AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Informations (slasher et autres)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Picrotal
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 42
Localisation : Grenoble, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Mar 30 Juin - 22:05

Thriller, ça me semble assez vague. Ça désigne les films à suspens, mais aussi j'ai l'impression certains films policiers assez effrayants (genre Seven) mais on accole quelquefois ce terme à des films d'horreur ou d'épouvante. The Others est parfois qualifié de thriller, par exemple... J'ai un peu de mal à concevoir une définition exacte de ce mot, peut-être que d'autres seront mieux inspirés...

Le huis-clos, c'est beaucoup plus simple. Ce n'est pas un genre à proprement parler, plutôt un adjectif désignant des histoires (ou juste des scènes) qui se déroulent dans un seul lieu, à l'intérieur duquel sont enfermés (mais pas toujours) la plupart des personnages. Le huis-clos propose généralement une atmosphère ou des situations exprimant ce sentiment de confinement. Tout le passage se déroulant dans la maison dans Night of the living-dead par exemple correspond assez à l'idée qu'on peut se faire d'un huis-clos. J'ai toujours trouvé qu'un film comme Phone booth pouvait être vu comme une sorte de huis-clos se déroulant dans une cabine téléphonique, ce qui est fortiche... Panic room aussi joue énormément sur le principe du huis-clos, dans une grande partie de son déroulement... Bref : huis-clos = lieu fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caligari.over-blog.com/
Taffy
Psy
avatar

Masculin Nombre de messages : 3830
Age : 27
Localisation : Gatineau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Jeu 2 Juil - 20:14

Donc, pour que l'on appel une scène un ''huit-clos'', il faut que le monde soit enfermé et qu'il y ait un danger qui rode à l'intérieur ou aux alentours?

Pour le thriller est-ce un suspense avec une intrigue policière?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.stephenking-quebec.forumactif.com
Picrotal
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 42
Localisation : Grenoble, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers.
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Jeu 2 Juil - 20:23

Taffy a écrit:
Donc, pour que l'on appel une scène un ''huit-clos'', il faut que le monde soit enfermé et qu'il y ait un danger qui rode à l'intérieur ou aux alentours?

Il faut qu'il y ait une notion d'enfermement. Il n'y a pas forcément de danger qui rôde : le huis-clos n'existe pas que dans le genre de l'épouvante, on le retrouve dans tous les genres.

Citation :
Pour le thriller est-ce un suspense avec une intrigue policière?

Non, pas forcément. Un polar peut être (aussi) un thriller, mais un thriller n'est pas forcément un polar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caligari.over-blog.com/
wrongturnusual
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 275
Age : 22
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 11 Oct - 11:00

Je trouve ce sujet très intéressant ce sujet pour ceux qui ne connaisse pas bien les films d'horreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
classifyer
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 23
Localisation : Ste-Sabine, QC
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Ven 8 Avr - 17:16

[quote="Picrotal"] Je ne pense pas que l'on puisse considérer le gore comme un sous-genre en soi. quote]

Entièrement d'accord! Le gore est selon moi un qualificatif que l'on peut attribuer à un film ou à un style de films mais ce n'est pas un sous-genre car sinon The Texas Chainsaw Massacre: The Beginning, 28 Days Later, Hellraiser, ouf... le sous-genre gore pourrait se retrouver dans plusieurs films d'horreur qui, à part le qualificatif gore, n'ont rien en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Mer 13 Avr - 15:44

Y' a t' il des slashers que vous avez vu sur ses pages que vous me conseillez , merci de votre temps pour me répondre :

http://www.horreur.net/listfilms.php?action=genre1&type=affiche&genre1=Slasher&page=1&total=495&order=titre


( Pour ma part j'ai vu Gen qui était annoncée comme un bon film mais je me suis emmerder grave .
Revenir en haut Aller en bas
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Mer 19 Oct - 18:22

Salut à tous,

Je n'interviens pas souvent sur ce forum, mais je le lis régulièrement.

Je vois qu'il y a quelques maniaques de la classification ici, comme moi, j'en ai même fait un métier, je suis bibliothécaire. Smile

Il se trouve que dans ma bibliothèque je vais proposer un tour d'horizon du genre pour notre public, et j'ai décidé de procéder par sous-genres. Alors j'ai une classification à vous proposer. Je me demande si ça vous paraitra convaincant :


I. Le thriller horrifique et ses variantes
Le thriller est un genre qui use de péripéties pour créer la tension et la surprise, sur un fond réaliste. Il se mêle ici à l’horreur.
Psychose
Le voyeur
Seven
5150, avenue des Ormes

> le survival
Films où des personnages se retrouvent dans un milieu étranger et hostile, et où la lutte pour leur survie est le principal intérêt du film.
Délivrance [pas un film d'horreur, mais c'est le modèle du survival]
Massacre à la tronçonneuse
Hostel
La colline a des yeux
Eden Lake

> le slasher
Films où un tueur énigmatique accumule les meurtres.
Halloween
Vendredi 13
Freddy - Les griffes de la nuit
Scream
Saw
A l'intérieur

> le giallo
Thrillers italiens qui mélangent policier, horreur et érotisme.
La baie sanglante
Suspiria / Inferno / Phenomena



II. Le trash ou L'horreur morale
L'horreur organique se double d'une peinture sordide de l'humanité.

> le réalisme horrifique
Freaks
Les yeux sans visage
Salo ou les 120 journées de Sodome
La trilogie de la mort [Nacho Cerda]
Family portraits [Cutting mouth]
Irreversible
Trouble every day

> le torture-porn
Cannibal holocaust
August Underground’s Mordum
Philosophy of a knife
A serbian film



III. Le Grand-Guignol
Barbaque, tripailles, jusqu'au délire.

> le gore
Re-animator
Babyblood
Street trash
Aux portes de l'au-delà (from beyond)

> l'horreur étrange
Society
Sex addict
The human centipede

> l'horreur comique
La petite boutique des horreurs
The return of the living dead
Bad taste
Braindead
Scary movie
Shaun of the dead



IV. L'horreur surnaturelle

> l'horreur fantastique
Le masque du démon
La nuit des morts-vivants
L'exorciste
Evil dead

> l'horreur paranormale
Ici la menace ne vient pas de l'au-delà, elle est scientifiquement explicable, mais pas moins redoutable (notamment films de monstres et de créatures)
Les dents de la mer
The thing
La mouche
28 jours plus tard
Rec
The descent

> horreur et science-fiction
Alien
Starship troopers
Event horizon


Si ça peut être utile à quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blablaca2
Fraîchement mort!
avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Age : 18
Localisation : Pont-Rouge, QC
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Ven 5 Juin - 18:41

Picrotal a écrit:
Franchement, le terme torture-porn convient tout à fait à ce genre de films : leur seul intérêt réside dans les scènes de torture, comme le seul intérêt de la majorité des pornos réside dans les scènes de cul. A côté de cela, le scénario est souvent mince, les dialogues inconsistants, et les acteurs déplorables. Pour le coup, je ne vois pas l'intérêt de reprocher aux journalistes de chercher à dénigrer le genre alors qu'en produisant des films aussi déplorables, le genre se dénigre lui-même sans l'aide de personne. A vrai dire, l'utilisation du terme torture-porn, quand on voit la plupart des films auquel il se réfère, me semble surtout insultant pour le porno.

Dire que la critique n'aime pas les films d'horreur est de moins en moins vrai. Le genre est accepté, y-compris dans les parutions cinéphiles les plus sérieuses. Mais quand la production est noyée sous des torture-porn calibrés et similaires ou sous des remakes incessants, il ne faut pas s'étonner non plus que le genre perde un peu de sa crédibilité...

Quoi???
À moins qu'on aie pas la même définitions du "torture-porn", t'est en train de dire que Saw (premier du nom), Hostel (la saga), The Girl Next Door, Borderland sont de mauvais films ("le scénario est souvent mince, les dialogues inconsistants, et les acteurs déplorables") et n'ont que comme seule intérêt leurs scènes de torture!? Désolé, mais un film comme Saw est un vrai bon thriller psychologique et ce n'est absolument pas à causes (rares pour celui-ci) scènes de torture qui m'ont incité à le voir (ni pour le reste de la saga, d'ailleur, quoique plus qu'elle avance, plus elle n'a rien d'autre que du gore et de la torture). Des films comme la saga Hostel sont aussi de vrais bons films d'horreur. Ni dans Saw, ni dans les Hostel les acteurs ne sont médiocres, le scénario de Saw est super et celui de Hostel originalemnt utilisé dans le film et les dialogues sont tout sauf inutiles ou inconsistants ni dans l'un, ni dans l'autre (sont de Saw sont des discussions pour comprendre comment survivre et la raison de leur capture et ceux de Hostel parlent surtout de sexe, mais ça fait parti des personnages et de l'histoire du film (les 3 gars sont quand-même en vacance de tourisme sexuel, t'sais)). Et c'est la même chose pour plein d'autres "torture-porn" (je prend les exemples des plus connus que j'ai vus, mais il y a plein de bons torture porn qui ont beaucoup plus à offrir que de la torture et du gore). Désolé, mais je ne peut tout simplement pas te laisser dire ça. C'est encore pire que quand Gloomy disait que les slasher étaient tous des films où un tueur décimait des ados stupides et drogués! Ce n'est pas parce-qu'il y a de la torture que c'est forcément stupide et ans intérêt, ni même que c'est le principal intérêt du film.

Dans un autre registre, je comprend qu'on puisse parler de "gore" en tant que sous-genre, quoique c'est principalement un adjectif. Par contre, je ne suis pas d'accord avec la plupart des films que l'ont a cités en tant que filma appartenant au "sous-genre du film gore" depuis le début du topic. Pour moi (c'est subjectif donc), pour que l'on place un film dans le "sous-genre gore", le gore outrageux et "exagéré" (ça ne peut pas être exagéré, seulement excessif pour un film, une scène, un but à atteindre,...) soit le principale et le seule intérêt volontaire du film, comme la plupart des film d'Olaf Ittenbach (The Burning Moon,...), d'Andreas Schnaas (Anthrophagous 2000 (et encore...), Violent Shit et ses nombreuses suites, ... ), ou même d'Hershell Gordon Lewis à la limite (l'inventeur due gore, dans tout les sens du terme) ou d'autres films plus underground. Ce sont généralement des films à très petit budget, voir amateurs. Pour moi, un film comme Braindead, par exemple, est très gore/contient énormément de gore, mais n'est pas du tout un "film du sous-genre gore", car ce n'était pas le seule but du réalisateur ni le seule intérêt du film (c'est aussi une bonne comédie), et un films comme Demons non plus ne semble pas un être un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Sam 6 Juin - 18:29

Je ne sais pas d'où vient le terme "torture porn", ni qui a décidé que "Saw" et "Hostel" en sont sont emblèmes. Il faut sans doute le comprendre comme des films consistant en une enfilade de séquences de sévices ; dans ce cas le "torture porn" authentique est très rare. Il me vient deux exemples : "Guinea pig 1", "August Underground's Mordum". Deux films vraiment crétins, pour lesquels l'opinion de Pictoral est tout à fait juste. Mais à vrai dire, je ne qualifierais ni "Saw" ni "Hostel" de "torture porn", qui sont quand même plus élaborés que les deux films pré-cités. Plus élaborés, mais pas nécessairement bien meilleurs, je pense à "Saw", qui ne fait qu'exploiter les recettes de "Seven".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 416
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Sam 6 Juin - 19:07

C'est un journaliste qui l'a utilisé pour la première fois, pour désigné Saw. Tout le monde a vite adopté le terme et le film en est resté le drapeau.
Il faut bien comprendre que les sous genre n'ont aucune règle pré-écrite. Ce ne sont qu'un moyen pour que le public puisse identifier une oeuvre et pour qu'un auteur puisse avoir une structure, une idée et un model à l'écriture, ce qui l'aide et "facilite" la tâche au premier abord (ou du moins, structure vite un récit à la première version). Tout les sous genre ont des catégories. Des films comme Saw ou Hostel tournent dans un circuit commercial. Ils sont produits par des producteurs pour un "grand public". Ceux que tu cites comme August Underground's Mordum sont des titres plus underground, souvent des œuvres d'auteur indépendant. Ce n'est pas du tout le même marché. Si l'idée ou le concept sont les mêmes, ils sont pas fait dans la même optique, pas pour le même public et sont vendus différemment. On pourrait aller plus loin encore couper ces deux catégories en deux et différencié Saw de The Collector par exemple. Mais ça reste cependant le même genre, le torture-porn, ils se complètent sous la légende (que je pique à Mr Horreur-Web) : une oeuvre qui fait des scènes de torture son principal attrait.

Les sous genre ont certes souvent des façon de faire commune mais ils n'ont pas tous de scénario pré-écrit (comme certains aiment bien le croire pour le slasher, les films d'insectes géant ou même la comédie romantique). Rien n'empêche le scénariste de surprendre et de travailler son scénario d'un nouvel angle. Mais je doute qu'un spectateur qui va voir une des nombreuses suites de Saw ne s'attende à voir des personnages riches, des dialogues percutant et un sous textes vif. Il y va pour les scènes de torture. Mais si on lui donne le reste, tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 7:50

Précisément, je ne crois vraiment pas que le principal attrait de "Hostel" ou de "Saw" soit leurs scènes de torture. L'intérêt de "Saw" et de "Hostel" c'est leur supense. "Saw" est une enquête policière pour traquer un psychopathe qui soumet ses victimes à un dilemme psychologique dont la sanction est atroce. "Hostel" s'apparente plutôt au "survival", c'est à dire une histoire de survie en milieu hostile et étranger.

Le terme "Torture porn" me parait abusif dans ces deux cas. Pas plus que des scènes de sexe ne font d'un film un porno ("L'empire des sens"), qu'il y ait des scènes de torture dans un film n'en fait pas un "torture porn". Des scènes de torture il y en a aussi dans "Massacre à la tronçonneuse", "Wolf creek", "Territoires", "Les nuits rouges du bourreau de jade", "Martyrs", "The human centipede", "Visitor Q", etc. Le journaliste qui a inventé le terme ne devait pas très bien connaitre les films d'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 416
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 8:35

Le "dilemne psychologique dont la sanction est atroce" est un synonyme de torture. Et le cœur l'enquête policière de Saw est de savoir qui torture les gens. Nier que Saw (surtout ses suites d'ailleurs) n'est aucun attrait pour la torture c'est ne pas avoir vu les films. A chaque fois on a eu le droit a des pièges élaborés, des cobayes en mille morceaux et des longues scènes d'agonie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 866
Age : 37
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 10:09

Saw , tortur porn au début j'y croyais.. mais ayant vu de vrais tortur porn par la suite, les Saw bénéficient d'une production du coup qui n'en fait plus vraiment un tortur/porn. Saw reste du vrai cinéma d'horreur, même avec ses nombreuses scènes de torture, parfois assez violentes,  donc réservé à un publique avertit. Mais Le terme "porn"  me semble aussi un peu excessif, parce qu'on entend aussi par la une ou une réalisation bâclé, ou un "film" sans histoire ou sans scénario sérieux ainsi qu'une production assez pauvre ou amateur, voir des scènes avec des femmes nues mêlant sexe et tortures.
Saw on devrait appeler ça un Tortur/Thriller clown
Pour en finir les scènes de Tortures dans saws ne me semble pas etre un prétexte pour cacher la pauvreté du film ou de l'histoire. Tu enleves les scenes de tortures tu as tout de même droit à un film qui a du sens et que mémé pourrait regarder. Les scènes d'horreurs et de tortures, c'est un plus.. c'est la cerise sur la gâteau. Et même si parfois certaines scènes du genre peuvent me sembler interminables et insupportables (quoi qu'ayant vu pire depuis le temps) c'est pour ça que les gens se sont déplacés pour voir les suites. C'est pas juste pour voir un thriller. Je pense que Saw et ses suites sont devenu désormais des films cultes. Et il faut arreter les plaisanteries.. Si on aime les films d'horreurs on ne peut pas se plaindre que le film nous en mettent plein la vue niveau scenes du genre. Soit c'est trop, soit c'est pas assez.. et c'est toujours le même probleme. Moi je ne suis pas fan des films de torture pour la torture. parfois ça me gene. Mais quand j'ai regardé Saw je savais que j'allais avoir droit à ça, à des scenes qui allait me deranger et c'est pour ça que je me suis lancé à les regarder. Maintenant il ne faut pas que le cinema d'horreur ce ne soit que ça, c'est sur. mais disons qu'il en faut pour tout le monde. et que les saws sont loin d'etre des films grotesque uniquement centré sur les scenes de tortures... Elles sont un plus histoire de nous en mettre plein la vu, comme les scènes d'actions hyper exagérés quand tu regardes un gros film d'action, et finalement tu aimes ça. Tu sais que c'est abusé mais tu veux voir du spectaculaire !
Saws ont réussis et à me captiver, et à me tenir en haleine, et aussi à me choquer, et à m'en mettre plein la vue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 416
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 10:50

Attention mais le terme "porn" n'a aucune connotation négative à part celle que tu viens de lui donner. Personne n'a dit que le terme "porn" était synonyme de mauvaise qualité. Je reviens sur la définition que j'ai donnée de sous-genre, une façon pour le public d'identifier un film, et les affiches de Saw sont une preuve assez irréfutable. On ne vend pas le film avec une enquête policière ou un dilemme psychologique, mais avec un pied découpé ou des dents arrachées. On vend le film pour la torture et le public s'y rend pour ça. Mais si l'auteur donne au spectateur autre chose avec ces scènes là, tant mieux ! Ca n'en reste pas moins l'attrait principal au début. Les bandes annonces pourrait aussi le prouver.

Un film comme Massacre à la tronçonneuse affiche son identité dans le titre, la survie face à une tronçonneuse et les gens qui vont voir le film ne s'attendent cette fois pas à de la torture (si on leur donne, encore une fois, tant mieux) mais à une tronçonneuse. C'est aussi bête que ça. D'ailleurs la tagline du film est "Can You Survive ... It Happened", ce qui évoque bien le sentiment de survie alors que la tagline d'un film comme Saw 4 est "It's a trap" ou celui de Saw "Every piece has a puzzle" qui est clairement un jeu de mots avec les "pièces" de corps. L'enquête policière à beau être présente, ce n'est pas l'attrait principal.

J'utilise depuis tout à l'heure dix fois dans la même phrase l'expression "principal attrait" mais c'est vraiment ce qui fait le sous genre. L'élément vendeur si on peut dire ça comme ça.

Ps : dans tes exemples, je pense que Martyrs est clairement un torture-porn, un film vendu sur les scènes de torture (insupportable selon l'affiche, qui les met en avant aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 866
Age : 37
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 11:05

Je comprends.. mais Contrairement au slasher, je pense que Tortur/porn n'est alors un genre pas encore très bien défini.. parce qu'entre un film comme Grotesque par exemple qui est un tortur/porn, et Saw, je ne vois absolument aucune similitudes, si ce n'est les scènes de tortures (peut-être).  Mais ça ne me semble pas être le même genre de films pourtant. Donc moi je me demande si on peut encore considérer saw comme un tortur/porn, même si on considère que cela n'a rien de péjoratif ?
Je pose la question. Ils ont peut-être lancé le genre, .. j'en sais rien, ou alors c'est moi qui est une mauvaise définition de ce qu'est un tortur/porn en verité...

.. Pour Martyr, je le classerais aussi comme un tortur/porn étant bien plus accès la dessus par exemple que Saw il me semble... Et effectivement pour autant ce n'est pas un mauvais film mal produit .. donc des fois en fait c'est pas toujours evident pour moi de comprendre ce qu'est un tortur/porn et ce qui n'en est pas..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 416
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 11:21

C'est un sous-genre très jeune en même temps, dans le circuit commercial. Il a émergé aussi vite qu'il a disparu. Saw est peut être plus "timide", plus soft que ces congénnaire du même genre. Comme Final Exam ou Killer Party sont plus gentillet que Vendredi 13 ou pire, Mother's Day de Trauma. Ils n'en reste pas moins tous des slasher, avec la même idée de départ mais pas pour le même public et vendus différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 12:52

J'avoue, pour "Saw" je me suis arrêté au premier. Et dans celui-là, rien ne justifie l'appellation "torture porn", manifestement inventée par un journaliste qui devait avoir vu trois films d'horreur dans sa vie et qui n'a pas supporté le spectacle. Je pense d'ailleurs que sous sa plume ce devait être péjoratif.

Il n'empêche que son expression a eu du succès, certains ont exploité le filon de "Saw" en poussant le bouchon toujours plus loin, jusqu'à créer un sous-genre. Ok. On dira donc que la notion de "torture porn" est née sur un malentendu Laughing , mais qu'elle a fini par avoir une réalité.

Cette réalité est une série de films dont le principal attrait est l'exhibition de tortures, comme le principal attrait du porno est l'exhibition de rapports sexuels. Dans les deux cas, entre deux exhibitions, le plus souvent on meuble de façon plus ou moins inspirée, mais de toutes façons tout le monde s'en fout, l'intérêt est ailleurs... La pauvreté de l'interprétation et du scénario ne sont pas obligatoires (il y a des pornos qui ont un vrai scénario), mais hélas souvent constatées...

Mais il ne faut pas non plus tout mélanger, et qualifier de "torture porn" tout film qui contient des tortures. Dire que "Martyrs" est un torture porn, c'est ne pas avoir vu le film, et peu importe s'il a été vendu comme ça, ce n'est pas la réalité de ce film. Pascal Laugier serait sans doute fâché qu'on réduise son film à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 866
Age : 37
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 13:07

Martyrs la dernière partie en tout cas pourrait valoir cette appellation.. mais le films sur sa durée n'est pas que ça... Martyr dans son final est d'une telle violence que pour moi elle surpassent même largement les saws.. jamais une scène ne m'a était aussi insoutenables, même dans tout les saws que j'ai pu voir. dans martyrs c'est surtout une des scènes finales qui est insupportable à un tel point que ça lui a valu d’être qualifié comme tel je pense. plus l'ambiances un peu glauque de la seconde partie du film qui maintenant nous ramène souvent à cette appellation de tortur/porn, ou effectivement on est dans ce genre d'exhibitions la. mais de croire que Martyr ou même Saw c'est uniquement ça, c'est la ou pour moi c'est sans doute une erreur. Vous avez vu le Film Grotesque ? La par contre il ny'a rien d'autre que ça ... alors que dans Saw Ou martyrs, c'est juste quelques scènes si on regarde bien... et encore dans Saw c'est vraiment des scènes incrustés dans une histoire basé sur autre chose que ça... Les victimes ont quand même la possibilité de s'en sortir. il y'a une issue pour eux, donc c'est pas juste de l'exhibition de torture si on voit ou je veux en venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 914
Age : 37
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 13:54

Bonsoir.
Merci pour ce classement, Fidelio-2001 !
Néanmoins, je ne suis forcément d'accord avec son entièreté. Pour moi par exemple, "Suspiria" et "Inferno" ne sont pas des gialli. Je peux tout à fait me tromper car je ne suis pas spécialiste de ce sous-genre cinématographique mais il me semble qu'il regroupe des films spécifiques mais pas foncièrement fantastiques. Ainsi, "La queue du scorpion", "L'oiseau au plumage de cristal" ou "Torso" en sont. "Les frissons de l'angoisse" s'en rapproche même s'il a recours à des éléments surnaturels, ne rentre pas fondamentalement de plein-pied dans le genre du giallo, tout comme "Phenomena" d'ailleurs. Ils en utilisent les ficelles et les artifices mais prennent des chemins de traverses qui les éloignent un tant soit peu du genre. En ce qui concerne "Suspiria", "Inferno" ou "La terza madre", ils appartiennent au fantastique horrifique et si leur structure visuelle est baroque (enfin, surtout pour les deux premiers), elle n'en fait pas pour autant des gialli. "Thriller surnaturel" conviendrait peut-être mieux.

Par rapport aux "torture porn", qui est effectivement un terme créé de toutes pièces par le journaliste du New-York Times David Edelstein suite à la sortie de "Hostel" en 2006 dans cet article, je ne n'aventurerai pas trop sur ce terrain. Il y a de toute façon toujours eu des films d'exploitation mettant en scène des tortures infligées à de pauvres victimes. Ainsi, "La marque du Diable" ou "Bloodsucking freaks" sont des "torture porns" si l'on va de par-là alors qu'ils ont été réalisés bien longtemps avant l'apparition du terme, tout comme les "Guina pig" par exemple. A mes yeux, le premier "Saw" n'est pas un film sur la torture de toute façon. C'est un très violent film d'angoisse si l'on veut réellement le caractériser mais pas un "torture porn".

Enfin, je ne pense pas non plus que "Les dents de la mer" soit un film d'horreur paranormale. C'est plus une œuvre d'aventure incluant plusieurs scènes de violence animale. Le mise en scène de Steven Spielberg intègre d'ailleurs aisément le film dans cette catégorie. A la limite, le "Razorback" de Russell Mulcahy, sur un thème similaire, se rapproche de l'horreur grâce à son atmosphère et sa réalisation mais pas "Les dents de la mer". Ou "Link" de Richard Franklin.
"[REC]" n'entre pas non plus en ligne de compte de ta description de l'horreur paranormale scientifiquement explicable dans la mesure où la menace vient bien de l'au-delà puisqu'elle est d'origine démoniaque.

De toute façon, tout restera toujours matière de subjectivité et interprétation. On peut considérer "Seven" comme un slasher dans la mesure où l'on y voit un tueur énigmatique accumuler les meurtres. Pourtant, le film de David Fincher n'emploie pas d'éléments "classiques" du slasher, contrairement à "Scream" ou "Vendredi 13". A ce titre, la série B de Jean-Claude Lord "Terreur à l'hôpital central" reste elle-aussi sujette à controverse. Slasher ou non ?

Merci en tout cas pour cette très intéressante grille de lecture et pour nous l'avoir faite partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 15:19

Salut Crazy babysitter,

Tu as raison, Suspiria, Inferno ne sont pas des giallos mais des films de fantastique horrifique, le giallo étant des récits d'enquête émaillés de scènes horrifiques. D'ailleurs, Seven pourrait être aussi bien considéré comme un neo-giallo que comme un slasher comme tu le proposes, mais je digresse (de toutes façons il manque à Seven les scènes de meurtres qui sont des éléments centraux du slasher et du giallo)...

Par contre je n'ai aucun souvenir d'éléments surnaturels dans Les frissons de l'angoisse [Profundo rosso] qui est généralement tenu pour un sommet du giallo. C'est plutôt Phenomena qui est un giallo mâtiné de fantastique (les rapports de l'héroïne avec les insectes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Dim 7 Juin - 20:49

Crazy babysitter,

Concernant Les dents de la mer je trouve que tu pousses un peu, le film est structuré autour de la menace du monstre, et pas d'une aventure. C'est quand même un modèle du genre "attaques animales et monstres divers".

Quand à Rec, oui il y a une touche de surnaturel à la fin, c'est d'ailleurs la seule faute de goût du film à mon sens. Jusqu'au dernier quart d'heure le film fonctionne comme un film de contamination et c'était déjà très bien comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 914
Age : 37
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Lun 8 Juin - 6:49

Bonjour.
Je ne pousse rien du tout, j'exprime juste un avis^^.
Je comprends parfaitement qu'on puisse catégoriser "Les dents de la mer" dans le registre de l'horreur. Mais pour moi, la partie horrifique s'arrête quand Brody, Hooper et Quint partent à la chasse au requin à bord de l'Orca. A partir de là, on pénètre clairement dans un film d'aventures et non un film d'horreur. D'ailleurs et du même réalisateur, "Les dents de la mer" me fait penser à "Jurassic park". Le chef-d’œuvre de 1975 est peut-être moins familial (quoiqu'on l'a tous probablement vu très jeune) que celui de 1993 mais il parcourt les mêmes sentiers. Les films d'attaques animales ne sont pas forcément horrifiques. Si, par exemple, "Grizzly le monstre de la foret" l'est ou même l'aquatique "Peur bleue" il y a une quinzaine d'années, d'autres ne sont pas des œuvres d'épouvante. Je pense notamment au "Bison blanc" de Jack Lee Thompson, à "Orca" de Michael Anderson ou "L'ombre et la proie" de Stephen Hopkins, pour ne citer que ces trois-là.

En ce qui concerne "[REC]", j'apprécie justement le fait que le virus soit d'origine inhumaine, évitant d'une certaine façon la redondance avec "Planète terreur" ou "28 jours plus tard", dans lesquels les personnes étaient contaminées de manière scientifique. Ça permet au film de Jaume Balaguero de partir dans une autre direction ésotérique, direction d'ailleurs plutôt bien exploitée dans le "[REC]3 Genesis" de Paco Plaza.

Enfin, pour en terminer avec ton classement une fois encore très intéressant, je ne pense pas que "Cannibal holocaust" soit un film à ranger dans la catégorie du torture porn. Si pour toi, le terme regroupe des œuvres principalement conçues pour choquer, soit.
Mais le film de Ruggero Deodato s'inscrit dans une mouvance claire, celle du film de cannibales. On peut même le considérer comme un survival ou même l'ancêtre du found footage (au même titre que "The legend of Boggy creek", sorti cinq ans plus tôt) mais certainement pas comme un torture porn.
Au plaisir de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidelio-2001
Pas encore mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : Fontainebleau, France
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   Lun 8 Juin - 9:41

Sur Les Dents de la mer, j'aurais au contraire tendance à penser qu'il devient encore plus horrifiques lorsque les héros prennent la mer. Le bateau en haute mer devient l'équivalent de la traditionnelle maison assiégée par la menace, on peut pas être plus coincé que ça... Bon, on sera pas d'accord, tant pis, mais je reconnais qu'il y a beaucoup de Moby Dick dans Les Dents de la mer.

Sinon, oui, ranger Cannibal holocaust dans le torture porn est abusif, en fait j'avais en tête une catégorie Série Z et torture porn, dans laquelle je range le torture porn, le rape & revenge, la nazisplotation, etc., tout ces sous-genres ephémères et assez misérables mais qui ont quand même eu leur utilité dans l'histoire du genre, somme toute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Informations (slasher et autres)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Informations (slasher et autres)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Sous-genres horrifiques-
Sauter vers: