AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Dim 11 Fév - 5:58


Sueurs Froides (Vertigo) – 1958


Réalisé par Alfred Hitchcock
Écrit par Alec Coppel & Samuel Taylor
D’après le roman de Pierre Boileau & Thomas Narcejac (D’Entre Les Morts)
Musique de Bernard Herrmann
Avec James Stewart, Kim Novak, Barbara Bel Geddes, Tom Helmore, Henry Jones

Synopsis :

Un ancien policier sujet au vertige est chargé de suivre une femme victime de troubles psychologiques, mais elle se suicide sous ses yeux. Il rencontre par hasard son sosie. Et si c’était elle ? Devenu fou amoureux, il vit une véritable descente aux enfers.




Le générique d’introduction promettait un chef-d’œuvre hitchcockien… Malheureusement, il n’en est rien. En effet, Sueurs Froides débute sur les chapeaux de roue avec une poursuite sur les toits de San Francisco, nous dévoilant par ailleurs la peur du vide du Détective John Ferguson. Mais l’intrigue met plus d’une heure à s’installer et se révèle très décevante au bout du compte. Le rythme est affreusement lent, longuet, et finalement mou. Difficile de ne pas s’endormir durant ces longues scènes de parlottes inintéressantes. Et puis, l’histoire si prometteuse du début sombre progressivement dans une histoire d’amour gnangnan et imbuvable. Néanmoins, Hitchcock parvient à susciter notre intérêt lors de scènes anthologiques (celles du clocher et du rêve, entre autres) grâce à leur photographie soignée et leurs prises de vue légendaires.



Ceci étant, ce ne sont pas ces quelques rares scènes qui sauveront le métrage. Pas plus que les acteurs d’ailleurs. Entre un papy Stewart dans la peau d’un détective très indiscret (je me demande comment la femme qu’il suit en voiture et à pieds ne peut pas le remarquer, sachant qu’il l’observe sans se cacher et à seulement quelques mètres d’elle…), une Kim Novak aussi séduisante qu’un chauffeur de poids lourds aigri, et une Barbara Bel Geddes sans talent ni charme. Quoiqu’il en soit, force est de reconnaître que James Stewart délivre une prestation convaincante, et c’est probablement son personnage qui biaise le résultat. D’autre part, les compositions de Bernard Herrman sont sublimes. Du thème d’ouverture au thème de clôture. Herrman nous offre un score puissant et mémorable. Mais, encore une fois, il faut y apporter des nuances. La musique a peut-être tendance à exagérer le côté tragique de certaines scènes, ou le côté romantique d’autres. Ce qui n’est pas sans renforcer notre lassitude et l’aspect mielleux du métrage.



Sueurs Froides aurait pu être un chef-d’œuvre mais Hitchcock a manqué le coche. On ne retiendra que quelques scènes bien orchestrées, un beau score musical, au sein d’un métrage soporifique et décevant.

Note : 11.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
goriest
Définitivement Mort


Masculin Nombre de messages : 277
Age : 27
Localisation : QUÉBEC !
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: vertigo   Lun 12 Fév - 13:10

merde je sais pas quel sorte de monstre tu est pour nié que vertigo EST un chef d'oeuvre !!!

ce film LE film qui m'a fait le plus frissoné et j'en frissonne encore ! l'intrigue est génial, les acteurs exelent, la réalisation parfaite, la musique envoutante, les décors ingénieux et ce film est tout simplement exquis!

cool2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.detrutusproduction.com
nono9310
Invité



MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Lun 12 Fév - 13:44

J'entend beaucoup de bien de ce film cité parmi les références Hitchockienne au même titre que La Mort aux Trousses et Fenêtre sur Cour
Revenir en haut Aller en bas
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Dim 18 Fév - 5:15

goriest a écrit:
merde je sais pas quel sorte de monstre tu est pour nié que vertigo EST un chef d'oeuvre !!!

ce film LE film qui m'a fait le plus frissoné et j'en frissonne encore ! l'intrigue est génial, les acteurs exelent, la réalisation parfaite, la musique envoutante, les décors ingénieux et ce film est tout simplement exquis!

cool2

Je ne vois pas en quoi c'est un chef-d'oeuvre. Psycho, Rope, Rear Window, Frenzy, Spellbound, c'est indéniable, mais là c'est long, parfois ennuyeux et ça manque un peu de piment. Hitchcock a fait beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Ferdinand
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 40
Localisation : Au pied des Alpes
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Dim 18 Fév - 6:43

Tu sais X-Files, que tu n'aies pas aimé le film n'empêche pas qu'il soit considéré par beaucoup de cinéphiles et d'historiens du cinéma comme l'une des plus grandes oeuvres de Hitchcock... Je ne juge ni le film, ni ton opinion : il se trouve que je n'ai jamais vu Vertigo ; mais ne te braque pas ainsi quand tu exprimes une opinion aussi... surprenante concernant un film mythique... Smile Un peu comme avec The Birds, d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRmax
Critique


Masculin Nombre de messages : 2461
Age : 32
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Mar 20 Fév - 14:34

Un bien bon film. Comme à l'habitude, une superbe réalisation de la part d'Hitchcock. Vertigo possède un tragique revirement final qui nous laisse sans mot. Mon seul reproche envers le film est que je lui ai trouvé quelques longueurs.

3.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Dim 4 Mar - 12:03

Ferdinand a écrit:
Tu sais X-Files, que tu n'aies pas aimé le film n'empêche pas qu'il soit considéré par beaucoup de cinéphiles et d'historiens du cinéma comme l'une des plus grandes oeuvres de Hitchcock... Je ne juge ni le film, ni ton opinion : il se trouve que je n'ai jamais vu Vertigo ; mais ne te braque pas ainsi quand tu exprimes une opinion aussi... surprenante concernant un film mythique... Smile Un peu comme avec The Birds, d'ailleurs...

Je ne me braque pas, je réponds sur le même ton. Il était étonné qu'on ne puisse pas le considérer autrement que comme un chef-d'oeuvre, et moi de penser l'inverse, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Lun 23 Nov - 0:50

Vertigo d'Alfred Hitchcok

Un de ses chefs-d'oeuvres: onirique, étrange, stressant, passionnant, morbide et beau à la fois. Un travail de réalisation et une image chiadés et un scénario béton et particulièrement tordu, ça c'est bien du Hitchcock.

5/5
Revenir en haut Aller en bas
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9624
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Dim 14 Juin - 19:49

Vertigo d’Alfred Hitchcock - 4,5/5

Un dernier film pour James Stewart pour le compte d’Alfred Hitchcock! Dans Vertigo, il incarne un détective à la retraite acrophobe, qui, suite à la demande d’un ami, se met à suivre une vieille amie de sa femme, craignant pour la vie de cette dernière. Le film est techniquement irréprochable, avec de superbes plans, une magnifique photographie et une excellente trame sonore. On ajoute à ça, une excellente performance de James Stewart et Kim Novak. Le mystère et la tension sont bien palpables. Le rythme est un peu lent dans sa première heure, mais augmente considérablement dans la seconde heure. Tant à l’histoire, elle réserve son lot de surprise et dans l’ensemble intéressante, mais captive pas toujours et j’aurais espéré quelque chose d’un peu différent, qu’une histoire d’amour. Il ne fait aucun doute, que Vertigo est un incontournable du Maître, mais ce n’est pas non plus son meilleur film.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)   Aujourd'hui à 12:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Vertigo (1958, Alfred Hitchcock)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vespa ACMA 1958, Galère ou pas ?
» Pourquoi et comment Alfred Dunhill a-t-il inventé le sablage en 1918 ?
» 1958 Buick Caballero wagon FINI 22/11/08
» 1958 BUICK LIMITED RIVIERA H/T...
» Gillet Vertigo Team "Hobby 2000" pour l'EEC 2010 à Dison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: