AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conan (2011, Marcus Nispel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
def leppard
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 37
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mer 12 Mai - 1:01

Ce n'est pas comme ça qu'on va faire plaisir au patron ! Alors bien sûr, il est difficile de se faire une idée sur ces photos (floues) prises par des fans sur le tournage, mais tout de même il fait pas bander le nouveau Conan interprété par Jason Momoa. On pense presque plus à Robin des bois ou Pathfinder.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragonfroid
Pas encore mort


Masculin Nombre de messages : 1
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2010

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Lun 5 Juil - 15:24

En ce qui concerne le film-remake du Conan de John Milius, avec Jason Momoa remplaçant Schwarzy, je m’attends à une horreur qui va tenter de transformer la poésie et la fantasy du film original en du sanguinolent sans but, sans âme et sans scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desgeeksetdeslettres.com/blog
def leppard
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 37
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mar 2 Nov - 20:10

Sortez vos agendas mes amis. Car la date de sortie américaine du remake de Conan est désormais connue. C'est le studio Lionsgate qui vient tout juste d'officialiser l'arrivée du barbare le plus célèbre du Septième Art pour le 19 août 2011. Blockbuster tourné en 3D et coûtant la bagatelle de 100 millions de dollars, Conan bénéficiera donc des fêtes estivales pour remplir les salles qui le projetterons. C'est qu'ils savent gérer leur planning les distributeurs...

Réalisé par Marcus Nispel (Vendredi 13), Conan mettra Jason Momoa (Stargate Atlantis) dans le costume du remplaçant d'Arnold Schwarzenegger. Au cours de cette aventure liftée, il fera les rencontres de Ron Perlman (son père), Stephen Lang (Khalar Singh), Rose McGowan (Marique), Rachel Nichols (Tamara) et Bob Sapp (Ukafa).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lewana de tyriulle
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1278
Age : 50
Localisation : Tyriulle
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Lun 13 Déc - 10:23

Aïe aïe, ça fait peur ! S'attaquer à Conan le cimmérien...
Conan 2 et Kalidor sont de (très) piètres suites, mais le film de John Milius fait office de référence.
De plus la formidable b.o de Basil Poledouris (une des rares b.o de film que je posséde) restera imbattable !
Les premières photos ne laissent rien présager de bon, on dirait le tournage d'un épisode de Xéna...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregg
Artiste de la médiation


Masculin Nombre de messages : 4172
Age : 37
Localisation : Atro City (312 Lusman Arms)
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Lun 13 Déc - 21:01

Pas grave si le film est mauvais, on se consolera avec la présence de Rachel Nichols. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boxer
Repose en paix


Nombre de messages : 762
Localisation : DTC
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 17 Mar - 7:45

R.I.P. Conan...

http://www.keek.fr/article/2342-conan-le-barbare-la-premiere-bande-annonce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lewana de tyriulle
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1278
Age : 50
Localisation : Tyriulle
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 17 Mar - 16:15

Même pas surpris du tout, il y a des films comme ça auxquels il ne vaudrait mieux pas essayer de s'attaquer, même si Nispel avait fait fort avec Massacre à la ... en livrant une relecture assez convaincante, il a presque relancé le gore et le craspec au ciné il à bientôt dx ans, mais par Crom, n'est pas Milius qui veut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9574
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mer 4 Mai - 22:52

Voilà la première véritable bande-annonce de Conan!



Personnellement, j'ai peur d'assister à un résultat aussi décevant, que Pathfinder de Marcus Nispel aussi.


Dernière édition par JackieBoy le Jeu 5 Mai - 9:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
def leppard
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 37
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mer 4 Mai - 22:55

Pathfinder je l'ai pas trouvé mauvais pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason X
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1359
Age : 25
Localisation : RDHell
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 5 Mai - 10:43

Belle bande annonce. Pour ceux qui s'inquiète de Jason Momoa, en l'ayant vu dans une de mes séries tv préférée (stargate Atlantis), je puis vous dire qu'il a un léger coté sharzie dans son jeu d'acteurs. Par-contre, ce qui m'inquiète, c'est de savoir si sa face va être "figée", parce que, pour ceux qui savent pas, il a été dans un bar, il y a deux ans de ça (environ), un type chaud l'a bouculé, il lui a demandé des excuses (ou un truc du genre) pis le gars chaud lui a fracassé un buc de bière dans la face pis il a été obligé d'avoir un cinquantaine de points de suture plus la chirurgie plastique qui va avec pour pas être défiguré. Peu importe! Je vais de toute façon aller le voir au ciné!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 2056
Age : 29
Localisation : L'assomption
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 5 Mai - 11:12

Le résultat semble très décevant aussi , regarde cette bande-annonce !!!
On est loin de l'original Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 5 Mai - 12:47

Ça l'air terriblement mauvais. Trop d'action, peu de contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strappado
Repose en paix


Masculin Nombre de messages : 921
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 5 Mai - 13:58

Ahah ils auraient du le doper un peu plus leur tête d'affiche, face a schwarzy il fait un peu gringalet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lewana de tyriulle
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1278
Age : 50
Localisation : Tyriulle
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Ven 6 Mai - 8:51

Allez, laissons lui le bénéfice du doute, qui vivra, verra ! Nispel a quand même réussi à créer la surprise avec son Texas Chainsaw et sa relecture intéressante.

La silhouette de loin rappelle la b.d avec les dessins de Frazetta, espérons qu'on ait pas droit à un Roi Scorpion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans-Landa
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1370
Age : 29
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Ven 6 Mai - 12:22

Sa reprise de T.C.M. était assez fade pourtant. Je n'attend absolument rien de bon de la part de ce réalisateur mais ses quelques vidéoclips fait pour des groupes musicaux ( Faith No More par exemple ) sont plutôt bons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deflorator
Définitivement Mort


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 19 Mai - 6:38

.


Dernière édition par Deflorator le Mer 3 Fév - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lewana de tyriulle
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 1278
Age : 50
Localisation : Tyriulle
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 19 Mai - 9:06

L'espoir qu'un réal est capable en fonction des affinités et goûts de chacun de réussir ou rater un projet tel que Conan.
Ce qui est sûr et certain est qu'aucune B.O ne viendra remplacer la somptueuse partition de Basil Pelodouris de l'original !

http://www.youtube.com/watch?v=sHDmXtW9Yx0&feature=list_related&playnext=1&list=AVGxdCwVVULXfflPAk8Aj3PsQ_Vb8KM7Xq
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9574
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 24 Nov - 8:20

Conan the Barbarian de Marcus Nispel - 2/5

Il était plus qu’évident, que le remake du premier gros film d'Arnold, ou nouvelle adaptation du comics de Conan the Barbarian serait un échec. Dès les premières images du film, j’ai pressentis le pire et je ne me suis pas trompé. Mise à part quelques batailles, assez violentes, sanglantes et plutôt gores, quelques scènes sexys, ainsi qu’une bonne mise en scène, ce film n’a pas grand-chose à offrir. Les scènes d’action sont répétitives et bien souvent, sans grands intérêts. L’histoire est peu intéressante, clichée et prévisible. La narration est ennuyeuse. Les personnages sont fades. La performance des acteurs est limite, que ce soit Jason Momoa, Rachel Nichols, Rose McGowan, Stephen Lang et Ron Perlman. Et, les dialogues sont pauvres. Donc, au final, le Conan de Nispel est un mauvais remake. Le plantage au box-office devrait décourager les producteurs de faire une suite. Malgré qu’un ou plusieurs DTV sont toujours possible. Sinon, je vous conseillerais plutôt de voir ou revoir les Conan, avec ce cher Arnold Schwarzenegger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
def leppard
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 5593
Age : 37
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Jeu 24 Nov - 8:26

Arnold Schwarzenegger est imbattable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice in wonderland hell
Fraîchement mort!


Féminin Nombre de messages : 104
Age : 28
Localisation : Zombieland
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Sam 10 Déc - 17:43

en faite le film aurait eu du succés s'il ne s'etait pas appelé Conan...... lol!

Je suis resté estomaqué par le massacre embulant du film, qui rappelle un film aussi sortie l'an dernier, le choc des titans (autre massacre mais plus facile à digérer)

Les acteurs sont mauvais, et je n'ai pas reconnue Rose MacGowan dans le film (c'est mon ex du moment qui me l'a dit, sinon je l'aurait pas reconnu) qui est mauvaise nulle dans ce film, comme Rachel Nicols et Jason Mamoa....

quand on touche à l'original, mieux vaut être suicidaire ou trés stupide pour esperer de le realiser en ayant du succés............ ce film a eu un aspect néamoins positif d'ailleurs..... les gens sont moins tendres avec les remakes (n'est ce pas the thing....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-living-dead-girl.skyrock.com
JackieBoy
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 9574
Age : 32
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Lun 12 Déc - 7:56

Bah...ils disent, que c'est une nouvelle adaptation du comics. Mais bon, tout les gens, qui ont vus l'original, vont automatiquement le comparer au film avec Arnold, comme moi. Cela risque d'être le cas, avec le remake ou nouvelle adapation de Judge Dredd. On risque de le comparer au film avec Stallone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Gregg
Artiste de la médiation


Masculin Nombre de messages : 4172
Age : 37
Localisation : Atro City (312 Lusman Arms)
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mar 17 Jan - 18:08

alice in wonderland hell a écrit:
en faite le film aurait eu du succés s'il ne s'etait pas appelé Conan...

Exactement car le film n'est clairement pas mauvais mais comme tous remakes, il se retrouve dénigré avant même sa sortie.
Si j'ai vu l'original étant enfant, celui-ci ne m'aura laissé aucun souvenir, ce qui est bien le signe qu'il ne m'aura vraiment pas marqué. Je ne suis donc pas un fan de Conan à la base et encore moins de Scharzenegger que je n'aime pas comme acteur, alors je n'ai eu aucun mal avec cette idée de remake, d'autant que j'apprécie le travail de Marcus Nispel.

Je ne sais pas si le film est fidèle à l'original, mais le seul véritable défaut serait son scénario d'une grande banalité dans ses grandes lignes, pour le reste ce Conan version 2011 est très plaisant, tout autant que superbe visuellement. Jason Momoa me semble être un bon choix pour le rôle titre mais c'est surtout Rose Mc Gowan et Stephen Lang que j'ai trouvé très bons. Bref un troisième remake pour Nispel et... une troisième réussite.

4/5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mer 4 Mai - 9:05

Conan (2011, Marcus Nispel)

Une catastrophe. Un remake de Conan le barbare sans scenario et sans acteurs... Que dire le film dure 1h50 et j'ai pourtant eu l'impression d'y avoir passé la journée, Jason Momoa est tout sauf Conan il n'a ni le charisme, ni le gabarit et très franchement ce mec n'a jamais été un acteur. L'histoire a du mal a démarrer et s'enlise dans une présentation du cimmérien assez lourdingue (la scène des œuf...) pour finir sur la mort du père classique et inévitable. Mais voila par la suite l'histoire n'apporte absolument rien de divertissant, on retrouve Conan en robin des bois qui en cherchant a se venger libèrera des esclaves a gauche et a droite. Les scènes d'action sont toujours très rapidement expédier et j'ai eu constamment un air de déjà vu. Bref a mes yeux ce n'est même pas un remake de Conan, mais plutôt une sorte de Prince of Persia avec une touche de The Mummy en plus mauvais.
1,7/5
Revenir en haut Aller en bas
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 837
Age : 35
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Mer 4 Mai - 9:36

Attendu et redouté de longue date, le projet "Conan" aura donc été attribué à Marcus Nispel, un cinéaste à l'univers visuel plutôt intéressant mais dont certains films souffrent de carences tant sur le plan de l'histoire qu'ils racontent que sur des moments souvent grotesques. Mais sans être un auteur, le réalisateur allemand se montre plus volontiers comme un faiseur pas fondamentalement génial mais doué.

Hélas, le fait que ses deux films tournés avant celui-ci se soient soldés par de sacrés échecs laissaient présager le pire en ce qui concerne le retour du cimmérien imaginé par Robert E.Howard, d'autant plus que le personnage lui-même a déjà adapté (en bien ou mal, peut importe) et que les points de comparaison seraient inévitables à défaut d'être indispensables.

Il ne s'agit donc pas ici d'un remake ni même d'un reboot mais d'une nouvelle adaptation de la série de romans. Seule l’œuvre cinématographique m'intéresse présentement aussi ne m'aventurerais-je pas à établir de rapports étroits ou éloignés avec le matériau d'origine, même si je sais que les auteurs de ce film ont essayé de le respecter avec déférence.
"Conan" s'ouvre donc sur la naissance douloureuse ("né sur le champ de bataille" scandaient certaines affiches) puis sur l'enfance du jeune guerrier qui sait se montrer bien téméraire lors d'une épreuve dont lui seul reviendra vainqueur.
Élevé par un père chef de clan digne et sage,il fera l'apprentissage de la mort lorsque le bandit Khalar Zym viendra mettre son village à feux et à sang afin de récupérer le dernier morceau d'un masque présenté lors de l'introduction, masque supposé donner de nombreux pouvoirs à celui qui le portera.

La rencontre entre l'enfant et le monstre ne se fera pas sans larmes, violence et désespoir aussi Conan n'aura de cesse que de jurer la perte de son pire ennemi, devenu entre temps un tyran redouté à la recherche d'une sang pur, capable de recevoir l'esprit de sa défunte épouse, la sorcière Maliva.

Sur un postulat de vengeance effectivement très simple, Nispel s'attache donc à suivre la quête du barbare qui d'aventures en aventures en viendra à en découdre avec Khalar Zym. Le passage de l'enfance à l'âge adulte est franc et direct, nul ne saura ce qui est arrivé à Conan durant ses années d'errance et de combats. Toujours est-il qu'il est devenu grand et fort, qu'il a su se faire des alliés et que, tout en restant un être violent et rustre, il a décidé de préférer la justice à la haine, libérant une poignée d'esclaves féminines dénudées avec ses complices afin de mieux en profiter dans une taverne le soir venu. C'est un aventurier de grand chemin qui sait là où est le bon droit, son bon droit.

L'univers dépeint dans le film ressemble donc à une terre sauvage et aride, où son disséminée entre océans, toundras et désert des villes pas toujours recommandables dans lesquels fortunes diverses sont accomplies. Et c'est là que le premier point fort du film de Marcus Nispel se découvre : dans la beauté des décors et le soin apportés aux détails. Ainsi, le bateau du pirate Artus est finement ciselé, on sent que le design importait beaucoup à Nispel (cela a toujours été le cas de son œuvre, particulièrement dans "Pathfinder" et le remake du classique de Tobe Hooper) et il a donné pour mission à Chris August et James Stuart ,déjà au travail sur "Watchmen", le soin de peaufiner un monde crédible où l'absence significative de créatures en grand nombre (à l’exception d'hommes des sables et d'une pieuvre géante, le bestiaire du film n'est pas très étoffé) va dans cette direction. Certes, il y a magie et diableries mais l'univers cu cimmérien aurait à quelques fantaisies prés pu exister.
Nous sommes certes dans le cadre de l'heroic fantasy mais celle-ci n'est pas si fantasmagorique que ça et les magnifiques et variés paysages du film nous sont dévoilés dans un format cinémascope riche qui n'en gâche jamais une miette et ,sans tomber dans le dépliant touristique de propagande, donne même envie de se rendre en Bulgarie et d'explorer ses vastes contrées à cheval, comme les personnages de l'autre côté de l'écran.

Le travail sur la mise en scène sait également se montrer riche en scènes de combats intenses et abouties, où l'on distingue bien les coups, les positions des belligérants...ce n'est pas un capharnaüm illisible même s'il faut reconnaitre que Nispel se plie à une ou deux reprises, notamment au début du film, à quelque poursuite où sa caméra ne reste jamais bien longtemps en place, mais ce n'est que broutille car le film est bien réalisé, laissant aux spectateurs le temps de comprendre ce qu'il est en train de voir.

Ainsi, l'attaque des hommes de sables réveillés par la malfaisante Marique est formidable, le rythme soutenu par un excellent montage (toujours franc, brut et direct) tout comme l'abordage violent du bateau d'Artus et les affrontements qui s'en suivent. En ces temps où il est parfois bien difficile de visualiser clairement les enjeux visuels d'un film au cinéma, Marcus Nispel vient nous rappeler (un peu comme Joe Johnston) que l'on peut parfaitement donner du rythme et de l'action à son récit sans fatiguer les yeux bien sollicités du public.

A propos d'action, celle de "Conan" est constante. Il s'avère bien difficile de s'ennuyer devant un film où reprendre son souffle tient de l'exploit tant il est soutenu et en donne vraiment pour son argent, bon sang de bois ! Peu de longs passages de dialogues, peu de tunnels d'atermoiements où c'est plus sa montre que l'écran que l'on fixe, ici tout n'est que fracas de lames, poursuites à cheval, affrontements dans des lieux aussi dangereux que les protagonistes qui s'y retrouvent...cela faisait un très bon moment qu'un film aisément classable dans la catégorie des blockbusters n'avait pas autant déménagé ! Et maintenir son aventure sans temps morts durant cent douze minutes à l'heure où d'autres cinéastes auraient plutôt tendance à trainer la patte quittes à perdre en route ceux qui sont avant-tout venus pour se divertir.

La notion de divertissement est donc éminemment présente voir indissociable de "Conan" et c'est probablement ce qui lui vaudra la plupart de ses critiques négatives. Loin, très loin des prétentions de celui qui s'était attaqué au mythe Howardien il y près de trente ans, Nispel et les pontes de Millenium ont décidé qu'ici il serait question de s'amuser sans pour autant sombrer dans la caricature et la parodie. S'il y a un peu d'humour dans le film, c'est surtout compte tenu des situations dans lesquelles Conan et Tamara s'opposent. Si le héros n'est pas torturé par la perte de son père, sa mère et de son peuple, il n'a pour autant pas perdu sa soif de revanche et son intention de faire couler le sang de Khalar Zym et de ceux qui ont assassiné son père et détruit son village.

D'ailleurs, il est amusant de souligner que la progression du film s'apparente (pour le bien) à celles d'un jeu vidéo puisque Conan retrouve donc des années plus tard tous les responsables de sa colères, les éliminant un à un à la manière de boss de fin de niveau tout en n'oubliant pas de "sauver la princesse". Cette méthode de travail sur le script très contemporaine ne se montre pas nuisible et intègre donc parfaitement cette notion de divertissement pur et simple, de jeu vidéo grandeur nature.

Objet de bien des controverses, le comédien Jason Momoa s'approprie le rôle avec talent et vitalité. Il a gagne en muscles, en puissance, se montre à la fois très beau et impressionnant dans le combat et incarne Conan avec suffisamment de présence et d'ampleur pour ne rapidement faire plus qu'un avec le personnage. C'est un héros brutal, un barbare peut-être au grand cœur, en tout cas quelqu'un de loyal et de déterminé.
Stephen Lang s'amuse à composer un méchant vraiment méchant dont on ne souhaite que l'anéantissement, même si certaines de ses motivations donne du relief au personnage (la mort de son épouse). Sa fille est une peste indécrottablement mauvaise comme l'ortie et Rose McGowan, affublée d'un look certes quelque peu douteux, passe d'une Cherry Darling de "Planète terreur" à une sorcière un peu trop proche de son papa^^.
Rachel Nichols est très belle et possède une belle présence à l'écran en dépit du fait que le personnage de Tamara reste partagé entre la femme forte à certains moments et la demoiselle en détresse à d'autres. S'il n'est effectivement qu'un faire-valoir pour Conan, il n'en demeure pas moins que la comédienne s'en sort bien, rendant très attachante sa prêtresse adeptes des arts martiaux.
Enfin, Ron Perlman fait son travail avec sobriété et rigueur (il est le seul à évoquer Crom vers le début du film) et la séquence dramatique l'opposant à son fils est imprégnée d'une belle émotion brute. Le reste du casting est principalement composé de gros bras à moitié défigurés, de donzelles aux seins nues peu farouches et de villageois faibles et martyrisés, ainsi que d'un Saïd Tagmahoui méconnaissable mais anecdotique. Tous font cependant preuve de présence physique incontournable à l'écran.

Non, "Conan" n'est pas un "Kalidor" ou un "Donjons et dragons" bis, une série Z sans saveur qui ne possède pas un quart de l'aura légendaire (selon les opinions) de la première adaptation de l'oeuvre d'Howard. Non, la musique de Tyler Bates n'est pas aussi personnel et reconnaissable que celle de cette même première adaptation mais elle fait preuve d'assurance et laisse suffisamment passer les émotions attendues aux moments opportuns. Et Jason Momoa EST Conan, celui de maintenant, celui qui s'apparente le plus à ce que son écrivain de papa à créé et débordant de charisme.
Spectacle ambitieux qui rempli à tous les niveaux la fonction qu'il s'est destiné à accomplir, ne souffrant jamais de fautes de gouts dans sa magnifique composition graphique et bénéficiant d'une intensité dans l'action rarement vue depuis longtemps, c'est un film absolument divertissant, bien fait, haletant et réjouissant du genre à se laisser revoir une seconde fois dés les derniers crédits du générique de fin évanouis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conan (2011, Marcus Nispel)   Aujourd'hui à 7:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Conan (2011, Marcus Nispel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conan (2011)
» Conan de Marcus Nispel (casting inside)
» Conan le Barbare
» Conan (2011) Aventure
» The Texas Chainsaw Massacre (2003, Marcus Nispel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: