AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)

Aller en bas 
AuteurMessage
DarkCrow
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1715
Age : 23
Localisation : Gatineau, QC
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Mer 19 Mai - 19:05

Citation :
Taurus Entertainment already punched us in our face back in 2008 when the Steve Miner directed redo of George A. Romero's Day of the Dead hit video. Now, the company behind Creepshow 3 and Day of the Dead: Contagium is gearing up for another Day remake, this time in 3-D. Variety reports, "Producer James Dudelson of horror-focused Taurus Entertainment, is currently producing a remake of George A. Romero's Day of the Dead in 3D and said many buyers have requested 3D conversions of classic 2D movies because '3D works well for certain genres, like horror.' But, he cautioned, 'You can't just slap a 3D conversion on the wrong type of film.' " Funny how he implies 3D conversion works on some films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12035
Age : 26
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Mer 19 Mai - 20:37

Si seulement ce n'était pas de la même compagnie...

On serait dus pour un remake de Day of the Dead aussi délicieux que ceux de Night of et Dawn of!

_________________
Les dix meilleurs films d'horreur de 2017 selon moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
mick20
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2797
Age : 31
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Dim 30 Mai - 18:45

Aucun intérêt. ces vraiment une compagnie de merde. Non mais avez vous vu creepshow 3 et day of the dead 2. Ces quoi la, ils n'ont pas asser scraper day of the dead.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Lun 3 Oct - 17:51

Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4534
Age : 39
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Day of the Dead (2017, Hèctor Hernández Vicens)   Jeu 28 Déc - 4:07




C'est dans une semaine, plus précisément le 5 janvier, qu'aura lieu la sortie américaine de ce remake de George A. Romero. La bande-annonce laisse entrevoir un film brutal, mais assez classique dans le genre. Bref, ces quelques images ne présument en rien le désastre annoncé par beaucoup, pas plus qu'une quelconque injure pour la surévaluée œuvre originale qu'est Day Of The Dead '85. La voici: https://youtu.be/ZyA1j-DUEWY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémie
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1597
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Sam 27 Jan - 6:28

Il est loin de posséder la force de l'original, mais le résultat reste assez satisfaisant. Je craignais le pire après avoir lu les premières critiques, mais on est tres loin de la médiocrité de la première relecture de 2008. Malgré une mise en image plate, un manque de profondeur au niveau du scénario et des personnages qui manquent cruellement de relief, le film se suit plutôt bien, et n'ennuie jamais. Les maquillages sont efficaces et y a quelques petites scènes gores sympathiques. La prestation des acteurs n'a rien d'exceptionnel, néanmoins j'ai trouvé l'interprétation de Jonathan Schaech étonnement reussie dans le role du zombie encore doté d'une conscience. En définitive, les fans du film de Romero seront sûrement déçus, mais ce nouveau Day of the Dead s'avère quand même être un divertissement honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 914
Age : 37
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Lun 29 Jan - 6:47

La société Millenium Films, déjà à l'origine du premier remake du "Jour des morts-vivants" n'a visiblement pas compris qu'elle ne parviendrait pas à réussir ce qu'elle a raté une première fois. Sauf que si le film de 2008 signé Steve Miner n'est clairement pas très bon, il est cependant possible de le trouver vraiment divertissant. Certes, les rapports avec le troisième volet de la saga des zombies de 1985 étaient assez éloignés. A part les ressuscités cannibales, une petite base militaire abandonnée dans la foret et quelques noms repris pour baptiser certains protagonistes, on ne peut pas dire que la relecture était appliquée ni même "respectueuse". Les producteurs avaient spéculé sur le titre et c'est à peu près tout D'ailleurs le film ne connut qu'une diffusion en vidéo dans la majeure partie du monde et fut loin d'être un retentissant succès.

Presque dix ans plus tard, les pontes de Lion's gate et Millenium, acoquinés à CGF (un duo de productrices déjà à l’œuvre sur le récent "Leatherface") remettent ça et essayent cette fois-ci de coller un peu plus aux sources du matériau originel. "Un peu", car ce second remake prend lui aussi ses distances. Ce n'est pas à l'origine pas un mal, un remake n'est pas obligé de respecter au pied de la lettre l’œuvre dont il s'inspire, ni n'a besoin d'être un quelconque copié-collé. On pouvait donc espérer un minimum de ce nouveau film, même si la bande-annonce ne faisait pas vraiment grande illusion (le clin d’œil au livre de Tom Savini, c'est fait^^). On pouvait espérer qu'au pire, ce serait un nanar sympathique comme l'était la version proposée par Steve Miner en 2008. Sauf que, comme le disait Morgan Freeman dans "Les évadés", "l'espoir c'est très dangereux".

"Day of the dead" 2018 est tout simplement nul. De la première à la dernière image. L'introduction déjà fait très peur. Comme d'habitude, on essaye de faire passer les décors des studios Boyana de Sofia en Bulgarie pour une rue américaine. Le souci c'est que cette rue, on l'a vue des dizaines de fois déjà. Dans "Expendables 2", dans "Spiders 3D", dans le premier remake du "Jour des morts-vivants" aussi, tiens ! Si bien qu'à force, cela devient une sorte de gimmick un peu embarrassant. Mais le reste ne l'est pas moins.

Pour signifier la menace zombie (encore une fois symbolisée par un virus, le besoin de surexplication étant un fléau moderne), on nous montre donc une dizaine de figurants est-européens courir dans tous les sens. Les uns sont les monstres, les autres sont les vivants.Vue leur façon de jouer la comédie, ils n'ont pas l'air bien concernés. Mais on laisse le bénéfice du doute.
Sauf que la suite est pire ! On nous présente donc une héroïne qui se retrouve dans la rue en soutien-gorge (vive le cinéma d'exploitation !) et qui, mal dirigée par un réalisateur qui n'en a probablement rien à faire, déambule dans le décor tout en appelant sa mère pour lui dire de rester chez elle. La comédienne (qui confirmera jusqu'à la fin qu'elle joue comme...comme quoi, d'ailleurs ?!) ne semble pas trop effrayée par le chaos version fête foraine de Coudekerque qui se déroule autour d'elle.
C'est donc très mauvais signe dés le départ. On s'essaye à l'indulgence, on se dit que si on a pu apprécié le précédent remake, on pourra trouver des circonstances atténuantes à celui-ci et s'en amuser comme d'un agréable nanar.

Après un flashback qui nous ramène à l'introduction afin de présenter les deux principaux protagonistes, on entre dans le vif du sujet. Les scénaristes nous gratifient donc d'une invasion de zombies à l'échelle mondiale et de survivants regroupés dans une sorte de bunker en pleines montagnes "américaines" (en Bulgarie, donc). Et hop, un lien avec le film de Monsieur Romero. On y revoit donc notre héroïne étudiante devenue médecin malgré elle. Hop, second lien avec la Sarah incarnée par Lori Cardille en 1985. Enfin, une série de péripéties nous amène Max, la version 2018 du Bub, le mort-vivant intelligent cher au docteur Logan il y a trente-deux ans. Hop. Ce sera tout.

Une fois encore, il n'est pas nécessaire que le remake soit une photocopie parfaite, loin de là. Mais là on sent bien que les gens de Millenium et Lion's gate voulaient encore une fois remplir leur compte bancaire grâce à l'aura "culte" du "Jour des morts-vivants" et de son réalisateur.

Une interview de la productrice Christa Campbell (probablement sur le site Bloody-disgusting et datant d'environ deux ans), lui permettait de vendre sa soupe en disant qu'elle adorait l'original et qu'il s'agissait pour elle de lui faire honneur avec cette fois un "vrai" remake. Foutaises ! Il ne suffit pas de coller un camping-car dans un souterrain et de flanquer entre autres antagonistes un méchant militaire nommé Salazar (qui était le nom d'un des personnages du film original) pour "respecter" George Romero.

Le problème n'est donc pas que le film de Héctor Vicens s'éloigne un peu trop du "Jour des morts-vivants" d'antan. Son problème, c'est qu'il s'en fiche bien, de ce matériel initial. Et il se fiche de pas mal de choses d'autre en plus. "Day of the dead Bloodline" est écrit avec les pieds. Son scénario est tout simplement nul et honteux. Le zombie "intelligent", pervers et obsédé qui poursuit l'héroïne de ses assiduités post-mortem, c'est déjà ridicule dans la manière dont c'est traité ici.

Les éternels zombies post-"28 jours plus tard" qui courent dans tous les sens en criant comme des cochons démoniaques, c'est devenu insupportable. Les personnages sans épaisseur joués par des acteurs aussi mauvais que dans "Virus cannibale" aussi. Les dialogues stupides (notamment le discours en voix-off final, pathétique), la mise en scène qui singe ses classiques (sauf qu'il ne s'agit sans doute pas des bons), les situations grotesques où les personnages agissent tous en dépit du bon sens pour faire avancer l'histoire (et notamment l'héroïne prête à sacrifier une demi-douzaine de soldats pour aller chercher des cachets contre la grippe afin de sauver une gamine)...non, il n'y a rien là-dedans qui respecte l’œuvre inspiratrice. Sans parler d'un rythme évidemment déficient passée la première demi-heure car la partie de cache-cache dans la base tourne bien vite à faible régime.

"Day of the dead Bloodline" ne fait donc aucun effort. Une énième production tournée à la va-vite en Europe de l'Est qui ne parvient même pas à transcender son mauvais gout et qui ne conserve pas même la moindre petite substance d'intelligence ni les idées sous-jacentes que George Romero voulait faire passer avec tellement plus de subtilité dans son film. Or, la subtilité n'était pas forcément le plus gros point fort du "Jour des morts-vivants". C'est dire ce qu'il en reste ici.
La précédente tentative signée Steve Miner est contestable mais on peut apprécier son rythme, ses libertés et sa fantaisie. Ici, il n'y a rien d'appréciable. Et vouloir s'ériger en hommage respectueux en fait une œuvrette terriblement antipathique. Death of the dead.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans-Landa
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1396
Age : 31
Localisation : St-Foy/Québec
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Mar 30 Jan - 1:31

Un remake assez quelconque qui réussi l'exploit d'être néanmoins divertissant. En s'inspirant de loin de l'original comme pour fonder ses bases et représentant de façon peu aboutie la commande d'un studio bulgare, le rythme du film plutôt bon nous permet de suivre agréablement ce vacillement constant entre le nanar et le film de série B correct. Le gros défaut, c'est une absence d'empathie totale envers tout ce qu'on voit à l'écran. Les personnages assez peu développés, le choix de scènes un peu ringardes, la mise en scène molle fait effectivement regretter qu'on ne puisse pas se réjouir de la découverte d'un zombie conscient relié ridiculement à un vaccin qui ne sauvera pas tant l'humanité que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9983
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Jeu 22 Fév - 22:39

Day of the Dead: Bloodline d’Hèctor Hernández Vicens - 3,25/5

Pas un mauvais film! Mais, rien de très original! Une histoire assez classique! Des personnages bien ordinaire! Par contre, des scènes d’action nombreuses et gore, ainsi que des zombies vraiment nice!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Martinez-X
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 382
Age : 23
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   Sam 24 Fév - 12:13

Encore un film de zombies sans originalité...les quinze première minutes sont tellement narcotiques qu'il m'a été impossible de voir la suite du film, et donc de pouvoir lui attribuer une note. Je m'étais au moins plus amusé devant Day of the dead 2 Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://httphorror-dsblog4evercom.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Day of the Dead: Bloodline (2018, Hèctor Hernández Vicens)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: