AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vertige (2009, Abel Ferry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fontarom
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 398
Age : 27
Localisation : belgique
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Vertige (2009, Abel Ferry)   Jeu 29 Oct - 19:17



Réalisé par Abel Ferry
Avec Fanny Valette, Johan Libéreau, Raphaël Lenglet plus...

Long-métrage français

Synopsis : Poussé par un désir d'aventure et l'envie de se retrouver, un groupe d'amis se lance sur une via ferrata, une voie d'escalade en haute montagne. Pour Chloé, Guillaume, Fred, Karine et Loïc, le vertige des sommets et celui de sentiments enfouis va vite compliquer le voyage, d'autant qu'ils découvrent avec horreur qu'ils ne sont pas seuls... L'expédition va rapidement virer au cauchemar.

mon avis, Comme quoi tout arrive! Le cinéma français peut nous pondre un très bon film d'horreur, flirtant de très près avec le film d'aventure/action dans sa première partie. En effet, Vertige est un grand moment d'angoisse constante et de frissons. Doté d'un casting à la hauteur pour le genre, le film glisse peu à peu vers un grouffre de peur et d'angoisse. Au départ, ce qui est un film de pure aventure s'oriente vers l'horreur à proprement parler. Que se cache-t-il dans ces montagnes? Sont-ils seuls? Autant de questions vite résolues.... Un vrai moment d'horreur!

3.75/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 30 Oct - 3:54

Il ne faudrait rien exagérer non-plus.
Oui, Ferrata (véritable titre du film) s'avère un film d'horreur convenable (une première pour le cinéma français !) mais il ne présente rien d'exceptionnel non-plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Boxer
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 762
Localisation : DTC
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 30 Oct - 9:12

X-Files_Arpanet a écrit:
Il ne faudrait rien exagérer non-plus.
Oui, Ferrata (véritable titre du film) s'avère un film d'horreur convenable (une première pour le cinéma français !) mais il ne présente rien d'exceptionnel non-plus.

Non, 'Ferrata' c'était le 1er titre du film. Mais ils l'ont changé pour ce 'Vertige' plus commercial, qui en est désormais le titre officiel.

Et si la première demi-heure tient la route, la fin c'est rien d'autre qu'un vulgaire survival comme on en a déjà vu des centaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 30 Oct - 10:35

Boxer a écrit:
Non, 'Ferrata' c'était le 1er titre du film. Mais ils l'ont changé pour ce 'Vertige' plus commercial, qui en est désormais le titre officiel.

C'est pourquoi je dis que Ferrata est le véritable nom de Vertige. Il était le titre donné par le scénariste/réalisateur et ce titre aurait été conservé si Humains et les autres films de genre français avaient marché. Ce retitrage est purement commercial, officiel ou non.

C'est comme renommer Spartatouille en Orgie Movie, ou Solitaire en Eaux Troubles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Boxer
Repose en paix
avatar

Nombre de messages : 762
Localisation : DTC
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 30 Oct - 11:03

Je sais bien, mais dans dix ans, si on en parle encore, ce sera de 'Vertige', et non pas 'Ferrata'.
Cela dit ces histoires de titre c'est quand même bien con. Pareil pour 'Let the right on in', sorti sous le titre 'Morse' en France, il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 30 Oct - 16:23

Boxer a écrit:
Je sais bien, mais dans dix ans, si on en parle encore, ce sera de 'Vertige', et non pas 'Ferrata'.
Cela dit ces histoires de titre c'est quand même bien con. Pareil pour 'Let the right on in', sorti sous le titre 'Morse' en France, il me semble...

En effet, alors que le morse n'est qu'un détail dans le film, fallait le faire !!

Pour Ferrata, qui sait, peut-être qu'ils vont exploiter le DVD sous le titre de départ ou le changer en Le Cannibale de la Montagne ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
flordey
Phase terminale
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Mer 4 Nov - 17:29

X-Files_Arpanet a écrit:
Boxer a écrit:
Je sais bien, mais dans dix ans, si on en parle encore, ce sera de 'Vertige', et non pas 'Ferrata'.
Cela dit ces histoires de titre c'est quand même bien con. Pareil pour 'Let the right on in', sorti sous le titre 'Morse' en France, il me semble...

En effet, alors que le morse n'est qu'un détail dans le film, fallait le faire !!

Pour Ferrata, qui sait, peut-être qu'ils vont exploiter le DVD sous le titre de départ ou le changer en Le Cannibale de la Montagne ! Laughing

Morse n'est qu'un détail ? Ce film est une merveille de rencontre entre ces deux ados que tout oppose et dont la relation aurait du être impossible.
Le choix de Morse est au final assez judicieux, à mon humble avis. Tout un symbole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Söze
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 34
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 01/07/2009

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Jeu 12 Nov - 7:36

Vu hier.

Intrigué au départ, je ne m'attendais à rien de particulier. L'affiche semblait prometteuse, mais rien ne laissait présager du contenu du film, n'ayant même pas lu le synopsis ni vu la bande-annonce préalablement.
La première partie m'a agréablement surpris. Pas vraiment un film d'horreur, mais plutôt un thriller (ce qui est plus dans mes cordes). Le suspense est présent et les acteurs sont crédibles (surtout Johan Libéreau dans cette première partie).
Les choses se gâtent dans la seconde partie (après 25 minutes). On passe d'un film original à un survival banal. Rythmé, mais banal. Un mix de "la colline à des yeux" et de "Wrong Turn", l'originalité et la surprise en moins.

Bref, une première partie assez trippante, avec de superbes paysages montagneux (4/5). une seconde, beaucoup plus commune (2/5). Au final, un film sans prétention qui commence bien, mais dont je ne me souviendrai que des 20 premières minutes dans quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-Files_Arpanet
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 3461
Age : 30
Localisation : Dans la Zone 51...
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 20 Nov - 10:59

flordey a écrit:
Morse n'est qu'un détail ? Ce film est une merveille de rencontre entre ces deux ados que tout oppose et dont la relation aurait du être impossible.
Le choix de Morse est au final assez judicieux, à mon humble avis. Tout un symbole.

Oui, le morse n'est qu'un détail dans le film, sa symbolique ne semble pas vraiment probante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/X-Files_ArPaNet
Loubnaa
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 623
Age : 30
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Dim 22 Nov - 11:50

J'ai bien aimé "Vertige". En fait j'ai preferé la premiere partie (quand le pont d'effondre ! Waouh quelle scène !) que la seconde. Bizarement j'ai trouvé que cette derniere manquait d'intensité. On est sur le qui-vive pendant les 30 permieres minutes et ca disparait peu à peu une fois qu'Anton arrive.

J'ai aprecier les personnages, tous vrais et on s'attache assez facilement (d'habitude j'ai du mal avec un film francais à m'attacher au personnage souvent depressif et insupportable). Un point fort pour les 2 actrices qui m'ont impressionée, leurs personnages respirent le "vrai". Un point faible pour "Loïc", le petit copain de Chloé, assez insupportable avec ses crises de colère. Même l'acteur qui l'interpete ne se donne pas à fond.

Pour Anton, , c'est un mélange de plusieurs boogeyman de genre (La colline à des yeux, Vendredi 13, Massacre à la tronconeuse, j'irais même rajouter les cannibales de Wrong Turn pour la ressemblance de leurs cabane) et il n'est pas assez charismatique. Ses apparitions à l'écran ne sont pas assez spectaculaire et ne file pas la frousse. J'ai cependant adoré le passage Anton vs Karine (avec les photos), vraiment bien trouvé et assez epeurant. J'ai trouvé dans cette scène l'intensité, le suspense et l'horreur qu'il manque par la suite.

Au final ce n'est pas le film de genre de l'année, mais un très bon film d'horreur français, bien au dessus de la moyenne (j'ai commencé à visionné Humains et je n'ai vraiment pas envi de le finir ...) Vertige : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12017
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Mer 14 Juil - 3:28

Sorti en DVD aujourd'hui, pour ce qui est du Québec!

Des feedbacks?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12017
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Dim 25 Juil - 15:29

Si Vertige souffre d'un profond problème identitaire (On pourrait le rebaptiser La Montée: Mortel Détour!), il s'agit tout de même d'un Survival qui devrait plaire aux amateurs du genre.

Ma critique : http://www.horreur-web.com/vertige.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9743
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Mer 28 Juil - 22:14

Vertige d’Abel Ferry - 4,25/5

Alors que je m’attendais à un film vraiment très moyen, Vertige m’a grandement surpris. Certes, la deuxième partie n’est qu’un survival classique, qui est tout de même très freakant et bien rythmée. Mais, la première partie est vraiment géniale. La tension monte crescendo. Et, on ne sait, à quoi s’attendre. De plus, la réalisation d’Abel Ferry, très souvent caméra à l’épaule ou à la première personne, fait en sorte de nous offrir des scènes des plus intenses. À tout ça, on ajoute la très bonne performance des cinq principaux protagonistes (Fanny Valette, Johan Libéreau, Raphaël Lenglet, Nicolas Giraud, Maud Wyler), de magnifiques paysages des Alpes et des Pyrénées, ainsi qu’une très bonne trame sonore. Bref, pour moi, Vertige est une très bonne surprise, qui a été un régal à visionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 17 Sep - 17:58

Vertige d'Abel Ferry

Un sacré navet, même pas sacré d'ailleurs. Scénario qui ne tient pas la route, pas du tout crédible, et qui ne tient à rien ; personnages creux, vides et insipides, dont on oublie presque les prénoms et dont on n'a strictement rien à foutre, et dont les réactions sont complètement erronées ; jeu d'acteur minable par sa grossièreté et sa fausseté ; seule la belle réalisation et la belle musique parviennent à remonter un peu la catastrophe mais ne sauvent en aucun cas la médiocrité qui caractérise le film.

1/5
Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4315
Age : 38
Localisation : In a gadda da... merda!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 17 Sep - 19:05

Et bing! Abel Ferry n'avait qu'a venir à Paris prendre une photo avec Gloomy. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans-Landa
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1382
Age : 30
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 17 Sep - 20:07

J'ai une sale misère à finir le visionnement de ce film, je m'endors à chaque fois. Tout ce que je me rappelle, c'est que les acteurs/personnages sont tellements chiants et mauvais que les voir se vautrer dans le vide apparaît comme une attente interminable. On dirait un téléfilm cacaesque mélangé à un survival de bas-étron, Vertige c'est comme un petit caca mou.
1/5.
5/5 car j'ai bien dormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Sam 18 Sep - 7:22

Gregg a écrit:
Et bing! Abel Ferry n'avait qu'a venir à Paris prendre une photo avec Gloomy. Laughing

Haha !!! Tu m'as tué, là, bravo, faut que je note.


Hans-Landa a écrit:
On dirait un téléfilm cacaesque mélangé à un survival de bas-étron, Vertige c'est comme un petit caca mou.

Mmh, appétissant... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Visceral0
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Sam 18 Sep - 9:44

J'aurais jamais pensé qu'il y aurais tant d'avis négatif à propos de vertige Confused
Moi je l'ai trouvé certes banal mais pas affreux, un film qui occupe 1h30 sans vraiment ennuyer. Pour ce qui est des acteurs qui jouent très mal je suis plutôt d'accord, mais j'étais super surpris de la rousse et de celui qui jouer l'ex.
Sinon Vertige c'est un peu "Wrong turn 4 : massacre à la française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4315
Age : 38
Localisation : In a gadda da... merda!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Sam 18 Sep - 12:22

GloomyPhantoom a écrit:
Gregg a écrit:
Et bing! Abel Ferry n'avait qu'a venir à Paris prendre une photo avec Gloomy. Laughing

Haha !!! Tu m'as tué, là, bravo, faut que je note.


Hans-Landa a écrit:
On dirait un téléfilm cacaesque mélangé à un survival de bas-étron, Vertige c'est comme un petit caca mou.

Mmh, appétissant... Wink

Je chambre, c'est vrai mais malgrés tout, je prend ta critique au sérieux d'autant que vous etes nombreux à partager un avis négatif sur le film. De plus je dois avouer que je ne suis pas fan du cinéma d'horreur français alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vassago
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 59
Age : 31
Localisation : sunnydale
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Jeu 23 Sep - 7:55

je l'ai vu sur canal+ la semaine derniere et j'ai plutot bien aimé,c'est un détour mortel (wrong turn) à la française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enila
Phase terminale
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Jeu 23 Sep - 10:31

Gregg a écrit:
Je chambre, c'est vrai mais malgrés tout, je prend ta critique au sérieux d'autant que vous etes nombreux à partager un avis négatif sur le film. De plus je dois avouer que je ne suis pas fan du cinéma d'horreur français alors...

j'ai pas non plus aimé le film. Il est vraiment moyen, c'est du déjà vu...donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 883
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   Ven 20 Mar - 9:54

Bonjour.
Suite à un récent nouveau visionnage de "Vertige", je constate que mon opinion n'a pas changé sur le film d'Abel Ferry.
Il s'agit donc d'un spectacle de série B hexagonal dans lequel un groupe de jeunes adultes vont faire un peu d'escalade dans les Balkans pour se retrouver nez à nez avec un zigoto local répondant au doux nom d'Anton, légèrement "survivaleur" à ses heures et qui va s'occuper d'embêter les alpinistes émérites (sauf un car il ne sait pas escalader les rochers) à coups d'arbalète, de pieux, de chaines et surtout de cris dignes de ceux de Lloyd dans "Dumb and Dumber".
Un tueur psychopathe aux motivations un peu obscures. Veut-il chasser, manger, se défendre, aller à la cueillette aux champignons sans être dérangé par des crétins avides de sensations fortes et infichus de marcher devant eux sans se prendre les pieds dans un piège à ours^^ ? Ou plus simplement désire-t-il fuir une humanité ingrate qui se sera longuement moquée de sa ressemblance d'avec Pierre Bachelet  matinée d'un bon gros zeste de Robin Williams sous bath salts ? Obscur destin que celui d'Anton qui en tout cas et comme tout bon croquemitaine ne supporte pas de voir débarquer la jeunesse et la beauté qui viennent empiéter sur ses plates-bandes et altérer la nature de sa montagne qu'il aime tant.

   

Les vingt premières minutes au cours desquelles certaines prises de vue aériennes sont vraiment très réussies, réunissent la plupart des clichés en vigueur sur la personnalité des membres du groupes, avec l'application d'un cahier des charges savamment étudié.
On y retrouve donc pêlemêle une héroïne gentille , intelligente et sexy, ses ancien et nouveau petits amis antagonistes car l'ancien semble toujours avoir des vues sur son ex, ce qui déplait au nouveau, Ludovic, à qui Johan Libereau prète ses traits mais pas son talent. Sorte de petite pleureuse trouillarde qui n'avait pas spécialement envie de participer à ce petit séjour sportif en haute-montagne si ce n'est que par amour pour sa bien-aimée , le personnage de Ludovic est réellement l'un des plus gros points noirs du film de Abel Ferry.

Et la bien-aimée de Ludo convoitée par Guillaume n'est donc autre que Chloé , étudiante en médecine affectée par un trauma pathétique : elle n'a pas pu sauver un enfant qui s'étouffait, de peur de le blesser en lui administrant une trachéotomie improvisée et qui doit vivre avec avec ce drame professionnel et personnel atroce. Actrice de qualité dans ce que je connaissais de son travail, Fanny Valette était remarquable autant dans le drame âpre , austère et néanmoins très prenant "La petite Jerusalem" que dans la formidable comédie d'Emmanuel Mouret "Changement d'adresse" ou la comédie "La loi de Murphy".
Mais Fanny Valette ne semble pas qualifiée pour le cinéma d'horreur car jamais son personnage ne prend forme autrement que "physiquement" dans "Vertige" , la faute sans doute à des dialogues grotesques et un traitement douteux de son personnage surtout que de l'avoir affublée de son trauma  franchement sans intérêt qui alourdit encore plus l'éventuelle symbolique de Chloé à savoir son refus de prendre une décision.
Elle n'avait pas besoin de cette expérience douloureuse pour apporter un petit quelque chose en plus par rapport aux autres protagonistes et justifier ainsi de son statut d'héroïne. Valette se retrouve donc réduite à jouer le décolletés, transformant un personnage déjà pas très intéressant à la base en bimbo de film d'horreur, et ce de la manière la plus classique qui soit, criarde et terrifiée d'avoir un regain de force et de tempérance lui permettant de faire face à son adversaire et de se changer en furie combattante à l'occasion d'un final de haute volée involontairement humoristique.

   

Nicolas Giraud et Maud Wyler complètent le casting. Lui en sportif bronzé, tatoué et casse-cou , tellement téméraire et inconscient que c'est en grande partie de sa faute si cette bande de joyeux drilles se retrouvera dans la périlleuse situation qui est la sienne. Si Giraud ne dépareille pas de ses collègues Fanny et Johan , Maud Wyler ,elle, parvient dans la première partie à donner un peu d'épaisseur à son personnage de Karine, grimpeuse émérite qui adopte le rôle de la femme forte du groupe avant de baisser les bras et de céder à la panique , se faisant ainsi damer le pion par Chloé, nouvelle héroïne de service. Ce type de retournement a été vu mille fois et ne fonctionne pas trop dans "Vertige" , confortant alors son statut de film qui ne prend pas de risques et qui aligne poncifs et clichés avec un trop beau rythme de métronome.
Mais ce passage à la panique de Karine ne se fait pas sans rires involontaires lorsque Chloé essaye de calmer son amie au paroxysme de la peur en lui chantant le tube du groupe anglais Supergrass, "Allright", moment de cinéma particulièrement stupide et incongru mais dont la force comique inébranlable fait immédiatement songer au pétage de plomb de Karine Viard dans "Les randonneurs" et à la façon toute particulière que Benoit Poelvoorde utilise pour la calmer ("We are together") , soit un grand moment de bonheur.

   

L'exposition des personnages terminée, on se retrouve donc au cœur d'une nature montagnarde à la fois hostile et balisée. Abel Ferry réussit durant cette seconde grosse vingtaine de minutes les meilleurs moments de son film, et il s'agit là de l'aspect sérieux du film qui à l'origine n'avait pas l'intention de faire rire.
Les images sont belles et amples, la mise en scène riche et cadre parfaitement les unités de lieu et d'action à tel point qu'il est vraiment difficile de savoir jusqu'où les comédiens ont pu aller sans commencer à vraiment prendre de gros risques.
La réussite formelle de "Vertige" se trouve dans cette première partie qui ,même handicapée par les acteurs et les dialogues au raz des édelweiss qu'ils déclament, aurait pu laisser augurer dans l'état d'un film d'aventures à la française honnêtement concocté. À ce titre, la séquence du pont est vraiment prenante et sa conception pure mérite le respect , ne serait-ce que pour les plans où les câbles viennent s'écraser au sol.
Jusque là , "Vertige" aurait pu limiter grandement les dégâts mais ça , c'était avant qu'Anton n'intervienne pour transformer le film en survival douteux.

A partir de ce moment précis, Abel Ferry décide d'abandonner tout notion de mise en scène pour faire comme la plupart de ses collègues et compatriotes, à savoir filmer n'importe comment pour donner un effet d'hystérie, de panique et d'angoisse et qui , pour ma part, ne parvient qu'à flanquer le tournis à force de zigzaguer entre les arbres en pleine nuit.
Les choses se gâtent encore à l'arrivée dans la cabane, ou Ferry nous refait le coup cent mille fois vu de "Massacre à la tronçonneuse" avec morceaux de corps humains séchant à la cave et une héroïne braillarde qu'on attache à des chaines pour mieux la torturer. Car c'est un coquin, le Anton ! La découverte de son existence est d'ailleurs terriblement mal gérée car il donne vraiment l'impression de débarquer comme un cheveu sur la soupe et à aucun moment il ne donne l'impression d'être un dangereux prédateur assoiffé de sang. Tout juste fait-il penser à un redneck jamais sorti de ses montagnes.
Double erreur donc pour "Vertige" qui , en plus de faire bifurquer son récit vers les sous-bois de l'horreur facile, rate magistralement son méchant et ne retrouve donc qu'à proposer un chevelu en salopette qui ne fait que hurler, gesticuler et frapper. Son interprète ne parviendra qu'à très fugacement conférer folie furieuse et surtout une grande brutalité lors de son combat contre Chloé. Sinon, qu'est ce qu'il se prend comme coups ce brave Anton ! Un vrai personnage de Tex Avery !

   

Par la suite, il y aura bien un ou deux retournements de situation concernant le destin de personnages ainsi que les conséquences de leurs actions, avec une belle morale sur la lâcheté, la trahison et l'instinct de survie. C'est beau.
Après un épisode dans la cabane d'Anton arrive la dernière partie à se plier en deux et qui, au terme de péripéties d'évasion de la chaumière filmées avec des pieds et pas des plus habiles (pour résumer, la caméra est sur l'épaule et on ne voit rien car ça bouge trop) et après un bodycount qui aura pris tranquillement son temps, se met péniblement en place.
Et alors il faut s'attendre à quinze dernières minutes ou ça ne fait que crier, surtout Anton et Chloé qui jouent tous les deux au jeu de "Je hurle plus fort que toi" avant qu'un final grotesque ne voit l'unique survivant retrousser ses manches et aller affronter le taré de la montagne à grands coups de couteaux, de pieds, de poings et de hurlements vengeurs.

Et là , c'est "Mortal Kombat" ! Sadique et vengeresse, Chloè s'acharne sur ce pauvre Anton le simplet , décidément pas très doué et qui subit de sacrées avaries corporelles lourdes de sens et de symbolisme puisque Chloé lui enseigne le Girl Power s'en prenant à ses bijoux de famille (on peut y voir une métaphore de la femme reprenant le dessus sur une société patriarcale répressive, oui) et finit même par se libérer du poids de son passé en tranchant la gorge de son agresseur alors qu'elle n'avait pu se résoudre à pratiquer la trachéotomie sur son jeune patient.
Malheureusement, dans un ultime sursaut d'humanité, la jeune femme se refuse , après avoir poussé son cri sadique et vengeur, à achever son ennemi, allant jusqu'à lui abandonner son couteau et précipitant ainsi son tragique destin de bimbo héroïne de film d'horreur qui doit succomber.

   

"Vertige" peut s'avérer divertissant à temps partiel. Mais les clichés, l'interprétation navrante, le jour et la nuit de la mise en scène rendent le film souvent agaçant même si pas fondamentalement détestable.
Un nanar qui n'avait à l'origine pour but d'en devenir un mais qui ,par manque d'ambition narrative, de talent et à cause de cette manie qu'ont les films de genre français de ne pas vouloir se différencier culturellement et à se formater au plus prés de la médiocrité de certaines productions étrangères, rate lamentablement le coche et sombre dans le navrant et c'est surtout dommage pour "Vertige" qui laisse transparaitre dans la mise en scène de ses vingts premières minutes une évidente volonté de bien faire.
Le pire, c'est que depuis rien n'a vraiment changé dans le cinéma de genre français, d’ailleurs aujourd'hui exsangue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vertige (2009, Abel Ferry)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vertige (2009, Abel Ferry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vertige (2009, Abel Ferry)
» Stargate Convention (Paris - 2009)
» Japan Expo 10 (2009)
» [Offre Carrefour Noël 2009] Passeport annuel Fantasy à 99€
» Séjour au castle club Décembre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: