AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fright Night (2011, Craig Gillespie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Ven 26 Aoû - 20:15

Le nouvel épisode du DERNIER PODCAST SUR LA GAUCHE est consacré en partie au remake de Fright Night:

http://www.divshare.com/direct/15606620-bda.mp3
http://www.horreur-web.com/dernierpodcastsurlagauche.html

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
Heinsweidry
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 534
Age : 36
Localisation : Tha Wood
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 28 Aoû - 17:42

Contrairement à plusieurs sur le forum, l'annonce du remake m'emballait, j'avais foi qu'on me ferait vivre un bon moment de cinéma. J'ai plutôt reçu un coup de tapette à mouches en pleine poire.

Les trente premières minutes m'ont fait l'effet d'une tisane à la camomille. La tentative de m'attacher à l'un des personnages à totalement échoué. Il y avait trop de légèreté à des endroits cruciaux alors qu'on voulait me faire vivre un traumatisme par un regard. Ça n'a pas fonctionné pour moi. Puis, il était trop tard lorsque ça s'est mit à creuser dans le jardin, je me suis alors contenté de regarder les images, comme un adolescent qui tombe sur une des revues de son père. Par chance que l'action, la poursuite et le déroulement enchainent assez bien, ça m'a rattrapés. Les effets du 3D m'ont fait sursauté par moment, c'était pas mal.

Pour ma part, la faille est le développement des personnages qu'on ne fait qu'effleuré alors qu'il aurait fallu creuser un peu plus pour que je trouves le film très bien.

2.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le nemesis
Fraîchement mort!
avatar

Masculin Nombre de messages : 204
Age : 55
Localisation : Haddonfield Illinois USA
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Mar 30 Aoû - 18:08

excellent film malgré que ce soit un remake.

j ai été voir ce film dimanche sans aucune attente et j ai passé un excellent moment. j ai embarqué à fonds dans l histoire.

ma note 4/5 et sans exagérer.

ce film est 100 meilleur que la version originale que j ai vu lors de sa sortie étant donné mon âge très avancée (49 ans) lolll.

je ne perdrai pas mon temps pour revisionner la version originale pour comparer car je suis sur que je m endormirais dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans-Landa
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1386
Age : 30
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Jeu 1 Sep - 10:09

Divertissant sans plus. Je ne comprend pas pourquoi un vampire traquerait un adolescent quand il peut disparaître dans n'importe quelle ville et sucer le sang de n'importe qui. La simplicité du scénario m'a un peu exaspéré au départ mais finalement j'en ai pris plaisir à suivre ces personnages sans grand attachement parce que l'action monte finalement de façon radicale quand Jerry décide d'attaquer enfin ses voisins. Et Colin Farrell dégage quand même un petit niveau de charisme.
3/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Freudstein
Définitivement Mort
avatar

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Jeu 1 Sep - 12:04

Hans-Landa a écrit:
Je ne comprend pas pourquoi un vampire traquerait un adolescent quand il peut disparaître dans n'importe quelle ville et sucer le sang de n'importe qui.

Peut-être bien parce qu'il a un ego gros comme le monde et qu'il ne supporte pas qu'un adolescent lui commande quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémie
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1573
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Mer 14 Sep - 17:51

Dr. Freudstein a écrit:
Hans-Landa a écrit:
Je ne comprend pas pourquoi un vampire traquerait un adolescent quand il peut disparaître dans n'importe quelle ville et sucer le sang de n'importe qui.

Peut-être bien parce qu'il a un ego gros comme le monde et qu'il ne supporte pas qu'un adolescent lui commande quoi faire.

A mon avis, si Jerry veut tué Charley, c'est parce qu'il n'a pas envi de quitter une ville comme Las Vegas. C'est dit dans le film que c'est l'endroit rêvé pour un vampire ; puisque des tas de personnes travaillent la nuit et dorment le jour.
Et puis ça ne doit pas être pratique pour Jerry d'avoir à trimbaler sa famille de vampires comme il le souhaite. Sans oublier le fait que la maison ou il vit dispose d'une grande cave avec beaucoup de terre. C'est l'endroit parfais pour des vampires vivants dans la terre. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghostface
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Ven 16 Sep - 15:42

J'ai pas encore eu l'occasion de voir le film, je le verrais bientôt je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassou's
Pas encore mort
avatar

Féminin Nombre de messages : 6
Age : 23
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Mer 21 Sep - 12:12

Je pense pas que je dépenserais pour aller le voir. Vu la bande annonce , il n'a déjà rien à voir avec l'ancienne version , qui est à mes yeux inégalable. Quand il sortira en DVD , pourquoi pas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
def leppard
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 38
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Sam 24 Sep - 23:11

Ghostface a écrit:
J'ai pas encore eu l'occasion de voir le film, je le verrais bientôt je pense.

Tu le verras en dvd car il est plus dans les cinemas en ce moment bonne chose de faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Lun 17 Oct - 14:03

Sera disponible en Dvd, Blu-Ray, Blu-Ray 3-D et Digital Copy dès le 13 Décembre 2011 : http://www.bloody-disgusting.com/news/26739

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Lun 17 Oct - 16:20

Mark Allan Poe a écrit:
Sera disponible en Dvd, Blu-Ray, Blu-Ray 3-D et Digital Copy dès le 13 Décembre 2011 : http://www.bloody-disgusting.com/news/26739


Y'on jamais eu la brillante idée de vendre les définitions séparément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tin@m/1
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 268
Age : 23
Localisation : Angers
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Mer 19 Oct - 7:01

Parait qu'il est vraiment pitoyable celui la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9809
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Mar 13 Déc - 19:18

Fright Night de Craig Gillepsie - 3/5

Même si on ne compare pas ce film à l’original de 1985, réalisé par Tom Holland, ce Fright Night n’a rien de bien extra, mise à part une bonne performance des acteurs (Anton Yelchin, Imogen Poots, Christopher Mintz-Plasse, Colin Farrell) et quelques bonnes scènes d’action, quasiment toutes présente dans la dernière demi-heure. Sinon, pour le reste, ça ne vole pas haut. L’histoire n’a rien de bien palpitante. Les personnages sont peu attachants, voir aucunement. Et, celui de Peter Vincent est vraiment décevant. Je préférais nettement celui dans la version d’Holland. Aussi, les quelques gags, présent ici et là, font pas vraiment rire. Certaines scènes sont beaucoup trop sombres. Et, les effets spéciaux sont très inégaux. La scène de la mort de Jerry est plutôt affreuse. Bref, un petit film de vampire sympatoche, qui n’a rien de réellement marquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 910
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Mer 14 Déc - 6:02

UN PEU D'HISTOIRE
Il pourra toujours s'avérer intéressant ou non de discuter ad vitam eternam de l'utilité potentielle ou douteuse de l'existence d'un remake. Celui de "Vampire vous avez dit vampire ?" semblait voué à être conspué corps et bien tant le film original de Tom Holland fait figure de chef-d??uvre intouchable du cinéma d'épouvante des années quatre-vingt. Projeté au festival du film fantastique d'Avoriaz en 1986, "Fright Night" fut rapidement considéré comme une excellente comédie horrifique, ce qu'il est, et gagna ses galons de petit classique de la série B américaine, surtout dans son pays d'origine tant il est porté aux nues dans de nombreux ouvrages dédiés au genre. Vraie œuvre d'épouvante teintée d'un humour décalé dont le but réussi était de rebondir sur les moments inquiétants, "Vampire vous avez dit vampire ?" s'apparente donc justement à ce qu'on pourrait qualifier de montagnes russes cinématographique, où le rire le dispute à l'angoisse.

Dans son scénario, Holland impliquait des éléments propres au genre de l'époque, soit le teenager dans la petite ville tranquille, avec d'autres éléments plus gothiques, plus volontiers intégrés au cadre du film de vampire. Ainsi, le personnage de Jerry Dandridge était un suceur de sang séducteur et suave, qui dormait dans un cercueil, avait peur du soleil, de l'eau bénite et des croix brandies avec foi. Il lui était interdit de pénétrer un endroit sans y avoir été invité et pouvait soumettre ses victimes à sa volonté, les transformant en sbires serviles et efficaces. Plus que Charley lui-même, soit l'adolescent sans histoires, le faux chasseur de vampires Peter Vincent, héros d'une série de films des années soixante influencés ouvertement par la Hammer, apparaissait comme la personnification caricaturale (dans le bon sens du terme) d'une époque révolue se trouvant écho au milieu d'une décennie où les jeux vidéos, le Coca-Cola et le Hard FM régnaient en maitres, et où les nouveaux monstres étaient un croquemitaine rigolard hantant les rêves et un géant masqué mongoloïde errant sur les rives d'un lac du New Jersey. L'on pouvait alors voir dans "Vampire vous avez dit vampire ?" une espèce de choc des cultures, le chant du cygne d'une époque révolue et cependant immortelle revenue le temps d'un film s'attaquer au présent.

REMAKE VOUS AVEZ DIT REMAKE ?

Vingt-six ans plus tard, les choses auront-elles changé ?
A l'énoncé de la mise en chantier du remake du film de Tom Holland, le tollé fut général et rares furent ceux qui se réjouirent d'une nouvelle version de l'affrontement entre Charley, Peter et Jerry. Les nostalgiques y voyaient le nouveau viol d'une génération mise à mal par les remakes plus ou moins fidèles et réussis de leurs films favoris, les intégristes souhaitaient purement et simplement interdire un tel film...l'aura de "Fright Night" ne semblait pas avoir perdu de sa superbe et s'érigeait donc définitivement en tant que pièce maitresse du cinéma d'épouvante reaganien et des classiques du genre, au même titre que les "Massacre à la tronçonneuse", "Zombie" ou "Aux frontières de l'aube". Mais selon moi, le but du remake est de dépoussiérer une histoire tout en conservant les thèmes évoqués, les ambiances en modernisant le tout. Fallait-il donc toucher à "Fright Night" ? A son atmosphère typique, ses héros hauts en couleurs, son vampire de belle facture et cette si reconnaissable musique de Brad Fiedel ?

Et voilà que débarque donc cette version 2O11, située à Las Vegas avec Colin Farrell en lieu et place de Chris Sarandon, David Tennant réinterprétant Roddy McDowall et le jeune Anton Yelchin en nouveau Charley Brewster. Et oui, les choses ont changé. Et oui, le film est formidable.
Ici, Brewster était un geek. Mais il a renoncé à ses passions pour se conforter dans la peau de l'adolescent normal, celui qui traine avec les sportifs musculeux et non les binoclards, celui qui tutoie la popularité et qui sort avec l'une des plus belle fille du lycée. Néanmoins, s'il essaye d'éviter au maximum le contact avec ses anciens amis, qui eux sont restés des teenagers passionnés de culture fantastique, il n'en demeure pas moins réfractaire de par ses origines à ce que l?adolescent normal et populaire se doit d'être. Il retarde toujours l?échéance du rapport sexuel avec Amy (Imogen Potts et son nouveau nez), à contrario du Charley de 1986 qui lui était plutôt en rut et déçu dés les premières minutes que ce soit sa petite amie qui refuse de passer à l'acte, préférant regarder le bon vieux Peter Vincent faire son show à la télévision.

Amy elle-même est moins farouche, moins sainte-nitouche que l'interprétation du personnage par Amanda Bearse chez Tom Holland. Elle nous est présentée comme une jeune fille en fleur resplendissante et sur qui les regards se posent, mais cette allure de bimbo pimbêche est un leurre car Amy se montre profondément humaine, amoureuse de Charley pour ce qu'il est, pour ce qu'il vaut et non pour ce qu'il pourrait représenter.
Il y a une notion de bouleversement des rôles qui sied bien à la génération actuelle, sans faire de ces jeunes des abrutis sauce MTV, à l'exception de deux copains de Charley un peu lourds mais qui ne représentent pas de longues minutes à l'écran.

A contrario, le personnage de Evil Ed n'est plus le post-punk hystérique incarné par Stephen Geoffreys mais un bon vieux geek des familles, qui connait tout ce qu'il faut savoir sur les vampires, avec des lunettes et amateur de courts-métrages filmés au caméscope dans lesquels il s'illustrait en tant que superhéros aux côtés de son ami d'enfance Charley. Néanmoins, il s'agit de quelqu'un de courageux qui n'hésitera pas à aller au devant de Jerry l'hémophage, alors que son ex-meilleur ami et voisin du vampire Charley n'a cure des dires d'Evil Ed quant à l'appartenance du personnage de Farrell à la race des créatures de la nuit.

Le personnage de la maman de Brewster est celui qui a le moins subi de modifications ce qui est tout sauf le cas de Peter Vincent. Chasseur de vampires vieillissant au langage suranné chez Holland, il devient une espèce de showman magicien de Las Vegas au look croisé entre celui de Armando De Razza dans "Le jour de la bête" et le spectaculaire Cris Angel, l'une des actuelles vedettes de la ville de Bugsy Spiegel.Ce look de scène, David Tennant l'abandonne lorsqu'il s'agit de présenter un Peter Vincent qui n'a rien de grandiloquent une fois le costume tombé. S'il en sait autant sur les vampires, c'est majoritairement à cause d'une expérience douloureuse surgi de son passé. Aussi l?ex-interprète du Docteur Who ne se montre pas comme le sidekick comique gesticulant que quelques extraits de la bande-annonce le laissaient supposer. Certes, son Peter Vincent est drolatique mais n'en demeure pas moins un individu effrayé et en même temps rongé par les souvenirs. Le background du personnage est donc bien plus développé qu'il n'y parait et contraste particulièrement avec celui de Roddy McDowall, qui n'était qu'un comédien effectuant pour le petit écran un travail de fiction et qui mettait à profit ses connaissances du rôle afin de lutter contre Jerry Dandridge. Un vrai geek en quelque sorte.

Erreur de casting pour les uns, choix curieux et intéressant pour d'autres, la présence de Colin Farrell est effectivement surprenante mais le comédien irlandais parvient sans peine à s'approprier Jerry, bien différent du vampire à qui Sarandon avait donné existence dans le film original. Ici, Jerry s'apparente à un ouvrier de chantier, un homme solide et musclé, charmeur mais non séducteur. Le côté latin de son vampire emprunte beaucoup plus au machisme animal méditerranéen qu'à la sensualité presque ambiguë du Dandridge de 1985. Farrell fait de Jerry "un homme, un vrai" qui prend les choses en main d'une manière violente et destructrice lorsqu'il n'obtient pas ce qu'il désire, en l'occurrence entrer chez ses victimes. Ses ambitions sont elles-aussi tout autre que celles de Chris Sarandon et, si je ne les dévoilerais pas, laissent supposer qu'il n'a pas l'intention de se sentir seul de son espèce parmi un bétail humain de premier choix.

EN PLEINE LUMIÈRE

Le travail des comédiens, tous excellents, donne vie à merveille à toute cette petite troupe de personnages attachants. Ce qui est vraiment réussi, c'est qu'ils parviennent à se les approprier sans pour autant faire oublier les interprètes de "Vampire vous avez dit vampire ?" et le changement d'époque opère parfaitement sur la psychologie et les rapports qu'ils peuvent entretenir entre eux. Anton Yelchin compose avec un Charley Brewster qui se cherche, qui voudrait renoncer à son passé et à ses croyances afin d'entrer dans la longue file d'attente de la normalité afin de plaire à sa belle, alors qu'Amy aime Charley justement parce qu'il n'est pas comme les autres garçons stéréotypés du lycée. Sa mère, femme célibataire exerçant le métier d'agent immobilier (profession qui d'une certaine façon lui sauvera la mise lors d'une confrontation avec le mal), ne n?atermoie pas de son sort. Elle et son fils vivent seuls mais il est rarement fait mention de l'absence de la figure paternelle car le film ne perd pas de temps en palabres familiaux et Toni Collette, là où on ne l'attendait pas (bien qu'elle et le réalisateur Craig Gillespie aient collaboré sur "The united states of Tara"), apporte tout son talent à cette maman qui se retrouve de plein-pied dans le monde des ténèbres, et qui réagit de la bonne manière.
Colin Farrell et David Tennant et leur savoir-faire européen ne sont pas en reste. L'inoubliable Bozz de "Tigerland" fait peur et séduit. Extrêmement charismatique, son vampire est un sadique qui s'amuse tel un chat avec des souris terrorisées. Il ne cherche pas qu'à se nourrir mais à faire le mal, à effrayer son entourage avec une belle présence et s'avère ainsi être le non-mort le plus réussi vu sur grand écran depuis un bon petit moment à présent. De son côté, Tennant intègre à son Peter Vincent extraverti des fêlures et hantise intéressantes et ses rapports avec Charley Brewster évolue d'une manière satisfaisante. En dépit d'un temps de présence à l'écran qui n'est extraordinaire, il EST Peter Vincent, le Vincent du "Fright Night" de Craig Gillepsie et ne souffre jamais de la comparaison avec Roddy McDowall (certes formidable lui aussi) car l'optique de création et de représentation du personnage n'est absolument pas la même. Du bon travail donc pour le casting.

PLUME ET MARTEAU

Je ne me focaliserais pas trop sur le scénario par crainte d'en dévoiler trop mais je trouve que le film, contrairement aux inquiétudes de beaucoup et même à certaines critiques vraiment à côté de la plaque ou trop intégristes pour être approuvées, ressemble énormément dans sa structure narrative à l'original de Tom Holland. Si les personnages ont été modifiés et si certaines situations apparaissent totalement nouvelles (la poursuite en voitures, l'évasion de Doris...), le film conserve le fil de l'intrigue soit l'arrivée d'un inconnu qui s'avère être un vampire, les premières victimes, les tentatives de Jerry pour approcher les Brewster et d'autres éléments présents dés 1985.
Il y a d'ailleurs de nombreux clins d??il dans "Fright night" que les connaisseurs ou amateurs de "Vampire vous avez dit vampire ?" reconnaitront (observez bien ce qui se dégage de la fumée vers la fin du film et vous y verrez la créature de l'affiche originale !), ce même dans certains costumes (Amanda Bearse et Imogen Poots ont la même tenue !).

La réalisation sait se montrer inventive, Craig Gillespie étonne même à l'occasion d'une course-poursuite nocturne en plan-séquence ahurissante de maitrise et vraiment réjouissante. Il sait placer sa caméra dans les espaces clos et étroits, se servir du grand angle quand il le faut et donner vie à cette petite communauté du Nevada tout autant qu'aux nuits rouges de Las Vegas. Sa réalisation lors du final fait même figure d'exemple de dynamisme et de rythme, toujours compréhensible et stable, sachant coller et s'éloigner des acteurs lorsque l'action l'exige.

En ce qui concerne la 3D, qu'elle soit convertie en post-production ou tournée telle quelle (je pencherais cependant pour la première solution), il faut reconnaitre que, si elle n'était pas indispensable, certains effets de profondeur ou de jaillissements sont vraiment réussis et que le relief ne fait pas mal aux yeux, une première depuis un bon moment^^ (même si la 3D du sympathique "Shark Night" et du mauvais "Destination finale 5" est elle aussi de bonne qualité). Le rendu n'est pas trop sombre, certains éléments sont presque palpables (les cendres) et la vision de "Fright Night" dans ce format reste agréable.

BRIGHT NIGHT

Si le remake de "Vampire vous avez dit vampire ?" n'était pas indispensable (seuls les remakes de mauvais films devraient l'être ? Vaste et cruelle question !), celui-ci entre définitivement dans catégorie des réussites. Car non seulement en tant que relecture d'un film pré-existant, c'est le haut du panier, mais en plus "Fright Night" se montre un exceptionnel divertissement, un spectacle rendant un bel hommage à tout un pan de la série B horrifique des années quatre-vingt mais ayant su s'adapter aux contraintes et changements contemporains. Ainsi, si la trame respecte avec une belle volonté celle de Tom Holland, le film de Craig Gillespie se permet des innovations surprenantes mais qui ne font jamais honte au film de 1985. Conscients de leur rôle, les comédiens livrent des prestations parfaites, ne prenant jamais de haut ou avec cynisme leur personnage, le rythme soutenu et le savant dosage (souvent périlleux) entre l'humour et les frissons tout simplement parfaits eux-aussi.

"Fright Night" se place aussi dans le giron des films d'horreur moderne s de grande qualité, et peut donc être vu par la nouvelle génération d'amateurs du genre sans être pris pour ce qu'il n'est pas, une machine à sous inodore, incolore et sans aucune saveur.
La surprise est grande et vraiment réjouissante et nul doute que le film saura lui-aussi se faire une place au panthéon d'un genre souvent malmené. Vivement vingt ans pour le remake du remake, qui s'il est du même niveau que le précédent, devrait être une petite merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice in wonderland hell
Fraîchement mort!
avatar

Féminin Nombre de messages : 104
Age : 29
Localisation : Zombieland
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 8:15

le mieux est de faire un remake sur les films pourris! pas sur des chefs d'oeuvres!!!

rahhh ils ont besoins de pognon c'est la vrai raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-living-dead-girl.skyrock.com
Scary McLarry
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1814
Age : 34
Localisation : Longueuil
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 9:59

alice in wonderland hell a écrit:
le mieux est de faire un remake sur les films pourris! pas sur des chefs d'oeuvres!!!

rahhh ils ont besoins de pognon c'est la vrai raison...

Ben ça fonctionné car ils ont eu mon argent...2 fois!
Une fois au cinéma et une fois en Blu-Ray!

Sincèrement, prenez une chance! Découvrez au lieu de "bitcher". Certains seront surpris, d'autres surement encore plus dégoutés qu'avant! Mais au moins, vous parlerez en connaissance de cause Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12026
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 13:43

Je ne saurais mieux dire!

Un des meilleurs remakes des dernières années!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
def leppard
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 38
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 13:58

Black Rainbow a écrit:
Je ne saurais mieux dire!

Un des meilleurs remakes des dernières années!

Un des pires pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9809
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 14:20

def leppard a écrit:
Black Rainbow a écrit:
Je ne saurais mieux dire!

Un des meilleurs remakes des dernières années!

Un des pires pour ma part.

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Jérémie
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1573
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 14:24

J'ai aussi passé un très bon moment devant ce remake dont je n'attendais absolument rien !
J'ai hâte que le Blu-Ray 3D soit disponible pour que je puisse le revoir une nouvelle fois ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghosty
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 894
Age : 29
Localisation : Saint-Constant
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Dim 18 Déc - 17:11

Il est très bon ce remake. Je le place parmis les autres tel que dawn of the dead etc... Il n'ont pas copier l'original et c'est tant mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddyforever
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 6818
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Ven 23 Déc - 15:25

Moi et les remakes violent3 Je suis très exigeant avec ceux-ci puisque qu'ils doivent prouver leurs valeurs et leurs utilités. Fright Night (original) n'étant pas un classique dans mon cas, je ne l'ai vu 1 ou 2 fois dans ma vie, je pouvais difficilement comparer les deux films. De plus, la bande-annonce me disait rien qui vaille. C'est donc avec beaucoup de réticence que j'ai louer le remake de Fright Night.

Conclusion: J'ai vraiment apprécier. Le fait de ne pas être attacher au film original m'a peut-être aidé à apprécier Fright Night 2011.

En gros, j'aime les acteurs et les personnages (surtout Charlie et Peter)
L'histoire est accrochante et divertissante. Il y a de l'action sans tomber dans l'exagération. Plusieurs scènes sont à devenir culte. Un remake divertissant et intéressant.

Je ne peux que le conseiller à tous. J'i même l'intention de me l'acheter dans un futur présent.

4/5

(maintenant, reste à revoir l'original pour mieux comparer entre lequel est le meilleur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Ven 23 Déc - 20:49

Citation :
(maintenant, reste à revoir l'original pour mieux comparer entre lequel est le meilleur)


Il aurait plus judicieux que tu écoutes l'original pour comparé avec le remake Razz

Et non le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
freddyforever
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 6818
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Ven 23 Déc - 22:06

Mark Allan Poe a écrit:
Citation :
(maintenant, reste à revoir l'original pour mieux comparer entre lequel est le meilleur)


Il aurait plus judicieux que tu écoutes l'original pour comparé avec le remake Razz

Et non le contraire.

J'ai déjà vu l'original. Mais pas rescemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strappado
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   Jeu 5 Jan - 8:11

Je n'ai vu que la première heure la seconde je me suis un peu endormi mais ça avait l'air plutôt sympa bien filmé, bref je m'attendais à pire. Par contre j'ai commencé à décrocher à partir du moment ou on voit le Peter Vincent un peu craignos il faut bien l'avouer, faut que je le finisse du coup !

Le charme old school de l'original est très loin ceci dit, incomparable tout simplement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fright Night (2011, Craig Gillespie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fright Night (2011, Craig Gillespie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Touchstone] Fright Night (14 septembre 2011)
» Fright Night -14/09/11
» Fright Night
» Fright Night
» Fright Night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: