AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Opera (1987, Dario Argento)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 10:44

Plusieurs des premières critiques que j'aie écrits ne sont pas très élaborées et ne réflète pas le style que j'ai développé aux cours des années. C'est pour ça que de temps en temps j'aime bien en refaire quelques unes!

Voici donc, une "réédition-special-edition" d'Opera!!

http://www.horreur-web.com/opera.html

Comme la plupart des films d'Argento, Opera ne fait pas l'unanimité. Qu'en avez-vous pensé????







_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
GRmax
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 11:59

Comme on pourrait le deviner par mon avatar, Opera est mon meilleur film d'Argento et peut-être même, mon meilleur film d'horreur. Ta critique est excellente selon moi. Elle relève les points importants du film et donne l'eau à la bouche. L'idée des aiguilles est une des images les plus puissantes du cinéma d'horreur. Ceux qui y verrait seulement une idée sadique devrait chercher un peu plus loin je crois.

Par contre par rapport à la finale, je comprend ton point de vue (et rare sont ceux qui ne le partagent pas) mais je n'y adhère pas. Pour moi, il s'agit d'une excellente conclusion. Certes quelque peu tiré par les cheveux mais je trouve qu'elle redonne un dernier souffle au film. D'abord, l'emplacement (ciel bleu, champs ensoleillé) vient contraster avec l'univers sombre de l'Opera. L'effet est frappant et je trouve que ça ajoute une touche féérique au film. Ça rejoint aussi l'idée du contraste entre musique d'opera et musique metal. D'autre part, je trouve que les explications par rapport à la nature de Betty sont importantes. S'il est peut-être vrai que cette histoire en parallèle n'est pas très développée durant le film (peut-être est-ce ici que tu n'a pas embarqué ?), je crois que c'était quand même important de la clore. La fin fait bien enfantine mais je considère que cela fait parti du charme globale du film. Les derniers plans lorsqu'elle se glisse dans le gazon avec la musique finale, me procurent toujours une grave dose d'émotions.

Pour résumer mon point de vue, c'est vrai que la fin parait décalée du film mais que voulez-vous, je la trouve grandiose ! happy1

5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
BloodSplash
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 3989
Age : 32
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 12:07

Un très bon Argento sans être mon préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 12:19

GRmax a écrit:
La fin fait bien enfantine mais je considère que cela fait parti du charme globale du film. Les derniers plans lorsqu'elle se glisse dans le gazon avec la musique finale, me procurent toujours une grave dose d'émotions.

Ce qui m'agace c'est que le film est extrèmement sombre, macabre et violent. La fin vient diminué l'impact du film et celui-ci se termine sur une note qui ne concorde pas avec le reste du film.

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 12:22

BloodSplash a écrit:
Un très bon Argento sans être mon préféré.

Je n'ai pas encore vu Cat O' Nine Tails, Four Flies On A Gray Velvet et Pelts, mais je n'hésite pas à placer Opera parmis mes favoris d'Argento avec Suspiria et Phenomena.

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
GRmax
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 12:58

Mr. Horreur Web a écrit:
GRmax a écrit:
La fin fait bien enfantine mais je considère que cela fait parti du charme globale du film. Les derniers plans lorsqu'elle se glisse dans le gazon avec la musique finale, me procurent toujours une grave dose d'émotions.
Ce qui m'agace c'est que le film est extrèmement sombre, macabre et violent. La fin vient diminué l'impact du film et celui-ci se termine sur une note qui ne concorde pas avec le reste du film.
Je comprend ce que tu veux dire. Pour ma part je ne trouve pas qu'elle diminue l'impact du film mais qu'elle lui ajoute une autre dimension, assez contrastante en effet. La fin est très melodramatique tandis que le film lui est surtout dramatique tout court.

J'aime aussi le clin d'oeil à Phenomena (L'emplacement, "I like nature, insects...").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
celticxoan
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2074
Age : 48
Localisation : YUTZ (France)
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 13:34

Un Dario Argento de bonne facture, sans etre mon préféré (Inferno ou Profondo rosso), je l'ai bien apprécié. Il est vrai que la fin a gaché un tout petit peu mon plaisir....mais bon pas au point de le détester.
4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WiLLyBoy
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 27
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 17:42

J'ai faillis me le commander récemment mais j'ai finalement opté pour Demons. Tu m'as vraiment donné envie de le voir, ce sera pour la prochaine fois.

Citation :
Le film contient un prologue complètement inutile et mal mis en scène dans lequel le tueur fait un retour pour hanter sa victime.

Je crois que tu voulais dire épilogue. Prologue, c'est au début, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 19:44

WiLLyBoy a écrit:
J'ai faillis me le commander récemment mais j'ai finalement opté pour Demons. Tu m'as vraiment donné envie de le voir, ce sera pour la prochaine fois.

Citation :
Le film contient un prologue complètement inutile et mal mis en scène dans lequel le tueur fait un retour pour hanter sa victime.

Je crois que tu voulais dire épilogue. Prologue, c'est au début, non?

T'as raison pour épilogue... à quoi je pensais moi!

T'as fait un bon achat avec Demons, mais personnellement je préfère de loin Opera!

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
chainsaw
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2487
Age : 42
Localisation : québec
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mar 30 Jan - 20:28

Parfois je me hais.J'ai vu pratiquement sa filmographie entière de L'oiseau Au Plumage De Crystal au Sang Des Innocents et malheusement je n'ai toujours pas vu Opéra. angry7 Il va falloir que j'y remédie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WiLLyBoy
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 27
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Ven 16 Mar - 22:36

J'ai enfin vu cette grande oeuvre. La réalisation est sublime (l'une des meilleures que j'ai vu) et même si le film n'est pas aussi coloré qu'un Suspiria, les plans de caméra et l'esthétisme parfait compensent. C'est vrai que l'identité du tueur est un peu prévisible mais les meurtres compensent aussi largement. Ceux-ci sont grandioses et, contrairement à Phenomena, j'ai trouvé que la musique hard rock fitait très bien. L'idée des aiguilles est géniale, de même que l'idée des corbeaux à la fin (ceux qui l'ont vu savent de quoi je parle). L'autre scène avec les corbeaux, où le tueur vole les joyaux, est également superbe. Même chose pour le coup de feu à travers la porte. Et contrairement à plusieurs, j'ai bien aimé le prologue épilogue, le plan dans l'herbe étant en effet très beau.
Le seul défaut que j'ai trouvé est que j'aurais aimé un côté plus tragique. Je pense surtout à l'héroïne qui voit plusieurs de ses proches se faire assassiner sans qu'elle n'ait l'air si traumatisé que ça par la suite.

4,5/5 et mon second Argento préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Sam 17 Mar - 0:31

WiLLyBoy a écrit:
prologue épilogue, .

finger1

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
WiLLyBoy
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 27
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Sam 17 Mar - 0:31

Mr. Horreur Web a écrit:
WiLLyBoy a écrit:
prologue épilogue, .

finger1

Haha!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
GRmax
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Sam 17 Mar - 17:50

WiLLyBoy a écrit:
J'ai enfin vu cette grande oeuvre. La réalisation est sublime (l'une des meilleures que j'ai vu) et même si le film n'est pas aussi coloré qu'un Suspiria, les plans de caméra et l'esthétisme parfait compensent. C'est vrai que l'identité du tueur est un peu prévisible mais les meurtres compensent aussi largement. Ceux-ci sont grandioses et, contrairement à Phenomena, j'ai trouvé que la musique hard rock fitait très bien. L'idée des aiguilles est géniale, de même que l'idée des corbeaux à la fin (ceux qui l'ont vu savent de quoi je parle). L'autre scène avec les corbeaux, où le tueur vole les joyaux, est également superbe. Même chose pour le coup de feu à travers la porte. Et contrairement à plusieurs, j'ai bien aimé le prologue épilogue, le plan dans l'herbe étant en effet très beau.
Le seul défaut que j'ai trouvé est que j'aurais aimé un côté plus tragique. Je pense surtout à l'héroïne qui voit plusieurs de ses proches se faire assassiner sans qu'elle n'ait l'air si traumatisé que ça par la suite.

4,5/5 et mon second Argento préféré.
Opera fait un autre heureux ! happy1 Je me sens enfin moins seul concernant l'épilogue.
Pour le fait qu'elle n'ait pas l'air trop traumatisée, c'est vrai que c'est peu crédible mais en même temps, je crois que ça participe justement au caractère tragique de la chose. Si elle avait péter les plombs angry7 , qu'elle avait alarmé tout l'immeuble angry4 , qu'elle avait appellé la police correctement... le récit aurait été complètement différent.

Si je pense par exemple à Suspiria, Opera, Phenomena, The Bird with the Crystal Plumage, Deep Red, les héro(ines) sont toujours pris dans une histoire de laquelle ils pourraient se sortir assez facilement. Le problème et du même coup, la beauté dans tout ça, c'est qu'ils veulent s'en sortir par leur propres moyens, qu'ils veulent aller jusqu'au bout d'eux-même. Les films d'Argento sont toujours des tragédies calculées, ficelées de tel sorte que les protagonistes sont d'une certaine façon leurs propres ennemies. Dans Opera, on se retrouve avec une fille entre deux mondes. Elle souffre attrocement mais d'un autre côté, son passé et sa relation avec sa mère seraient nébuleux. En fait, on peut voir dans les personnages de son amie petite fille et de sa mère, une forme d'équivalent à ce qu'elle vivait. L'idée qu'elle puisse prendre un certain plaisir aux jeux du tueur n'est d'ailleurs jamais trop écartée...

Voilà mon bref point de vue là-dessus mais soit assuré que je comprend très bien ton point hehe. Si j'étais toi, je me lancerait vers Tenebre bientôt... !! violent7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Baptiste Müller
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 889
Age : 27
Localisation : Genève (Suisse)
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 14:14

Durant la seconde moitié des années quatre-vingt, alors que l'industrie du cinéma de genre transalpin fait montre d'une baisse de régime considérable, Dario Argento ne met en scène rien moins que l'un de ses plus grands chefs-d'œuvre: le splendide Opera. Le maître du giallo et de l'épouvante fantasmagorique « à l'italienne » avait, force est de l'avouer, égaré quelques bribes de son génie en l'espace d'un Phenomena un tantinet décevant et sensiblement moins abouti que la lignée de films majeurs réalisés antérieurement. Mais le haut de la pente fut bien vite recouvré avec ce majestueux giallo dont l'action se déroule essentiellement à l'intérieur d'un théâtre d'opéra — à noter qu'Argento renouera avec un tel décor dans sa fort médiocre adaptation du roman de Gaston Leroux, Phantom of the Opera, de mémoire autrement plus sinistre. Authentique modèle de mise en scène et d'atmosphère, Opera se regarde avec passion et enchantement, une plénitude d'autant plus importante qu'elle n'était à vrai dire pas réellement attendue, cette œuvre souffrant d'un manque de reconnaissance auprès des inconditionnels d'Argento. À tort, assurément.



L'intrigue prend ainsi place dans un luxueux théâtre où un cinéaste autrefois spécialisé dans le film d’horreur travaille avec son équipe sur une adaptation de l'opéra Lady MacBeth. Le jour même de la première, l'actrice et chanteuse principale, vedette capricieuse et acariâtre, se blesse à la jambe et se voit remplacée in extremis par une jeune fille au talent certain, qui interprétera le rôle-titre à sa place. Très vite, entre deux répétitions et représentations, un tueur cagoulé et ganté sévit dans le théâtre. À chaque assassinat, il entreprend d'attacher la jeune diva et de placer des aiguilles sous les paupières de ses yeux afin qu'elle soit forcée d'assister au meurtre. La police semble dépassée par les événements et le serial killer poursuit ses méfaits, allant jusqu'à harceler la chanteuse dans l'immeuble où elle réside. Un long jeu du chat et de la souris s'engage entre eux.
Au premier plan, la chose qui frappe dans Opera est la virtuosité sidérante de la mise en scène. Argento se surpasse encore dans ce domaine à l'aune de ses précédentes démonstrations filmiques (Suspiria y compris); le réalisateur enchaîne les plans subjectifs et travellings du tonnerre sous un magnifique cinémascope tout en limitant les jeux de lumière baroques d'antan. Faute de cela, il surenchérit dans les mouvements de caméra étourdissants et, c'est le cas de le dire, littéralement acrobatiques, jamais pédants ou gratuits car toujours imbriqués dans le récit (le parcours du tueur et l'attaque des oiseaux sont explicités à l'aide de plans subjectifs, par exemple). Le film brille entre autres par cette maestria formelle absolue qu'Argento ne retrouvera guère durant la suite de sa carrière — en dépit de beaux restes, notamment à l'image de Trauma ou Stendhal Syndrome.
De surcroît, rarement l'ambiance ne se sera distillée de manière aussi envoûtante dans une œuvre du cinéaste. L'élégance des décors et de la mise en scène y participent sans doute considérablement, mais c'est sans compter l'efficacité de la bande-son (un mélange d'excellents thèmes au synthétiseur composés par Claudio Simonetti et de morceaux heavy metal additionnels) et du script. Celui-ci réserve un joli quota de rebondissements des plus excitants, tels ce dantesque assaut des oiseaux dans la salle d'opéra ou encore ce headshot qui traverse le judas d'une porte avant d'atteindre sa victime, scène particulièrement marquante. Le coup de théâtre final, visiblement tourné en Autriche, s'avère quant à lui jouissif et surprend par sa liberté de ton. À noter que les séquences de meurtres, sans atteindre un degré de gore culminant, demeurent parmi les plus sanglantes qu'Argento n'ait jamais filmées et même si ce détail n'entre pas réellement en compte dans les critères qualitatifs de l'œuvre, il permettra de satisfaire les amateurs d'un certain niveau de violence graphique souvent présent chez le réalisateur italien.
Opera peut-il donc se présenter comme un film parfait en son genre ? Oui ou presque. La direction d'acteurs n’apparaît pas aussi exceptionnelle que le reste et constitue l'unique petit point faible de cette éclatante réussite. En effet, le personnage de Christina Marsillach — actrice aussi charmante soit-elle — semble rester curieusement indifférent au fait que plusieurs de ses proches périssent sous le couteau de l'assassin. Un écueil quelque peu gênant, qui nuit à la crédibilité d'une interprétation de facture déjà passable à la base. Néanmoins, il ne s'agit somme toute que d'un menu défaut, d'autant que l'on n'a jamais ou rarement connu Argento formidable dans l'art de diriger ses comédiens, son talent résidant bien évidemment dans d'autres domaines.



Film d'épouvante grandiose dans lequel Argento renoue avec les grandes années du giallo tout en atteignant l'apogée de son savoir-faire technique, Opera mérite indéniablement sa place au panthéon des pièces maîtresses de l'artiste. Réalisation tirée au cordeau, scènes-chocs d'anthologie et ambiance « hypnotisante » pour une œuvre majeure du cinéma de genre italien 80's, à voir et à revoir sans hésitation.

18/20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRmax
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 15:20

Baptiste Müller a écrit:

Film d'épouvante grandiose dans lequel Argento renoue avec les grandes années du giallo tout en atteignant l'apogée de son savoir-faire technique, Opera mérite indéniablement sa place au panthéon des pièces maîtresses de l'artiste. Réalisation tirée au cordeau, scènes-chocs d'anthologie et ambiance « hypnotisante » pour une œuvre majeure du cinéma de genre italien 80's, à voir et à revoir sans hésitation.

18/20

Ta critique est excellente ! À mentionner qu'Argento a justement avouer qu'il a eu de la difficulté à diriger l'actrice principale, celle-ci ayant été plutôt capricieuse et faisant la tête forte (si je me souviens bien). Je suis content de trouver encore d'autres gens qui trouvent qu'Opera est un grand moment de cinéma. Tu es aussi un des rares qui trouvent la fin du film rafraîchissante. salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Baptiste Müller
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 889
Age : 27
Localisation : Genève (Suisse)
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 15:35

GRmax a écrit:
Ta critique est excellente !

Thanks !
GRmax a écrit:
À mentionner qu'Argento a justement avouer qu'il a eu de la difficulté à diriger l'actrice principale, celle-ci ayant été plutôt capricieuse et faisant la tête forte (si je me souviens bien).
Oui, j'ai aussi lu ça. En fait, je me demande si ce jeu pas toujours très crédible est plutôt dû à la direction d'acteurs un peu bâclée d'Argento ou alors aux capacités de l'actrice elle-même. Toujours est-il que je trouve cette Christine Marsillach très mignonne, tout comme sa soeur cadette Blanca, d'ailleurs, qui joue dans un Fulci (The Devil's Honey). Wink
GRmax a écrit:
Je suis content de trouver encore d'autres gens qui trouvent qu'Opera est un grand moment de cinéma. Tu es aussi un des rares qui trouvent la fin du film rafraîchissante. salut
Eh bien franchement, je m'attendais au mieux à un petit Argento mineur mais sympa, mais ce fut loin d'être le cas. Cet Opera est à mes yeux l'un de ses tous meilleurs films. Smile
La fin est comme tu dis "rafraîchissante". C'est particulier et ça peut rebuter, mais personnellement, cette fin qui se barre en cacahuètes m'a bien plu. Je trouve ça couillu de la part d'Argento. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRmax
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 16:43

Baptiste Müller a écrit:
GRmax a écrit:
Ta critique est excellente !

Thanks !
GRmax a écrit:
À mentionner qu'Argento a justement avouer qu'il a eu de la difficulté à diriger l'actrice principale, celle-ci ayant été plutôt capricieuse et faisant la tête forte (si je me souviens bien).
Oui, j'ai aussi lu ça. En fait, je me demande si ce jeu pas toujours très crédible est plutôt dû à la direction d'acteurs un peu bâclée d'Argento ou alors aux capacités de l'actrice elle-même. Toujours est-il que je trouve cette Christine Marsillach très mignonne, tout comme sa soeur cadette Blanca, d'ailleurs, qui joue dans un Fulci (The Devil's Honey). Wink
GRmax a écrit:
Je suis content de trouver encore d'autres gens qui trouvent qu'Opera est un grand moment de cinéma. Tu es aussi un des rares qui trouvent la fin du film rafraîchissante. salut
Eh bien franchement, je m'attendais au mieux à un petit Argento mineur mais sympa, mais ce fut loin d'être le cas. Cet Opera est à mes yeux l'un de ses tous meilleurs films. Smile
La fin est comme tu dis "rafraîchissante". C'est particulier et ça peut rebuter, mais personnellement, cette fin qui se barre en cacahuètes m'a bien plu. Je trouve ça couillu de la part d'Argento. Mr. Green
Certainement que cette Betty est à dévorer ! Mais pour revenir à sa performance, c'est un peu difficile d'en juger. Comme je le mentionnais plus haut à WillyBoy, il y a aussi que la vrai nature du personnage n'est pas claire. C'est peut-être un point sur lequel Argento aurait dû insister davantage(?). C'est le jeu de l'actrice qui n'est pas "crédible" ou le personnage qui ne l'est pas (dans le sens qu'une personne "normale ne réagirait pas comme cela) ? J'irais plutôt du côté du personnage. Sinon, c'est pas faux non plus que la direction d'acteur n'est pas son fort. Par contre, il parvient presque toujours à rendre ses protagonistes attachants ou intriguants, ce qui est essentiel.
C'était la première fois que tu voyais le film au fait ? Je te donne le lien vers un article écrit en anglais sur le film. Les références à la psychanalise peuvent peut-être tomber sur les nerfs pour certains, mais l'article est intéressant dans l'ensemble.

http://www.kinoeye.org/02/12/sevastakis12.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
jeff111
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 466
Age : 26
Localisation : Deux-Montagnes, Québec
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 18:53

Je suis un grand fan de Argento, malgré que je n'ai visionné que 4 de ses films(suspiria, inferno, deep red, opera) et j'ai trouvé Opera grandiose ! Les meurtres sont très esthétiques et originaux. J'ai apprécié l'aspect sombre du film. Sans toutefois être aussi coloré que suspiria, il réussi à nous impréssioner sur le visuel.
Seul point négatif que j'ai trouvé à Opera est la musique. J'adore le heavy metal mais pas dans les films d'horreur, surtout pas dans un Argento. Je préfère la musique du style de Deep Red ou Suspiria.

4.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chainsaw
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2487
Age : 42
Localisation : québec
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 20:10

jeff111 a écrit:
Seul point négatif que j'ai trouvé à Opera est la musique. J'adore le heavy metal mais pas dans les films d'horreur, surtout pas dans un Argento.
Je te souhaite bonne chance pour Phenomena!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WiLLyBoy
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 27
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 20:27

chainsaw a écrit:
jeff111 a écrit:
Seul point négatif que j'ai trouvé à Opera est la musique. J'adore le heavy metal mais pas dans les films d'horreur, surtout pas dans un Argento.
Je te souhaite bonne chance pour Phenomena!

Surtout que j'ai bien aimé la musique Hard Rock dans Opera alors qu'elle ne collait pas très bien à la peau de Phenomena...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 21:32

WiLLyBoy a écrit:
chainsaw a écrit:
jeff111 a écrit:
Seul point négatif que j'ai trouvé à Opera est la musique. J'adore le heavy metal mais pas dans les films d'horreur, surtout pas dans un Argento.
Je te souhaite bonne chance pour Phenomena!

Surtout que j'ai bien aimé la musique Hard Rock dans Opera alors qu'elle ne collait pas très bien à la peau de Phenomena...

Moi c'est un des éléments qui m'a le plus charmé des deux films! Surtout Phenomena.

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
GRmax
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Mer 16 Mai - 21:40

Mr. Horreur Web a écrit:
WiLLyBoy a écrit:
chainsaw a écrit:
jeff111 a écrit:
Seul point négatif que j'ai trouvé à Opera est la musique. J'adore le heavy metal mais pas dans les films d'horreur, surtout pas dans un Argento.
Je te souhaite bonne chance pour Phenomena!

Surtout que j'ai bien aimé la musique Hard Rock dans Opera alors qu'elle ne collait pas très bien à la peau de Phenomena...

Moi c'est un des éléments qui m'a le plus charmé des deux films! Surtout Phenomena.
Et elle est loin d'être omniprésente. En tout...5-6 minutes dans chaques films peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Baptiste Müller
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 889
Age : 27
Localisation : Genève (Suisse)
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Jeu 17 Mai - 4:37

Je n'ai également pas trouvé ces ajouts de heavy metal gênants dans Opera. Ils me paraissent utilisés avec plus de savoir-faire que dans Phenomena où ces morceaux étaient parfois exploités en plein milieu d'une action, ce qui rendait le résultat peu probant.

Pour répondre à ta question, GRmax, c'est effectivement la première fois que je regarde Opera. Et j'ai pu constater qu'il me manquait encore un sacré morceau dans la filmographie du maître Argento ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   Jeu 17 Mai - 5:10

GRmax a écrit:

Et elle est loin d'être omniprésente. En tout...5-6 minutes dans chaques films peut-être ?

Un bon dosage, quoi!

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opera (1987, Dario Argento)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opera (1987, Dario Argento)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Opera (1987, Dario Argento)
» Les réussites récentes de Dario Argento
» Dario Argento-Blu ray!
» Ténèbres - Tenebre - Dario Argento - 1982
» Phenomena (1985, Dario Argento)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: