AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Raising Cain (1992, Brian De Palma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Raising Cain (1992, Brian De Palma)   Mar 3 Nov - 21:04

Raising Cain :




Père de famille attentionné, Carter souffre de schizophrénie profonde, partagé entre quatre personnalités que domine celle de Caïn, le maléfique...

Raising Cain est un mauvais film réalisé par un génie, le film possède tout pour devenir un divertissement considérable mais, échoue et devient un film incroyablement emmerdant. Les deux gros problèmes viennent de l'intrigue elle-même, le film de De Palma devient un film ultra compliqué mais, ne l'est pas en réalité. On tombe dans des complications qui sont pourtant simples, mais le film possède trop de moment inutile (la femme de Carter qui le trompe, les scènes de rêves de sa femme reprise par deux fois ou encore l'échappatoire surnaturel de sa femme). Le film est rallongé avec des flash-back interminables ou des explications qui n'apportent rien. Mais le pire élément reste les personnalités de Carter qui donnent un mal de tête infernal ! Carter change de personnage sans arrêt et cela devient une perte de temps et on devient lassé de ce spectacle sans but. Bien que les hommages (qui ressemble beaucoup à du plagiat dans ce film) envers Hichcook sont bien pensé mais ceux-ci semblent tous forcés et mal inséré (surtout la scène de la voiture dans l'eau). Le petit clin-d'oeil (ultra voulu) envers son propre Dressed to Kill est le seul vrai hommage réussit dans cette production !

John Lithgow est vraiment exceptionnel dans ses multiples rôles, il sait changer de façon systématiquement d'expression et façon de faire au bon moment. Je ne pense pas que beaucoup d'acteurs soient capables de faire comme lui. Le reste de la distribution est vraiment très pauvre et n'est pas vraiment à regarder. La réalisation de Brian De Palma aurait pu sauver le coup mais, ce n'est pas le cas l'homme montre une réalisation plate et très peu dynamique. Les thèmes qu'il utilise d'habitude ne sont pas présents et me manque beaucoup, surtout ses métaphores sexuelles ou ses fameux mouvements de caméras rechercher et ultra coloré. Mais bon le film possède quand même une intrigue ficelée et termine son récrit de façon inattendue (le docteur Nix qui utilise les enfants pour des expériences ou ce fameux dernier plan qui donne froid dans le dos !). Mais il aurait fallu que le réalisateur s'éloigne entièrement de son modèle et qui n'essaye pas de faire une intrigue plus intelligente que Psycho. Mais comparativement à certaines productions qui manquent entièrement d'attrait, je le trouve quand même bon.

Raising Cain fut la dernière tentative de Brian De Palma pour rendre hommage à Alfred Hichcook et je comprends vite pourquoi ! L'expression ''Jamais deux sans trois'' n'aura vraiment pas été accessible pour cette fois. Après Carrie et Dressed to Kill, il y a finalement une mouche dans le lait !

NOTE: 1,5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9649
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Raising Cain (1992, Brian De Palma)   Mer 26 Oct - 8:05

Raising Cain de Brian De Palma - 4,25/5

Voilà un film de De Palma, que j’ai toujours beaucoup apprécié, malgré les nombreux avis négatifs. Je l’attendais en Blu-Ray de pied ferme et Scream Factory est venu faire mon plus grand bonheur. Avant de m’attaquer au Director’s Cut, aussi disponible sur le Blu-Ray, je me suis refait la version cinéma. Cette dernière est toujours aussi bonne. John Lithgow est fantastique dans son rôle. Troisième collaboration entre De Palma et Lithgow, après Obsession et Blow Out. Dès le départ, on sait, que le personnage principal à de gros soucis psychologiques. Il faut bien suivre l’histoire, sinon ça deviendra vite compliqué. Qu’est-ce qui est réel? Qu’est-ce qui ne l’est pas? En tout cas, ce nouveau visionnement m’a tenu en haleine pendant toute sa durée. Certes, ce n’est pas un chef-d’oeuvre, ni le meilleur film de son réalisateur, mais c’est un thriller haletant, intrigant et surprenant.


Raising Cain - Director’s Cut de Brian De Palma - 4,25/5

Pas d’ajout, de suppression ou d’allongement de scènes! La version director’s cut (ou la Fan’s Cut apprécié par De Palma), de Raising Cain n’est qu’un nouveau montage des scènes déjà présentes dans la version cinéma. Mais, ce réarrangement des scènes permet de nous offrir quand même une toute autre vision du film, et cela se fait ressentir dès le début. La schizophrénie de Carter arrive beaucoup plus tard. On s’attarde plutôt sur Jenny et sa relation avec Jack. On croirait alors regarder un simple drame sur l’adultère. Mais, une demi-heure plus tard, revirement de situation et donc, fini le drame, ça vire au thriller. Les qualités de la version ciné sont toujours bien présentes. Certains apprécieront peut-être davantage cette version, mais personnellement, je trouve que les deux versions se valent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
 
Raising Cain (1992, Brian De Palma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scarface - 1983 - Brian De Palma
» Phantom of the Paradise (1974, Brian De Palma)
» CARLITO'S WAY (1993,Brian de Palma)
» Body Double (1984, Brian De Palma)
» Sisters (1973, Brian De Palma)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: