à-l’œil d'une indéniable idée des années quatre-vingt ou même des flics de bas étage roulent dans des voitures rutilantes qu'ils ne sont pas supposés pouvoir se payer !

En définitive, "Flashdance" est un produit tout à fait honorable, le film d'une génération qui a vieilli et se raccroche sans doute à une nostalgie utopique. Mais il faut le voir pour ce qu'il est : un spectacle de danse peu inspiré par son sujet mais formidable au niveau des chorégraphies car ces dernières demeurent de gros moments de bravoure technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flashdance (1983,Adrian Lyne)   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Flashdance (1983,Adrian Lyne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Echelle de Jacob de Adrian Lyne
» Jacob's ladder (l'échelle de Jacob) Adrian Lyne 1990
» Neuf semaines et demi - Adrian Lyne
» 1983 camaro imsa (course)fini
» Shortcomings / Loin d'etre parfait - Adrian Tomine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: