AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parlons un peu de… Umberto Lenzi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pazuzu
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 27/06/2017

MessageSujet: Parlons un peu de… Umberto Lenzi   Sam 21 Oct - 10:39


Il y a quelques jours s'éteignait un réalisateur culte du cinéma italien ayant exploité de nombreux genres cinématographiques (dont bien évidemment l'horreur). Je veux parler d'Umberto Lenzi. Voici un résumé de sa carrière :

Umberto Lenzi est né le 6 août 1931 dans la province de Massa Marittima de l'Italie. Très tôt, il s'enthousiasme pour le monde du cinéma. En même temps qu'il fait ses études de droit, il crée plusieurs fan clubs de films. Un jour, il décide d'arrêter ses études pour apprendre les techniques d'art cinématographiques.

Son premier long-métrage demeure Mary la rousse, femme pirate (1961), film de pirates inspiré de Mary Read.

Les films de Lenzi des années 1960 tournent autour de genres populaires. Il réalise plusieurs films d'aventure dont deux basés sur Robin des Bois (Le Triomphe de Robin des Bois, L'invincible cavalier masqué) et deux autres sur Sandokan (Sandokan-le Tigre de Bornéo, Les Pirates de la Malaisie). Il aborde également le péplum avec Hercule contre les mercenaires (1964).

En 1965, Lenzi commence à réaliser des films d'espionnage tels A 008 operazione Sterminio, suivi de Super 7 appelle le Sphinx et Des fleurs pour un espion. Il se tourne vers le film de guerre avec Les Chiens verts du désert et La Légion des damnés, et le western avec La Malle de San Antonio et Tutto per tutto.

Il connait le succès en Italie avec ses thrillers érotiques mettant en vedette Caroll Baker comme Une folle envie d'aimer, Si douces si perverses et Paranoia où il fait sentir l'influence des films noirs français tels ceux de Jacques Deray et René Clément.

Devant le succès des giallos de Dario Argento, Lenzi surfe sur cette vague avec Le Tueur à l'orchidée (1971) et Il coltello di ghiaccio (1972), variation du Deux mains la nuit de Robert Siodmak. Comme autres giallos réalisés par Lenzi vers le milieu des années 1970, on peut citer Spasmo et Gatti rossi in un labirinto di vetro.

En 1972, il réalise le tout premier film de cannibales : Au pays de l'exorcisme. Un genre qu'il exploitera à nouveau dans les années 1980 avec La Secte des Cannibales et Cannibal Ferox. Durant la fin des années 1970, il se consacre exclusivement aux films policiers à l'exception de deux films de guerre : La Grande Bataille et De l'enfer à la victoire.

Les années 1980 voient s'amorcer le déclin du cinéma italien. Malgré cela, cette période marque la sortie des films les plus célèbres du cinéaste à savoir L'Avion de l'apocalypse et le précédemment cité Cannibal Ferox.

Il réalisera d'autres films d'horreur tels La Maison du Cauchemar, Nightmare Beach et Demoni 3. Il met fin à sa carrière de cinéaste en 1992 avant de devenir écrivain.

Il meurt le 19 octobre 2017 dans un hôpital à Rome. Les causes de sa mort sont encore inconnues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregg
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4432
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Parlons un peu de... Umberto Lenzi   Dim 22 Oct - 8:41

Umberto Lenzi nous aura donné un très bon film avec Seven Blood-Stained Orchids, lequel représente son meilleur long-métrage, néanmoins pour ce qui est de sa filmographie horrifique.
Au-delà de ce "bon coup", Lenzi restera synonyme de navets, comme en témoigne parfaitement Nightmare City, qui demeure probablement la pire de ses œuvres! Mais plus que tout, Lenzi se sera surtout fait remarquer pour un Cannibal Ferox au contenu condamnable, et en ce sens, il n'est pas certain que l'hommage au bonhomme soit de rigueur!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Parlons un peu de… Umberto Lenzi   Dim 22 Oct - 10:13

Si je suis d'accord sur le contenu condamnable de "Cannibal ferox", je pense que l'on peut tout à fait rendre hommage à Umberto Lenzi pour l'ensemble de sa filmographie, riche d'un cinéma d'exploitation imparfait, souvent outrancier et exagérément malsain mais en tant que cinéaste de films policiers, de guerre ou d'aventures, il a offert de nombreux travaux aboutis et très intéressants.
Ses films d'horreur sont discutables mais non dénués d'efficacité. "L'avion de l'apocalypse" n'est pas si mauvais que ça, tout au moins sur le plan de la réalisation. "La maison du cauchemar" sait faire preuve d'une belle efficacité dans l'angoisse lors de certains passages. "Nighmare beach" est un slasher d'habile facture plutôt amusant et si je déteste "Cannibal ferox", je lui concède une tenue visuelle solide et quelques moments impressionnants. Enfin, son "Cop target" (comédie policière avec Robert Ginty) est parfaitement fréquentable. Donc si, on peut lui rendre hommage, ce n'était pas un individu moralement indéfendable non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pazuzu
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 27/06/2017

MessageSujet: Re: Parlons un peu de… Umberto Lenzi   Dim 22 Oct - 10:39

En fait, j'ai vu très peu de films de Umberto Lenzi.

L'Avion de l'apocalypse est globalement mauvais malgré une bonne idée de départ.

Cannibal Ferox certes n'égale pas Cannibal Holocaust et possède pas mal de défauts mais en tant que spectacle d'horreur, on tire un certain plaisir à le regarder.

Mary la rousse femme pirate est un petit film de pirates sympatoche et charmant quoique manquant cruellement d'envergure.

Je m'intéresse beaucoup à ses giallos car c'est un genre de films qui suscite grandement mon intérêt depuis que Dario Argento me l'a fait découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons un peu de… Umberto Lenzi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons un peu de… Umberto Lenzi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cannibal Ferox (1981, Umberto Lenzi)
» Nightmare City (1980, Umberto Lenzi)
» La Légion des Damnés
» De l'enfer à la victoire - Contro 4 bandiere - 1979 - Umberto LENZI
» Eyeball (1975, Umberto Lenzi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Les maîtres de l'horreur-
Sauter vers: