AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Bond (Saga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: James Bond (Saga)   Mar 1 Juil - 17:15

Goldfinger de Guy Hamilton



Synopsis: L'agent secret 007 est chargé d'enquéter sur les revenus d'Auric Goldfinger. La banque d'Angleterre a découvert qu'il entreposait d'énormes quantités d'or, mais s'inquiète de ne pas savoir dans quel but. Quelques verres, parties de golf, poursuites et autres aventures galantes plus loin, James Bond découvre en réalité les préparatifs du "crime du siècle", dont les retombées pourraient amener le chaos économique sur les pays développés du bloc Ouest...



Goldfinger est la troisième aventure du célèbre agent 007, après Dr. No et From Russia with Love. Bien, que je n’ais pas encore vu tous les James Bond, je dois avouer que Goldfinger fait partie des meilleurs films, de cette légendaire saga.



Après que Terence Young se soit occupé de la réalisation des deux premiers opus, c’est autour de Guy Hamilton (Diamonds are Forever, Live and Let Die, The Man with the Golden Gun), de se retrouver sur la chaise de réalisateur. Il réussit à imposer un univers, un style, à construire des références qui ne seront plus les siennes très longtemps, mais celles d'un genre tout entier : gadgets à gogo, multiplication des James Bond Girl au destin global tragi-comique, duels de courtoisie, méchant et homme de main charismatique seront les empreintes les plus profondes de James Bond. Sa mise en scène est tout simplement remarquable. L'utilisation faite des maquettes, et encore plus des effets sonores, déploie des trésors d'inventivité qui font que le film n'a pas à rougir en terme de spectacle, malgré des moyens somme toute limités. Et, tout ça est compléter avec une excellente bande son, composée par John Barry.



Le scénario de Richard Maibaum et Paul Dehm, qui enchaîne avec délectation les fausses pistes et les retournements soudains, est digne de l'âge d'or des films noirs hollywoodiens. Les ennemis de Bond atteignent la quintessence perverse de leur rôle de méchants, tant au niveau du cerveau dérangé et sans pitié, du monstrueux Auric Goldfinger (Gert Fröbe), à l'homme de main mortel et indestructible, le muet Oddjob (Harold Sakata), en finissant par la charmante Pussy Galore (Honor Blackman). Un trio de vilain des plus délicieux! Et, est-il nécessaire de le préciser, Sean Connery démontre ici plus que jamais qu'il restera à jamais le meilleur interprète pour le célèbre agent secret. Son humour à froid n'était alors pas gratuit, mais une couverture pour masquer un comportement constamment sur le fil du rasoir dans lequel les sentiments personnels (désir de vengeance, attirance pour les femmes) interfèrent à plus d'une reprise. Adulte et complexe, confronté à des ennemis à sa hauteur et muni pour la première fois de sa mythique Aston Martin DB5 « personnalisée », ce James Bond au faîte de sa gloire est définitivement insurpassable.



C’est avec beaucoup de plaisir, que j’ai redécouvert ce Goldfinger. Tous les ingrédients (réalisation, scénario, musique, méchants, héros) sont là, pour une totale réussite. À moins d’être allergique aux James Bond, Goldfinger est un film qui doit absolument être vu, au moins une fois dans sa vie.

Note: 5/5


Dernière édition par JackieBoy le Jeu 6 Aoû - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mar 1 Juil - 17:15

Thunderball de Terence Young



Synopsis: L'organisation criminelle SPECTRE détourne un avion de l'OTAN transportant deux bombes atomiques et réclame une rançon au gouvernement britannique. L'agent secret James Bond est envoyé aux Bahamas à la recherche de Domino, la soeur du commandant Derval, qui pilotait le Vulcan. Celui-ci a en fait été tué et remplacé par un sosie. 007 découvre que l'instigateur de l'opération est un dénommé Emilio Largo, un homme riche et cruel passionné par les requins.



Thunderball est le quatrième film de la saga James Bond et le premier, à entrer dans l’univers du blockbuster. Le film de Terence Young s'impose essentiellement comme un film d'action résolument audacieux en terme de mise en scène, de montage, de gadgets, de cascades et d’explosions impressionnantes, ainsi que d’effets spéciaux aussi démesurés qu'inédits. Ce n’est pas les scènes d’actions qui manquent, surtout avec la stupéfiante et longue bataille sous-marine, qui dure environ vingt minutes. Ça doit avoir été un sacré défi technique, de filmer de nombreuses scènes subaquatiques. Même après 40 ans, ces prises de vues sous-marines sont toujours aussi attrayantes, que ce soit les batifolages de Bond avec Domino dans les récifs ou de la bataille finale. Qu'importe le prétexte, ici la demande d'une rançon contre des ogives nucléaires, seul le spectacle compte. C’est sans peine, qu’on y retrouve la patte de Terence Young, le créateur du style James Bond et le montage accéléré et saccadé de Peter Hunt, qui scotche le spectateur à son fauteuil pendant les scènes d'action. Sans oublier, la merveilleuse trame sonore composée par John Barry (Dr.No, From Russia with Love).



Sean Connery est toujours aussi talentueux, dans le rôle de James Bond. Son James Bond est tout aussi charmant et arrogant, que dans ses précédents films. Pour le rôle du méchant, Adolfo Celi (Emilio Largo alias Spectre #2) n’est pas mauvais, mais il est loin d’être le meilleur méchant de cette saga. C’est beaucoup mieux, du côté des rôles féminins. Claudine Auger et Luciana Paluzzi sont tous aussi magnifiques, que talentueuses. Elles n’ont pas seulement de superbes formes, mais elles sont très convaincantes, tant en gentille qu’en vilaine.



Pour un film datant de 1965, Thunderball est un excellent film d’action, qui nous en met plein la vue. Ce n’est peut-être pas le meilleur de la saga, mais il fait partie des très bons. Sean Connery prouve encore une fois, qu’il est sans doute le meilleur acteur, à avoir incarner James Bond.

Note: 4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
funkyeric
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 743
Age : 38
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mar 1 Juil - 21:11

JackieBoy a écrit:


C’est avec beaucoup de plaisir, que j’ai redécouvert ce Goldfinger. Tous les ingrédients (réalisation, scénario, musique, méchants, héros) sont là, pour une totale réussite. À moins d’être allergique aux James Bond, Goldfinger est un film qui doit absolument être vu, au moins une fois dans sa vie.

Note: 5/5

Tout à fait d'accord avec toi. C'est vraiment un de mes préférés, je ne me tanne jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mer 2 Juil - 10:26

Mon prochain James Bond sera You Only Live Twice (vf. On ne vit que deux fois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Lun 7 Juil - 8:41

You Only Live Twice de Lewis Gilbert



Synopsis: Le gouvernement d'un pays asiatique veut provoquer un conflit armé entre les États-Unis et l'URSS. Afin de rester dans l'anonymat, il a confie cette mission au terrible Spectre. Encore une occasion, pour le célèbre James Bond, de montrer toutes ses possibilités dans bien des domaines.



Après un incroyable Goldfinger et un très bon Thunderball, voilà que You Only Live Twice est le premier film de la saga qui me déçoit. Pendant tout le visionnement de ce film, j’avais l’impression que ce n’était pas vraiment un James Bond.



Comme tout film de la saga James Bond, You Only Live Twice contient son lot de gadgets à gogo (cigarette explosive, gyrocoptère), de méchant caricatural et de jolies demoiselles, mais malheureusement, il me semble, qu’il manque des séquences d’action mémorables. La seule qui m’a vraiment marquée, c’est sa finale. Il faut dire que c’est une séquence d’action, qui dure environ 30 minutes. Sinon, comme toujours, l’agent 007 est un héros invincible, sophistiqué et toujours sensible au charme féminin. L’intrigue de You Only Live Twice est principalement orientée vers le film d’aventure et saupoudrée d’un zeste de science-fiction. D’ailleurs, ils n’hésitent pas, à faire l'utilisation d'effets spéciaux à profusion. Aussi, il aligne les escapades touristiques (avec combat de sumo et dégustation de saké), les scènes de suspens dans l'espace, ainsi qu’un final apocalyptique, qui verra la prise du repaire volcanique de Blofeld.



Ce nouveau James Bond est plus exotique que jamais. L'action prend place cette fois-ci au Japon, où le spectateur pourra découvrir les coutumes et beautés locales, ainsi que voir en action des ninjas. Le scénariste Roald Dahl illustre la course à l'espace, que se livre les USA et l'URSS dans les années 60, en y ajoutant le Spectre comme méchant essayant de pousser à la troisième Guerre Mondiale. Dans You Only Live Twice, nous avons droit pour la première fois à une représentation de Ernst Stavro Blofeld, l'infâme nemesis de James Bond, qui, caché dans sa base japonaise, s'empare de capsules spatiales russes et américaines, et jette en pâture aux piranhas ces employés trop peu zélés. Personnifiée par Donald Pleasance, bien qu’il ne force pas trop son immense talent, son visage balafré, son air affecté et cette main caressant un chat persan seront les éléments qui resteront le plus en mémoire. D’ailleurs, ce sont ces éléments, qui donneront naissance au Dr. Evil, de la trilogie parodique Austin Powers.



Pour ce cinquième film, quelques acteurs japonais ont eu droit à de seconds rôles assez étoffés. Tetsura Tamba, devient Tiger Tanaka, homologue des services secrets japonais tandis que les starlettes locales, Akiko Wakabayashi et Mi Hama, ont le privilège de devenir les premières James Bond girls non-occidentales, et accessoirement fausses-épouses de l'agent secret britannique infiltré, ce dernier découvrant le bonheur d'être un homme comblé au Pays du Soleil Levant. Avec surprise, Sean Connery déçoit un peu dans son rôle de James Bond. Même si sa prestation est ici plus qu'honorable, son style félin et ironique faisant encore mouche, le réalisateur Lewis Gilbert s'en sert plus comme élément de complément de tout le décorum ambiant. Ayant compris cette évolution, l'acteur tirera sa révérence et ne sera pas de l'aventure de On Her Majesty's Secret Service en 1969, avant de se raviser pour Diamonds are Forever en 1971, qui sera son dernier James Bond. Tout comme pour Goldfinger et Thunderball, John Barry livre une somptueuse partition.



Ce n’est pas que je trouve ce cinquième opus mauvais, mais c’est plutôt que je m’attendais à beaucoup mieux. L’intrigue n’est pas aussi captivante que dans les précédents films, les scènes d’action sont moins intenses et Sean Connery n’est pas à son meilleur. Malgré tout, You Only Live Twice reste un divertissement très honnête.

Note: 3,5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Lun 14 Juil - 15:58

On Her Majesty's Secret Service de Peter Hunt



Synopsis: James Bond est appelé à la rescousse pour stopper les malversations de Blofeld. Ce dernier tente de mettre au point un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète.



On Her Majesty's Secret Service est le premier James Bond, dont Sean Connery n’est pas la vedette. Et, juste à cause de ça, ce film est sûrement l’opus le plus sujet à la polémique. Mais bon, même si Sean Connery n’est plus de la partie, ce sixième opus est vraiment très bon.



Le réalisateur Peter Hunt et le scénariste Richard Maibum ont décidés d’opter pour un retour au source, en faisant de On Her Majesty's Secret Service, un film plus centré sur les personnages et dont l'action est débarrassée de tout gadget superflu et envahissant. Et, leur James Bond, ils ne le limitent pas seulement au rôle de dragueur, mais ils en font un homme de chair et sang, capable de tomber amoureux. Maibum a écrit un excellent scénario, nous donnant tous les éléments classiques (de bonne dose d’action, agrémenté d’un soupçon d’humour), en y ajoutant une très belle histoire d’amour entre James Bond et Tracy Di Vicenzo. Peter Hunt, qui en est à sa première réalisation, s’en sort très bien. Il livre une mise en scène efficace, parvenant à faire ressortir à merveille l'humour du scénario (la scène quand James Bond donne rendez-vous aux diverses demoiselles est délicieuse) et en faisant, toute une série de clins d'oeil aux opus précédents. Les scènes d’action et le suspens n'ont pas été oubliés, et nous avons droit aussi, au retour d’Ernst Stavro Blofeld (Telly Savallas), dont le plan maléfique est de rendre le monde stérile en se servant de jeunes et jolies jeunes filles comme porteurs de germes destructeurs. La majeure partie du film se déroulera dans son repère, au sommet du Piz Gloria. Et, ce n’est pas les combats qui manqueront dans ces magnifiques décors, entre James Bond et les malfaiteurs. Ils se feront par le biais de poursuites à ski, avalanche, cascade automobile dont un climax sur une piste de bobsleigh, etc.



Comme je le mentionnais plus haut, cette fois-ci ce n’est pas Sean Connery qui incarne James Bond, mais plutôt George Lazenby, dont c’est son premier rôle en carrière et son seul rôle, en tant que James Bond. D’ailleurs, il fait preuve d'une grande crédibilité et d'une prestance virile digne de Sean Connery, l'acteur assurant ses propres cascades. Tant qu’à Diana Rigg, elle interprète son personnage avec brio. Du côté des vilains, Telly Savalas (Ernst Stavro Blofeld) et Ilse Steppat (Irma Bunt) sont tous deux très convaincants. Une fois de plus, John Barry magnifie le tout, avec une excellente trame sonore. Dont, la chanson thème est « Bond meet the Girls », ironique et séducteur en diable.



Cet épisode a longtemps été considéré, comme un des moins bons de la série, mais s’est avéré avec le temps, l’un des mieux réussis de la saga. On Her Majesty's Secret Service a permis de mettre un visage plus humain et une motivation tragique, pour le reste de la saga. Le film de Peter Hunt est l’une des aventures de 007 les plus originales et les plus attachantes, qui soit.

Note: 4,25/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Neon Maniacs
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Jeu 17 Juil - 9:46

James Bond c'est un pêché pour nous les gars, Jackie ! C'est une série de film ou nous, on se détend en les regardant, les filles elles, n'aiment pas car c'est violent et plein de cascades, mais les films n'est pas que ça ! Y'a eu une période ou je comprenais pas ce gros trip sur les James Bond, mais il y a quelques années, je l'ai compris, et je me les suis tous procurés !!

Vraiment, je les adore tous mais c'est vrai que Sean Connery était le meilleur, surtout quand il se fesait attaquer de dos, et fesait un judoiste de lui et passait le gars par-dessus ses épaules d'une telle facilitée !! happy2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NécroMick
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2916
Age : 27
Localisation : Terrebonne, Québec
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: ..Hier à la ...   Sam 19 Juil - 14:07

Hier à la présentation de The Dark Knight, nous avons eux droit à la bande annonce de Quantum, le prochain oo7 et il a l'air éblouissant d'ailleur mes Bond préféré sont Daniel Craig et Sean Connery!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi.gov
Neon Maniacs
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Sam 19 Juil - 14:56

Je crois que ça fait 2 mois qu'on voit cette bande-annonce, je l'ai vu lors de Iron Man et L'incroyable Hulk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NécroMick
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2916
Age : 27
Localisation : Terrebonne, Québec
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: ...Je suis pas du genre a etre dan   Sam 19 Juil - 15:37

s la salle durant les bande-annonces car je vais au wc pour pas avoir envie durant le film
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi.gov
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Lun 28 Juil - 16:33

Live and Let Die de Guy Hamilton



Synopsis: 007 est appelé à la rescousse pour mettre fin à l'hécatombe meurtrière qui décime les agents secrets britanniques. Enquêtant à New York, dans le quartier de Harlem, il affronte un caïd de la drogue, le redoutable docteur Kananga et sa comparse, l'étrange Blanche Solitaire.



Avec Live and Let Die, ce huitième opus fera office de nouveau départ, tant pour son personnage principal que pour les l’époque. Et oui, pour une troisième fois, James Bond changera de visage. Après avoir été incarné par Sean Connery et George Lazenby, c’est autour de Roger « The Saint » Moore de reprendre le célèbre rôle de l’agent 007. De plus, avec son arrivée, la série James Bond fera officiellement son entrée dans les années 70.



Je n’ai jamais lu aucun roman de Ian Fleming, mais j’avais entendu dire que le roman de Live and Let Die n’était pas très fameux. Et, ce n’était pas un mensonge, car j’ai été extrêmement déçu par le résultat final de cet opus. J’ai trouvé, qu’il ne s’y passait pas grand chose. Pour Live and Let Die, Guy Hamilton (Goldfinger, Diamonds are Forever) a choisit de surfer sur le succès de la blaxploitation, en mettant en scène une véritable mafia noire, tout en y mêlent à ça, une secte vaudou. Dans ce film, à part James Bond, quasiment tout le monde est noir (chauffeur, méchants, citoyens vus dans le film). Personnellement, je trouve qu’ils en ont fait un peu trop. On ne se croirait même pas dans un James Bond. La magie des précédents films n’est pas présente dans celui-ci. De plus, il y a aussi l’intrigue qui n’est franchement pas très convaincante. On manque de bailler, à plusieurs reprises, face au désintérêt grandissant suscité par les faibles péripéties de 007. Guy Hamilton a beau tenir les rênes de Live and Let Die, mais il a aussi beaucoup de misère à insuffler un rythme parfait, comme il l’avait fait avec Goldfinger. Et, que dire des gadgets, qui n’ont vraiment rien de vraiment originaux. Certes, Live and Let Die contient quelques morceaux marrants comme la poursuite en hors-bord ou la bataille finale, avec Tee Hee (bras droit de Kananga).



En ce qui attrait, au nouveau James Bond, Roger Moore se le réapproprie d’une manière différente. Son physique est différent, mais également son incarnation désinvolte qui fait que l'on reconnaît Bond à chacune de ses apparitions, tout en donnant l'impression d'être neuf. Mais, c’est certain, qu’il n’égalera jamais Sean Connery. Les ennemis (Kananga, Tee Hee, Baron Samedi) de James Bond sont très plaisants à voir, à l’écran. Et, Jane Seymour, en tireuse de carte, est sublime. Et dernier point fort, la chanson thème de ce James Bond est vraiment excellente. C’est Live and Let Die de Paul McCartney & Wings.



Il fallait bien que je m’y attendre, comme dans toutes les sagas, les opus ne sont pas tous de bonnes qualités. You Only Live Twice m’avait déçu, mais Live and Let Die est beaucoup plus décevant. Une chance que les acteurs, la musique et l’humour réussissent à nous offrir un minimum de divertissement.

Note: - 3/5


Dernière édition par JackieBoy le Mar 29 Juil - 7:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
funkyeric
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 743
Age : 38
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Lun 28 Juil - 22:36

Contrairement à toi, je l'ai bien aimé ce film. À vrai dire, il y en a pas beaucoup que je n'ai pas aimé. Je n'arrive pas à expliquer mon trip avec James Bond. Comme expliquait Neon Maniacs, ça doit être une affaire de gars!

En passant, c'est Live and let die du groupe de Paul McCartney Wings qui avait été reprise par Gun's'Roses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mar 29 Juil - 7:34

funkyeric a écrit:
En passant, c'est Live and let die du groupe de Paul McCartney Wings qui avait été reprise par Gun's'Roses.

Merci d'avoir corriger mon erreur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
funkyeric
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 743
Age : 38
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mar 29 Juil - 10:20

JackieBoy a écrit:
funkyeric a écrit:
En passant, c'est Live and let die du groupe de Paul McCartney Wings qui avait été reprise par Gun's'Roses.

Merci d'avoir corriger mon erreur!

De rien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheMaskedShape
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1303
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mar 29 Juil - 11:29

Le groupe Guns N'Roses n'existait meme pas en 1973...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Lun 18 Aoû - 9:53

Moonraker de Lewis Gilbert



Synopsis: La navette Moonraker, prêtée au gouvernement britannique à disparu. Apparemment, elle a été détruite. Le MI-6 soupçonne cependant qu'il en est autrement, et James Bond se voit assigner la mission de retrouver la navette manquante. 007 rencontre l'homme dont l'entreprise a conçu et réalisé les navettes, Sir Hugo Drax, industriel cultivé et multimillionnaire. Drax prétend être scandalisé par la perte d'une des navettes, mais semble prêt à coopérer aux recherches menées par Bond. Néanmoins, 007 soupçonne Drax de ne pas être étranger à la disparition de Moonraker. Alors qu'il visite l'usine de navettes en Californie, 007 est présenté au docteur Holly Goodhead, scientifique détachée pour le compte de la NASA auprès de Hugo Drax.



La saga James Bond ne doit sûrement pas son statut ″Culte″, aux films où Roger Moore interprète le fameux agent 007. C’est le troisième film, que je vois, dont Roger Moore est la vedette et à chaque fois, je les trouve très très moyen. Et, il semble que dans Moonraker se soit pire.



Dans Live and Let Die, Roger Moore nous offrait un James Bond très différent, car il se réappropriait le personnage. Mais, dans Moonraker, il est fade, sans sex-appeal et l’humour laisse à désirer. Pour pallier à sa mauvaise performance, les producteurs ont décidés de nous offrir une histoire abracadabrante, une espèce de 2001: A Space Odyssey (la partie dans la station spatiale), mélangé à du Star Wars (la bataille dans l’espace), sans oublier la touche James Bond, bien sûr. Ce film est long, ennuyeux, sans queue ni tête et sûrement le plus mauvais James Bond, de la saga. On se croirait quasiment dans une parodie de James Bond, style Austin Powers. En plus, les poursuites et les batailles non rien de bien exceptionnel. Juste à penser aux astronautes, avec leurs pistolets laser, se livrant bataille dans l’espace. Une scène qui m’a fait plus rire, qu’autre chose. Les nombreux effets spéciaux et les gadgets sont bien, pour l’époque. Et, la trame sonore n’est pas mauvaise en tant que tel, mais ne va avec le style de James Bond. Le plus attrayant dans Moonraker s’est sans aucun doute, Jaws (Richard Kiel), le bras droit du vilain Hugo Drax (Michael Lonsdale). Du début, à aller jusqu’au moment où il tombe amoureux, Jaws est la grande vedette du film. Un être sans émotion, charismatique et indestructible! Un vilain digne d’un film de super-héros!



Moonraker est un James Bond très faible, à oublier. Si, j’avais voulu voir un film de science-fiction, ce n’est pas vers un James Bond que je me serais tourné. En plus, Roger Moore nuit au film, par sa fadeur. Ce 10e opus a quelques points positifs, mais pas assez pour qu’il reste dans les anales, comme étant dans les meilleurs James Bond.

Note: 2,5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Dim 24 Aoû - 22:54

For Your Eyes Only de John Glen



Synopsis: Un bateau espion du Royaume-Uni, sombre dans les eaux albanaises après avoir heurté une mine, engloutissant avec lui l'ATAC, système top secret de lancement de missiles. Les services secrets britanniques déclenchent une opération sous-marine discrète pour récupérer l'appareil. L'opération est conduite par un couple d'archéologues marins, Timothy et Iona Havelock. Mais le tueur cubain Hector Gonzalès interrompt brutalement les recherches en assassinant le couple sous les yeux de sa fille Mélina. James Bond entre alors en scène et s'en va enquêter, secondé de la séduisante et vengeresse Mélina, sur les liens de Gonzalès avec le système ATAC...



Après un très mauvais Moonraker, James Bond est de retour dans un opus plus sérieux et crédible, et redonne à la saga, un ton plus en accord avec son glorieux passé.



For Your Eyes Only est certainement l’un des meilleurs opus, qu’aura fait Roger Moore, du moins dans ceux que j’ai vu, jusqu’à maintenant. Le réalisateur John Glen réalise ici un James Bond, qui s’appuie sur une intrigue solide et réaliste. L’humour est toujours aussi présent, mais jamais au détriment de l’histoire. Les gadgets sont beaucoup moins présents, que dans les précédents films. Et, ce ne sont pas les séquences d’actions qui manquent. Elles sont tous très spectaculaires, plausibles et très bien rythmées. Selon moi, les meilleures scènes sont; la scène de la poursuite ‘ski à ski’ et ‘moto-cross à ski’ (une scène d’environ 10 minutes), la scène avec les requins et la scène de la falaise. De plus, les décors sont vraiment très beau, autant sous-marins que lors de la poursuite en forêt. Pour les James Bond Girls, la française Carole Bouquet campe extrêmement bien, une jeune femme obsédée par la vengeance.



Je crois que l’entrée dans les années 80, à redonner de la vie, à la saga. For Your Eyes Only est l’opus le plus convaincant, où Roger Moore est la vedette. On embarque sans difficulté, dans cette nouvelle aventure, de notre cher agent 007. Un opus qui redonne espoir!

Note: 4,25/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Ven 27 Juil - 10:11

Il est sympa et délirant je trouve "Moonraker". C'est un Bond...fun !

Le nouveau "Q" de Skyfall ; pour le moins aux antipodes des anciens :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Lun 27 Aoû - 15:13

J'aime beaucoup la période Moore (c'est même ma préférée), le personnage décalé de Roger contrastait avec le côté animal de Sean, et ne cherchait jamais à s'en référer, et c'est trés bien je trouve.

Les autres acteurs (Lazenby, Brosnan, Craig, et un peu moins Dalton), quoique jouant trés bien, on toujours apporté un jeu qui leur était propre mais sans pouvoir se démarquer totalement de la prestation de Sean Connery, le modèle, celui qui a lancé le mythe JB au cinéma... Ce qui fait que leur interprétation est peut-être un peu moins personnelle.

Alors, les puristes de James Bond pourront peut-être tiquer et être déçus par la prestation so british, trés "irréaliste" de Roger et son humoir pince-sans-rire, trés éloignés du personnage de Ian Fleming, mais il aura néanmoins réussi à faire un rôle de composition totale, aux antipodes du précédent.


J'aime bien la période Moore (à l'exception de "A view to a kill" que je ne supporte pas) pour son fun assumé, le côté non sérieux qui s'en dégage, le luxe de ses mise en scènes et le spectacle total qui, ma foi, apportait sa dose de spectaculaire aux spectateurs qui ne demandaient que ça. C'est un peu l'époque où tout était permis.

Roger avait une interprétation de Bond complémentaire de celle de Sean, et je crois que c'est pour cela (ainsi que pour leur longévité) que les 2 acteurs auront, dans des registres différents, marqué autant la saga...

Ce qui me plait aussi dans les Bond/Moore, c'est que, dés le départ, les scénarios se sont éloignés du concept "guerre froide" qui était trés présent jusqu'alors, histoire de renouveler un peu la franchise.
Ainsi, "Vivre et laissez mourir" présente en guise de bad guys des trafiquants de drogue, déplace son cadre en Louisiane, offre, chose unique, un aspect fantastique par certains de ses personnages (Baron Samedi, entre autre) et une ambiance mystique.
L'humour est aussi trés présent, comme jamais auparavant.
Les personnages hauts en couleurs amènent les aventures dans un délire purement BD (ce que certains reprocheront), et le côté décalé de Bond (impeccable en toute circonstance, détaché quelque soit la situation) en feront tout le charme.

Avec "L'homme au pistolet d'or", nous seront à nouveau loin de cette ambiance guerre froide avec un tueur unique mégalomane, campé merveilleusement en la personne de Christopher Lee.

"L'espion qui m'aimait/The spy who loved me" sera le Bond de la surenchère et renouera l'ambiance SPECTRE ou SMERSH et l'alliance/conflit soviético-britannique (notamment avec la 1ère participation de Walter Gotell dans le rôle du sympathique général Gogol -aprés avoir incarné un méchant sbire du SPECTRE dans "Bons baisers de Russie"- et le grand Curd Jurgens, incarnant un méchant rappelant umpeu le chef du SPECTRE).
C'est l'apparition, peut-être comme jamais auparavant, de méchants totalement extravagants iconiques (Jaws) tout en reprenant la caractérisation des vilains mégalomanes (comme le Dr No, Goldfinger ou "les" Blofeld de la période Connery) qui veulent conquérir la terre et faire un monde à leur image, ou tout au moins sur lequel ils auront tout plaisir d'exercer leur pouvoir de domination ; c'est l'apparition, plus qu'avant encore, de Bond girls toutes plus belles, schématiques et/ou charismatiques, les unes que les autres (Caroline Munro, en tueuse pilote d'hélico, Barbara Bach, en coéquipière "malgré elle" de Bond, et qui, contre toute attente, devra l'affronter suite à un lourd passé "qui fache").
Cet épisode, l'un des plus appréciés de la série, est un peu un remake de "You only live twice".
Néanmoins, la relation de "remake" sera encore plus flagrante avec "Moonraker", qui ne sera finalement rien d'autre qu' une variation du précédent mais "dans l'espace".
Dans ces épisodes, les 2 méchants (Lonsdale et Jurgens) se ressemblent décidément beaucoup, même en dehors de leur motif de domination du monde (recréer une nouvelle "race", un monde nouveau : l'un dans l'espace, l'autre sous les mers). Même froideur aristocratique, même mépris pour leurs semblables.
Comme dans "The spy who loved me", nous auront droit au gigantisme (déjà présent dans YOLT) du repaire du méchant : la plate-forme marine dans TSWLM, la base de lancement, puis la base spaciale dans Moonraker ; il y aura aussi le retour de "Jaws", la structure narrative est à peu prés la même, voire la même...
Mais, malgré toutes ces similitudes, cela fait toujours illusion, et l'on se surprend à prendre à nouveau plaisir à revoir des aventures précédemment montrées, mais transposées, surtout que, s'il y a bien un domaine où les Bond deviendront de plus en plus spectaculaire, ce sera au niveau des cascades de plus en plus démentes (le prégénérique "à parachutes" de Moonraker en est un bon exemple), des Bond girls (le sommet sera atteint avec "Octoppssy" : participantes ou "potiches", les Bond girls n'auront jamais été aussi nombreuses et sexy) et des décors...






Dernière édition par HorrorZone le Jeu 6 Sep - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Mer 29 Aoû - 23:05

Vous saviez que James Bond avait un neveu ? Maintenant vous le savez!

Il se nomme James Bond Junior, il est aussi agent secrèt!!

Voici l'introduction de la série télé :



Synopsis : Cette série met en scène les aventures d'un personnage décrit comme étant le neveu de James Bond. Comme son oncle, James Bond junior a l'âme d'un aventurier et combat les méchants, entouré de belles voitures, de jolies filles et de gadgets.

Voici un test du jeu vidéo par le Joueur du Grenier :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Ven 26 Oct - 18:22

Personne n'a été voir Skyfall ?
Moi c'est demain ou la semaine prochaine.
Bonne critique presse et spectateurs (4,3 / 5 sur Allociné chez les spectateurs !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9577
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Ven 26 Oct - 21:48

HorrorZone a écrit:
Personne n'a été voir Skyfall ?
Moi c'est demain ou la semaine prochaine.
Bonne critique presse et spectateurs (4,3 / 5 sur Allociné chez les spectateurs !)

Le film sort seulement le 9 Novembre, au Québec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Sam 27 Oct - 0:42

JackieBoy a écrit:
HorrorZone a écrit:
Personne n'a été voir Skyfall ?
Moi c'est demain ou la semaine prochaine.
Bonne critique presse et spectateurs (4,3 / 5 sur Allociné chez les spectateurs !)

Le film sort seulement le 9 Novembre, au Québec.

J'envie les Français Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Dim 4 Nov - 10:15

Ayant vu Skyfall et en ayant écrit la critique, je me demandais si vous préfériez attendre que le film sorte déjà chez vous ou si vous vouliez la voir publier dés maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghosty
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 894
Age : 28
Localisation : Saint-Constant
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Dim 4 Nov - 10:52

J'attend Skyfall avec impatience! Je suis un vrai fan du bond de daniel craig!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Bond (Saga)   Aujourd'hui à 2:47

Revenir en haut Aller en bas
 
James Bond (Saga)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» James Bond (Saga)
» James Bond : Quantum of Solace
» (MGM) James Bond 007 (1962-2008)
» Laetitia Milot James Bond girl ?
» James Bond (Blu-ray)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: