AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blue Velvet (1986,David Lynch)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Dim 16 Sep - 3:06

BLUE VELVET (1987)


Écrit & Réalisé par David Lynch

Musique d’Angelo Badalamenti
Avec Kyle MacLachlan, Isabella Rossellini, Dennis Hopper, Laura Dern, Hope Lange, Priscilla Pointer, George Dickerson, Dean Stockwell





Digérant le semi-échec de Dune (principalement dû à des moyens financiers non conséquents), David Lynch s’attaque désormais au thriller psychologique à tendance déglinguée. Entrave majeure de l’œuvre : il faut attendre la moitié du film avant d’assister à du vrai David Lynch ! En effet, après un prologue pointant les clichés de l’American Way of Life, Blue Velvet s’embarque dans une histoire aussi tordue qu’intrigante – au sein de laquelle Jeffrey Beaumont découvre une oreille coupée qui le propulsera au centre d’une affaire d’enlèvement et de séquestration – mais souffrant d’une première partie mollassonne et d’une quantité non négligeable d’imperfections. Dont des personnages caricaturaux, aux relations surfaites, et aux dialogues parfois cucul-la-praline (Sandy nous contant avec ferveur son rêve sur l’envolée des rouges-gorges…) ou futiles (la discussion sur la bière Heinekein !). Une mise en scène oeuvrant pour d’honteuses facilités (Jeffrey qui se soulage la panse dans les chiottes de l’appartement qu’il inspecte, ou espionnant de près des malfrats en plein jour et dans sa bagnole bien visible). Un montage un tantinet brouillon, via des fondus en noir très amateur. Ainsi qu’un Kyle MacLachlan (Jeffrey) et qu’une Laura Dern (Sandy) franchement mauvais.





Puis, subitement, Blue Velvet effectue un virement à 180° qui modifiera son itinéraire à tout jamais. Tandis que Jeffrey joue les voyeurs dans le dressing de Dorothy Vallens – qu’il suppose être reliée à l’affaire de l’oreille coupée –, surgit Dennis Hopper en enfoiré de première, joyeusement fêlé et foutrement bourrin. Dès lors, David Lynch fait de son métrage une approche crue, intrusive, presque viscérale, du sado-masochisme et de la violence (physique comme psychologique), par le biais de Frank Booth, personnage lunatique, brutal, psychiquement instable, aux conflits oedipiens non-résolus, à la sexualité détraquée, et surtout interprété avec virtuose par Dennis Hopper. Pour autant, le reste de l’équipe ne passe pas au second plan. Puisque David Lynch abandonne sa réalisation encore hésitante de début de métrage pour nous convier à des plans d’une beauté folle (enchaînement de plongées/contre-plongées, prises de vue fixes presque picturales) – doublés d’un traitement des couleurs somptueux et d’un score musical qui force le respect – et à des scènes tordantes (le pas de danse de la femme dodue sur le toit de la voiture, Dean Stockwell poussant la chansonnette), émouvantes (l’épilogue), ou ultra tendues (l’affrontement ultime entre Dennis Hopper et Kyle MacLachlan).



En bref, Blue Velvet aurait gagné à n’être qu’un moyen-métrage, du moins à s’amputer d’une bonne trentaine de minutes. Dommage qu’il faille attendre près d’une heure avant que l’histoire ne progresse véritablement et que ce minable de Kyle MacLachlan se fasse piquer la vedette par l’excellent Dennis Hopper. Blue Velvet demeure une œuvre imparfaite, en somme, mais sa seconde partie lui évite de frapper un coup dans l’eau. Et vous, avez-vous vu Blue Velvet ? Qu’en avez-vous pensé ?



Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
chainsaw
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2487
Age : 41
Localisation : québec
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Dim 16 Sep - 20:02

Premièrement,je dois avouer que je n'ai pas revu ce film depuis longtemps.Mais,de mémoire j'avais adoré.Deuxièmement,je ne te dirai pas que la première partie est sublime puisque ce n'est vraiment pas ce qui m'est resté en tête.Mais ce dont je me rappelle c'est que ce métrage contient bon nombre de moments percutants (notamment l'apparition de Dennis Hooper,l'ambiguité du personnage de Isabella Rossellini...),qui en font un très bon film.Malgré tout,dès mon prochain visionnement je t'en reparles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 29
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Lun 17 Sep - 3:08

chainsaw a écrit:
Mais ce dont je me rappelle c'est que ce métrage contient bon nombre de moments percutants (notamment l'apparition de Dennis Hooper,l'ambiguité du personnage de Isabella Rossellini...),qui en font un très bon film.

Moments percutants visibles uniquement dans la seconde partie. Wink
Mais il est clair que toute la puissance du métrage réside dans les performances de Dennis Hopper et Isabella Rossellini.

chainsaw a écrit:
Malgré tout,dès mon prochain visionnement je t'en reparles.

J'y compte bien ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Strappado
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 921
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Dim 26 Fév - 8:31

Ce film mérite définitivement un up. A l'instar de Lost Highway et de Mulholland Drive je pense justement que la première partie est nécessaire, il nous est dépeint un monde parfait justement pour montrer que l'un n'existe pas sans l'autre et que sous une apparence de bien se terre forcément le mal personnifié par les insectes terrés lorsque le père de Jeffrey Beaumont fait un infarctus.

En gros j'ai du mal à prendre cette première partie comme un simple monde idyllique dépeint, les maisons sont gimauves, les sourires des gens mettent mal à l'aise comme s'il manquait quelque chose à tout ça, justement un soupçon de ce qu'on pourrait appeler l'humanité et dont le mal fait justement partie.

Cette attirance pour le côté obscur qui sommeille en chacun de nous est ici mise en forme de façon classique en exploitant les thèmes du voyeurisme dans la droite lignée des films noirs. En clair je trouve le cheminement très cohérent et bien pensé.

Un monde ou tout va bien mais ou on s'emmerde. On trouve un élement qui sort de l'ordinaire. Une curiosité malsaine et un voyeurisme certain sont titillés. Un voyage du côté obscur. Pour ensuite revenir à ce monde idyllique mais en ayant avancé tout en cotôyant le mal.

Bref, il s'agit encore une fois d'un film complexe, qui fonctionne moins par symboles que Mulholland Drive et dont je n'ai pas encore su intérpréter toutes les scènes notamment celle-ci :




Chef d'oeuvre en ce qui me concerne, comme d'accoutumée avec mon réalisateur favori. Et Hooper est absolument grandiose, pour autant je trouve que Kyle Maclachlan excelle également pour son côté insouciant et cartésien qui contraste avec la folie ambiante de ce métrage. Un film qui m'a hanté et me hantera longtemps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DARIO FULCI
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1088
Age : 32
Localisation : Farnham, QC
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Dim 26 Fév - 13:45

J'ai ma copie blu ray qui attend patiamment que je l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Jeu 30 Juin - 13:34

Blue Velvet (1986,David Lynch)

Un thriller obscure avec une ambiance glaçante et une réalisation carré. Blue Velvet est un film étrange qui a du mal a démarrer, il faut encaisser les trente premières minutes pour vraiment s'y intéresser. Les différents protagonistes (mise a part le duo principal) ont l'air de sortir d'un cauchemar ils sont tous uniques, tous une gueules différentes, tous angoissants... L'enquête menée en amateur par Jeffrey Beaumont deviendra passionnante au fil du temps, avec son lot de rencontre bizarre et de situation dangereuse. A voir pour les fans de Lynch ou du grand Dennis Hopper.
3,7/5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blue Velvet (1986,David Lynch)   Aujourd'hui à 7:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Blue Velvet (1986,David Lynch)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Sens du Devoir - Royal Warriors - 1986 - David Chung
» Blue Velvet (1986)
» Dreamaniac (1986, David DeCoteau)
» Callum Blue
» David Tennant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: