AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Jardin des Mots 言の葉の庭 (Makoto Shinkai,2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2521
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Le Jardin des Mots 言の葉の庭 (Makoto Shinkai,2013)   Dim 6 Nov - 18:25


なるかみの, すこしとよみて,
さしくもり,
あめもふらぬか,
きみをとどめむ

Un faible coup de tonnerre
Un ciel nuageux
Peut-être que la pluie viendra
Si oui, va tu rester avec moi ?

Man'yōshū, Livre 11, Verse 2 :513

Lors de mon passage au club vidéo, je me trouvai un Blu-ray qui trainait comme ça dans la section Cinéma International. Étant surpris de n’avoir jamais vu ce film auparavant lors de mes multiples visites. Je le louai sans savoir ce que contenait l’intérieur du boitier. Rendu à mon domicile, je me fis un bon thé japonais, sorti mes sushis et je commençai à nouveau ma tradition de séance cinématographique envers mon cinéma étranger favori. En plaçant Le Jardin des Mots dans ma Playstation 4, je vécu une glissade sur un arc-en-ciel d’émotions. Tout en regrettant de n’avoir pas connu auparavant ce magnifique chef-d’œuvre d’animation.
Lors de la saison des pluies, Takao, un jeune étudiant de 15 ans qui rêve de devenir un cordonnier rencontre une jolie nana au parc lors d’une matinée pluvieuse. Cette dernière que nous saurons son nom bien plus tard au nom de Yukari est bien timide. Malgré cela, Takao lui parle un peu et ainsi, une relation régulière, mais étrangère naitra entre les deux célibataires.

Je ne pourrais pas continuer d’expliquer le récit de l’intrigue plus que cela. En raison à ce que je ne ferais que dévoiler surprise après surprise du dénouement. Malgré que ce soit un court-métrage de 46 minutes, on assiste quand même à une œuvre d’une finesse incroyable. Le Jardin des Mots est le genre de film que je pourrais très bien faire d’exemple à être parfait autant dans son écriture émotionnelle que dans sa réalisation sans défaut. Le tout accompagné de la meilleure animation que j’ai ressenti de ma vie. Je ne dirais pas avoir visionné, puisque jamais je n’ai senti un récit aussi vivant des émotions. Depuis La Vie d’Adèle de ses émotions d’amours, du mystère qui hante des Virgins Suicides et de la vie qui remplit notre cœur d’un Tombeau des Lucioles. Quand je dis que Le Jardin des Mots est une glissade sur un arc-en-ciel d’émotion. Je ne blague pas et je suis sincère à 110%.

J’ai vu bien des films d’animation qui crée un monde à part entière dans le contenu du film. Que ça soit par le monde désertique et extraterrestre de René Laloux avec La Planète Sauvage ou encore le monde irréel par Miyazaki avec Le Voyage de Chihiro. Makoto Shinkai à ici fait un conte de romance se situant en terrain purement urbanisé de Tokyo. Je sais que pour plusieurs vivant dans les métropoles, ça vous est familier. Mais pour ceux comme moi vivant en banlieue de simples villes. Nous sommes transportés dans l’environnement occidental et asiatique d’une mégapole nippone. Sous le ciel nuageux de pluie qui nourrie toute vie verte. Comme le titre le mentionne, ce film est plongé dans des nuances de vert-nature et de poèmes faisant une communication indirecte entre nos deux tourtereaux. Le Jardin des Mots est littéralement ce film, la nature qui constitue à 70% l’œuvre et les mots qui remplissent la nature des émotions vécue des personnages.

Selon moi, toute bonne histoire est remplie d’humanité (The Last of Us, The Road, La Rédemption de Shawnshank). Le Jardin des Mots est une grande partie d’humanité qu’est faite les émotions d’un être humain. Avec la colère, la tristesse, la joie et l’amour envers quelqu’un d’autre. Le film est tellement vivant de ce qu’il nous fait vivre que comme La Vie d’Adèle. Je me mettais parfois à parler aux personnages. Encore là, ça ne dure que 46 minutes et tout de suite nous sommes familiers avec Takao et Yukari et on espère que tout ira bien pour eux. Lorsqu’une œuvre fait en sorte que le spectateur ait une véritable expérience émotionnelle durant la séance. Tu le sais que le film est bon et mérite ton temps et ton argent.

Je pourrais continuer de glorifier cette magnifique œuvre mais désolé. C’est juste que je suis TELLEMENT pas l’audience pour ce genre de films. M’enfin, si j’aurais resté au Japon avec ma petite amie nippone lors de la diffusion de ce court-métrage. Je peux très bien m’imaginer dans une salle peuplée de belles japonaises qui pleurent autant qu’elles ont le visage rouge d’émotions devant l’essence poétique de cette expérience parfaite.

5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Jardin des Mots 言の葉の庭 (Makoto Shinkai,2013)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kotonoha no Niwa – Le Jardin des Mots
» Le jardin des mots / The garden of words
» Kotonoha no niwa (The Garden of Words)
» Kuroneko 藪の中の黒猫 (Kaneto Shindo,1968)
» L'automne pour Fugitive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: