AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Pepsi_D
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 23
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 20:13

Mark Allan Poe a écrit:
Pepsi_D a écrit:
Alors que j'ai aimé le premier film, j'ai pas du tout accroché au deuxième. De ce fait, j'espère vraiment que ce quatrième sera meilleur, même si je n'ai plus gros d'espoir pour sa réussite! Razz

Pis tu as pensé quoi du prequel ?

J'ai préféré le prequel plutôt que Evolution. Cependant, dans mes souvenirs, le premier restait le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 25
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 20:14

Pepsi_D a écrit:
Mark Allan Poe a écrit:
Pepsi_D a écrit:
Alors que j'ai aimé le premier film, j'ai pas du tout accroché au deuxième. De ce fait, j'espère vraiment que ce quatrième sera meilleur, même si je n'ai plus gros d'espoir pour sa réussite! Razz

Pis tu as pensé quoi du prequel ?

J'ai préféré le prequel plutôt que Evolution. Cependant, dans mes souvenirs, le premier restait le meilleur.

Moi, ce fut le prequel que j'ai trouver le moins pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
robzombie_no1
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 44
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:34

juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepsi_D
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 23
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:36

robzombie_no1 a écrit:
juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.

L'as-tu vu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
robzombie_no1
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 44
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:38

Pepsi_D a écrit:
robzombie_no1 a écrit:
juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.

L'as-tu vu?


pas encore...juste que moi Kate Beckinsale me rend fou Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepsi_D
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 23
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:40

robzombie_no1 a écrit:
Pepsi_D a écrit:
robzombie_no1 a écrit:
juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.

L'as-tu vu?


pas encore...juste que moi Kate Beckinsale me rend fou Wink

J'attend donc ton opinion sur le film lorsque tu l'auras vu au cinéma Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 25
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:40

Pepsi_D a écrit:
robzombie_no1 a écrit:
juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.

L'as-tu vu?

Bien honnêtement, s'il fallait que je crois à ce propos... ce serait aussi le cas de la série Resident Evil !

"Juste Milla Jovovich mérite le prix de l'entrée..."

Ce qui est coincident c'est que ce sont deux séries Action/Horreur ben trempé dans l'action, une héroïne aux courbes sexys, des maris qui démontrent que leur femme sont bonnes au lit et un rallongement de série inutille...

Ouin, des comparaisons pas bêtes du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Pepsi_D
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 23
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:43

Mark Allan Poe a écrit:
Pepsi_D a écrit:
robzombie_no1 a écrit:
juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.

L'as-tu vu?

Bien honnêtement, s'il fallait que je crois à ce propos... ce serait aussi le cas de la série Resident Evil !

"Juste Milla Jovovich mérite le prix de l'entrée..."

Ce qui est coincident c'est que ce sont deux séries Action/Horreur ben trempé dans l'action, une héroïne aux courbes sexys, des maris qui démontrent que leur femme sont bonnes au lit et un rallongement de série inutille...

Ouin, des comparaisons pas bêtes du tout !

Mais Resident Evil fait honte aux jeux dont la série adapte, alors qu'Underworld ne nuit à personne sauf peut-être à Marc-Antoine qui va devoir acheter un billet pour ça. En même temps, il l'a cherché avec son pari! Razz

Et personnellement, je ne trouve vraiment pas Milla Jovovich sexy, loin de là! Je préfère de loin Kate Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 25
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:49

Citation :
Mais Resident Evil fait honte aux jeux dont la série adapte,

En toute franchise, je me demande encore comment la série va réussir à tenir sur six films...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Pepsi_D
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1600
Age : 23
Localisation : A world where everything is possible
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 20 Jan - 21:53

Citation :
En toute franchise, je me demande encore comment la série va réussir à tenir sur six films...

Ça c'est une question que l'on devrait plutôt débattre sur le sujet de Resident Evil Retribution!
Cependant, je te dirais que rendu là.. il ne reste plus qu'un seul film à faire, alors n'importe qui peut trouver n'importe quelle petite idée stupide et ça conclurait la série aussi pauvrement qu'elle a commencée!
Sur ce, je propose que tu me cites dans le sujet de RE Retribution si tu veux argumenter, question de faire place à Underworld ici! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lescritiquesducritique.blogspot.com
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12029
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Sam 21 Jan - 2:18

Mark Allan Poe a écrit:
Pepsi_D a écrit:
robzombie_no1 a écrit:
juste la presence de la magnifique Kate Beckinsale vaut le prix d'entrée.

L'as-tu vu?

Bien honnêtement, s'il fallait que je crois à ce propos... ce serait aussi le cas de la série Resident Evil !

"Juste Milla Jovovich mérite le prix de l'entrée..."

Ce qui est coincident c'est que ce sont deux séries Action/Horreur ben trempé dans l'action, une héroïne aux courbes sexys, des maris qui démontrent que leur femme sont bonnes au lit et un rallongement de série inutille...

Ouin, des comparaisons pas bêtes du tout !

Les deux séries sont produites par la même compagnie, qui a sorti le premier Underworld en 2003 pour suivre le buzz Resident Evil de 2002.


Alors oui, c'est semblable! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
def leppard
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 38
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Sam 21 Jan - 18:39

J'ai été pogné comme black oubliger d'aller voir ce film-la,pour la raison j'avais supposé d'aller voir le film avec Mark Walberg ''contrabank'' et puis on était arrivés avec du retard alors il y avait rien d'autres au cinéma et le film underworld était dans nos heures,tant qu'a etre la on va aller le voir et ma blonde voulait le voir en plus.

Sans joke je m'attendais a rien pantoute a ce film surtout que le 2 et 3 j'en avait aucuns souvenirs a pars quelques scènes par ci par la,et j'ai trouvé le film très correct et meme c'est mon préfèré de la série.(pas dur a battre) il y a de l'action du début jusqu'a la fin sans pause,a pars quelques petites pause par ci par la de quelques secondes,mais je peux vous dires c'est mon étonnement de 2012,car j'aurais jamais pensé a aimé cette suite qui m'aurait semblé ressemblé aux autres.Ce film me fait pensé un peu a un blade 2 que le deuxieme est meilleur que le premier alors lui il bat ses autres suites précedent.J'ai bien aimé les roles de Stephen Rea,Charles Dance et la délicieuse Kate Beckinsale.Pour la 3D c'est toujours aussi inutile que les autres films sorties dernierement .Mais ca gache a rien.

La comparaison avec la série de resident evil est tres proche la seule différence que je peux vous dires c'est au moins j'aime un films dans la gang de underworld que resident evil pas un.Je conseille ce film pour ceux qui s'attendent a rien comme moi peuvent etre surpris .

4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason X
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1361
Age : 26
Localisation : RDHell
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Sam 21 Jan - 20:17





Réalisation : Mans Marlind et Bjorn Stein
Scénario : Len Wiseman et John Hlavin
Mettant en vedette : Kate Beckinsale, Stephen Rea, Michael Ealy, India Eisley et Charles Dance

Le quatrième chapitre de la franchise « Underworld » sortait ce week-end en Amérique. Es-ce le flop tant attendu???


Après avoir tenté d’échapper à la purge (l’Holocauste en mode « Underworld ») en vain, Selene (Kate Beckinsale, Pearl Harbor) est capturée et congelée. Douze ans plus tard, elle s’échappe avec l’aide d’une jeune fille et elles devront tout faire pour échapper aux Lycans et au docteur Jacob Lane (Stephen Rea, V For Vendetta), ce dernier voulant terminer ses expériences sur elle, afin de changer à jamais la face du monde.


J’ai été surpris par ce long-métrage. Oui, l’introduction fait un peu trop « reportage de guerre », oui le scénario pourrait tenir sur un carré de papier de toilette et oui, la 3D est inutile, même si c’est le seul truc horrifique du film. Mais il parvient à nous garder captivé durant les 88 minutes. Avec des scènes d’action aux minutes, le film n’offre aucun répit avec des combats qui sont bien chorégraphiés même si le tout me faisait penser à un jeux vidéo avec les ennemis mineurs puis un boss de mi-niveau, encore des ennemis mineurs puis le boss de fin de niveau.


Le casting aussi se débrouille bien. Beckinsale est succulente comme à chaque fois et, juste pour vous messieurs, on la voit nue (Même si du brouillard et du CGI, si j’ai bien vu, gâche toutes les zones intéressantes).Ayant les deux seuls personnages qui sont développés et « bien construits », Stephen Rea semble s’éclater et India Eisley risque de devenir une bonne actrice à Hollywood, même si ce qui m’a le plus agacer avec elle, c’est qu’elle ressemble à la fille de l’exorcisme et qu’elle a 18 ans (8 de plus que son personnage, ce qui parait beaucoup, beaucoup à l’écran...). Il est à noter que ce long-métrage est le possible « comeback » de Charles Dance (Alien 3) et que la production a habilement joué avec le départ de Scott Speedman, qui interprétait Michael, sans ôter le personnage.


Mais, en plus des défauts cités dans le troisième paragraphe, ce film en a un gros : (Qui sera mis en spoiler, car il va vous gâcher la révélation du dernier acte du scénario.)
Spoiler:
 
Néanmoins, ce film reste un excellemment film d’action qui a réussi à me faire pleurer comme une madeleine (et un idiot) dans le cinéma, et c’est ce qui compte.

Verdict : Un film d’action efficace qui parvient à être le meilleur de la franchise.

Note : 3.75 / 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
def leppard
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 38
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Dim 22 Jan - 1:19

J'avou quand j'ai vu la petite fille se transformer j'ai dit dans l'oreille de ma blonde tiens exorciste est dans le film lol Mais bon on oublie vite se détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
def leppard
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 38
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Dim 22 Jan - 14:55

Résultats du box office

1. Underworld: Awakening 25,4 MS
2. Red Tails 19,1 M$
3. Contraband 12,2 M$
4. Extremely Loud and Incredibly Close 10,5 M$
5. Haywire 9 M$
6. Beauty and the Beast 8,5 M$
7. Joyful Noise 6,1 M$
8. Mission: Impossible – Ghost Protocol 5,5 M$
9. Sherlock Holmes: A Game of Shadows 4,8 M$
10. The Iron Lady 3,7 M$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Freudstein
Définitivement Mort
avatar

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Mar 24 Jan - 14:45

Message d'intérêt public à Scott Speedman: Reprends donc ton rôle dans Underworld 5!


Les remixs de Renholdër présents dans la série sont toujours vraiment cools. Celui d'Evanescence au générique de ce film ne fait pas exception!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregg
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4446
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Blorn Stein et Mans Marlind)   Sam 28 Jan - 16:32

Dr. Freudstein a écrit:
Message d'intérêt public à Scott Speedman: Reprends donc ton rôle dans Underworld 5!


Il faudra aussi recruter Emma Bell car elle a vraiment la tête de l'emploi pour jouer le rôle d'une vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Freudstein
Définitivement Mort
avatar

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Sam 28 Jan - 16:45

Gregg a écrit:
Dr. Freudstein a écrit:
Message d'intérêt public à Scott Speedman: Reprends donc ton rôle dans Underworld 5!


Il faudra aussi recruter Emma Bell car elle a vraiment la tête de l'emploi pour jouer le rôle d'une vampire.


Je disais surtout cela car les scénaristes lui ouvrent grand la porte à la fin d'Underworld 4!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregg
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4446
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Blorn Stein et Mans Marlind)   Sam 28 Jan - 17:04

Dr. Freudstein a écrit:
Gregg a écrit:
Dr. Freudstein a écrit:
Message d'intérêt public à Scott Speedman: Reprends donc ton rôle dans Underworld 5!


Il faudra aussi recruter Emma Bell car elle a vraiment la tête de l'emploi pour jouer le rôle d'une vampire.


Je disais surtout cela car les scénaristes lui ouvrent grand la porte à la fin d'Underworld 4!


C'était de toute façon un personnage trop important pour qu'il ne soit pas présent dans ce quatrième volet. Rolling Eyes

En salles le 8 février pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Dim 5 Fév - 7:40



Si le troisième épisode, prequel inutile était riche en péripéties plus involontairement drolatiques que tendues et épiques, si le premier était une série B finalement assez étriquée et bourrée de clichés et d'emprunts embarrassants, le second volet de la saga "Underworld" se révéla un sympathique spectacle d'action horrifique au rythme certes défaillant mais à l'affrontement final impressionnant. Cependant, il demeurait difficile pour les vrais amoureux du mythe vampirique d'y trouver leur compte. Aussi cette série de films initiée par Len Wiseman n'allait pas redorer le blason souvent terni d'une créature qui, passée au cinéma, a eu ses quelques chefs-d’œuvre et surtout ses innombrables écueils. Aussi, le slogan "Les vrais vampires sont de retour" ou quelque chose d'approximatif laisse gentiment à sourire (ou à se morfondre) puisque cette vaine et stupide tentative de mettre en concurrence deux univers totalement opposés ("Underworld" et "Twilight" donc) n'a aucun intérêt. C'est d'ailleurs une question de point de vue, mais l'on est parfaitement en droit de penser que les non-morts imaginés par Stefanie Meyer possèdent au moins le mérite d'être nettement plus originaux que Selene et ses amis (ou ennemis) suceurs de sang faussement décadents et costumés comme des reliques d'une mode new-wave batcave qui n'a rien de suranné ni de désuet mais qui par contre tombe assez régulièrement dans le ridicule. Bref, il ne faut surtout pas prendre les "Underworld" pour le renouveau du cinéma vampirique mais pour ce qu'ils sont, des spectacles de seconde zone qui font passer le temps mais qui souvent provoque une gène irrépressible à l'intention de ses auteurs et interprètes.

Autant dire que l'existence d'un quatrième épisode semblait aussi utile qu'un anus sur le coude mais c'est sans compter les probables recettes engendrées sur le marché de la vidéo du navrant prologue de 2009. Et voici donc que débarque dans les salles "Underworld : nouvelle ère", quatrième et sans doute pas dernier volet d'une franchise de qualité douteuse.
Len Wieseman a délégué la mise en scène au duo Mans Marlind et Bjorn Stein dont le travail précédent "Le silence des ombres" avec Julianne Moore et Johnatan Rhys-Meyers laissait entrevoir un vrai talent pour la mise en scène même s'ils se sont adaptés à l'univers Selenique, les deux films étant alors difficilement comparables. La directive imposée par Wiseman est claire : magnifier Kate Beckinsale !
Le film s'emploie donc à la filmer comme la huitième merveille du monde et sous tous les angles afin qu'elle apparaisse sous son meilleur jour. Certes, la comédienne britannique est indéniablement une jolie femme mais son talent aléatoire (qu'elle a pourtant su retravailler à l'occasion de précédent travaux comme "Snow Angels", "Fragments" ou "Le prix du silence") la prive et nous prive de s'attacher au personnage. Oui, Beckinsale donne corps à Selene mais l'âme est restée absente. Mais quelque chose fonctionne cependant.
Selene , ange de la mort en proie au doute suite à un réveil cryogénique quelques années après sa dernière aventure, se retrouve dans un monde où vampires et loups-garous sont désormais connus de l'humanité, et ont été des années durant chassés et anéantis. Cette fois, les plus forts sont les vivants et notre héroïne va découvrir des choses qui vont lui mettre le doute mais aussi la pousser dans ses retranchements car on ne s'attaque pas à la famille.



Hors de question d'en dévoiler plus car si le scénario de "Nouvelle ère" est loin d'être exceptionnel, il contient son lot de rebondissements non négligeables entretenant l'action et l’intérêt, à défaut d'un suspense presque inexistant. Et, tel les cinq dernières minutes de "Usual Suspects", cette modeste critique va prendre un tournant inattendu dans les lignes qui vont suivre. Il apparaissait indispensable de replacer le film dans son contexte et ses origines avant de s'expliquer sur la moelle contenues dans le squelette. Alors oui, l'histoire est tirée par les cheveux histoire de trouver un prétexte à un quatrième film. Oui, c'est le véhicule idéal pour mettre en valeur la plastique de Kate Beckinsale et si l'on est insensible à la comédienne on peut penser cela bien futile. Mais le film est pourtant terriblement excitant !

Il ne s'agit pas d'un blockbuster ultra-démonstratif ayant couté l'équivalent du Pays-Bas du Botswana mais le film de Mans Marlind et Bjorn Stein demeure un spectacle particulièrement réjouissant. L'action s'y montre presque omniprésente (seul un passage à vide dans l'antre souterraine des vampires, l'occasion néanmoins de revoir le toujours talentueux Charles Dance, ici en mode grandiloquent, ralentit un peu la cadence) et les deux réalisateurs savent filmer de façon compréhensible des événements racontés par le film. Le découpage est réussi et si la réalisation n'est jamais réellement audacieuse, elle fait preuve d'une belle énergie et d'une solidité à toute épreuve. Ainsi, l'évasion de Selene du centre de recherches et surtout le dernier quart-d'heure sont des modèles d'efficacité brute. La 3D n'est pas fondamentalement immersive mais la plupart des profondeurs de champs fonctionnent et donne de l'ampleur aux décors, et les nombreux effets de jaillissements sont autant de gimmicks rassurants quant à l'utilisation du procédé lorsqu'il est maitrisé. Les couleurs sont belles, avec une prédominante de bleus intenses à la manière des années quatre-vingt et participent à la réussite visuelle du film et à ses nombreux environnements urbains. L'on est loin du premier film et de son côté "tournage cheap en Roumanie" bien trop prégnant sur toute sa durée. Seuls les effets spéciaux mettant en scène les lycans demeurent souvent grotesques mais dorénavant, la course aux tout-cgi aura eu raison des maquillages et des créatures présentes à même le plateau, ce qui est loin d'être le cas dans la plupart des plans incluant des loup-garous dans "Underworld : nouvelle ère". Heureusement, sans être un déluge d'hémoglobine, le film sait se montrer généreux lorsqu'il s'agit de montrer de la violence et du gore, faisant alors fi de l’aseptisation actuelle dés que le budget dépasse les quarante millions de dollars.


Les comédiens ne sont pas le point fort du film. Certes, on ne demande pas au personnage de Selene de faire gagner un Oscar à son interprète mais il est vrai que Kate Beckinsale semble parfois peu à l'aise. Si elle se dépense physiquement, elle a remisé une palette d'émotions qui auraient pu ajouter de l'intensité ou de la dualité à Selene, compte-tenu surtout des surprises et malheurs qui lui tombent dessus pendant le film. Mais il ne faut pas être non plus de mauvaise foi et accepter que les "Underworld" ne sont pas des films de comédiens. Les grands Stephen Rea et Charles Dance incarnent deux opposés, l'un demeurant vieille école vampirique tandis que l'autre cherche à s'adapter au monde moderne. On ne leur demande pas d'efforts particuliers mais leur talent naturel suffit à les rendre intéressants. La jeune India Eisley, découverte dans la série "La vie secrète d'une ado ordinaire" et dont le personnage tisse des liens étroits avec Selene, semble s'être glissée dans le même moule de jeu que Kate Beckinsale. Sa Eve souffre donc d'un manque d'émotions lui aussi nuisible à l'empathie à l'égard du personnage. Mais il pourrait être intéressant de développer un spin-off la mettant en scène car le potentiel de Eve est impressionnant. Theo James joue les beaux gosses de service en l'absence de Scott Speedman et offre une prestation plus physique que cérébrale, à l'image du film finalement. Michael Ealy semble bien falot en policier humain compatissant. Enfin, il est scandaleux qu'un comédien de la trempe de Wes Bentley soit présent uniquement pour jouer les utilités, non-crédité au générique d'ailleurs mais c'est toujours agréable de le voir sur grand écran.

Le scénario, écrit par Len Wiseman, ne vole pas bien haut et recycle comme dans le premier "Underworld", des éléments vus en mieux ailleurs. Le coup du réveil de l'héroïne des années plus tard n'est pas nouveau,tout comme la plupart des rebondissements qui viennent émailler l'action. Rebondissements prétextes à de nouvelles séquences rythmées et explosives. C'est d'ailleurs ce qui se ressent au terme de la vision de ce quatrième opus : tout n'est conçu que pour un plaisir immédiat, sans prétention ni même ambition particulière mais avec respect et l'envie de bien faire son travail. "Underworld : nouvelle ère" sait dont parfaitement à quel genre il appartient et dans quelle direction il se rend. Le spectacle est très bien ficelé, le personnage principal dédié unilatéralement au culte de l'apparence ne s'encombre pas de réflexions ni de doutes, comme si la Ripley de "Aliens le retour" avait mis de côté sa sensibilité afin de se concentrer exclusivement à son statut d'action woman visuelle. Alors on n'y retrouve pas l'alchimie qui rend une Alice bien plus intéressante dans les films "Resident Evil" par exemple, mais le côté tueuse vampire en cuir les armes à la main, surpuissante et victorieuse même dans la pire des tourmentes l'emporte malgré tout, achevant le film de s'assurer l'identité d'un spectacle jouissif, rapide (il dure une heure vingt-cinq, générique compris), concis et se clôturant sur un point d'interrogation évoquant obligatoirement un cinquième chapitre.
Certes, il apparait évident que le film a été remanié car les premiers échos de pré-production ont pratiquement tous disparus du produit terminé. "Underworld : nouvelle ère" est une série B à gros budget carrée, survitaminée et parfaitement assumée, qui ne révolutionnera rien si ce n'est la franchise instable à laquelle elle appartient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 25
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Mar 6 Mar - 2:10

Ce quatrième volet sortira dès le 8 Mai 2012 en Dvd/Blu-Ray :

http://www.bloody-disgusting.com/news/28604
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9849
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Lun 21 Mai - 10:11

Underworld: Awakening de Måns Mårlind & Björn Stein - 4/5

Tout comme la saga Resident Evil, j’ai toujours été un grand fan de la saga Underworld. Donc, ayant adoré les trois premiers opus, j’attendais beaucoup de ce quatrième film. Malheureusement, je l’ai trouvé en deçà de mes attentes. J’ai trouvé l’histoire assez ordinaire. J’ai moyennement aimé qu’Underworld reprenne de nombreux éléments aux Resident Evil. Et, l’intrigue policière ne sert strictement à rien. De plus, je n’ai pas retrouvé dans ce film, le charme et le charisme du personnage de Selene, qu’on retrouvait dans les deux premiers opus. Mais, cela n’enlève rien, que Kate Beckinsale est toujours aussi fabuleuse et sexy dans son costume de cuir. Et, qu’elle se bat incroyable bien. Justement, niveau personnage, les nouveaux ne sont pas assez développés, comme David, le Détective Sebastian, Eve ou encore, le Dr. Lane et Quint. Il faut dire, que la courte durée du film n’aide pas. Mais, au vu du final, ceux-ci risquent d’être plus exploités dans une prochaine suite, du moins Eve, David et Sebastian. Sinon, j’ai adoré le mélange action/horreur. Les scènes d’action sont enlevantes. Le rythme effréné aidant beaucoup, tout comme la bonne réalisation des deux suédois! Les meurtres sont brutaux et sanglants. Perso, le segment de l’attaque des lycans dans le refuge des vampires m’a énormément plu, tout comme l’attaque de Selene dans le complexe des lycans, le tout se déroulant dans la deuxième moitié du film. Aussi, j’ai bien apprécié les quelques rebondissements présents dans le film, comme celui concernant le Dr. Lane et ses collègues. Mais, j’ai trouvé ça weird, la présence d’un loup-garou mutant et géant. À part ça, les décors sont plutôt nice. Les effets spéciaux sont réussis. Et, la bande son est bonne. Au final, pour moi, Underworld - Awakening est inférieur à ses prédécesseurs, mais demeure une œuvre très divertissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
freddyforever
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 6829
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Ven 14 Sep - 1:58

Déjà que je ne suis pas un fan des 3 premiers film, avec Underworld Awakening, je me suis royalement emmerdé. C'est plate, plate, plate. Les effets spéciaux sont pourris, pourris, pourris. Les acteurs aussi, aussi, aussi. Le scénario? Quoi? Il y a un scénario???? Les nouveaux personnages, tout comme l'ancienne, on s'en cal*ce.

Le pire Underworld jamais réalisé avec une histoire merdique.

1.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9849
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   Jeu 5 Jan - 15:08

Underworld: Awakening de Måns Mårlind & Björn Stein - 4,25/5

Avec ce quatrième opus, on tente de faire évoluer la saga. Les vampires et les lycans sont désormais connus des humains, ces derniers leur faisant maintenant la chasse. Les vampires doivent ainsi vivre reclus, alors que les lycans contrôlent le pouvoir. On regrettera malheureusement, que le film prenne par moments des allures d’un opus de Resident Evil et qu’il offre une intrigue principale assez classique. Mais, ça reste captivant et divertissement. De plus, il y a de bonnes idées, dont l’énorme lycan. Sinon, Kate Beckinsale reprend son rôle de Selene et est toujours aussi sexy dans son habit de cuir. Par contre, exit Scott Speedman et son personnage de Michael. On fait que le mentionner. De nouveaux personnages se joignent ainsi à la saga. Niveau action, il y en a toujours autant et c’est bien violent. Rien à redire sur les décors, la photographie, les effets visuels et la bande son. Et, le 3D est plutôt efficace. Bref, pas le meilleur opus de la saga, mais en tant que fan, je l’ai quand même bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Underworld: Awakening (2012, Björn Stein et Måns Mårlind)
» Underworld Awakening
» Underworld : Awakening 3D de Måns Mårlind et Björn Stei
» Underworld - Coffret de la Quadrilogie 08/06/12
» Croisière Titanic Memorial [2012]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: