AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Project Shadowchaser II (1994, John Eyres)

Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
X-Files_Arpanet

Masculin Nombre de messages : 3458
Age : 32
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Empty
MessageSujet: Project Shadowchaser II (1994, John Eyres)   Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) EmptyDim 8 Juil - 3:49

Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Shadow10
Shadowchaser 2
(Night Siege - Project Shadowchaser II)
– 1994

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

Réalisé par John Eyres
Écrit par Nick Davis
Musique de Steve Edwards
Avec Frank Zagarino, Bryan Genesse, Beth Toussaint

Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Shadow11Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Shadow12

Parmi les navets les plus merdiques que le cinéma ait connus, Shadowchaser 2 tient une place prépondérante. Non seulement, ce pseudo film met en avant des pseudo acteurs tous plus pathétiques les uns que les autres, mais sa pseudo histoire se résume en plus à une honteuse accumulation de plagiats. En gros, une centrale nucléaire est prise d’assaut par un groupe de terroristes menés par un androïde ringard (soit une pâle copie de Terminator), aux cheveux blancs coupés en brosse, se baladant constamment torse nu ou en veste en cuir pour montrer ses gros pectoraux bien huilés, et criant comme s’il venait de se prendre un balais dans le cul chaque fois qu’il appuie sur la gâchette – mais ses compagnons n’échappent pas non-plus à la parodie puisque Brosse Magique est escorté par un Rambo de pacotille, les muscles et le charisme en moins. Bref, les terroristes attaquent la centrale nucléaire, fusillent tout ce qui bouge – fusillades qui ressemblent trait pour trait à celles de RoboCop – et obligent ainsi une survivante à se réfugier dans les conduits d’aération (suis-je obligé de préciser que c’est au tour de Piège de Cristal d’être plagié ?). Une fois qu’ils dominent le système informatique de la centrale, et comme on est le 24 Décembre, les terroristes décident de montrer l’étendue de leur pouvoir aux autorités en faisant crasher un avion à distance (remplacez la centrale par un aéroport, conservez la même date, et vous obtenez Die Hard 2 – 58 Minutes Pour Vivre).

Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Shadow14

Heureusement, la survivante parvient à retrouver son fils (qu’elle a eu la bonne idée d’amener sur son lieu de travail un soir de Noël – une centrale nucléaire !) et le concierge qui l’a sorti du pétrin. Attention, il ne s’agit pas de n’importe quel concierge non-plus ! Celui-ci est bodybuildé à mort, séduisant, fait de l’humour, du karaté, et trouve même que le personnage de Beth Toussaint a un joli petit cul – c’est vous dire les mauvais goûts de ce type ! Bref, la suite on la connaît. Ce trio de bouffons tue les Méchants, entre deux scènes de combats sur-chorégraphiées et grand-guignolesques (à voir absolument ces passages où le concierge surgit de nulle part en hurlant pour renverser ses adversaires !!!!), jusqu’à cet affrontement final entre l’androïde et le concierge pompant tout ou presque à Street Fighters et Mortal Kombat. Après, ça traîne en longueur encore un peu, ça se complimente, ça fait dans l’humour lourdingue, et surtout ça tombe dans la mièvrerie la plus abjecte. Le tout desservi par une troupe d’« acteurs » bidon au plus haut point, incapables de placer une réplique sans paraître à côté de la plaque, guère aidés par des personnages à la psychologie bafouée. Nanard puant oblige, la réalisation fait montre d’un académisme révoltant, trouvant tout de même le moyen d’empirer le produit final par des ralentis casse-couilles et une photographie laissée aux oubliettes. Quant à l’accompagnement musical, il ne se contente pas d’être basique, il s’arrange tout simplement pour être en décalage avec le visuel – le pseudo compositeur pianotant des thèmes enfantins franchement crétins pour soutenir des scènes d’action…

Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Shadow13

D’un côté, je serais tenté de conseiller à quiconque aime le cinéma de ne pas perdre une seule seconde avec cette série Z navrante. D’un autre, Shadowchaser 2 incarne la bassesse ultime du navet, ce qui mériterait peut-être qu’on lui accorde une ou deux minutes de notre existence, ne serait-ce que pour mieux lui chier dessus…

Project Shadowchaser II (1994, John Eyres) Shadow15
Un bon gros plagiat du Silence des Agneaux...

Note : 1/20 (et encore, je suis généreux !)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
 
Project Shadowchaser II (1994, John Eyres)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Rambo
» John BUCHAN (1875-1940)
» Cygnus Project
» Song of the Underground Railroad (John Coltrane Quartet)
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: