AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mosquito (1994, Gary Jones)

Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
X-Files_Arpanet

Masculin Nombre de messages : 3458
Age : 32
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

Mosquito (1994, Gary Jones) Empty
MessageSujet: Mosquito (1994, Gary Jones)   Mosquito (1994, Gary Jones) EmptySam 28 Oct - 2:54

Mosquito – 1994
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquitoex3


Synopsis :
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito18ud8 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito1nh2
Une mystérieuse capsule extraterrestre s’écrase au cœur de la forêt du Michigan et génère une étrange mutation génétique. Dans toute la région, les habitants sont sauvagement attaqués par des moustiques géants de 2 mètres d’envergure en quête de sang humain. Quand Megan et Ray découvrent l’effroyable carnage, il est déjà trop tard. Les monstres, de plus en plus nombreux, traquent leurs proies toujours plus loin. Avec l’aide d’un scientifique de l’US Air Force, ils constituent alors un petit groupe de survivants et s’engagent dans un combat explosif pour la survie du genre humain…
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito13zh0
Pour ses débuts de carrière derrière la caméra, le spécialiste des effets spéciaux, Gary Jones, signe un film haletant mêlant action et horreur pure. Les effets spéciaux étonnants signés Richard Jake Jacobson (L’Armée des Ténèbres, Batman & Robin) confèrent à Mosquito une dimension cauchemardesque digne des meilleurs récits de Lovecraft. Gunnar Hansen, l’acteur mythique de Massacre À La Tronçonneuse, retrouve ici son engin de torture au cours d’un final d’une sauvagerie extrême.


Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito3le1 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito12ss3

Alors quand on lit cet immondice de conneries après avoir vu le film, je peux vous dire qu’on se marre bien ou que ces propos deviennent vite éreintants. Horreur pure ? Qui a vu de l’horreur pure dans Mosquito ? Si des corps en latex et de vieilles animations en guise de monstres, c’est de l’horreur pure, alors oui je veux bien. Des effets spéciaux étonnants, ah bon ? J’ai dû me gourrer de film alors, parce que, vu la gueule des effets spéciaux, il est impossible que l’on parle du même Mosquito. Mais en plus de dire tout un tas de conneries, voilà qu’ils font se retourner Lovecraft dans sa tombe. Pour Gunnar Hansen, bah c’est vrai que c’est sympa de le retrouver – surtout quand il rejoue de la tronçonneuse – mais on comprend aussi pourquoi il n’a pas beaucoup tourné durant 20 ans.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito8lw3 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito11ax9

En regardant Mosquito, on se demande ce qu’il y a de pire dans le film. Difficile à dire quand on remarque la médiocrité de la réalisation – qu’il s’agisse des effets spéciaux merdiques, de la caméra sans cesse tremblotante, des maquillages bidons et des cadavres en plastique -, la musique craignos à mort, l’histoire capilo-tractée et peuplée d’incohérences, et les personnages sans âme ni personnalité.
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito7bx6 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito10ds1
Bon, l’histoire, pas besoin d’avoir vu Mosquito pour la connaître : crash extraterrestre, les moustiques sucent le sang des E.T., les bestioles mutent jusqu’à devenir géantes, ils bouffent toute une population de campeurs, un groupe de survivants leur fait front. À la fin, les survivants se réfugient dans une maison, manque de bol, la maison se trouve juste au-dessus du nid des moustiques. Alors les joyeux gaillards décident de faire péter la maison, tout explose et les Gentils Américains s’en sortent vivants.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito2rg4 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito4vk6

En réalité, Mosquito est comme un moustique : agaçant ! Certes, l’idée de se trouver face à un moustique de 2 mètres est déplaisant mais la réalisation à chier et les personnages cucul-la-praline n’arrangent rien.
Néanmoins, je pense que Mosquito mérite d’être pris au second degré pour être apprécié à sa juste valeur, à savoir un nanar tellement nul qu’il en devient tordant. Les personnages sont à la fois drôles et bidon : entre un groupe de militaires écervelés, un couple ringard composé d’un macho du dimanche et d’une super protectrice de l’environnement, et un scientifique de l’armée peu crédible, Mosquito se transforme rapidement en une grosse mascarade.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito14xr5 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito15ot8

Si l’on ne devait retenir qu’une chose de Mosquito, c’est la bonne idée d’avoir remis Gunnar Hansen sur le devant de la scène et de l’avoir réconcilié avec sa tronçonneuse. D’ailleurs quand Hansen choppe la tronçonneuse, il déclare : « Ça doit faire 20 ans que j’ai pas joué avec… ». Hansen fait donc son requiem à Leatherface même si on préférerait qu’il tronçonne du péquenaud ou du post-ado que des moustiques géants.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito16el8 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito17jh2

Réalisation : 1/5
Musique : 1/5
Acteurs/Personnages : 1.5/5
Histoire : 1/5


Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito5qd5 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito6vk2
Gunnar Hansen, nostalgique, se la rejoue Leatherface...

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito9ru9
Oh le joli faux coup de poing à 20 centimètres du menton !

Note : 4.5/20
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Bob Boyle
Administrateur
Bob Boyle

Masculin Nombre de messages : 12021
Age : 27
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

Mosquito (1994, Gary Jones) Empty
MessageSujet: Re: Mosquito (1994, Gary Jones)   Mosquito (1994, Gary Jones) EmptyMar 10 Avr - 17:02

J'ai toujours rêvé de voir ce film là!

Ça à l'air tellement mauvais que ça en serait bon! Une grosse série B avec des moustiques géants, des cadavres gluants et des chainsaws!

J'espère que mon rêve aura suite un jour! angry7
Revenir en haut Aller en bas
http://freddyforever.wordpress.com/
def leppard
King des Zombies!
def leppard

Masculin Nombre de messages : 5587
Age : 40
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

Mosquito (1994, Gary Jones) Empty
MessageSujet: Re: Mosquito (1994, Gary Jones)   Mosquito (1994, Gary Jones) EmptyMar 10 Avr - 17:07

D'apres tes photos ca l air assez sanglant meme si les acteurs de ce film sont pourrits.
Revenir en haut Aller en bas
celticxoan
Mort Vivant!!!
celticxoan

Masculin Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : YUTZ (France)
Date d'inscription : 09/11/2006

Mosquito (1994, Gary Jones) Empty
MessageSujet: Re: Mosquito (1994, Gary Jones)   Mosquito (1994, Gary Jones) EmptyMar 10 Avr - 18:30

Si l’on ne devait retenir qu’une chose de Mosquito, c’est la bonne idée d’avoir remis Gunnar Hansen sur le devant de la scène et de l’avoir réconcilié avec sa tronçonneuse. D’ailleurs quand Hansen choppe la tronçonneuse, il déclare : « Ça doit faire 20 ans que j’ai pas joué avec… ». Hansen fait donc son requiem à Leatherface même si on préférerait qu’il tronçonne du péquenaud ou du post-ado que des moustiques géants. X-Files_Arpanet

Voila le seul moment plaisant de ce très mauvais film qui ne m'a meme pas amusé....
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Mort Vivant!!!
Ash

Masculin Nombre de messages : 2055
Age : 32
Localisation : L'assomption
Date d'inscription : 26/10/2005

Mosquito (1994, Gary Jones) Empty
MessageSujet: Re: Mosquito (1994, Gary Jones)   Mosquito (1994, Gary Jones) EmptyMar 10 Avr - 18:32

X-Files_Arpanet a écrit:
Mosquito – 1994
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquitoex3



Synopsis :
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito18ud8 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito1nh2
Une mystérieuse capsule extraterrestre s’écrase au cœur de la forêt du Michigan et génère une étrange mutation génétique. Dans toute la région, les habitants sont sauvagement attaqués par des moustiques géants de 2 mètres d’envergure en quête de sang humain. Quand Megan et Ray découvrent l’effroyable carnage, il est déjà trop tard. Les monstres, de plus en plus nombreux, traquent leurs proies toujours plus loin. Avec l’aide d’un scientifique de l’US Air Force, ils constituent alors un petit groupe de survivants et s’engagent dans un combat explosif pour la survie du genre humain…
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito13zh0
Pour ses débuts de carrière derrière la caméra, le spécialiste des effets spéciaux, Gary Jones, signe un film haletant mêlant action et horreur pure. Les effets spéciaux étonnants signés Richard Jake Jacobson (L’Armée des Ténèbres, Batman & Robin) confèrent à Mosquito une dimension cauchemardesque digne des meilleurs récits de Lovecraft. Gunnar Hansen, l’acteur mythique de Massacre À La Tronçonneuse, retrouve ici son engin de torture au cours d’un final d’une sauvagerie extrême.


Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito3le1 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito12ss3

Alors quand on lit cet immondice de conneries après avoir vu le film, je peux vous dire qu’on se marre bien ou que ces propos deviennent vite éreintants. Horreur pure ? Qui a vu de l’horreur pure dans Mosquito ? Si des corps en latex et de vieilles animations en guise de monstres, c’est de l’horreur pure, alors oui je veux bien. Des effets spéciaux étonnants, ah bon ? J’ai dû me gourrer de film alors, parce que, vu la gueule des effets spéciaux, il est impossible que l’on parle du même Mosquito. Mais en plus de dire tout un tas de conneries, voilà qu’ils font se retourner Lovecraft dans sa tombe. Pour Gunnar Hansen, bah c’est vrai que c’est sympa de le retrouver – surtout quand il rejoue de la tronçonneuse – mais on comprend aussi pourquoi il n’a pas beaucoup tourné durant 20 ans.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito8lw3 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito11ax9

En regardant Mosquito, on se demande ce qu’il y a de pire dans le film. Difficile à dire quand on remarque la médiocrité de la réalisation – qu’il s’agisse des effets spéciaux merdiques, de la caméra sans cesse tremblotante, des maquillages bidons et des cadavres en plastique -, la musique craignos à mort, l’histoire capilo-tractée et peuplée d’incohérences, et les personnages sans âme ni personnalité.
Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito7bx6 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito10ds1
Bon, l’histoire, pas besoin d’avoir vu Mosquito pour la connaître : crash extraterrestre, les moustiques sucent le sang des E.T., les bestioles mutent jusqu’à devenir géantes, ils bouffent toute une population de campeurs, un groupe de survivants leur fait front. À la fin, les survivants se réfugient dans une maison, manque de bol, la maison se trouve juste au-dessus du nid des moustiques. Alors les joyeux gaillards décident de faire péter la maison, tout explose et les Gentils Américains s’en sortent vivants.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito2rg4 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito4vk6

En réalité, Mosquito est comme un moustique : agaçant ! Certes, l’idée de se trouver face à un moustique de 2 mètres est déplaisant mais la réalisation à chier et les personnages cucul-la-praline n’arrangent rien.
Néanmoins, je pense que Mosquito mérite d’être pris au second degré pour être apprécié à sa juste valeur, à savoir un nanar tellement nul qu’il en devient tordant. Les personnages sont à la fois drôles et bidon : entre un groupe de militaires écervelés, un couple ringard composé d’un macho du dimanche et d’une super protectrice de l’environnement, et un scientifique de l’armée peu crédible, Mosquito se transforme rapidement en une grosse mascarade.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito14xr5 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito15ot8

Si l’on ne devait retenir qu’une chose de Mosquito, c’est la bonne idée d’avoir remis Gunnar Hansen sur le devant de la scène et de l’avoir réconcilié avec sa tronçonneuse. D’ailleurs quand Hansen choppe la tronçonneuse, il déclare : « Ça doit faire 20 ans que j’ai pas joué avec… ». Hansen fait donc son requiem à Leatherface même si on préférerait qu’il tronçonne du péquenaud ou du post-ado que des moustiques géants.

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito16el8 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito17jh2

Réalisation : 1/5
Musique : 1/5
Acteurs/Personnages : 1.5/5
Histoire : 1/5


Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito5qd5 Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito6vk2
Gunnar Hansen, nostalgique, se la rejoue Leatherface...

Mosquito (1994, Gary Jones) Mosquito9ru9
Oh le joli faux coup de poing à 20 centimètres du menton !

Note : 4.5/20

Du bon groz ZZZZZ

Fos que je le vois happy2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mosquito (1994, Gary Jones) Empty
MessageSujet: Re: Mosquito (1994, Gary Jones)   Mosquito (1994, Gary Jones) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mosquito (1994, Gary Jones)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevron 7
» Le Proscrit de Sadie Jones
» HELEN FIELDING : Bridget Jones...
» JAMBA AKA' GARY [ Illustrations. ]
» Catherine Zeta-Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: