AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman)

Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
X-Files_Arpanet

Masculin Nombre de messages : 3458
Age : 32
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman) Empty
MessageSujet: Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman)   Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman) EmptySam 24 Mar - 4:47

Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman) Ventreurbd2
Jack L’Éventreur (Jack The Ripper) – 1958

Réalisé par Robert S. Baker & Monty Berman
Écrit par Jimmy Sangster
D'après l'oeuvre de Peter Hammond & Colin Craig
Musique de Stanley Black
Avec Lee Paterson, Eddie Byrne, Betty McDowall, John Le Mesurier, Ewen Solon, George Rose, Barbara Burke

Mary Clarke… Is your name Mary Clarke ?

Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman) Jacklventreur2rv2

Tels sont les mots prononcés par l’illustre tueur en série de Londres, de sa voix rauque et inquiétante. Par sa silhouette pleine d’ombres et de mystères, le Jack L’Éventreur de Baker & Berman conserve toute sa noblesse. Malheureusement, le scénario n’échappe pas aux leitmotivs de l’époque (histoires subsidiaires longuettes, servant peu l’intrigue…) et, plutôt que de nous laisser dans le doute quant à l’identité réelle de Jack L’Éventreur (rappelons par ailleurs que l’identité du vrai tueur ne tient que sur des suppositions), le métrage ne peut s’empêcher de mettre en avant un tueur faisant incontestablement cliché – passant d’individu psychotique à celui d’éventreur plus pathétique que pathologique. Ceci étant, avant de sombrer dans le conventionnalisme pur et dur des films des années 50, Jack L’Éventreur se suit avec beaucoup de plaisir et d’intérêt.

Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman) Ventreur1fd1

Le fait est que la réalisation de Baker & Berman se veut bougrement intelligente. À la fois originale et calculée au millimètre près, la mise en scène ne laisse pas de temps à l’improvisation et au doute. Cela passe autant par les prises de vue décalées que les jeux d’ombre et de lumière dans les rues de Londres. Qui plus est, le métrage de Baker se montre particulièrement violent pour l’époque, filmant de manière crue et osée des scènes de meurtres qui sont, cela dit, plus suggérées qu’exposées. Outre la réalisation, c’est également par sa musique que Jack L’Éventreur se démarque. Proche des travaux de Bernard Hermann sur Psychose, les compositions de Stanley Black se veulent entraînantes via des thèmes d’angoisse et de suspense toujours aussi puissants en dépit de leur âge avancé.

Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman) Ventreur3sz2

D’autre part, force est de saluer le jeu des acteurs. S’ils n’échappent guère à la théâtralisation de leur prestation, les acteurs principaux se montrent pour le moins convaincants. Ce qui confère à leur personnage respectif une aura de réalisme saisissante – tout particulièrement le ténébreux Jack L’Éventreur dont la prestance et le charisme resteront à jamais gravés dans les mémoires.

Au final, on se situe bien loin des récentes et infâmes adaptations de l’histoire de Jack L’Éventreur. Ce petit bijou du cinéma d’horreur des années 50 continue à ébahir son public, dont les quelques rides ne ternissent pas l’image. Voilà un métrage qu’Alfred Hitchcock n’aurait pas renié !

Réalisation : 4.5/5
Histoire : 3.5/5
Musique : 4/5
Acteurs : 3.5/5


Note : 15.5/20
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
 
Jack the ripper (1959, Robert S. Baker & Monty Berman)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JACK THE RIPPER PREMIUM FORMAT FIGURE
» [LDD] Mes filles *0*
» buste mercator 1/9 lamouline69
» Jack the Ripper is back !
» The Great Gatsby de Jack Clayton (1974) avec Robert Redford

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: