AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lovelace (Rob Epstein & Jeffrey Friedman, 2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2521
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Lovelace (Rob Epstein & Jeffrey Friedman, 2013)   Lun 22 Aoû - 20:37


Linda Boreman, plus connue sur le nom de stage de « Lovelace », fut une des icônes les plus populaires de la pornographie américaine. Étant une des stars les plus connues de l’âge d’or du X (1974-1982) grâce au seul film qu’elle a fait. Linda Lovelace connue par cette expérience une des pires histoires que l’on retrouve dans ce milieu, malgré quel soit des plus intéressantes. Avec juste un court moment de 17 jours dans ce milieu si marquant.

En Floride, durant le début de la décennie des années 70. Linda Boreman (jouée par Amanda Seyfried) est jeune fille malheureuse qui vit dans une famille au père silencieux et à la mère catholiquement stricte. Elle part vivre avec un autre homme au nom de Chuck Traynor (interprété par Peter Sarsgaard) qui est un individu aussi dur à cuire qu’endetté. Ainsi, il montre à des « amis » un film intime qu’ils ont fait, montrant que Linda sait faire une passe de « Gorge Profonde ». De là viendra les origines du légendaire bleu et nuit que serra Deep Throat.

Lovelace est un film biographique qui est autant cru à regarder qu’honnête dans son contenu envers le spectateur. La première moitié du film montre comment le tout s’est passé depuis cette partie sombre de la vie de Linda. La seconde montre sa vie intime dans les murs de la maison, se faisant tabasser par son mari, utilisé comme prostitué envers de riches hommes par la menace et ainsi que la fuite envers un homme aussi violent qu’avare.


Faire un film biographique est raconter la vie de quelqu’un qui a laissé sa marque dans le monde, pour le meilleur ou pour le pire. Y’a pas de romanisation et les éléments de fiction sont peu présents. Ici, nous voyons la vie de la jeune Linda qui au début, est très naïve et « vierge » de la vie en général. Un élément qui la fera une véritable claque lorsqu’elle se rendra compte d’être une esclave sexuelle à un maitre abuseur.  Puisque les deux interprètes principaux sont absolument incroyables dans leur rôle.
On ne voit pas Amanda Seyfried ni Peter Sarsgaard. Bon sang, essayer de voir ceux-là dans leurs rôles donnant vie à leurs représentation « historique » c’est pas faisable. Je voyais une jeune fille tellement naïve et sans vécue qui était dans l’industrie pour Adultes et je voulais tuer Chuck à chaque fois qu’il apparaissait. Malgré cela, Sarsgaard donne à l’homme son certain charisme que tout homme violent dans le couple possède.


Un autre point que j’aimerais adresser à Lovelace, c’est la cinématographie. Je sais que j’en parles souvent mais c’est ça qui fait réussir un film en tant que son propre médium. S’il possède une excellente écriture, il pourrait être une œuvre littéraire mais pas cinématographique. Ici, Eric Alan Edwards ne rate pas un seul plan. Chacun est différent des uns aux autres et tous sont réussis. On replonge dans le temps des années disco avec les décors voitures et technologies devenues maintenant des classiques.

Le seul point négatif que je donnerais au film honnêtement. C’est le petit manque de détails, je comprends que c’est sur la vie de Linda lors de cette période sombre dans sa vie. Mais avoir plus d’informations sur sa vie avant ou d’autres éléments qui la faisaient telle qu’elle est, sa aurait été apprécié…
Mis à part cela, Lovelace est un excellent bio sur la vie d’une légende du X. Malgré sa brève présence dans l’industrie, une seule idée de sa part qui est né dans l’intimité d’un couple la fait bousculer l’image de soi. Envers tous ceux qu’elle connaissait, proche, connaissance, etc. Si vous voulez plus en savoir sur la vie de quelqu’un ayant vécu négativement dans un milieu qui vivait de son âge d’or. Lovelace vous attends dans votre salon.


4,5 / 5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans-Landa
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1370
Age : 29
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Lovelace (Rob Epstein & Jeffrey Friedman, 2013)   Mar 23 Aoû - 10:47

Même reproche envers le film, que j'ai un peu, presque beaucoup oublié depuis mon second visionnement à la télé il y a quelques semaines. Il manque un petit côté immersif dans les détails. Madame Lovelace a aussi eu une vie post-porno digne de mention, d'activiste féministe anti-porn jusqu'à son tragique décès, il aurais été intéressant de le voir au lieu de juste terminer sur son rôle de mère au foyer. La réalisation est juste, quoique ordinaire et un peu fade, on dirait par moment un téléfilm. Au moins, aucun producteur n'a eu l'idée de confier le film à Lars Von Trier qui ne se serais pas permis autant de subtilité. À l'époque, il me semble qu'un autre projet de biopic nommé « Inferno » avec Lindsay Lohan était en fondation en même temps que la création de « Lovelace » et je me demande si ça a eu un réel impact sur la sortie discrète de celui-ci.
2.50 sur 5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2521
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Lovelace (Rob Epstein & Jeffrey Friedman, 2013)   Mar 23 Aoû - 13:57

Aucune idée mais encore, c'est ce manque de détails que j'aurais bien aimé voir dans Lovelace.
Par contre, voir Lars Von Trier faire ce bio, j'aurais été curieux du résultat malgré que son style ne me touche aucunement (j'ai trouvé Antéchrist impossible à comprendre et d'un ennui mortel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lovelace (Rob Epstein & Jeffrey Friedman, 2013)   Aujourd'hui à 13:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Lovelace (Rob Epstein & Jeffrey Friedman, 2013)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Disney] Le Monde Fantastique d'Oz (13 mars 2013)
» [Efteling] Projets futurs dont Hartenhof, pour 2013!
» Orlando Thrill Park (2013) : un parc 100% sensations en Floride
» [Eugenides, Jeffrey] Virgin suicides
» JONES Jeffrey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: