AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinéma italien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma italien   Lun 29 Mar - 10:55

Et les films d'Aldo Lado alors?
Revenir en haut Aller en bas
Rev0
Fraîchement mort!
avatar

Masculin Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Lun 29 Mar - 11:04

J'ai que vu "je suis vivant" de lui, j'ai pas trop aimé.

Je cherche désespérément "qui l'a vu mourir"... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma italien   Lun 29 Mar - 11:37

Je suis intrigué par Le Dernier Train de la Nuit.

Mais en fait ce mec n'a fait que quatre films?

Je Suis Vivant
Qui l'a Vu Mourir?
Le Dernier Train de la Nuit
L'Humanoïde
Revenir en haut Aller en bas
Rev0
Fraîchement mort!
avatar

Masculin Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Lun 29 Mar - 11:46

Ah oui je l'ai vu aussi Le Dernier Train de la Nuit, j'avais oublié Mad
Un rape and revenge classique, vraiment trop lent.

Je ne connais pas sa filmo', je peux pas te répondre =/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salvador Alien Day
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Ven 29 Juil - 17:02

Un de mes polars italiens préférés:

"Si puó essere più bastardi dell'ispettore Cliff?" (1973, Massimo Dallamano)
(je pense pas qu'il existe un titre en français) (on peut le traduire par "Y a-t-il plus dégueulasse que l'inspecteur Cliff?")

C'est l'histoire d'un inspecteur "hard boiled" et corrompu qui va monter les dealers les uns contre les autres pour empocher leur butin.

Le réal est également responsable d'une des adaptations de "La Vénus en Fourrure".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crevardo
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 580
Age : 36
Localisation : biarritz DTC france
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Lun 1 Aoû - 16:50

GloomyPhantoom a écrit:
Je suis intrigué par Le Dernier Train de la Nuit.

Mais en fait ce mec n'a fait que quatre films?

Je Suis Vivant
Qui l'a Vu Mourir?
Le Dernier Train de la Nuit
L'Humanoïde

3 ans plus tard mais bon..


1976 Section de choc

1976 La fine dell'innocenza

1975 Emilie, l'enfant des ténèbres

1974 La lame infernale

1974 La belle et le puceau

1973 Piège pour un tueur

1972 Mais... qu'avez vous fait à Solange?

1970 Le dépravé - Dorian Gray

1969 Vénus en fourrure (as Max Dillman)

1968 Le tueur frappe trois fois

1967 Bandidos (as Max Dillman)

1959 Tierra mágica (documentary)


La venus en fourrure et what have they done to our daughter (2e volet de la trilogie schoolgirls in peril après solange)sont de vraies petites bombes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElvisDeprocedure
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 13/07/2012

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Dim 9 Déc - 6:51

"La bestia in calore" de Luigi Batzella

"La bestia nello spazio" de Alfonso Brescia

"La bestia uccide a sangue freddo" de Fernando Di Leo

Décidément y a beaucoup de "bestia" dans le cinéma italien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mr_noir
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 29
Date d'inscription : 23/08/2014

MessageSujet: Cinémad'horreur italien des années 70'...   Sam 23 Aoû - 12:56

je me suis dit pourquoi pas créer un topic sur le cinéma d'horreur italien des années 70. J'aime beaucoup cette période parce que pour moi elle a une ambiance particulière, les musiques de films déjà, sont souvent joué avec des sythés. Puis le grain du son est lui aussi très particulier.


Voilà comment vous devez présenter le film

l’affiche centré
Titre :
Année
Réalisateur
Synopsis

_________

je peux pas mettre encore de lien
Titre : La maison près du cimetière
Année : 1981
Réalisateur : Lucio Fulci
Synopsis : En 1981, Norman, un professeur d’histoire, son épouse Lucy et leur petit garçon Bob s’installent pour 6 mois dans une maison de la Nouvelle-Angleterre près de Boston aux États-Unis. Elle a appartenu au Dr. Freudstein. Or, le prédécesseur de Norman travaillait justement à une étude sur cet inquiétant docteur avant de tuer sa maîtresse et de se suicider. En parallèle, une petite fille visible sur une ancienne photo de la maison met en garde Bob de ne pas s'y rendre. Mais cette représentation de la maison n'est visible que pour lui. Le spectateur, pour sa part, a vu que le meurtre de la première victime s’est produit précisément dans la demeure des Freudstein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cinéma italien   Sam 23 Aoû - 13:02

Revenir en haut Aller en bas
Pazuzu
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 188
Date d'inscription : 27/06/2017

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Ven 14 Juil - 14:05

Y en a qui admirent Cannibal Holocaust. Personnellement et très sincèrement, j'ai trouvé ce film profondément débile et inintelligent, au scénario minable et chiant comme la mort, filmé avec les pieds avec des acteurs de troisième zone. Mais après, si vous aimez le film, je ne vous critiquerais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Ven 14 Juil - 16:07

Sachant que l'appréciation d'un film ne détermine pas la personne elle-même, il serait déplacé de critiquer les amateurs d'une oeuvre et non l'oeuvre elle-même. Ceci étant dit, j'adore "Cannibal holocaust". Le long-métrage de Deodato est un chef-d'oeuvre. Alors oui, c'est un travail de provocation, en révolte paradoxale contre la surmédiatisation de la violence liée à l'époque aux tueries des brigades rouges et c'est aussi un pur film d'exploitation bien décidé à faire parler de lui tout en remuant les sensibilités.
Mais c'est aussi, et surtout, une oeuvre d'une telle audace, d'une telle hargne. Un film pour le mot "viscéral" semble avoir été inventé.
"Cannibal holocaust" exerce avec force sont pouvoir de fascination. Il révulse, il écoeure, il énerve. Mais son propos, la puissance des images et son inventivité tant visuelle que narrative en font un film absolument majeur. Certes, Deodato est un roublard, mais c'est un roublard justement peiné par la situation délicate dont souffre son pays à la fin des années soixante-dix et qui jette en pâtures le choc de ses images et de ses intentions à des spectateurs aux prises avec le travestissement finalement salvateur de la réalité qu'on leur présente. Beaucoup ne s'en sont toujours pas remis.
Alors on peut parfaitement détester le film, c'est même en parti voulu car "Cannibal holocaust" n'a pas été conçu pour être aimé comme on aimerait un long-métrage plus conventionnel. Mais le trouver débile et filmé avec les pieds c'est, à mon avis, être possiblement passé totalement à côté de ce que son réalisateur voulait nous dire.
Ainsi, ce cauchemar sur pellicule échappe à sa condition de "film de cannibales italien" et s'affirme comme une oeuvre très importante de l'histoire du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pazuzu
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 188
Date d'inscription : 27/06/2017

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Ven 14 Juil - 16:14

Peut-être faudrait-il que je le revois une nouvelle fois. Peut-être pourrais-je alors mieux l'apprécier… ou pas.

Faut dire aussi que les films de cannibales ne me branchent pas des masses.


Merci au passage pour ces éclaircissements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Ven 14 Juil - 17:18

Merci pour ton message.
Honnêtement, "Cannibal holocaust" n'est pas le genre de film que je conseillerai au sens littéral du terme. C'est un film éprouvant, exigeant même. Il faut s'y préparer et ne pas oublier les séquences de meurtres véritables infligés à plusieurs animaiux. C'est ce que je déteste dans ce long-métrage que pourtant je vénère. Mais il faut aussi l'appréhender comme autte chose qu'un "simple" film d'horreur destiné à choquer car il ne s'agit pas d'un véhicule horrifique comme l'infâme "Cannibal ferox" d'Umberto Lenzi, pour ne citer que lui.
Non, il faut le foir sous un prisme anthropologique et non anthropophagique. Une oeuvre sociétale, en somme.
Bon courage en tout cas si jamais tu te décides à le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pazuzu
Fraîchement mort!
avatar

Nombre de messages : 188
Date d'inscription : 27/06/2017

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Sam 15 Juil - 5:02

Tu n'as pas aimé Cannibal Ferox ? Est-il mauvais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 901
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Sam 15 Juil - 6:58

Bonjour.
Pour moi oui, le film est mauvais. Pas forcément dans la forme car Lenzi est un faiseur qui sait manier une caméra. Mais c'est le fond qui me gène surtout. C'est un pur spectacle d'exploitation dépravée sans aucune morale. L'unique but est de révulser et cela oui, le film fonctionne. Mais il n'est pas intéressant. Il n'a rien à dire et se contente donc d'asséner ses séquences de grande cruauté les unes à la suite des autres.
Lenzi surfe sur le succès de Deodato mais "Holocaust" ayant déjà tout dit et montré avec la pertinence qui est la sienne qu'il ne reste plus à "Ferox" que le gore et la violence.
Alors oui, visuellement ça tient la route et la plupart des effets spéciaux sont, dans leur genre, très réussis. Mais c'est tout. L'hustoire n'est pas très palpitante et les protagonistes sans intérêt. Une boucherie sans âme bien loin du pamphlet courageux de Ruggero Deodato.
Cependant, en tant que pur film de cannibales, il a ses fans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 430
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Cinéma italien   Mar 15 Aoû - 15:12

Bizarrement "Cannibal Ferox" est mon film de cannibales préféré, pourtant je rejoins crazy babysitter sur la gratuité du film et son inutilité face à "Cannibal Holocaust", mais c'est plus fort que moi, j'arrive à lui trouver un charme fou que je n'arrive pas à retrouver dans les autres films centrés sur cette thématique (pourtant j'adore également "La Montagne du dieu cannibale", "Le dernier monde cannibale", "Amazonia" etc...).
Après évidemment la violence gratuite ne m'a jamais dérangé et le gore poussé à l'excès est ma tasse de thé, mais je me demande si ce ne sont pas ces personnages stéréotypés et cette musique électronique qui me séduit plus qu'autre chose.
Enfin bon, ce qui est sûr c'est qui contient une de mes scènes gore de l'époque favorite, à savoir le plantage de crochets (mon instrument préféré) et la suspension par les seins. Razz Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinéma italien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinéma italien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Cinéma italien
» Let Sleeping Corpses Lie (1974, Jorge Grau)
» Jo vous invite au Cinéma Paradiso
» Cinéma de genre italien sur M6
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Sous-genres horrifiques-
Sauter vers: