AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Ven 27 Mar - 3:50

Sans "Cannibal holocaust", probablement pas de "Projet Blair witch" ni de found footages. Je n'aime pas ce type de cinéma mais s'il existe et s'il a eu du succès c'est parce qu'il y a eu un précurseur. Ensuite, on peut trouver le message asséné avec un gros marteau mais il est pourtant évident : Ruggero Deodato prend le public à son propre jeu. "Vous voulez de la violence ? Je vais vous en donner et vous ne vous en remettrez pas". On retrouve les mêmes intentions chez John Woo ("Je filme la violence d'une façon horrible car la violence est une chose horrible devant être montrée comme tel".)

Mais le problème de ce film, outre les meurtres animaliers totalement dispensables (mais bon, ça reste un film italien que les producteurs ont voulu d'exploitation à la manière d'un "Mondo cane", par exemple), c'est le sous-genre auquel il appartient. Les longs-métrages mettant en scène des cannibales sont souvent mauvais. Deodato lui-même s'était déjà commis dans "Le dernier monde cannibale", moins complaisant mais moins politisé et donc intéressant.

On peut évidemment détester "Cannibal holocaust" et le trouver très mauvais ou nul. Tous les gouts sont dans la nature, on connait le refrain. Mais pour moi, dire qu'il s'agit d'une série Z à la réalisation, je cite, "dégueulasse" est difficile à accepter quand on connait très bien le film, quand on l'a étudié car il est maitrisé de bout en bout. Chaque plan est parfaitement étudié. Le montage est millimétré. Dire que "Cannibal holocaust" est une série Z, c'est dire que "Les dents de la mer" en est une à cause d'un requin de carton-pâte tout comme "L'exorciste" ou une gamine tourne la tête à trois-cent soixante degrés et vomit de la pâte verte au visage des curés.

Le film de Ruggero Deodato n'est pas entouré d'une sorte de "hype". Ce n'est pas "Paranormal activity", il ne faut pas exagérer. Certes, on parle encore des déboires qu'il a connu à sa sortie (une bien belle publicité, d'ailleurs) mais il se situe bien au-delà de telles considérations. Et il faut savoir replacer l’œuvre dans le contexte de son époque.
Mais bon, je n'aime pas plus que ça les débats et je ne vais pas vous ennuyer plus que ça ni essayer de vous faire accepter le film, à défaut de l'aimer. On en pense ce qu'on en veut, on donne l'avis qu'on veut mais j'estime simplement que dans le cas-présent, dire qu'il s'agit d'une série Z mal fichue est une aberration. Libre à vous de penser le contraire. Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 460
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Ven 27 Mar - 6:35

Partout où l'on parle de "Cannibal holocaust", ça se centre sur les meurtres animaliers.... Ca me fera toujours rire je pense... ^^ Dire que "Men Behind the sun", "Cannibal Ferox", "La montagne du dieu cannibale", "Cannibalis" etc... sont bien pire concernant ce sujet ^^

Bref, pour une fois je rejoins crazy babysitter !
Sauf peut-être pour "Sans "Cannibal holocaust", probablement pas de "Projet Blair witch" ni de found footages" car entre les deux il y a eu "Muzan-e", "Women's Flesh", "Devil's Experiment" (qui est assez proche du style), "C'est arrivé près de chez nous" etc... qui ne se sont pas forcément inspiré de "Cannibal Holocaust" et puis même si il a initié le concept, ce n'est pas lui qui a totalement développé l'idée en l'exploitant de la première à la dernière minute, ce qui fait qu'à n'importe quelle période, un réalisateur aurait eu l'idée d'utiliser ce moyen.
Enfin après on s'écarte un peu du sujet...

Mais en effet beaucoup crachent sur "Cannibal Holocaust" pour des mauvaises raisons ou/et avec beaucoup de mauvaise foi... Pour qualifier le film de Deodatto comme un série Z il faut au moins ne jamais avoir vu de films sortis chez "Uncut Movies" ^^
Que ce soit le jeu d'acteur, les FX, les effets de montages, le développement de l'histoire etc... "Cannibal Holocaust" n'a RIEN d'un film amateur bien au contraire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 810
Age : 36
Localisation : Dans une grotte
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Ven 27 Mar - 11:23

En ce qui concerne le traitement de la violence, de montrer la violence pour denoncer la violence, la question à se poser et est-ce que ça a fonctionné ?
Ensuite tout les films du genre qui ont succédé à Cannibal Holocaust, (les "cannibalholocaustxploitation" nous pourrions dire) ont repris le même truc dégueulasse de massacrer des animaux, et ça, ça me dépasse. Surement parce que c’était légal à l’époque, non moralement répréhensible et que faire dans le snuff avec des animaux ça dispensait d'avoir recours à peu d’imagination pour faire des scènes gore ou on aurait eu besoin de massacrer personne, et ça limitait les coûts de productions. Ces types globalement sont des enculés. On ne dénonce pas la violence, en massacrant des animaux gratuitement. La violence c'est juste un bon filon à exploiter pour faire un peu d'argent avec peu de moyen. Le reste c'est du blabla. Moi j'ai aimé Cannibal Holocaust parce que c'est un film assez brutal (assez bon même), le message derrière j'en n'ai rien à foutre. Pour moi c'est des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 460
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 6:34

adrien666 a écrit:
En ce qui concerne le traitement de la violence, de montrer la violence pour denoncer la violence, la question à se poser et est-ce que ça a fonctionné ?
Ensuite tout les films du genre qui ont succédé à Cannibal Holocaust, (les "cannibalholocaustxploitation" nous pourrions dire) ont repris le même truc dégueulasse de massacrer des animaux, et ça, ça me dépasse. Surement parce que c’était légal à l’époque, non moralement répréhensible et que faire dans le snuff avec des animaux ça dispensait d'avoir recours à peu d’imagination pour faire des scènes gore ou on aurait eu besoin de massacrer personne, et ça limitait les coûts de productions. Ces types globalement sont des enculés. On ne dénonce pas la violence, en massacrant des animaux gratuitement. La violence c'est juste un bon filon à exploiter pour faire un peu d'argent avec peu de moyen. Le reste c'est du blabla. Moi j'ai aimé Cannibal Holocaust parce que c'est un film assez brutal (assez bon même), le message derrière j'en n'ai rien à foutre. Pour moi c'est des conneries.

Sauf que le message voulu ne fait pas référence aux massacres d'animaux mais plutôt à la cruauté des journalistes envers les indigènes qui engendre la violence de ces derniers lors du final.
Qui plus est, les animaux tués ont servi de nourriture à l'équipe de tournage, le but premier n'était pas d'accentuer le réalisme. Pourquoi le montrer ?? Parce que nous sommes dans la jungle et que ce genre de chose est courante.
En attendant je n'ai encore jamais vu quelqu'un se plaindre des premières minutes de "Carne" dans l'abattoir scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 387
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 6:57

Ok. Le message ne fait pas référence aux animaux tués. Mais ils sont là, dans le film, film qui soutient un message. Qu'est-ce qu'on fait ? On prend que quelques scènes et on dit "Voilà ce qu'il faut retenir", le reste n'est que floriture pour le sous texte ? Non. Les scènes de massacres d'animaux sont là et même si ce ne sont pas les scènes les plus engagés, elles sont présente et on les prend comme tel.

Je veux bien croire que ma vision du film est biaisé par mon opinion. Peut-être que les acteurs sont bons, que la réalisation est percutante et que l'histoire possède réellement un intérêt mais que, comme je n'aime pas le film, je monte en epingle le reste. Je veux bien le croire, aucun soucis. Seulement ces scènes de massacres sont juste en trop, balaye le message que Deodato essaie de transmettre simplement parce qu'il fait EXACTEMENT ce qu'il dénonce ! Des films avec le même message existe sans forcément sombrer dans ce truc ! Funny Games (+ Funny Games US), Diary of the Dead, Hurlements ... Même pour cibler les brigades rouges il y a une dizaine de films italiens qui ont fait de grandes choses sans ouvrir une tortue. Si en plus le but était de se nourrir et pas d'accentuer le réalisme, c'est encore pire et démontre encore plus a quel point ces scènes étaient inutiles, ne servent pas au message ni au film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 460
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 7:02

C'est fou le nombre de débats interminables établis à cause d'une tortue ! haha ^^

"Oh mon dieu...Ils ont tué la mère de Franklin !" - "Espèce d'enfoirés !" lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 387
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 7:10

Haha ! Au moins ils auront réussis à nous faire tenir des débats 35 ans plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 7:15

Bonjour.
Pour en terminer (pour ma part) avec les meurtres animaliers commis dans "Cannibal holocaust", Ruggero Deodato a longtemps soutenu (et le fait toujours) qu'ils étaient exigés par la production afin "d'accentuer le réalisme" (raison fallacieuse) mais surtout pour l'exploitation pure et dure. Ils n'étaient cependant pas les premiers puisque dans "La montagne du Dieu cannibale" un an auparavant, Sergio Martino avait déjà provoqué la mort d'un singe pour les besoins de son film.

Pour ce qui est de la dénonciation c'est, justement, exactement ce que le réalisateur souhaitait faire : choquer véritablement les spectateurs avides d'images fortes issues des journaux télévisés. Les écœurer, provoquer leur malaise. Leur montrer des choses encore pires que ce qu'ils voyaient sur leur petit écran et les dégouter purement et simplement de ce qu'ils voyaient. "Cannibal holocaust" peut fonctionner comme la plus radicale campagne de désintoxication à la violence de l'image qui soit. Alors qu'il ne s'agit que d'un film de cinéma, non réel (en mettant de côté les séquences avec les animaux, bien-sûr). Donc oui, le but était de faire PIRE que ce qu'il dénonce.
Bon dimanche et bon appétit.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 387
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 7:24

Force est de constater que je me range du côté de Crazybabysitter dans le fond. Si il s'agissait de faire pire alors pari réussis. Je trouve toujours le message biaisé et le film mauvais mais voilà, la forme.

Ce qui est marrant c'est que j'ai vu ce débat à 14 ans, pendant mes recherches sur le genre, avide de cinéma et je m'enfonce dedans maintenant. Preuve que Cannibal Holocaust, malgré ses critiques divisés, fonctionne encore ne serais-ce que par son existence, à cette époque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 810
Age : 36
Localisation : Dans une grotte
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 15:39

Moi le fait que je trouve le message peu crédible, c'est que si éthiquement on est opposé à la violence et au spectacle qu'on en fait, mais que moralement massacrer des animaux pour le besoin du film ça ne pose pas de problème, alors le message est à revoir. C'est comme si moi je voulais faire un film pour dénoncer le massacre des dauphins et qu'à coté on tue quelques requins pour se faire une soupe d'ailerons tout en le filmant, et tu gardes ça au montage. Donc montrer la violence à travers la fiction, pour dénoncer la violence, pourquoi pas.. (tant que ça reste de l'ordre de la fiction). C'est la ou moi je bloque pour ce qui est du message, et ou avoir garder ces scènes sur la tuerie des animaux alors qu'ils avaient un message à faire passer, c'est que quelque part ils doivent être un peu débile....
Pour tout le reste je répète que j'aime beaucoup le film, et si c'est l’éthique journalistique qui était dénoncé, la aussi ça pourrait être crédible.. mais ce que je veux dire c'est que moralement le dénonciateur, ne vaut pas mieux que ce qu'il dénonce ou croit vouloir dénoncer !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 29 Mar - 16:17

Le réalisateur voulait faire passer un message. Il le fait d'ailleurs. Mais si Deodato est un artiste, c'est aussi quelqu'un qui travaille pour l'argent. Ses producteurs, quant à eux, veulent plus simplement faire de l'argent. Le contrat était donc de lui laisser les coudées franches s'il n'oubliait pas que son film devait, avant tout, être une œuvre d'exploitation destinée à engranger de l'argent à travers le monde. Il y a donc aussi un calcul derrière "Cannibal holocaust". Le film devait faire parler de lui pour son contenu, pour les meurtres d'animaux, pour sa violence exacerbée. Son bannissement dans de nombreux pays était probablement aussi calculés. Les producteurs étaient conscients de la difficulté de distribuer à l'international un tel film quand les lois en matière de censure dans certains pays étaient plus dures que d'autres. Mais cela engendrerait une publicité importante pour le film qui n'a d'ailleurs pas manqué.
Il y a un vrai message politique et sociétal dans "Cannibal holocaust". Une vraie volonté de la part de Ruggero Deodato de bouleverser l'ordre de la morale douteuse de la télévision italienne et des images qu'elle montrait. Une volonté de révulser les spectateurs par l'intermédiaire d'une œuvre de fiction surpassant le réel. L'art imitant la vie imitant l'art, on y revient. Mais il ne faut pas non être dupe et louer les mérites évidents du film sur le simple autel de ses intentions philosophiques. "Cannibal holocaust" est aussi un spectacle parfaitement abject et sans scrupules, une "machine à fric" délibérément provocatrice.
C'est finalement ce qui fait tout le "charme" vénéneux du film de Deodato. La dichotomie entre les intentions et le résultat. L'entité bicéphale qui en résulte, presque autant détestable qu'admirable, scelle le destin d'un film à part dans l'histoire du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Jeu 13 Aoû - 22:15

Ça y'est, Cannibal Holocaust a le droit au traitement vinyl:





Pour ceux qui en sont intéressés:

http://mondotees.com/collections/mondo-music/products/cannibal-holocaust-lp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Ven 14 Aoû - 7:52

Bonjour.
Merci énormément pour l'information surtout que je n'étais pas au courant de cette sortie !
Ça y est, je l'ai commandé sur le site européen Onewaystatic. Une quarantaine d'euros mais sincèrement cette édition les vaut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Ven 14 Aoû - 11:43

crazy babysitter a écrit:
Bonjour.
Merci énormément pour l'information surtout que je n'étais pas au courant de cette sortie !
Ça y est, je l'ai commandé sur le site européen Onewaystatic. Une quarantaine d'euros mais sincèrement cette édition les vaut !

Tout ce que touche Mondo Media est de l'or. Moi j'ai commandé la même chose pour The Last of Us et je possède leurs vinyle de Phantasm.

PS: Lorsque tu ferra jouer ce disque, tu me dirais si y'a du sang qui sort des hauts-parleurs ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pazuzu
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 27/06/2017

MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   Dim 6 Aoû - 11:29

Ma critique :
Cannibal Holocaust demeure probablement l'un des films les plus controversés de l'histoire du cinéma, si ce n'est le plus controversé. La polémique qu'il suscita s'explique tout d'abord par sa violence extrême et ensuite par ses scènes de cruauté animale. En effet, le film met en scène des meurtres d'animaux réalisés réellement devant la caméra et sans aucun trucage. S'il n'est pas question de l'approuver, il faut savoir qu'ils ont été mangés suite à ça. Donc, on ne peut pas dire qu'ils été tués de manière gratuite. En dehors des végétariens, les mangeurs de viande devraient s’interroger la prochaine fois sur la façon dont leur steak a bien pu arriver dans leur assiette… Mais bon passons cela. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Cannibal Holocaust est un film à message. Le film est une vive charge satirique à l'encontre des médias participant à une dangereuse banalisation de la violence et à l'encouragement d'un voyeurisme cruel et sans complexe. Le fait que ces horreurs aient pu être filmées supposent une recherche insatiable de sensationnalisme du journalisme qui se retrouve être la cible du réalisateur. Le problème est que cet aspect critique du film a été presque entièrement balayé par la violence du film lui-même, ne subsistent dans les esprits que les scènes-chocs dans lequel Cannibal Holocaust semble se complaire. Un film culte qui vaut assurément la peine d'être vu, au moins une fois dans sa vie. Mais âmes sensibles à s'abstenir impérativement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Cannibal Holocaust (1980, Ruggero Deodato)
» Uomini si nasce poliziotti si muore - Live like a cop, die like a man - Ruggero Deodato - 1976
» Cannibal Holocaust 2 et/ou remake ?
» Ruggero Deodato : votre avis
» Est-ce que Cannibal Holocaust est trop gore pour moi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: