AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Whisperer in Darkness (Sean Branney, 2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: The Whisperer in Darkness (Sean Branney, 2011)   Mer 26 Oct - 11:30



The Whisperer in Darkness, est probablement l’une des meilleurs nouvelles composés par l’intelligence de Lovecraft. Un auteur aussi influençant qu’original de son art littéraire. Son monde ayant visionné un futur que l’homme possède toujours envers les lointaines étoiles et ainsi que toute vie civilisée que nous n’avons pas encore découvert. Ayant aussi créé son propre panthéon de dieux extraterrestres sévissant dans l’éternel interstellaire. Lovecraft posa alors son propre style parmi les sous-genres du vaste fantastique.

L’histoire de cette histoire parmi d’autres dans son monde est celle d’Albert Wilmarth. Un professeur de folklore à l’université d’Arkham qui croit dure comme fer de la présence de vie extraterrestre sur ce monde. Assez pour qu’il ait un débat avec un sceptique qui réussit à le vaincre en pleine diffusion à la radio. Ce qui le fit pourtant gagner un témoin qui le rencontra lors d’une soirée entre académiques. Lui montrant des photos de ces créatures et ainsi que d’un enregistrement de secte extraterrestre vénérant bien des êtres cosmiques. À cela, Wilmarth voyage vers là ou que le père du témoin reste. Puisque ce dernier part vivre à San Diego pour y disparaitre d’eux. Albert par contre, découvrira un secret disparu depuis longtemps et qui changera sa vision du monde tel un réveil en plein cauchemar.

The Whisperer in Darkness n’est pas seulement une bonne adaptation. Mais elle est aussi un excellent film à part entière. Je dirais même qu’il surpasse l’œuvre originale de Lovecraft qui finit avec un deuxième acte qui ne donne pas sur un troisième. Tel que ce film le fait et qui rend l’intrigue déjà intrigante encore meilleure. Déjà que l’œuvre lovecraftienne soit excellente et vue comme un des meilleurs travaux de l’auteur. L’adaptation cinématographique elle, est encore meilleure et l’améliore sans y faire défaut.

Le film entier dégage une essence de mystère. Bien que j’aie lu l’œuvre d’origine, je me restai plongé dans le monde sans possibilité d’optimiste de l’auteur. Pour ceux qui ne le savent pas, soit ça termine par la mort ou la folie chez les personnages principaux. Avec le visuel sombre en noir et blanc « old school » qu’est faite le visuel de cette adaptation. On ressent le désespoir de l’humain face à l’immensité de l’incompréhensible qui se trame à venir dans l’intrigue. Pareil à ce que nous serons face aux plus grands mystères que nous découvrirons que la surface lors de nos futures odyssées parmi l’interstellaire.

Par contre, si j’aurais à donner une mauvaise note pour le film, se serrait ses effets spéciaux. Je ne dis pas qu’ils sont mauvais. D’ailleurs si ça avait sorti à la date de la parution de la nouvelle (1931), je suis sûr que le public aurait paniqué et aurait tous fuis la salle. Mais en raison de son budget restreint, faire le monde lovecraftien avec qualité et l’âme de son monde requiert une bonne somme d’argent pour. Dans ce film, tout est gardé à un minimum alors que comme lorsque nous voyons tout. Les œuvres de Lovecraft nous en montrent plein la vue. Et quand sa nous montrent ce qui est révélé, ça nous en montre ;


Je ne pourrais pas dire grand-chose sur The Whispered in Darkness en raison de sa simplicité parmi un monde complexe. Ce film, comme bien d’autres adaptations véridiques de Lovecraft, ne sont que des pièces de l’immense casse-tête construite par l’auteur. Avec les étoiles au-dessus que sont les personnages de son panthéon devenu populaires avec le temps (Cthulhu !!). Je pourrais vous recommandez ce film comme simple passe-temps. Mais si vous voulez une porte qui vous montreras l’univers riche d’Howard Philips Lovecraft. Je vous suggère ce chemin qui vous mèneras aux Mi-Go de Pluto, dansant à la nuit aux milles étoiles lumineuses parmi la sagesse et la gloire éternelle qu’est faite l’ensemble de l’Univers/Azathoth.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Whisperer in Darkness (Sean Branney, 2011)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Sean Maher (2011)
» Sean Connery
» [Sean Bean] Interview allociné au Festival de Monte-Carlo (Juin 2011) Vostfr
» Poursuite Mortelle - A Lonely place to Die - 2011 - Julian Gilbey
» Wrong Turn 4 (2011, Declan O'Brien)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: