AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Ring (2002, Gore Verbinski)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 28 Fév - 20:27

Arthas_117 a écrit:
Wow, j'ignorais ça. Sur le coup j'ai bien moins de respect envers les japonais (j'en ai encore mais ça vient de baisser).
Je pensais pourtant que c'était un peuple extrêmement respectueux (je pense que je peux enlever le mot extrêmement).

M'enfin, je ne suis pas surpris de voir cela alors que ce pays est surnommé le pays du suicide.

Mais c'est connu dans les écoles public, il y a d'ailleurs une multitude de drama japonais qui aborde le thème de la maltraitance a l'école, mais bon il faut pas en faire une généralité d'après ce que je lis c'est la même merde dans les écoles américaine.
Le problème au japon c'est que la maltraitance est tabou, si une enfant ce fait tapé dessus tous les jours a l'école elle n'en parlera jamais a ses parents...parce que elle aura trop honte.
Mais il y en a d'autre qui ne se gène pas pour dénoncer leur tortionnaire et l'affaire s'arrête directement.
C'est une question d'éducation et de morale, il y a bien pire comme par exemple le racisme qui est largement tolérer au japon voir même encourager  hockey 
Revenir en haut Aller en bas
Screamfan1
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2864
Age : 20
Localisation : Là ! Non là-bas ! J'ai dit là-bas...ah laisse faire ! -_-
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 28 Fév - 21:03

Merci pour toutes ces informations juge-rico et aussi pour ta petite critique, c'est très apprécié ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 28 Fév - 21:08

juge-rico a écrit:
Arthas_117 a écrit:
Wow, j'ignorais ça. Sur le coup j'ai bien moins de respect envers les japonais (j'en ai encore mais ça vient de baisser).
Je pensais pourtant que c'était un peuple extrêmement respectueux (je pense que je peux enlever le mot extrêmement).

M'enfin, je ne suis pas surpris de voir cela alors que ce pays est surnommé le pays du suicide.

Mais c'est connu dans les écoles public, il y a d'ailleurs une multitude de drama japonais qui aborde le thème de la maltraitance a l'école, mais bon il faut pas en faire une généralité d'après ce que je lis c'est la même merde dans les écoles américaine.
Le problème au japon c'est que la maltraitance est tabou, si une enfant ce fait tapé dessus tous les jours a l'école elle n'en parlera jamais a ses parents...parce que elle aura trop honte.
Mais il y en a d'autre qui ne se gène pas pour dénoncer leur tortionnaire et l'affaire s'arrête directement.
C'est une question d'éducation et de morale, il y a bien pire comme par exemple le racisme qui est largement tolérer au japon voir même encourager  hockey 

Je sais bien que les japonais sont fiers de leurs homogénéités (d'ailleurs, si je ne me trompe pas, c'est le pays le plus "pur").
Aussi, je pense que le pire défaut des japonais est le fait qu'ils sont mauvais perdants. Ils préfèrent cacher la défaite et la denier au lieu d'apprendre les erreurs qu'ils ont commis pour être encore plus victorieux pour le lendemain.
Mais ils savent que leurs racisme fait d'eux la race la plus pure de la planète et c'est ça qui les encourage à le faire.
D'ailleurs, j'pense à ça, comment est-ce que Maria Ozawa à réussie à ne pas se faire chialler dessus parce qu'elle serait une honte envers le Japon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Screamfan1
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2864
Age : 20
Localisation : Là ! Non là-bas ! J'ai dit là-bas...ah laisse faire ! -_-
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 28 Fév - 21:11

C'est du porn, c'est pas la même chose pour eux  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 28 Fév - 21:54

Arthas a écrit:
comment est-ce que Maria Ozawa à réussie à ne pas se faire chialler dessus
Avec toi on en revient toujours a Maria  Razz 
Tu doit avoir une compilation de vidéo cochonne sur ton PC petit coquin va  Razz 
Tu me rappel le jeune Gregg  Laughing 

Alors Maria Ozawa c'est un mauvais exemple, même si elle est métissé canadienne/japonaise, elle a étudié toute sa jeunesse dans une école international privé.
Dans ce genre de bahut a la première embrouille tu te fait expulser, et je rappel au passage que dans les écoles international japonaise on parle uniquement l'anglais et les élèves sont a 80% étranger.
Et screamfan a raison c'est une actrice pornographique et tu sais aussi bien que moi qu'au japon le porno est roi!
Revenir en haut Aller en bas
Screamfan1
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2864
Age : 20
Localisation : Là ! Non là-bas ! J'ai dit là-bas...ah laisse faire ! -_-
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 28 Fév - 21:57

juge-rico a écrit:

Et screamfan a raison c'est une actrice pornographique et tu sais aussi bien que moi qu'au japon le porno est roi!

Pour une fois que je peux avoir raison sur quelque chose de nippone...^^

Malgré qu'on peut parler de Tokyo Disneyland, je suis un expert là-dedans aussi. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Sam 24 Oct - 15:57

The Ring (2002, Gore Verbinski)

Sans aucun doute mais vraiment aucun, il s'agit belle et bien du plus grand remake US de la J-horror. J'irais même dire que Gore Verbinski a réussi a créer une ambiance d'épouvante encore plus macabre et écrasante que la version original. C'est peut être a cause de la couleur de l'image qui est en permanence sombre et opaque. Ou peut être a cause de la bande son qui ne surpasse peut être pas l'ost de Kenji Kawai qui c'est surpasser pour un musicien qui a la base travail a 90% dans l'animation japonaise, mais honnêtement Hans Zimmer a fait comme d'habitude un putain de boulot, les thèmes musicaux sont percutant et donne vie a l'histoire. Les acteurs sont parfait, l'histoire suis les grande ligne même si elle innovera sur différentes scènes, comme sur le ferry ou sur l'analyse de la VHS, voir même les différents signes/visions de la cassette de la mort. En gros The Ring n'est pas un remake commercial, mais une update et un véritable hommage au produit d'origine.
5/5
Revenir en haut Aller en bas
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 387
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Dim 25 Oct - 4:29

juge-rico a écrit:
The Ring (2002, Gore Verbinski)

Sans aucun doute mais vraiment aucun, il s'agit belle et bien du plus grand remake US de la J-horror. J'irais même dire que Gore Verbinski a réussi a créer une ambiance d'épouvante encore plus macabre et écrasante que la version original. C'est peut être a cause de la couleur de l'image qui est en permanence sombre et opaque. Ou peut être a cause de la bande son qui ne surpasse peut être pas l'ost de Kenji Kawai qui c'est surpasser pour un musicien qui a la base travail a 90% dans l'animation japonaise, mais honnêtement Hans Zimmer a fait comme d'habitude un putain de boulot, les thèmes musicaux sont percutant et donne vie a l'histoire. Les acteurs sont parfait, l'histoire suis les grande ligne même si elle innovera sur différentes scènes, comme sur le ferry ou sur l'analyse de la VHS, voir même les différents signes/visions de la cassette de la mort. En gros The Ring n'est pas un remake commercial, mais une update et un véritable hommage au produit d'origine.
5/5

AMEN !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 9 Sep - 18:01


La scène suivante fait apparaître des gens pour la première fois. Une vieille femme assise, toute ridée, perchée sur deux tatamis posés au-dessus d’un plancher en bois. Ses mais reposent sur ses genoux, et son épaule gauche est légèrement décalée. Elle regarde droit devant elle, et s’exprime d’une voix lente. Ses yeux ne sont pas tout à fait de la grosseur et donnent l’impression qu’elle cligne d’un œil.
-Que va devenir ton corps, après ? Si tu passes tout ton temps……, les……..t’emporteront. Tu as compris ? Fais attention aux voyageurs…………………….Écoute ta grand-mère…………..Ne tient pas compte des………………

Koji Suzuki, The Ring

Lors du succès international du classique japonais Ringu (リング). Le studio américain DreamWorks se trouva alors intéressé à réadapter le livre d’origine. Ils donnèrent donc le projet d’adapter l’œuvre de Suzuki dans la société américaine envers Gore Verbinski's. Un cinéaste qui montra au monde son immense talent avec un film qui devint un classique du genre.

Lors d’une simple soirée entre filles. Deux adolescentes se racontent l’histoire d’un film au visionnement maudit qui ne donnent que sept jours restant à leurs spectateurs. Une d’entre elle dit l’avoir vue avec ses potes dans un chalet le week-end passé. Durant cette nuit à l’heure de minuit, la maudite meure de la malédiction. Le corps retrouvé dans le placard avec le visage qui a tout vu…

Quelques jours plus tard, une femme dans la trentaine au nom de Rachel se rend à l’après des funérailles de sa nièce. Étant journaliste, sa sœur lui demande le comment que tout cela a pu se produire. À cela, Rachel retrouve la piste au chalet et trouve ainsi ce que les jeunes (tous morts au même moment) ont regardés là-bas.
Le lendemain, Rachel sait qu’elle n’a que sept jours pour trouver une solution et ainsi survivre.

The Ring de Gore Verbinski est ce que je dirais être l’adaptation cinématographique définitive du classique japonais. Elle fait le même boulot que celle de Nakata mais en évitant certaines erreurs et en l’améliorant en rajoutant certains éléments qui sont encore plus originaux.

Cette adaptation-ci nous montre un film qui a plus l’identité d’un rêve. Avec aucune couleur vive qui y soit (hormis un rouge vivant assez rare) une météo toujours négative (nuageux, pluvieux, brumeux, ect). Avec tout cela, notre expérience devant le film est plus intime. Nous faisant l’effet directement sous notre peau et dans nos os. Pour rajouter au tout, nous nous identifions très bien à la situation dans laquelle Rachel s’est mise. Je pense même que c’est l’une des raisons du pourquoi qu’elle est si mémorable. Puisque tous ceux que j’ai parlé avec sur le film se souviennent de son nom, mais pas celui de son fils ni de son ex.

D’habitude, lorsqu’on prend des images sans couleurs vives dans le cinéma. C’est dû à ce que le rendu final serrait dans le style classique du noir gris et blanc. Par essai, j’ai converti mon téléviseur par ce manque de couleur et je peux vous assurer, mesdames et messieurs. Que The Ring soit composé d’images qui toutes sont magnifiques à regarder. Je sais que c’est un film en couleurs et je n’ai aucun problème à l’accepter. Mais c’est indirectement une des œuvres aux style visuel du Black & White le plus magnifique que j’ai vu de ma vie.






Un autre point que j’aimerais adresser, c’est la composition musicale d’Hans Zimmer. Il est considéré comme étant l’un des meilleurs compositeurs de musiques à films et The Ring fait partie de ceux qui sont sous-estimés. L’artiste d’Allemagne souligne ici une symphonie de mystère et de mélancolie. Ça ne fait pas l’effet de peur du film. Elle aide à donner de la vie à l’histoire déjà super de Suzuki. Mais ici, elle fait émotionnellement vivre le mélancolique et la dépression qui se lit visuellement dans l’image. Puisque tout personnage principal dans ce film n’a que sept jours à vivre…


Par contre, s’il y un point faible que je donnerais au film (et je sais que ça va en surprendre plusieurs), c’est la méchante Samara.
Oui elle est intéressante, oui elle est tragique dû à ses pouvoirs psychiques qui faisait la vie à ses alentours un véritable enfer. Mais le fait qu’elle soit devenue un esprit vengeur pour faire vivre aux autres ce qu’elle a vécue fait toujours de cette méchante une VICTIME.
Ce qui aurait donné tellement une meilleure identité à cet antagoniste. C’est de la faire dangereuse de nature. Une vraie chasseuse et non une ancienne proie au reste de la communauté. Y’a un film inspiré par The Ring qui a su éviter cette mauvaise marche avec son Bughuul démoniaque. Puisque dans Sinister, le méchant qui tue depuis ses vidéos est imprévisible et adore jouer avec les enfants de simples insectes que nous sommes envers son entité aux âges illimités.
Samara est une victime de son propre sort. J’avais bien plus de pitié que de peur envers sa présence. Ce qui fonctionnerait très bien en tant que film dramatique comme Sicilia dans The Virgin Suicides. Alors imaginer la peur engendrer depuis la nature du personnage (plus son apparence assez flippante) et ainsi que la situation mortelle des personnages. Là on aura vraiment VRAIMENT peur.
Mais qui me rendait terrifié dans The Ring, c’était la situation d’où Rachel s’était mise. Ainsi que tout le mystère qui émane de la VHS maudite. Une vidéocassette qui selon moi, n’est rien comparé à celui du livre d’origine, lisez l’extrait en haut de cette critique pour en avoir un aperçu.

Au final, The Ring, adaptation américaine de Mr. Verbinski est l’un des meilleurs thrillers fantastique qui existe. C’est l’un des meilleurs films que les années 2000 nous ont offerts. Pas juste dans son genre, puisque n’importe quel spectateur pourrait apprécier et/ou voir que ce film professionnel mérite sa place parmi les grands. Encore, c’est un film à l’influence qui continue et qui fit lancer la large vague de remakes d’Asie (pffff…). Je pense même que dans un siècle, ce film deviendra une véritable fenêtre sur le début du millénaire et de son cinéma.  
Chapeau.














Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12026
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 9 Sep - 19:32

Arthas_117 a écrit:

Spoiler:
 

You have to beat that!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Ven 9 Sep - 21:41



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4364
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   Dim 11 Sep - 14:50

Arthas, in seven days... you will definitely forget japanese girls! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Ring (2002, Gore Verbinski)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Ring (2002, Gore Verbinski)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» The Ring (2002, Gore Verbinski)
» Rango - Gore Verbinski
» The Lone Ranger - Gore Verbinski (07/08/13)
» Gore Verbinski et le punk
» Pirates des Caraïbes 4: On stranger tides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: