AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Ven 24 Aoû - 12:27


RoboCop (1987)


INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

Réalisé par Paul Verhoeven
Écrit par Edward Neumeier & Michael Miner
Musique de Basil Poledouris
Avec Peter Weller, Nancy Allen, Daniel O’Herlihy, Ronny Cox, Kurtwood Smith, Miguel Ferrer, Robert DoQui, Ray Wise, Felton Perry, Paul McCrane

Synopsis :

Fin du 20e siècle. Detroit est devenue une ville de cauchemar, incontrôlable, que les criminels mettent à feu et à sang. Au sein de laquelle les dirigeants sont corrompus et la police officiellement incapable d’enrayer la montée de violence. Il reste une dernière chance : RoboCop, flic mi-homme mi-robot, créé à partir de la dépouille d’Alex Murphy, policier mort en service. Blindé et puissamment armé, RoboCop nettoie la ville de Detroit avec une efficacité redoutable. Mais, si le flic a l’apparence d’une machine, il n’en possède pas moins l’âme d’un homme, hanté par son passé et bien décidé à se venger.






Avec le succès de Terminator au box-office, il aurait été difficile de croire que les cyborgs n’empliraient pas vite les écrans. Or, au lieu de produire une copie conforme du métrage de Cameron, Paul Verhoeven et ses scénaristes nous délivrent leur vision de la chose. Ainsi, naît RoboCop. Autant le film permet d’approfondir les rapports entre Humain et Machine (la mémoire humaine peut-elle être plus forte qu’un formatage informatique ?) et, par la même occasion, de citer indirectement les œuvres d’Isaac Asimov (notamment Les Robots Rêvent-Ils de Moutons Mécaniques ?, ou en déléguant au cyborg 3 Directives Primaires) ; autant sert-il de tremplin, aux scénaristes, pour tirer le portrait d’une société à la dérive, gouvernée par d’immoraux dirigeants capitalistes, manipulée par les media – s’extasiant à maintenir un climat de violence et de tension –, délaissée par la police ou contraignant ses agents à utiliser des méthodes brutales, sauvages, inhumaines. Derrière cette virulente satire sociale, d’aucuns sauront y reconnaître une critique, du moins une remise en cause, de la guerre et des progrès de la science dans ce domaine (rappelons que la Guerre Froide n’a pas encore expiré son dernier souffle au moment du tournage). Pour ce qui est du scénario en lui-même, Edward Neumeier et Michael Miner ne font là que créer l’un des plus grands personnages de l’histoire de la Science-Fiction, dont les turpitudes et aventures se suivent avec un plaisir coupable, malgré un final expédié à la va-vite (quoique saisissant).





Non sans évoquer un David Cronenberg à ses débuts, Paul Verhoeven adjoint une réalisation froide, clinique, à son film. Lui conférant de ce fait une atmosphère macabre et malsaine, qui ne laissera personne indifférent. Seulement, les années passant, la réalisation de Verhoeven révèle aussi quelques faiblesses. Telles que cette mise en scène parfois trop théâtralisée – au niveau des combats et de la gestuelle de RoboCop, principalement. Ou comme ces bruitages, souvent vieillots et de trop – hormis ceux accompagnant les mouvements du robot, contribuant alors au charme du personnage. Relativement à ce dernier, il faut bien reconnaître que Peter Weller s’approprie le rôle avec finesse, lui prêtant autant d’humanité que de puissance (physique comme mentale) – ce, en dépit des mimiques un brin ringardes qu’il lui octroie de temps à autre. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, Weller ne porte pas seul le film sur son dos puisqu’il s’accompagne de Nancy Allen (Lewis), Daniel O’Herlihy (le grand patron), Miguel Ferrer (Morton), Felton Perry (Johnson) et même Paul McCrane (ex-Dr Romano de la série Urgences), tous plus convaincants les uns que les autres et surtout en symbiose parfaite avec les rôles assignés. À la bande-son, le méconnu Basil Poledouris amène un thème principal mémorable, sublime, doublé de partitions annexes inégales mais entraînantes.
En un peu plus d’1h30, c’est tout un univers que Paul Verhoeven met en scène. Un univers sans foi ni loi, corrompu, malfamé, crasseux, violent, abject ; dans lequel il faut appliquer la loi du talion à la lettre pour y faire régner un tant soit peu l’ordre. RoboCop a beau avoir pris quelques rides, il peut conserver avec fierté sa place au Musée des Films de SF Cultes.





Note : 15.5/20


ERREURS DE PARCOURS...
Dans cette séquence, Lewis et Murphy poursuivent des bandits armés jusqu'aux dents à bord d'une voiture. Dans un premier plan, des balles perforent le pare-brise de la voiture de police. Tandis que le pare-brise est comme neuf dans le plan suivant puis à nouveau endommagé dans le plan d'après. Smile





NOTE SUR LE DIRECTOR’S CUT DE ROBOCOP :



Bien que cette version – allongée de quelques minutes, seulement – ne soit pas essentielle, force est d’admettre qu’elle apporte une touche supplémentaire de violence, d’insanité et de malaise à l’œuvre de Paul Verhoeven. Notamment via cette fusillade interminable du cobaye, par l’ED-209, dans l’introduction ; les tortures physiques et psychiques orchestrées sur Alex Murphy ; ou encore via ce complément sanglant et morbide de l’égorgement final. En somme, voici un Director’s Cut avant tout réservé aux fans de RoboCop ou aux amateurs de gore craspec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Empereur GHOULE
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1361
Age : 37
Localisation : Sherbrooke (Sanglant Centre-Ville)
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Ven 24 Aoû - 15:55

RoboCop est le meilleur ami de l'homme. Vive RoboCop! alien1

Le premier film est un classique.

Spoiler:
 

cool1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sixbrumes.com
WiLLyBoy
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5734
Age : 26
Localisation : Sherbrooke/Whitehorse
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Ven 24 Aoû - 16:10

Un film que je veux voir! Malgré un synopsis et un titre ridicules, le film a l'air excellent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-web.com
Dxman
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 906
Age : 30
Localisation : Lévis
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Ven 24 Aoû - 21:24

de quel série tv tu va parler
celle de 94 ou celle de 2000
Putain que j'étais fan de Robocop dans les années 90 je rettais pas un épisode à tqs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celticxoan
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2074
Age : 47
Localisation : YUTZ (France)
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Ven 24 Aoû - 21:43

Une date importante dans la SF ! Un film extraordinairement bien maitrisé par Verhoeven encore assez libre de ses mouvements a cette époque.
Pour moi tout simplement un des meilleurs film du genre, a placer aux cotés du premier Terminator....
5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario595
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 628
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Sam 25 Aoû - 3:50

Robocop passe souvent sous un visage enfantin, c'est pour ça que j'ai été surpris quand je l'ai vu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zombiefan.free.fr  http://catskillers.com
Empereur GHOULE
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1361
Age : 37
Localisation : Sherbrooke (Sanglant Centre-Ville)
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Sam 25 Aoû - 10:04

Les films subséquents lui ont fait une réputation de nounou policière, d'où le fait que les gens ne prennent pas toujours l'icône RoboCop au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sixbrumes.com
al(ex)_GORE!
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 772
Age : 25
Localisation : val-bélair,québec
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Sam 25 Aoû - 11:48

Un excellent film ! Bourré d'action , Captivant.

5/5 cool2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexdeathdrummer.skyblog.com
lady vamp
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Sam 25 Aoû - 13:50

j ai un petit coup de coeur pour le premier .
la série pas mal mais bon je ne la posséde pas en dvd .
Il est vrait qu il y avait des phrases qu on oubliee pas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spawn
Fraîchement mort!


Masculin Nombre de messages : 179
Age : 38
Localisation : Sous ton lit , prêt à te charcuter !
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Sam 25 Aoû - 14:13

J'ai apprécié les deux premiérs Robocop au cinéma et en DVD , par contre Robocop 3 est une bouze cinématographique qui aurait mieux fait de sortir directement en VHS à l'epoque au lieu d'être diffusé sur Grand Ecran .

Ensuite l'adaptation en série TV de Robocop , j'ai regardé le premier épisode par curiosité mais finalement c'était une déception car malgré que l'univers du film soit conservé : tout le reste c'est du n'importe avec un flic cyborg jouant la nounou auprés d'une petite fille puis des méchants pas trés charismatiques qui ne peuvent pas anéantir Robocop / Alex Murphy en boîte de conserve de raviolis . Autant mater Robocop 1 & 2 avec l'excellent acteur Peter Weller car celui de la série télévisée n'est franchement pas terrible dans le rôle du robot flic de l'OCP de Détroit .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr. Coolman
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 3695
Localisation : Città dei morti viventi
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Sam 25 Aoû - 15:10

Juste avertir ceux qui serait tentés par la nouvelle édition 2 disques, il semble que les deux disques de la version canadienne soient identiques... grosse erreur de la part d'MGM. Pour ceux qui ne veulent pas attendre la nouvelle version corrigée vous pouvez toujours commander le DVD des États-Unis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladompeadvd.blogspot.com/
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Dim 26 Aoû - 5:04

Empereur GHOULE a écrit:
Les films subséquents lui ont fait une réputation de nounou policière, d'où le fait que les gens ne prennent pas toujours l'icône RoboCop au sérieux.

Le 3, sans aucun doute, mais le 2 est loin de faire de lui une nounou policière !!!

Dxman a écrit:
de quel série tv tu va parler
celle de 94 ou celle de 2000

Celle de 2001 correspond à 4 Téléfilms, pas à une série TV.

Mr. Coolman a écrit:
Juste avertir ceux qui serait tentés par la nouvelle édition 2 disques, il semble que les deux disques de la version canadienne soient identiques... grosse erreur de la part d'MGM. Pour ceux qui ne veulent pas attendre la nouvelle version corrigée vous pouvez toujours commander le DVD des États-Unis...

Sais-tu quels bonus possède cette édition US ?
Perso, je possède le Zone 2 avec son Director's Cut, sa version ciné, un making-of, et des scènes inédites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Mr. Coolman
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 3695
Localisation : Città dei morti viventi
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Dim 26 Aoû - 10:43

Disque 1:
o Version ciné
o Audio commentary by director Paul Verhoven, writer Ed Neumeier and executive producer Jon Davison
o Flesh And Steel: The Making Of Robocop featurette
o Shooting Robocop 1987 featurette
o Making Robocop 1987 featurette
o The Boardroom: Storyboard With Commentary By Animator Phil Tippet featurette
o Deleted Scenes
OCP Press Conference
Nun In The Street Interview
Topless Pizza
Final Media Break
o Photo Gallery
Design (13)
Special Effects (16)
Director Paul Verhoven (22)
Behind The Scenes (20)
Cast (11)
ED 209
o Theatrical Trailer
o TV Spot

Disque 2:
o Director's Cut
o All new featurettes:
Villains Of Old Detroit featurette
Special Effects: Then And Now featurette
Robocop: Creating A Legend featurette
o Paul Verhoven easter egg
o Trailers and TV spots
o Teaser 1 & 2
o Theatrical trailers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladompeadvd.blogspot.com/
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Lun 27 Aoû - 3:19

Waouh ! Merci beaucoup, Coolman !
En effet, cette version n'a rien à voir avec le misérable Zone 2. Espérons qu'ils le sortent en Zone 2 un de ces quatre, pour nous autres Européens...



RoboCop 2 (1990)


Réalisé par Irvin Kershner
Écrit par Frank Miller & Walon Green
D’après une histoire de Frank Miller
Musique de Leonard Rosenman
Avec Peter Weller, Nancy Allen, Daniel O’Herlihy, Tom Noonan, Belinda Bauer, Gabriel Damon

Synopsis :

Detroit sombre de plus en plus vers le chaos et la confusion. Alors que la police se met en grève, une nouvelle drogue appelée Nuke déferle sur la ville et provoque une vague de violence sans précédent. Seul RoboCop semble capable d’enrayer ce processus. Mais, dans l’ombre, un autre cyborg ultra sophistiqué, doublé d’un être psychotique incontrôlable, se prépare à mettre en pratique son unique directive : éliminer RoboCop.





Paul Verhoeven abandonnant le navire, l’on pouvait craindre le pire concernant cette suite. Et pourtant, RoboCop 2 se trouve être une excellente séquelle, allant même jusqu’à surpasser son prédécesseur. Il faut dire que l’histoire n’est pas tombée non-plus dans les mains de n’importe qui. Entre un Irvin Kershner à la barre (réalisateur de L’Empire Contre-Attaque) et un Frank Miller au tableau de bord (auteur de 300 et de Sin City, entre autres), autant affirmer d’emblée que le paquebot était loin de se taper le premier iceberg venu… Kershner a beau ne pas posséder la réalisation troublante de Verhoeven, le cinéaste n’en profite pas moins pour corriger les erreurs de mise en scène de ce dernier (la gestuelle et les expressions de RoboCop perdent de leur caricature) et border l’édifice d’effets spéciaux fort convaincants – bien qu’un tantinet désuets de nos jours (superposition d’images, utilisation de maquettes miniatures, etc.).







Ayant été sensible à la satire socio-politique du premier épisode, Frank Miller poursuit en toute logique la critique menée contre cette société corrompue, malmenée, obnubilée par l’argent et le pouvoir, conditionnée par des media sans pitié ni scrupule (voir ces fausses pubs d’un impact dévastateur et d’un humour noir poussé à son paroxysme !), en proie à un nouveau fléau : le Nuke, drogue bon marché de qualité supérieure, attirant les plus démunis, et vue comme aussi nocive qu’une bouteille d’alcool ou qu’un paquet de cigarettes. Tout en perpétuant cette satire sociale retentissante, Frank Miller et Walon Green ne perdent pas de vue l’esprit de la série pour autant. Ainsi, RoboCop 2 est également l’occasion de réfléchir sur la barrière labile qu’il existe entre Homme et Machine – Murphy devant renoncer à l’amour qu’il porte à son (ex)femme et s’accepter en tant que cyborg, non-plus comme un homme. Outre RoboCop – affublé d’une VO abominable et de bruitages plutôt moyens, soit dit en passant –, ce second volet approfondit l’aspect psychologique (et torturé) du passage d’humain à robot : privé de son corps et de ses attributs virils, l’homme fait de la violence et de la puissance ses seules échappatoires, le conduisant, de ce fait, directement à l’autodestruction.





Doté d’un casting irréprochable – Peter Weller (plus professionnel que dans le RoboCop précédent), Nancy Allen (fidèle au personnage de Lewis), Tom Noonan (habitué aux rôles d’enflures), Gabriel Damon (jeune acteur à l’étoffe d’un grand), Belinda Bauer (terrible en « robopsychologue » pourrie jusqu'à la moelle) – et d’un score musical bien plus prenant que celui de Basil Poledouris (mais pâtissant d’un remix ridicule du thème central, via des chœurs scandant des « RoboCop » franchement ringards), le métrage d’Irvin Kershner dépasse agréablement nos attentes, perdant en gore ce qu’il gagne en profondeur et en puissance. Sans s’extirper de toute faiblesse, RoboCop 2 va plus loin que le film original et emporte son public dans la foulée. Et vous, avez-vous déjà visionné cette suite ? Qu’en avez-vous pensé ?





Note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Lun 27 Aoû - 3:23


RoboCop 3 (1992)


Réalisé par Fred Dekker
Écrit par Frank Miller & Fred Dekker
D’après une histoire de Frank Miller
Musique de Basil Poledouris
Avec Robert Burke, Nancy Allen, Rip Torn, Remy Ryan, Mako, Robert Do'Qui, John Castle, CCH Pounder, Felton Perry, Jill Hennessy

Synopsis :

La municipalité de Detroit, récemment privatisée, est impitoyable avec les habitants de la ville. RoboCop, qui a juré de protéger les innocents, se joint à un groupe de renégats. Cette décision va amener le cyborg à s’opposer à de nouveaux ennemis dont un dangereux gang de tueurs et un androïde surpuissant. La seule chance de RoboCop réside dans l’élaboration d’un nouvel arsenal. Des armes destructrices qui vont lui permettre de combattre pour le contrôle d’une ville devenue champ de bataille.





L’histoire a beau venir de Frank Miller, elle n’empêche pas RoboCop 3 de prendre une tournure moins appréciable. Aux oubliettes les exécutions sommaires, les meurtres sanguinolents, les ambiances macabres, les histoires de drogue sordides, la satire sociale virulente, et la psychologie torturée des personnages des 2 premiers épisodes. S’il se permet de critiquer le Rêve Américain, la manipulation faite par les media, et l’American Way of Life, RoboCop 3 ressemble plus à un film d’action/SF pour la famille qu’à une suite du monument cinématographique (poisseux et tonitruant) de Paul Verhoeven. Cela n’en fait pas un opus désastreux pour autant mais force est d’avouer que l’essence de la série s’y perd un peu. Moins de fausses pubs pour plus de clins d’œil au premier RoboCop (les jouets de la gamine, l’apparition de l’ED-209, les flashes-back concernant l’exécution de Murphy). Moins de sang pour plus de suggestion. Moins de trucages à l’ancienne pour plus de SFX relativement laids. Et moins de violence et d’affrontements pour plus de sophistications apportées aux cyborgs (améliorations à tendance grand-guignolesque, d’ailleurs : le bras-fusil, le jet-pack, les robots Ninja, bon…), et pour une attitude encore plus caricaturée de la part de RoboCop.





Quoiqu’il en soit, le scénario de ce 3e épisode vaut son (petit) pesant de cacahuètes et divertit plutôt bien. Ne serait-ce que pour ses rapprochements éloquents entre le parcage des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, par les nazis, et l’expulsion des habitants de Detroit, par les membres de l’OCP ; pour ses passages où RoboCop trouve des contradictions entre ses 3 Directives Primaires, où la journaliste se barre du plateau TV en stipulant qu’elle ne raconte que des conneries, où lorsque la police de Detroit se lie aux plus démunis pour faire face à l’OCP ; RoboCop 3 mérite qu’on y prête une légère attention. Après, chacun devra faire face aux partis pris du réalisateur et scénariste Fred Dekker, notamment quand il décide de mettre les souvenirs de Murphy en images visibles par tous (alors qu’ils ne correspondaient qu’à des bribes plutôt troubles chez Verhoeven) ou quand il fait de RoboCop un adversaire balourd et pitoyable au moment des combats. Sans omettre cette mise en scène parfois très exagérée ni ce casting très inégal. Nancy Allen, Robert Burke (plus convaincant que Peter Weller sous certains aspects, mais pathétique sous d’autres), Robert Do’Qui, Rip Torn (pas assez présent à l’écran, malheureusement), Felton Perry, devant faire face à une CCH Pounder (autre ex-personnage des Urgences après Paul McCrane !) et à un Mako pâtissant de personnages stéréotypés, à une Remy Ryan ayant tendance à loucher en direction de la caméra et à en faire un peu trop, ainsi qu’à une Jill Hennessy tentant, bon gré mal gré, de compenser l’absence de Nancy Allen. Enfin, Basil Poledouris reprend les rênes du score après avoir disparu le temps du second volet mais ses compositions s’avèrent de même calibre que les précédentes. Soit convenables mais imparfaites.
Tous ces éléments combinés laissent à penser que la visée de Fred Dekker n’était guère de renouer avec les fans de la première heure mais bien de contenter un nouveau public. Un public plus jeune et plus banquable. Ni indispensable ni bannissable, RoboCop 3 se suit avec un intérêt certain comme il déçoit sur bien des plans… Ç’aurait pu être pire. Ç’aurait pu être mieux. À n’en pas douter.





Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Picrotal
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Grenoble, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Mar 30 Déc - 22:50

Je viens de voir, ou plutôt de revoir (mais il ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable) Robocop 2. Vraiment lassant. Ça part dans tous les sens, mais ça n'a pas pour autant la tenue nécessaire. Résultat : un film atrocement brouillon, qui parvient de temps en temps à attirer l'attention ou soulever quelques sourires, mais ne fait en final que donner une bonne migraine au spectateur, et cela pour pas grand-chose. La qualité déplorable des effets spéciaux et les prestations médiocres des acteurs n'arrangent rien au tableau. Même pas mauvais, juste insipide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caligari.over-blog.com/
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Mer 31 Déc - 9:50

Comme c'est étonnant ! Nos avis divergent ! Laughing

Personnellement, j'ai trouvé RoboCop 2 presque aussi réussi que son prédécesseur, sur tous les plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Picrotal
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Grenoble, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Mer 31 Déc - 14:44

X-Files_Arpanet a écrit:
Personnellement, j'ai trouvé RoboCop 2 presque aussi réussi que son prédécesseur, sur tous les plans.

Si on lit ta critique, tu sembles même le considérer meilleur que le premier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caligari.over-blog.com/
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Jeu 1 Jan - 11:09

Picrotal a écrit:
X-Files_Arpanet a écrit:
Personnellement, j'ai trouvé RoboCop 2 presque aussi réussi que son prédécesseur, sur tous les plans.

Si on lit ta critique, tu sembles même le considérer meilleur que le premier...

Oui, en effet. Avec le recul, je pense que je hisserais les deux volets au même niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Picrotal
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Grenoble, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Jeu 8 Jan - 20:36

En train de regarder Robocop 3... Rien de fascinant, comme prévu. Mais la trilogie ne se sépare de son côté « critique sociale » assez marqué, même s'il est profondément immature dans sa dialectique. Le film ne manque pas de naïveté ni de ridicule, mais il y a pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caligari.over-blog.com/
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Ven 9 Jan - 11:55

Picrotal a écrit:
En train de regarder Robocop 3... Rien de fascinant, comme prévu. Mais la trilogie ne se sépare de son côté « critique sociale » assez marqué, même s'il est profondément immature dans sa dialectique. Le film ne manque pas de naïveté ni de ridicule, mais il y a pire...

C'est sûr qu'il n'y a aucun risque pour que le 3 surpasse son modèle ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Dim 19 Aoû - 21:23

X-Files_Arpanet a écrit:
Waouh ! Merci beaucoup, Coolman !
En effet, cette version n'a rien à voir avec le misérable Zone 2. Espérons qu'ils le sortent en Zone 2 un de ces quatre, pour nous autres Européens...



RoboCop 2 (1990)

Réalisé par Irvin Kershner
Écrit par Frank Miller & Walon Green
D’après une histoire de Frank Miller
Musique de Leonard Rosenman
Avec Peter Weller, Nancy Allen, Daniel O’Herlihy, Tom Noonan, Belinda Bauer, Gabriel Damon

Synopsis :

Detroit sombre de plus en plus vers le chaos et la confusion. Alors que la police se met en grève, une nouvelle drogue appelée Nuke déferle sur la ville et provoque une vague de violence sans précédent. Seul RoboCop semble capable d’enrayer ce processus. Mais, dans l’ombre, un autre cyborg ultra sophistiqué, doublé d’un être psychotique incontrôlable, se prépare à mettre en pratique son unique directive : éliminer RoboCop.





Paul Verhoeven abandonnant le navire, l’on pouvait craindre le pire concernant cette suite. Et pourtant, RoboCop 2 se trouve être une excellente séquelle, allant même jusqu’à surpasser son prédécesseur. Il faut dire que l’histoire n’est pas tombée non-plus dans les mains de n’importe qui. Entre un Irvin Kershner à la barre (réalisateur de L’Empire Contre-Attaque) et un Frank Miller au tableau de bord (auteur de 300 et de Sin City, entre autres), autant affirmer d’emblée que le paquebot était loin de se taper le premier iceberg venu… Kershner a beau ne pas posséder la réalisation troublante de Verhoeven, le cinéaste n’en profite pas moins pour corriger les erreurs de mise en scène de ce dernier (la gestuelle et les expressions de RoboCop perdent de leur caricature) et border l’édifice d’effets spéciaux fort convaincants – bien qu’un tantinet désuets de nos jours (superposition d’images, utilisation de maquettes miniatures, etc.).







Ayant été sensible à la satire socio-politique du premier épisode, Frank Miller poursuit en toute logique la critique menée contre cette société corrompue, malmenée, obnubilée par l’argent et le pouvoir, conditionnée par des media sans pitié ni scrupule (voir ces fausses pubs d’un impact dévastateur et d’un humour noir poussé à son paroxysme !), en proie à un nouveau fléau : le Nuke, drogue bon marché de qualité supérieure, attirant les plus démunis, et vue comme aussi nocive qu’une bouteille d’alcool ou qu’un paquet de cigarettes. Tout en perpétuant cette satire sociale retentissante, Frank Miller et Walon Green ne perdent pas de vue l’esprit de la série pour autant. Ainsi, RoboCop 2 est également l’occasion de réfléchir sur la barrière labile qu’il existe entre Homme et Machine – Murphy devant renoncer à l’amour qu’il porte à son (ex)femme et s’accepter en tant que cyborg, non-plus comme un homme. Outre RoboCop – affublé d’une VO abominable et de bruitages plutôt moyens, soit dit en passant –, ce second volet approfondit l’aspect psychologique (et torturé) du passage d’humain à robot : privé de son corps et de ses attributs virils, l’homme fait de la violence et de la puissance ses seules échappatoires, le conduisant, de ce fait, directement à l’autodestruction.





Doté d’un casting irréprochable – Peter Weller (plus professionnel que dans le RoboCop précédent), Nancy Allen (fidèle au personnage de Lewis), Tom Noonan (habitué aux rôles d’enflures), Gabriel Damon (jeune acteur à l’étoffe d’un grand), Belinda Bauer (terrible en « robopsychologue » pourrie jusqu'à la moelle) – et d’un score musical bien plus prenant que celui de Basil Poledouris (mais pâtissant d’un remix ridicule du thème central, via des chœurs scandant des « RoboCop » franchement ringards), le métrage d’Irvin Kershner dépasse agréablement nos attentes, perdant en gore ce qu’il gagne en profondeur et en puissance. Sans s’extirper de toute faiblesse, RoboCop 2 va plus loin que le film original et emporte son public dans la foulée. Et vous, avez-vous déjà visionné cette suite ? Qu’en avez-vous pensé ?





Note : 16/20


Ce nanar de 2ème volet supérieur au 1er ? Shocked , c'est une blague ?? Shocked

Merci pour ta critique et ton point de vue néanmoins. Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepsi_D
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 22
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Dim 19 Aoû - 23:14

Restant bien loin de la qualité du premier film, je trouve tout de même que le deuxième est un bon divertissement. Le troisième est vraiment mauvais celui-là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
Strappado
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 921
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Lun 20 Aoû - 6:24

Tout à fait d'accord avec HorrorZone, même si le 2 se laisse agréablement regarder il n'y a pas ces moments forts du premier ou il réalise d'ou il vient, cette intensité dramatique avec d'excellentes compositions (dans le 2 ce genre de scènes sont dignes d'un téléfilm de M6), les scènes d'actions sont bonnes mais n'ont pas un impact aussi fort. Reste un méchant réussi et 150% d'action donc ça reste un bon film bien dans son époque mais voilà.

L'humour est un cran en dessous aussi, même si la pub magna volt en intro est à crever de rire ! Le premier est une véritable satyre sociale bien cinglante ce qui donne un cachet supérieur au premier ...

17/20 pour le 1
13,5/20 pour le 2
8/20 pour le 3 je dirais ...


Au fait petite anecdote dans le 2 quelqu'un sait ce qui arrive au méchant fan de elvis presley ??? gamin j'ai repassé le film en boucle sans jamais l'avoir vu mourir ....




Ce jeu était génial au passage j'y ai passé des journées et des journées ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepsi_D
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 22
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Lun 20 Aoû - 10:41

En revanche, ce jeu sur le vieux Nintendo était vraiment un Rage-Ô-Meter!
Juste à repenser au premier boss.. une chance que j'ai beaucoup de nostalgie pour ce jeu!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)   Aujourd'hui à 16:48

Revenir en haut Aller en bas
 
RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RoboCop : L'Intégrale (Trilogie, Série TV, Téléfilms...)
» La Momie : Intégrale de la Trilogie 12/10/11
» LES LAMES DU CARDINAL (L'Intégrale de la Trilogie) de Pierre Pevel
» [ Arthur C. Clarke ] La trilogie de l'espace, intégrale
» [Bande dessinée] Carl Barks - L'intégrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: