AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Zombies Anonymous (2006, Marc Fratto)

Aller en bas 
AuteurMessage
Picrotal
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2119
Age : 43
Localisation : Grenoble, France, Europe, Terre, Voie Lactée, Univers.
Date d'inscription : 03/09/2007

Zombies Anonymous (2006, Marc Fratto) Empty
MessageSujet: Zombies Anonymous (2006, Marc Fratto)   Zombies Anonymous (2006, Marc Fratto) EmptySam 20 Juin - 18:54

Zombies Anonymous (2006, Marc Fratto) 297906zombiesanonymous

A l'origine, ce film s'appelait Last rites of the dead. Pour des raisons que j'ignore, les producteurs ont choisi de le rebaptiser : c'est pourquoi il s'appelle à présent Zombies Anonymous. Un titre par ailleurs plus attractif, et plus en rapport avec le scénario...

Résumé : dans un monde où les morts, sans que l'on sache pourquoi, reviennent à la vie pour se voir ensuite rejetés par la société, un groupement anti-zombies fanatique mène une guerre sans merci contre un autre groupement de zombies terroristes.

Le film commence très bien. Du point de vue du scénario, je veux dire. L'idée de ces zombies se réunissant dans des réunions semblables à celles des Alcooliques Anonymes ne manquent pas de charme. Voir les zombies tenter de se trouver une place dans la société, essayer de conserver leur emploi, s'adapter socialement à leur nouveau statut de mort-vivant, n'était pas non plus inintéressant. Hélas...

Hélas, on se rend vite compte que Marc Fratto, le réalisateur, n'a pas les épaules assez solides pour tenir sur la longueur avec un film à la Romero, prenant le thème du zombie comme une métaphore, voire comme une allégorie, pour « dénoncer » ce qui lui déplaît dans notre monde. La critique sociale, la satire des organisations paramilitaires, la caricature des sadiques se revendiquant de la justice ou de Dieu, la démonstration que la violence mène immanquablement à la violence et que la loi du Talion ne fait jamais que tracer un cercle vicieux, tout cela est présent, mais d'une manière incroyablement légère et même frivole. C'est assez grossier, dans le fond comme dans la forme...

Le format vidéo, et même les maigres tentatives de traitement de l'image, n'aide pas non plus à rendre le film attrayant ou crédible. La qualité technique frôle quelquefois celle du porno, et encore j'ai vu des pornos à gros budget plus réussis que ça... Sans parler du fait que, dans sa réalisation comme dans sa mise en scène, Fratto n'arrive jamais à nous faire ressentir un monde aussi bouleversé que le prétend le film. On a l'impression surtout d'assister à une mini-guerre des gangs, dans des quartiers proprets et bourgeois, où personne ne sort dans la rue de peur de salir les trottoirs.

Pour compenser ce peu de conviction scénaristique et ce manque de crédibilité diffus, Fratto mise alors sur le gore. Là, les amateurs en auront pour leur argent. Les tripes volent bas, les têtes s'arrachent à mains nues (ils sont forts, ces zombies !), on assistera même à l'énucléation d'un oeil et, plus rare, à une ablation de testicule pratiquée au couteau sale. Les trente dernières minutes du film sont les plus grand-guignolesques. Ce sont aussi les plus chiantes de tout le film, et les plus confuses aussi. On ne comprend pas toujours très bien ce qui se passe, et en plus on s'en fout royalement !

Non vraiment Zombies Anonymous est une grosse déception. Parce qu'il promettait un film intelligent, qu'il semblait même se diriger vers une certaine subtilité, avant de trahir totalement ses engagements pour sombrer dans le ketchup et la boucherie. La première partie du film vaut tout de même le détour. Il y a encore un scénario, il y a encore des dialogues... Après, tout cela part plus ou moins en live et perd de son intérêt.

Un film qui n'apporte pas grand-chose, ni au genre, ni aux amateurs du genre, ni au cinéma en général. Ce n'est pas nul à chier, ce n'est même pas mauvais, c'est presque pire que ça : c'est médiocre.

Neo Digital serait inspiré d'éditer enfin en zone 2 quelques grands classiques introuvables plutôt que de constamment privilégier ce genre de produits sans saveur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caligari.over-blog.com/
 
Zombies Anonymous (2006, Marc Fratto)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès de Marc François
» Atelier Marc Fisher
» Aprilia rsw 250 2006 KS workshop
» Réserve de figurines (zombies, squelettes, ou autre..)
» [Collection] Fama (La Mode Nationale SEPIA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: