AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TheMaskedShape
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1303
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Lun 23 Oct - 19:52

Quelqun a vu cette anthologie japonaise de Masaki Kobayashi qui contient 4 histoires:"Black Hair", "The Woman in the Snow", "Hoichi the Earless" et "In a Cup of Tea"... c'est bon???

Un remake est prevu pour 2007, par Hideo Nakata, réalisateur de Ringu et de The Ring Two.

Ghost Stories (USA)
Ghost Story (literal English title)
Hoichi the Earless
Kwaidan (USA)
Weird Tales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Mer 24 Fév - 0:03

Revenir en haut Aller en bas
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Sam 1 Oct - 12:07


Kwaidan de Masaki Kobayashi est une adaptation cinématographique de certaines œuvres écrites par l’Irlandais japanophile Lafcadio Hearn. Un écrivain qui était de réputation internationale lors de sa vie. Lorsque le réalisateur Kobayashi fit un film d’anthologie sur son livre. Ce fut un véritable succès autant commercial que critique au Pays du Soleil Levant. Ça a gagné bien des prix lors du Festival de Cannes et ainsi qu’une nomination aux Oscars pour meilleur film en langue étrangère. Même Roger Ebert, le meilleur critique de film que le monde ait connu, a dit que c’était l’un des films les plus magnifiques qu’il ait vu de sa vie.
Honnêtement, est-ce que je suis le seul qui ait trouvé ce film terriblement moyen ?

Les histoires représentent chacune une saison de l’année ;

Les Cheveux Noirs 黒髪

Un samouraï improvisé laisse sa femme qui est couturière pour une autre qui est une haute-gradée dans la hiérarchie impériale. La pauvre lui supplie de rester alors que l’homme saute sur l’occasion pour ne plus vivre dans la misère et ainsi que la honte qui accompagne cette dernière. Par contre, en vivant sa seconde vie, il remarqua ne pas arrêter de penser à son ancienne femme et réalise que sa vie n’a aucun but. Il décide donc d’y retourner, le cœur rempli de remords et tombe sur la colère d’une femme qui s’est laissée mourir. Le cœur empoisonné par la tristesse.

La Femme des Neiges 雪女

Deux bûcherons, père et fils reviennent d’une récolte de bois et se font rattraper par la tempête hivernale. Devant rejoindre un bateau au navigateur ayant parti voilà longtemps. Les deux se réfugient dans un petit abri et passent la nuit à l’intérieur. Le jeune se réveille en plein milieu de minuit et voit une femme de glace souffler sur le visage de son père. Lui gelant la vie à jamais.
Elle dit à l’unique survivant que s’il raconterait ce qu’il s’est passé, elle le tuera.
Vers l’automne, le jeune homme croisse une fille de son âge interprétée par la même actrice que la femme d’hiver. Il la trouve mignonne et hop ! Dix ans plus tard, il a trois enfants avec. Il lui raconte ce qui s’est passé dans les bois cette nuit-là et TADAM !!! Tout le long, sa femme qui a donné naissance à des enfants est la dame d’hiver, qui s’avère aussi à être un fantôme ! Non seulement c’est le pire surprise-surprise raté que j’ai vu depuis Return to Sleepaway Camp. Mais en plus, ça ne fait aucun sens puisqu’ELLE EST MORTE. En plus, elle ne tue pas le mec puisqu’elle dit aimer ses enfants. Ce qui explique très bien pourquoi elle s’en va comme ça rejoindre l’hiver. Laissant l’homme et ses trois propres enfants tout seuls parmi le blizzard…


Hoichi celui sans Oreilles 耳無し芳一の話

Un moine aveugle jouant de la guitare se fait inviter par un fantôme guerrier à jouer pour une armée ayant été massacré lors d’une bataille historique. Étant aveugle, l’artiste ne sait pas qu’il joue dans un cimetière avec comme audience les morts. Le maître du temple se rend compte de cette hantise et demande à son ami de peinturer son apprenti de symboles pour le rendre invisible aux morts. Lorsque le samurai revient le chercher, il ne voit que deux oreilles flotter dans les airs et se dit ; Hmm, on dirait que notre joueur de guitare n’est juste que cela et qu’il n’existe plus. Bon bah je vais les trancher pour apporter comme preuve cette mauvaise nouvelle à ma supérieure ! Ainsi, Hoichi l’aveugle se fait trancher l’ouïe et ne se rend plus compte du monde qui l’entoure…WOW !!!

Dans une Tasse de Thé 茶碗の中


Un haut-placé du gouvernement ayant comme hobby d’écrire attend un publicateur. En buvant une tasse, il voit un reflet d’un fantôme qui lui sourit. Il jette sa première au sol et à la deuxième au même résultat. Il la jette au sol pour la casser. Rendu au troisième, au lieu de demander à un proche ; Yo est-ce que j’hallucine ou y’a un mec dans le reflet qui me regarde ? Bah il la boit et le lendemain, à son corps échangé avec le fantôme du reflet…


Kwaidan est un film qui aurait dû avoir comme titre ; Quartes courts-métrages lents sur le folklore du Japon Féodal. Parce que c’est cela que j’ai regardé. Pas un film, mais une compilation. Un film anthologie est une œuvre comme Sin City de Robert Rodriguez. Les histoires se diffèrent, mais elles sont dans le même lieu, avec des personnages qui se croissent, qui ont des liens et dont le film commence et finit tel une symphonie. Puisque la dernière est la suite de celle qui a tout débuté et qui nous a installé les lieux de l’univers. Kwaidan, est quatre petits films fait par la même équipe et qui ont adaptés quatre fois des récits à l’intrigue très moyenne d’un écrivain adorant le Japon.

Parce que vient de là l’un des problèmes majeurs au film. Le contenu que l’écriture d’origine n’est pas intéressant ni divertissant. Honnêtement, je me serais arrêté au premier quart du livre et je ne l’aurais pas continué en raison de l’ennui que je vivais. Si vous faites un film qui n’est pas divertissant ou intéressant de nature. Oubliez-ça, vous allez perdre votre audience et le prix du billet d’entrée ne vaudras pas la peine. Je sais que je fais très Américain de dire cela, mais le temps qu’un spectateur accorde ne devra pas être pour un rien ni et/ou une expérience négatif.

Un autre point que je sais qu’on va me critiquer sur. C’est l’arrière-plan des décors. Ces derniers sont vraiment bien faits et l’illusion de ce qu’ils représentent fonctionne autant qu’on le ressent. Mais pour quiconque raison, les arrière-plans nous font rappeler que 100% du film est dans un studio. Pour des scènes d’intérieurs, cela fonctionne. Mais en extérieur, lors de passages avec ce que des décors naturels auraient super bien fait l’affaire (The Evil Dead, Friday the 13th, Blair Witch Project). Ils ont misé sur l’artificiel qui ruine le magnifique visuel construit. Je ne voyais pas une histoire dans un film. Je voyais un film qui avait tourné une histoire dans un studio. En plus, ça a été comme l’un des films les plus coûteux du cinéma japonais à l’époque !


Mais par contre, si je dois donner une médaille d’or envers quelque chose à Kwaidan. C’est la trame sonore de la majorité du film. Lorsque c’est le silence de glace, on n’entend autant rien que les personnages. Mais quand vient des scènes d’horreurs, la musique est si sombre et glauque que l’on a en tête une forêt de bambou typique de l’Asie. Sous une voile nocturne sans étoiles ni lune. Avec un vent lourd qui chante de son sombre sifflement entres les arbres. Personne n’est en sécurité dans les histoires de Kwaidan et les sons ainsi que leurs absences nous fait bien vivre cela.

Ainsi, Kwaidan est un regroupement de contes d’épouvantes du folkore japonais. Toutes sont réalisés avec brio, malgré que l’artificiel du visuel pue aux yeux. Mais que le son nous fait donner un sentiment de vrai envers l’histoire des récits.
Des récits par contre, aux intrigues très, très moyennes.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Sam 1 Oct - 12:31

Kwaidan c'est juste l'un des 10 plus grands film japonais. Pas de Kwaidan pas de "j-horror", et la façon dont il est tourné en mode pièce de théâtre le rend simplement unique et magnifique. Les histoires sont passionnantes, la mise en scène envoutante et la musique... Bref Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Sam 1 Oct - 15:14

juge-rico a écrit:
il est tourné en mode pièce de théâtre

C'est EXACTEMENT ça que je cherchais la manière de le définir. Merci mon cher Parisien salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Sam 1 Oct - 15:38

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Sam 1 Oct - 16:35

juge-rico a écrit:
Laughing

En passant, je suis pas mal sûr que tu l'as vu. Mais me conseillerais-tu le film Tokyo Story ( 東京物語 ) ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Sam 1 Oct - 16:41

Le sujet est lourd, le film est vieillot, rythme inexistant... Tu vas adorer Laughing
Rien a voir mais regarde Hana-Bi de Kitano Cool
Revenir en haut Aller en bas
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12014
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Dim 2 Oct - 13:59

http://www.tasteofcinema.com/2016/the-30-best-j-horror-films-of-all-time/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Dim 2 Oct - 14:37

Bob Boyle a écrit:
http://www.tasteofcinema.com/2016/the-30-best-j-horror-films-of-all-time/

Le classement est sympa! Voir Kairo dans le top 5 me fait vraiment plaisir. Par contre il est radicalement diffèrent du top japonais, et voir des œuvres de Sion Sono réalisateur le plus détesté du japon, dans un classement des meilleurs films d'épouvante/horreur, c'est assez drôle Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Dim 2 Oct - 18:18

Citation :
réalisateur le plus détesté du japon

Y'a une raison à cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   Dim 2 Oct - 18:32

Arthas_117 a écrit:
Citation :
réalisateur le plus détesté du japon

Y'a une raison à cela?

C'est un peu le même délire que John Carpenter avec les américains, la relation avec les critiques ne passe pas. J'ai vu un entretien vidéo de Sono Sion sur Love Exposure c'est hallucinant. En gros Carpenter critiquais beaucoup les USA a l'époque, gouvernement, politique, police... Sono Sion fait la même chose au japon mais avec la culture/mœurs. Mais bon a part 5 films il a fait que de la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4262
Age : 37
Localisation : Atro City (312 Lusman Arms)
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)    Dim 2 Oct - 19:06

Bob Boyle a écrit:
http://www.tasteofcinema.com/2016/the-30-best-j-horror-films-of-all-time/


Quand je dis que le cinéma d'horreur japonais est surcoté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kwaidan (1964,Masaki Kobayashi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Condition de l'homme - Masaki Kobayashi - 1959/1961
» Mercury Comet 1964 réedition de Model king
» [Vendue] Rolex Submariner 5513 de 1964
» a l'aide pour un gt 125 de 1964
» La chasse à l'homme - Edouard Molinaro 1964

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: