AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Godzilla (1954,ishiro Honda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scary McLarry
Critique


Masculin Nombre de messages : 1814
Age : 34
Localisation : Longueuil
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Jeu 2 Nov - 15:42

ROUAAAAARGHH!!!

Godzilla est enfin disponible en version originale sur DVD! Pour tout les fans ou curieux, je vous le conseille plus que fortement! Cependant, ne regarder pas la version jambon qu'est la version americaniser! Oublier ce deuxieme disque qui viens avec le coffret!

http://www.horreur-web.com/gojira.html

J'aimerais avoir vos commentaires sur ce film, sur Godzilla en general, sur votre vie...comment allez-vous? Ca va bien? La sante, les etudes? Couchez vous par terre et raconter moi vos problemes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WiLLyBoy
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 26
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Jeu 2 Nov - 16:22

Je me suis acheté Gojira il y a quelques temps. Malgré toutes les qualités du film, je n'ai malheureusement pas accroché totalement. Mais je vais sûrement le ré-écouter et je vais peut-être mieux apprécier.

3,5/5

Dans le style, j'ai préféré de loin King Kong.

Scary, dois-je en conclure que tu n'écouteras pas Godzilla : King of Monsters ? Dommage car ça aurait été bien que le même critique donne son avis sur les deux versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
Scary McLarry
Critique


Masculin Nombre de messages : 1814
Age : 34
Localisation : Longueuil
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Jeu 2 Nov - 16:48

deja ecouter! pour cela que je mentionne que c'est une version jambon!

j'en parle tres brievement dans ma critique, mais King of monsters n'est pas du tout le meme film!

On coupe des scenes importantes sur l'histoire pour les remplacer par un americain qui raconte ce qui ce passe!

Je crois tout simplement que ca ne vaut pas la peine tant que cela d'en parler car l'attrait de ce DVD est le film Godzilla, et non sa pale copie pour les americains nombriliques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary McLarry
Critique


Masculin Nombre de messages : 1814
Age : 34
Localisation : Longueuil
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Jeu 2 Nov - 16:49

Disons que je considere King of Monsters comme un extra du DVD, comme un commentary ou des previews!

pour les curieux, mais ce n'est pas la raison pour laquelle on doit se procurer le DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr. Horreur Web
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Jeu 11 Jan - 12:55

J'ai finalement visionné Godzilla dans sa version intégrale! J'ai beaucoup apprécié, quoique ma note se situe plus près de celle de WiLLyBoy!

Un bon 4/5 de ma part! J'adore la critique sociale du film qui est une flèche envers les américains! Ce n'est pas pour rien que ceux-ci ont coupé plusieurs éléments originaux dans leur version!

En gros, le carnage de Godzilla est superbe, mais la finale n'est pas aussi enlevante que le reste du fim. Néanmoins, le film mérite amplement le détour!

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Lun 13 Jan - 21:37



As a nuclear power - as the only nuclear power to have used a nuclear weapon - the United States has a moral responsibility to act!

-Barack Obama


Même pas 10 ans après la décimation de Hiroshima et de Nagasaki par le feu nucléaire. Un film au nom de Godzilla, fait par un survivant de la Guerre du Pacifique. Vint frapper le monde du cinéma en créant son propre genre unique, celui du kaiju (Pacific Rim, la série Gamera, Ultraman, ect). Au fil des décennies passées et des enfances marquées par l’animal symbolisant l’arme atomique. Godzilla devint l’un des personnages les plus grands et l’un ses plus populaires du cinéma.

Proche de l’île d’Odo, un simple navire de pêche disparait. Les autorités en envoient un pour inspecter et celui disparait par la suite. Des survivants sont trouvés à un rivage proche. Un lieu où la soirée même, le village est quasiment décimé par une forte tempête et une immense silhouette semblable à un dinosaure.
Bien des jours plus tard, les autorités arrivent avec pleines de théories. Mais au final, grâce au paléontologue Kyohei Yeman. Ils découvrent (à un temps trop tard) que les tests nucléaires effectués par les É.-U. ont réveillé un monstre de l’ancien temps. Celui-ci, au nom de Godzilla, se rapproche du Japon et de ses villes en détruisant tout sur son passage.
Le Dr Serisawa, un handicapé de la guerre. Présente alors à la fille du paléontologue Yeman sa nouvelle invention. Lui qui étudiait l’élément de l’oxygène, a durant son périple de scientifique. Créée une arme qui pourrait succéder la bombe nucléaire si elle était conçue pour des fins militaires. Il décidera donc que son « destructeur d’oxygène » sera servi une seule et unique fois pour arrêter Godzilla.

Vous savez, j’en ai vu des films dans ma vie. La liste doit se rapprocher des trois milles et rares sont ceux que je réécoute. Godzilla en fait partie. Non pas juste à cause de son message humanitaire qu’il transporte. Pas parce que c’est mon préféré d’une série qui a bercé mon enfance. Mais puisqu’à côté de Barefoot Gen, c’est l’un des rares films à faire vivre l’horreur inhumaine du nucléaire. À chaque vois que je vois ce qui a la taille d’une montagne détruire par le feu une mégapole. Je me sens tellement horrifié. D’habitude, un film d’horreur me fait sentir en vie par les émotions fortes qu’il me fait expérimenter. Godzilla est le seul film d’horreur qui m’a fait ressentir l’inhumanité de la guerre et de la maitrise de la science juste pour tuer. Si Michael Myers tue avec un couteau, ou Jason Voorhees chasse avec sa machette. Godzilla massacre avec la radioactivité et toute l’horreur qu’il y sème. Tout comme n’importe quel champignon nuageux parmi l’étendue d’un paysage devenu désolation.

Souvent on dit que les effets pratiques sont meilleurs que ceux du numérique et que maintenant, certains de nos films sont inférieurs techniquement à ceux qui sont parus voilà une cinquantaine d’années. Godzilla marche surtout dans ses effets spéciaux. Oui certes, il y en a certains dont c’est ridiculement stupide à voir tellement ça se voit. Mais avec un budget mince qui aujourd’hui, ferrait dans les 350 000$. Il faut accepter les choses telles qu’elles soient. Mais avec la direction de Ishirō Honda, on croirait vraiment voir un dinosaure aussi haut que les grattes ciels qui détruit ses derniers. Avec un mur de feu derrière lui qui fait en sorte que Tokyo soit en plein jour du aux reflets des incendies sous les nuages noirs. On a là une vision tellement cauchemardesque, les tanks tirent sans ralentir ce qui les brûle. Une mère perd la tête en leurrant à ses enfants qu’ils rejoindront  leur papa mort durant la guerre.
Et puis on nous montre l’après l’attaque. Avec les survivants qui sont faits en majorités de personnes déjà condamnées par les radiations. D’orphelins qui voient leurs parents mourir devant leurs propres yeux et d’une ville mise en cendres par le passage de ce qui fut « né » aux mains de l’homme. Toutes ses images sous une chorale de jeunes filles qui chantent à un appel à la paix. Aie-je besoin de vous dire que j’en pleurais?

Oh et la musique! Bon dieu, elle est sombre, captivante et magnifique avec sa symphonie. Souvent, elle est un genre de métisse de la musique traditionnelle japonaise et la composition musicale du cinéma des années 50. En plus que l’intrigue fait en sorte qu’on reste assis sur notre siège, scotché mais intéressé. La musique aide beaucoup à divertir et aussi à inquiéter le spectateur. Sa trame sérieuse montre bien le ton de ce classique qui fut remis à neuf dans une magnifique restauration. Non seulement le nouvel exemplaire du film par The Criterion Collection nous donne une qualité d’image incroyable. Mais elle nous donne aussi l’impression d’être dans un concert symphonique devant la projection du film tellement ils ont bien réussi leurs coup. Bon sang je ne suis pas surpris qu’en 2014, pour le 60e anniversaire. Ils y ont distribué l’album vinyle de ce classique qui le mérite. D’ailleurs, tout fan du personnage devrait posséder au moins la musique de ce film dans leurs cellulaires tellement elle est bonne. D’ailleurs, je trouve que « Godzilla at the Ocean Floor » et « Prayer at Peace » font partie des pièces les plus émouvantes que j’ai jamais entendues de la vie!

Godzilla est pour moi, le film d’horreur le plus horrifiant jamais fait. Oui, il y a des reflets de notre monde tels que des sectes avec Wicker Man ou The Omen. Ou encore des chasseurs urbains comme la famille de dégénérés dans Texas Chainsaw Massacre ou Le tueur Masqué dans Scream. C’est ça que les monstres du cinéma d’horreur représentent.
Mais Godzilla représente une réalité qui est inimaginable quand on le compare à eux. Il représente le fait que la stupidité humaine peut à nouveau utiliser les armes nucléaires juste pour détruire et massivement tuer. Avec l’arrivée de cette horreur et la majorité des pays développés qu’ils la possèdent. Je comprends pourquoi les guerres se sont éteintes en nombre et que ce ne sont que de simples guerres civiles qui sévissent maintenant. Puisque nous les humains, nous savons que technologiquement, nous sommes incroyablement vites, mais moralement lents. Avec les armes d’aujourd’hui, nous sommes obligés d’utiliser la diplomatie de manière massive pour ne pas nous atomiser massivement.
Alors…Vive l’arme nucléaire?

5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Ven 3 Avr - 22:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas_117
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 21
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   Mar 3 Mai - 14:54

lol!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Godzilla (1954,ishiro Honda)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Godzilla (1954,ishiro Honda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Godzilla (1954) de Ishiro Honda
» La Bataille interplanétaire (Battle in Outer Space)
» HONDA 250 CR de 94
» Willys 1954 moteur Mercedes diesel
» Mon premier montage: Honda S2000 Tamiya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: