AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Godfather (Trilogie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 3:22


Le Parrain (The Godfather) – 1972


Réalisé par Francis Ford Coppola
Écrit par Mario Puzo & Francis Ford Coppola
Musique de Nino Rota

Avec Marlon Brando, Al Pacino, James Caan, Richard Castellano, Robert Duvall, Sterling Hayden, Richard Conte, Diane Keaton




Film de mafieux par excellence, Le Parrain n’a rien perdu de son efficacité. Bien entendu, les 2h50 du métrage n’échappent pas à quelques longueurs telles que les passages où Michael découvre la campagne – plombant un peu le rythme. En dehors de cela, on ne saurait trop quoi reprocher au film de Coppola. L’histoire a été reprise bon nombre de fois, que ce soit dans les films (Mafia BluesAnalyse This, Scarface…) ou les jeux vidéo (GTA, Max Payne, en tête), mais elle demeure intacte dans Le Parrain. Qui ne connaît pas la vie trépidante de Don Corleone, parrain de la mafia italienne, et de son successeur et fils Michael ? Rien à voir avec cette caricature qu’est Tony Montana dans Scarface, Vito Corleone s’impose comme une figure emblématique du monde de la mafia, à la fois charismatique, posé, intelligent, macho et sage. Il en est tout autant pour Michael Corleone, succédant dignement à son père déchu, s’affichant comme un parrain plus violent, plus actif, plus jeune.



Force est d’avouer que Le Parrain ne serait pas le chef-d’œuvre qu’il est sans les performances irréprochables de ses acteurs. Marlon Brando atteint ici le point culminant de sa carrière, incarnant avec majesté Don Corleone, dont les mimiques, la gestuelle et les répliques resteront à jamais gravées dans l’histoire du Cinéma. Que dire d’Al Pacino ? Si jeune et pourtant si prometteur dans ce rôle de parrain taillé sur mesure. Brando et Pacino s’effacent derrière leur personnage pour une interprétation frisant le naturel, la perfection. Bien que correct, le reste du casting ne se montre pas à la hauteur de ces 2 grands acteurs. Le niveau trempe souvent dans la surenchère, sonne parfois faux, jusqu’à devenir pathétique.




Si l’on pourrait reprocher aux thèmes additionnels de Nino Rota d’avoir considérablement vieilli (petites mélodies ritales assez simples, parfois gnangnan), il n’en est rien concernant le thème principal du métrage. Une composition sublime et intemporelle que tout mélomane saura reconnaître à sa juste valeur. Ambivalence qui s’applique tout autant à la réalisation de Monsieur Francis Ford Coppola. D’un côté, on relève des plans banals, sans originalité aucune. D’un autre, Coppola nous balance en pleine tronche une mise en scène implacable, une réalisation finement travaillée et froide – froideur visuelle renforcée par l’aspect terne des personnages, l’obscurité des décors, l’absence de musique ou, au contraire, des thèmes angoissants faisant incroyablement monter la tension.



S’il est un mob-movie que le Cinéma n’est pas prêt d’oublier, c’est bien Le Parrain. Avec plus de 30 balais au compteur, le film de Coppola n’est pas sans défaut pour autant. Mais ces défauts se voient bien vite écrasés par d’indéniables qualités. Le Parrain conserve tout son charme et toute sa force. Son influence fut considérable sur la génération de cinéphiles passée, nul doute qu’elle se perpétuera sur les générations à venir. Au mieux, Francis Ford Coppola réalise le plus grand film de toute sa carrière ; au pire, Le Parrain n’est ni plus ni moins un chef-d’œuvre.




Réalisation : 4/5
Histoire : 4/5
Musique : 3.5/5
Acteurs : 4.5/5


Note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 3:23


Le Parrain, 2e Partie (The Godfather, Part II) – 1974


Réalisé par Francis Ford Coppola
Écrit par Mario Puzo & Francis Ford Coppola
Musique de Nino Rota & Carmine Coppola

Avec Al Pacino, Robert Duvall, Robert DeNiro, Diane Keaton, John Cazale, Talia Shire, Lee Strasberg




Les suites de chef-d’œuvre sont réputées pour être inférieures à leur prédécesseur, cette seconde partie n’échappe pas à la règle. En même temps, il était difficile de faire mieux, du moins aussi bien, que Le Parrain. Mais, toutes choses considérées, cette séquelle n’est pas qu’inférieure au film original, elle est mauvaise. L’histoire bloque sur les difficultés que rencontre Michael Corleone avec sa femme, son frère et ses associés, jusqu’à ressembler à un téléfilm mélodramatique des plus ennuyeux. Heureusement, pour sauver la mise, le récit s’entrecoupe de l’évolution de Vito Corleone, nous dévoilant sa vie en Sicile, son arrivée à New York, ses premiers pas dans le crime organisé. Rien n’y fait, cela dit, le vide scénaristique pèse lourdement dans la balance, privilégiant la parlotte sur l’action, ce qui n’est pas sans endiguer littéralement un rythme déjà très lent.




Même du côté de la réalisation, le niveau a baissé. Coppola mise tout sur les travellings (de beaux travellings, il est vrai) et les plans bien foutus, quitte à négliger l’atmosphère pesante que conférait la photographie froide et sombre du premier volet. La mise en scène manque considérablement de fougue pour captiver le spectateur, laissant ce dernier entre l’envie d’en savoir plus et celle de s’endormir. Et ce ne sont pas les compositions de Nino Rota – secondé cette fois par Carmine Coppola – qui changeront la donne. Le thème principal n’est qu’esquissé pour se voir remplacer par des compositions mineures et souvent simplistes. Le score de Rota demeure toutefois correct mais la créativité n’est pas au rendez-vous.



L’absence de Marlon Brando au casting se fait durement ressentir. Si l’on peut saluer l’excellente prestation de Robert DeNiro en Vito Corleone, le jeune acteur n’a pas encore la prestance du grand Marlon Brando. Et, disons-le d’emblée, Vito Corleone sans Marlon Brando, ce n’est plus vraiment Vito Corleone, juste un autre personnage. On reste tout aussi perplexe face à la performance d’Al Pacino. Lui qui était si remarquable dans Le Parrain se révèle bien en-dessous de ses capacités. Ou bien il cherche à trop s’approprier le rôle, ou bien son personnage lui fait défaut – passant d’un être violent et sans scrupule à un mari dandy et pantouflard. Le reste de la troupe (Robert Duvall, Diane Keaton, entre autres) délivre une prestation à la hauteur du premier Parrain, soit convenable mais sans rien d’exceptionnel.



Longuette, décevante, parfois futile, cette 2e partie du Parrain s’avère mal exploitée, faisant presque honte à son aîné. Coppola et Puzo semblent avoir vogué sur le succès de leur chef-d’œuvre, et ce un peu à l’aveuglette. Du coup, le résultat se cogne contre les murs à de multiples égards, et c’est au spectateur d’en ressentir les fractures. Les 2 compères auraient mieux fait de se concentrer sur la jeunesse de Vito Corleone plutôt que de nous pondre 3h10 somme toute assez ennuyeuses…



Réalisation : 3/5
Musique : 2.5/5
Acteurs : 3.5/5
Histoire : 2.5/5


Note : 11.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
celticxoan
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2074
Age : 47
Localisation : YUTZ (France)
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 4:25

Bien qu'en général les suites sont inférieures au premier, LE PARRAIN 2eme partie est la plus belle exception qui confirme la règle !

Je l'ai trouvé supérieure au premier tant sur la réalisation, l'intensité et l'action du film plus soutenue...

De plus Robert De Niro est absolument grandiose dans son interprétation du jeune Corleone, allant jusqu'a rivaliser avec M.Brando. Mais bien évidemment les deux roles ne sont pas comparables pour de nombreuses raisons : l'age, l'époque ou la personnalité des acteurs...
Mais grace au talent des deux acteurs ont voit aussi l'évolution du personnage central sans que jamais on ne soit choqué par une quelconque incompatibilité entre le Vito jeune de cet épisode et le Vito plus agé de l'original.

L'intrigue quand a elle est vraiment bien menée nous dévoilant les bases de la naissance de la dynastie Corleone.
Les décors du vieux N.Y sont magnifiques et seul IL ETAIT UNE FOIS ..de Leonne a fait aussi bien.
La musique toujours aussi sublime !!!

Non trés sincèrement concernant cette suite je ne partage pas ton opinion car pour moi cet épisode est le meilleur de la trilogie...

THE GODFATHER :
part 1 : 18/20
part 2 : 20/20
part 3 : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WiLLyBoy
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 26
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 12:23

J'ai les deux premiers en DVD et ce sont de vrais chef d'oeuvre! Le 3ème, quant à lui, ne m'a jamais tenté. Il a l'air trop commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
Andr
Définitivement Mort


Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 12:37

tu as oublier le 3e


pour ma part le premier est un chef-doeuvre l'histoire est tellement bonne et remplis quon est satifait a chaque écoute il faut se rappeler que ce film a 35 ans, et encore aucun est arrivé a la cheville de ce merveilleu film
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nono9310
Invité



MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 12:37

WiLLyBoy a écrit:
J'ai les deux premiers en DVD et ce sont de vrais chef d'oeuvre! Le 3ème, quant à lui, ne m'a jamais tenté. Il a l'air trop commercial.

Le 3 effectivement est dispensable
Revenir en haut Aller en bas
BloodSplash
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3989
Age : 31
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 7 Mar - 15:52

3 excellents films. Cette trilogie est une référence du MOB Movie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Jeu 8 Mar - 2:58

celticxoan a écrit:
Bien qu'en général les suites sont inférieures au premier, LE PARRAIN 2eme partie est la plus belle exception qui confirme la règle !

Je l'ai trouvé supérieure au premier tant sur la réalisation, l'intensité et l'action du film plus soutenue...

De plus Robert De Niro est absolument grandiose dans son interprétation du jeune Corleone, allant jusqu'a rivaliser avec M.Brando. Mais bien évidemment les deux roles ne sont pas comparables pour de nombreuses raisons : l'age, l'époque ou la personnalité des acteurs...
Mais grace au talent des deux acteurs ont voit aussi l'évolution du personnage central sans que jamais on ne soit choqué par une quelconque incompatibilité entre le Vito jeune de cet épisode et le Vito plus agé de l'original.

L'intrigue quand a elle est vraiment bien menée nous dévoilant les bases de la naissance de la dynastie Corleone.
Les décors du vieux N.Y sont magnifiques et seul IL ETAIT UNE FOIS ..de Leonne a fait aussi bien.
La musique toujours aussi sublime !!!

Je ne sais pas si tu t'en rends compte mais, dans ta critique, tu me parles uniquement des passages où l'on voit Vito Corleone jeune. Ce sont en effet les meilleurs moments du film. Mais tu sembles oublier qu'une autre moitié des plus emmerdantes est consacrée à Michael Corleone avec ses problèmes de couple dont on se fout un peu. À part ça, c'est sûr que la naissance de la dynastie corleonienne est très intéressante mais il n'y malheureusement pas que ça, dans le film. Quant à la musique, je l'ai trouvée simpliste.

3e Partie :



Le Parrain, 3e Partie (The Godfather, Part III) – 1991


Réalisé par Francis Ford Coppola
Écrit par Mario Puzo & Francis Ford Coppola

Musique de Carmine Coppola & Nino Rota
Avec Al Pacino, Diane Keaton, Talia Shire, Andy Garcia, Eli Wallach, Joe Mantegna, George Hamilton, Bridget Fonda, Sofia Coppola



Il est loin le temps où Marlon Brando était Vito Corleone. Avec les années, Mario Puzo et Francis Ford Coppola se sont éloignés du matériel original, un peu trop même. Ce qui fait que cette 3e Partie ne peut être considérée comme une réelle suite au chef-d’œuvre de 1972, plutôt comme un mob-movie indépendant. En effet, l’heure n’est plus à la mafia, aux règlements de compte, aux trafics illégaux ; mais à la religion chrétienne, à la course au pouvoir, à la religion chrétienne, aux histoires de famille, et encore à la religion chrétienne. En dépit d’une tendance à tout ramener à la religion, Le Parrain, 3e Partie n’est pas un mauvais métrage. Certes, le rythme est lent, le film long, et provoque une inexorable envie de dormir. Mais si l’on va plus loin, on découvre une histoire intéressante, fonctionnant à la perfection et qui ne manque pas de retournements. En bref, à vouloir innover coûte que coûte, Coppola et Puzo en ont oublié l’essence même du Parrain original mais ce, dans le dessein de nous pondre un mob-movie neuf, moderne.




Comme à son habitude, Coppola amène une réalisation sans prétention, assez conventionnelle mais toujours signée de son sceau (jolis travellings, jeu avec l’obscurité, mise en scène inégalable). Le fait que ce soit Carmine Coppola qui tienne les rênes à la musique, et non-plus Nino Rota (se contentant ici d’apporter quelques musiques additionnelles), donne le petit coup de jeune dont avait besoin la saga du Parrain. On se souvient des thèmes fébriles de Rota dans les deux premiers volets ; la présence de Carmine Coppola ne pouvait être que bénéfique. Malheureusement, ce regain de qualités ne se fait pas sans amener de nouveaux défauts ; appuyant en effet l’aspect moderne que cherche à prendre le scénario, et détruisant par là-même la magie du premier opus.



Dans cette 3e Partie, Al Pacino cesse d’être Michael Corleone. L’homme ne fait plus qu’interpréter son personnage comme il en interpréterait n’importe quel autre. On sent Pacino usé. Michael Corleone est devenu un papy rongé par le remords et le chagrin, bien loin de l’image qu’il donnait de lui dans les deux premiers volets du Parrain. Corleone est fatigué, et va jusqu’à oublier qu’il est le Don d’une grande famille de la Mafia Italienne. On pourra tout de même se consoler avec la présence de 2 habituées du Parrain : Diane Keaton (Kay) et Talia Shire (Connie). Keaton incarne son personnage, pour une ultime fois, avec justesse. Concernant Shire, ce n’est pas tant sa performance qui lui fait défaut mais plutôt son personnage – prenant une tournure assez inattendue, passant de la sœur pacifiste qu’on connaît à une sœur revancharde, marchant sur les traces de son frère. Andy Garcia ne s’investit pas complètement dans son rôle, donnant parfois l’impression de ne pas être à sa place, mais sa prestation demeure honorable. En dehors de son physique peu enviable et de son jeu basique, Sofia Coppola s’en sort correctement.



En somme, on sent le fossé - creusé par les années - qui sépare cette 3e Partie de ses prédécesseurs. La modernité est au rendez-vous, certes, mais la magie n’est plus. L’équipe du Parrain a beau former une grande famille (Coppola, Puzo, Rota, Pacino, Keaton, Shire), elle s’éloigne ici beaucoup trop de ce qui faisait la force du Parrain, 1ère Partie. Elle nous convie à un mob-movie sympathique mais qui ne peut combler toutes nos attentes.




Réalisation : 3/5
Histoire : 3/5
Acteurs : 2.5/5
Musique : 2.5/5


Note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Baptiste Müller
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 889
Age : 26
Localisation : Genève (Suisse)
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Jeu 8 Mar - 10:36

Je partage totalement l'avis de celticxoan sur la trilogie. Pour ma part, le second volet est de loin le meilleur: plus mature et moins caricatural que le 1, mais surtout passionnant du début à la fin et fort d'une interprétation fabuleuse (De Niro et Pacino au sommet de leur art). Une des rares séquelles que l'on peut sans problème considérer comme supérieure au numéro 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
al(ex)_GORE!
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 772
Age : 25
Localisation : val-bélair,québec
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Sam 24 Mar - 13:27

J'ai vu seulement le premier et j'ai adoré. Il faudrait que je vois les 2 autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexdeathdrummer.skyblog.com
Sleuth
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3086
Age : 40
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 10 Oct - 16:41

PARRAIN:

Pour moi, c'est le meilleur de la série. Le seul défaut, c'est qu'il est un peu long.

5/5

PARRAIN 2:

Intéressant mais un peu ennuyant...La partie avec Vito est vraiment intéressante, mais celle avec Michael, moyenne.

3/5

PARRAIN 3:

Bon, mais sans plus. 3/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady vamp
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Mer 24 Oct - 16:12

Pour moi je suis une inconditionnelle de ce coffret malgrés le trois .
Pour le premier c'est une vrait découverte , un homme doux qui essaye de ne pas suivre les traces de son pére et qui au fur à mesure ne peux renier son héritage car il est fait pour prendre la sucession
Le deuxième c est la descente de cet homme , dans sa destruction en tant qu'être humain , se croyant investit d'un pouvoir de protection famillial sans limite.
Le troisimè c est tout simplement un homme qui pense pourvoir racheter
ces fautes et donner enfin une respectabilitée a sa chére famillle mais échoura par la mort de son enfant .
Al Pacino est fabuleux , il habite à merveille cet homme et lui donne une dimension magistral .
Pour le troisiéme je n ai pas aimer Andy Garcia dans son rôle de reprise du flambeau de la famille , je ne le voyais pas dans ce rôle , par contre la fin est sublime , Al seul et qui meurt abandonné de tous , horrible par cette solitude mais magnifique par sa logique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Dim 30 Juin - 1:52

Faux Raccord : Le Parrain
http://www.allocine.fr/videokast/video-19535527/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Dim 7 Juil - 21:12

Faux raccord: Le Parrain II et III
http://www.allocine.fr/videokast/video-19536069/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Godfather (Trilogie)   Aujourd'hui à 16:47

Revenir en haut Aller en bas
 
The Godfather (Trilogie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Godfather (Trilogie)
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» La trilogie de la cavalerie de John Ford
» David Eddings - Les dômes de feu - La Trilogie des Périls T1
» David Eddings - La cité occulte - La Trilogie des Périls T3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: