AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel)

Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
X-Files_Arpanet

Masculin Nombre de messages : 3458
Age : 32
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Empty
MessageSujet: Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel)   Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) EmptyDim 11 Fév - 6:11

Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelleob7
La Vie Criminelle d’Archibald de la Cruz (Ensayo de un Crimen) – 1955

Réalisé par Luis Buñuel
Écrit par Luis Buñuel & Eduardo Ugarte
D’après le roman de Rodolfo Usigli
Musique de Jorge Perez
Avec Ernesto Alonzo, Miroslava Stern, Rita Macedo, Ariadna Welter

Synopsis :
Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle2vq8
Archibald poursuit sa vie selon un fantasme de son enfance : il est persuadé d’avoir tué sa gouvernante en déclenchant une boîte à musique qui exauce tout désir de mort. Adulte, la liste de ses victimes s’allonge… mais sont-elles le fruit de ses désirs morbides ou du hasard ?

Réalisation : 4/5
Histoire : 3/5
Musique : 2/5
Acteurs : 2.5/5


Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle1lb4 Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle5uc0
Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle6tv5 Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle8hm1
Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle9mu9 Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle11gl0

Après un Tourments (El) sur la jalousie, Luis Buñuel nous a concoctés un métrage dans lequel le criminel est persuadé d’avoir commis des meurtres par son seul désir. Le synopsis était prometteur, le résultat s’avère quelque peu décevant. Tout d’abord les acteurs. Il ne faut pas 30 minutes pour qu’Ernesto Alonzo vous porte sur les nerfs. À l’instar des autres acteurs, Alonzo passe son temps à sourire idiotement à chaque fois qu’il parle. Bien entendu, la faute en revient surtout au jeu théâtral mexicain de l’époque, souriant bêtement à chaque fin de phrase et s’exprimant par des gestes exagérés. Cela dit, les acteurs d’El étaient bien plus convaincants et ne se sentaient pas obligés de sourire en débitant leur texte. Le metteur en scène serait-il fautif ? Probable. Néanmoins, Buñuel fait encore une fois preuve d’un talent évident, non pas dans l’écriture mais dans la réalisation. Via des jeux d’ombre et de lumière fort intéressants, et des plans traduisant parfaitement le tourment des personnages.

Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle3dw6 Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle10zz8

Outre les acteurs, là où La Vie Criminelle d’Archibald de la Cruz montre ses faiblesses, c’est du côté de l’histoire et de la musique. En dépit d’un concept de base original et novateur, le déroulement de l’histoire reste très prévisible et assez mal tourné. Les personnages sont peu attachants, le développement part dans des longueurs inutiles et ennuyeuses, se concentrant davantage sur des histoires d’amours et de flirts pompeuses plutôt que sur la folie, l’obsession, les désirs morbides d’Archibald de la Cruz. Et, malheureusement, ce n’est pas la musique qui fera remonter le niveau. On sent bien que Jorge Perez cherche à mélanger des mélodies douces avec des musiques stridentes et angoissantes. Au final, le leitmotiv musical du métrage fait peine à entendre. Ce mixage semble fait un peu à la va-vite et reflète plus l’amateurisme du compositeur qu’un quelconque talent. Perez aurait dû se résoudre à séparer mélodies (évoquant la boîte à musique d’Archibald) et thèmes stridents (évoquant le côté maléfique de celle-ci), ou chercher une harmonie entre les deux genres au lieu de les associer bêtement. C’est bien dommage d’ailleurs, car ce score abrite un certain potentiel qui fut très mal développé.

Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle4xe3 Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel) Laviecriminelle7vw9

En fin de compte, La Vie Criminelle d’Archibald de la Cruz convainc bien plus par son concept que par son développement, plus par son fond que par sa forme. Si le résultat ultime n’est pas si catastrophique, on aurait pu s’attendre à beaucoup mieux de la part de Luis Buñuel, capable de mettre en scène des chefs-d’œuvre en puissance tels que Tourments (El).

Note : 11.5/20
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
 
Ensayo de un crimen/La Vie Criminelle d'Archibald de la Cruz (1955, Luis Buñuel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Imperial Stout, La Criminelle
» [Collection] L'Aventure Criminelle (Ed. A. Fayard)
» Esprits criminels
» Henning Mankell, son héros, le commissaire Wallander, et ses autres oeuvres
» Mes réalisations miniatures gendarmerie Citroen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: