AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sleepers (1996, Barry Levinson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Sleepers (1996, Barry Levinson)   Dim 11 Fév - 6:18


Sleepers (1996)

Écrit & Réalisé par Barry Levinson
D’après le livre de Lorenzo Carcaterra
Musique de John Williams
Avec Robert DeNiro, Dustin Hoffman, Brad Pitt, Kevin Bacon, Bruno Kirby, Jason Patric, Minnie Driver, Billy Crudup

Shakes, John, Tommy et Michael sont quatre potes inséparables. Un jour, ils commettent une faute impardonnable et sont envoyés dans la maison de redressement de Wilkinson. Viols, passages à tabac, perversions ; cet établissement va changer leur vie à tout jamais.



S’il est un drame poignant digne de ce nom, c’est bien Sleepers. Sans verser dans le mélodramatique pompeux, Sleepers nous montre le quotidien dévasté de ces 4 gamins envoyés en maison de redressement où sévissent des gardiens peu recommandables. Barry Levinson adapte d’une manière très belle et pudique l’œuvre de Lorenzo Carcaterra, utilisant intelligemment symboles, paraboles et jeux d’images pour transposer les mots de l’écrivain à l’écran. Si Jason Patric a une tête à claques, on ne saurait trop quoi reprocher aux autres acteurs. Robert DeNiro nous prouve une fois de plus ses talents d’acteur, n’ayant pas besoin de mots pour transmettre ses émotions. Dustin Hoffman incarne à merveille cet avocat jouant un peu trop de la bouteille. Brad Pitt fait montre d’une prestation honorable, ne versant à aucun moment dans la surenchère. Mais il faut surtout saluer la performance des 4 gamins qui se révèlent être de très bons acteurs.



Comme tout drame, l’histoire est saisissante et poignante. Il est difficile de rester impassible face aux tortures – suggérées – que subissent les enfants, et lorsque vient l’heure de la vengeance pour ces 4 gamins devenus adultes, réglant leurs comptes de manière plus ou moins légale. John Williams – compositeur attitré de Steven Spielberg – délivre ici un score respectable mais bien en-dessous de ses moyens. En effet, la plupart des thèmes se veulent peut-être trop « dramatiques » et pas assez mélodieux. En clair, optant plus pour la pleurnicherie et le larmoyant plutôt que pour les thèmes originaux et saisissants. Mais, bien évidemment, les partitions de Williams restent correctes et appréciables.



Sleepers vaut le coup d’oeil, soyez-en certains. Loin de sombrer dans le drame soporifique et lénifiant, Sleepers est un très beau film et bénéficie d’un développement intéressant. Passant du quotidien normal des enfants à leur arrivée dans la maison de redressement, avant de les retrouver à l’âge adulte et lors du procès engagé contre l’institution de Wilkinson. À voir donc, sans plus attendre.



Réalisation : 4/5
Histoire : 4/5
Acteurs : 4/5
Musique : 3.5/5


Note : 15.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
celticxoan
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2074
Age : 47
Localisation : YUTZ (France)
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Sleepers (1996, Barry Levinson)   Dim 11 Fév - 8:07

Tres bonne et trés juste critique. happy1

SLEEPERS est un grand film trés émouvant et trés intense qu'il faut avoir vu au moins une fois !
Les acteurs sont vraiments excellents avec une mention spéciale a Kevin Bacon et Jason Patrick....
cool2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sleepers (1996, Barry Levinson)   Mar 30 Sep - 17:41

Sleepers n'a rien d'un film divertissant, c'est une œuvre noir, sombre et glauque. Le sujet? Des viols de petits garçons en maison de redressement...Si vous êtes toujours avec moi vous allez découvrir un film au thème tabou. Sleepers se déroule sur une période de 20 ans. Mais malheureusement rien n'est divertissant ni amusant ici, nous sommes dans un drame noyer jusqu'au genou. Avec un casting impressionnant Robert De Niro,Brad Pitt,Jason Patric,Kevin Bacon,Minnie Driver  et Dustin Hoffman, Sleepers demeure un drame tabou qui reste dans l'ombre même 14 ans après ca diffusion au cinéma...Trop dur ou trop criant de vérité? Avec le temps je commence a me dire que Sleepers a déranger un maximum de personne a l'époque... Pour terminer a mes yeux le meilleur acteur du film reste Dustin Hoffman, dans la peau d'un avocat au bout du rouleau et qui n'a plus aucune confiance en lui.
5/5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sleepers (1996, Barry Levinson)   Mar 30 Sep - 18:19

tu peux pas mieux dire juge rico

produire ce genre de film augmente le risqué chez tous etre humain a reproduire ces images. dire que c'est pour choker le monde , faire reagir c'est que pour cacher la verite.
aimer et recommender des films d' horreur pas censure veux dire que tu es pour dans un sens.
ca veut pas dire que ca va devenir 1 futur violeur mais c'est deja un bon depart. c'est deja une preuve de la tentation.

si y aurait jamais eu de porno juvenile, porno sado maso c'est clair que le taux de viol serait tres minime. ca date pas de si longtemps le viol. on a evolue et fini de prendre les femmes comme etre inferiere et exclave.
jamais de ma vie je vais aprouver qu ils mettent du poison commercialise sur ecran legal en plus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleepers (1996, Barry Levinson)   Aujourd'hui à 13:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleepers (1996, Barry Levinson)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sleepers (1996, Barry Levinson)
» Le Secret de la Pyramide de Barry Levinson (1985)
» The Bay (2012, Barry Levinson)
» The Bay de Barry Levinson
» BARRY TROTTER ET LA SUITE INUTILE (Tome 2) de Michael Gerber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: