AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!
Mark Allan Poe

Masculin Nombre de messages : 8219
Age : 26
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci)   Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci) - Page 4 EmptyLun 29 Déc - 15:37

Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci) - Page 4 20268_10

Plus je vois des productions horrifiques Italiennes de l'époque, plus j'en deviens fan. C'est le cas de Lucio Fulci, le maître de l'horreur des années 70 et 80 qui, avec seulement quatre films, est devenu un grand maître du film de zombies gores et du macabre sombrement prononcé. De ces quatre films bien précis, vous avez le cultissime Zombie (ou Zombi II à cause de Dawn of The Dead qui a été changer pour Zombi au Royaume-Unis ) qui est souvent une base solide pour comprendre les codes du film de zombies (bien que Romero les avaient inventés auparavant), mais aussi les grandes lignes qui allaient caractérisé le style de Fulci! Bien que Fulci ne soit pas mon maître de l'horreur Italien préféré (Dario Argento passe bien avant lui!), il n'en demeure pas moins que sa poésie visuelle nappé de scènes d'horreur extrêmement captivantes font leur effet!

Sur les eaux calmes de New York, un bateau abandonné fait son apparition. La police décide d'aller voir les dommages quand un zombie géant attaque les deux policiers en service. Une fois la menace écartée, on demande à une jeune femme, Anne, de venir voir le fameux bateau et elle s’aperçoit que c'est le bateau de son père disparu depuis 3 mois. Décident de partir pour l’île de Matool où son père était, Anne sera suivie par Peter West, un reporter qui est sur le cas de cet étrange événement. Pendant ce temps, sur l'île de Matool, le Dr. David Menard doit combattre une menace qui s'apparente à des zombies. En effet, tous ces malades mourants un après l'autre pour devenir une bête sanguinaire. Quand finalement Anne et Peter arrivent sur l'île avec deux amis, la malédiction vaudou réveille tous les zombies sur l'île pour faire un carnage sans fin!

Sans être mon préféré de Lucio Fulci (The Beyond et City of The Living Dead lui sont supérieurs), Zombie est une oeuvre phrase dont il est difficile de ne pas voir les qualités. Même si le scénario de Elisa Briganti et Dardano Sacchetti n'est pas tellement original ou innovateur (ni même logique (une habitude délectable chez Fulci)), c'est la façon que Lucio Fulci le tourne qui donne autant d'impact plus de 30 ans plus tard. Avec les meilleurs plans possibles et avec la maîtrise totale des scènes d'ambiance, Fulci s'approprie un scénario à l'allure banal pour le rendre bien au-dessus de cela. Suffit de voir la scène culte où un zombie s'attaque littéralement à un requin ou la scène de l’œil pour bien comprendre la qualité qui ressortent de Zombie. Mais la vraie qualité technique, c'est la manière originale dont Fulci filme les scènes de nuit qui ne font que mettre en évidence le futur maître de l'horreur que nous auront!

Bien entendu, la principale force de Zombie sont ces scènes gores ou avec des zombies. La séquence où trois survivants se réfugiant dans l’hôpital du Dr.David pendant que toute la troupe du cimetière approchent est délectable. Tout comme celle où le fameux zombie sur la pochette avec des vers de terre dans l’œil fait son apparition. Il incarne aussi la force des films de zombies de Fulci qui, au lieu de présenté des zombies rapides ou "clean", sont dégoûtants, pourris et lents! Une grande qualité que Fulci conservera et améliora avec le temps. Même si la scène peut paraître conne, celle où les survivants envoyant des bouteilles en feu sur des zombies est rempli de suspenses et de petits détails non-négligeables!

La qualité technique est aussi un gros plus! Les fameuses compositions musicales de Giorgio Tucci et Fabio Frizzi (City of The Living Dead, The Beyond, Kill Bill) sont bluffantes et gardent leur impact pendant toute la durée de l'oeuvre. L'espèce de thème musical au piano/harpe/maracasse restera dans les annales pour les meilleures musiques de films d’horreur. La direction photo de Sergio Salvati (une grosse partie des films de Fulci) livre des couleurs intéressantes autant dans l’obscurité pour accentuer le gothisme de Fulci que les scènes de jour qui sont très belles (surtout la fameuse scène du requin!). Mais la vraie mention honorable de Zombie porte un nom : Giannetto De Rossi (Haute Tension, Piranha 2 : The Spawning, House by The Cemetary, The Beyond). Il offre pas moins que les meilleurs effets gores de sa carrière.

Dans toute ces qualités inévitables, on retrouve aussi des défauts. Ironiquement, c'est en étant beaucoup plus léger et avec des scènes de jour que Zombie manque plusieurs opportunités pour être aussi puissant que ces œuvres suivantes. Également, le montage de Vincenzo Tomassi est parfois un peu trop rapide dans ces coupures et dans ces événements, un travail plus serré et moins hasardeux n'aurait pas fait de mal. Pour finir, la venue de certains personnages qu'on ne connait même pas le nom manque un peu de professionnalisme.

Dans les acteurs, Tisa Farrow, Richard Johnson et Olga Karlatos (une vraie sosie un peu plus vieille de Catriona MacColl!) tirent leur épingle du jeu. Le restent est très anecdotique ou peu important.

Par contre, les défauts s'oubliant avec le revirement/scène final(e) qui clôt magnifiquement une oeuvre phrase qui était déjà forte au départ! Le plan finale n'est pas devenu que culte, il renforce les enjeux du film de manière immédiate. C'est aussi la chance de finir sur l'une des fins les plus pessimistes qui est été donner de voir depuis fort longtemps. Un délice qui reste en tête avec le thème original qui accompagne le tout!

Bien que je ne possède pas le fameux Blu-Ray , l'édition 2 dvd offerte par Blue Underground (la compagnie de William Lustig) est très belle visuellement, avec une qualité sonore délectable et des suppléments hors-du-commun. Rien de moins! Malgré tout, le long-métrage qui accompagne cette édition mérite vôtre attention. Bien que ce ne soit pas mon film favoris de Fulci, il installe déjà ces marques, en plus d'avoir des scènes de meurtres et de zombies très efficaces. Vous seriez fous de ne pas tenter l'expérience!

Note : 3.5/5
Revenir en haut Aller en bas
http://cinemasculin.com/
Pazuzu
Fraîchement mort!
Pazuzu

Nombre de messages : 240
Date d'inscription : 27/06/2017

Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci)   Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci) - Page 4 EmptyDim 6 Aoû - 12:36

Premier film gore de Lucio Fulci, le résultat est un film d'horreur assez efficace où l'ambiance moite et morbide (l'action est située en République Dominicaine, lieu d'où proviennent les origines du mythe vaudou), les effets spéciaux saisissants, la musique culte et une poignée de scènes inoubliables (l'intro sur le bateau, l'affrontement zombie vs. requin, l'écharde dans l'œil, les malades dans l'hôpital, le final sur le pont de Brooklyn) transcendent une intrigue peu rigoureuse et une interprétation médiocre. En gros, un très bon film de zombies, peut-être même l'un des meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
 
Zombi 2 / Zombie (1979, Lucio Fulci)
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Vos personnages préférés dans Zombie-Loan
» Pride and prejudice version zombie livre et adaptation
» Toxic zombie - Tete echelle 1/1
» géant zombie hivernal monté (en wip)
» Le dragon zombie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: