AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le style "POV" peut-il encore nous surprendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jérémie
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1583
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 30 Nov - 9:24

VHS Viral est pour le moment le pire film que j'ai vu cette année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Mort Vivant!!!
avatar

Nombre de messages : 1007
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 30 Nov - 9:49

C'est loin d'être le pire film que j'ai vu cette année mais c'est sur qu'il il ne vol pas bien haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanjean du 7-6
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 777
Age : 38
Localisation : Rouen-France
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 2 Déc - 4:50

Le lien de la critique pour VHS Viral renvoit vers celle d'OCULUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Mort Vivant!!!
avatar

Nombre de messages : 1007
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 2 Déc - 5:25

bien lu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 468
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 2 Déc - 7:14

Pas vu ce fameux "Oculus", certains me l'ont conseillé !
Quant à V/H/S Viral je n'ai même pas envie de le voir après avoir vu l'horrible bande d'annonce...
Pourtant j'aime bien le 1er et j'adore le 2ème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
mad mike
Mort Vivant!!!
avatar

Nombre de messages : 1007
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 2 Déc - 7:22

Oculus.Un énième film sans intérêt qui ressemble à tant d'autres. Aussi vite vu, aussi vite oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 468
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 2 Déc - 7:43

mad mike a écrit:
Oculus.Un énième film sans intérêt qui ressemble à tant d'autres. Aussi vite vu, aussi vite oublié.

Mmmmh mais en fait quand tu t'apprête à visionner un film d'épouvante tu t'attend à de la peur ou un renouvellement ??
Car dans le cinéma d'épouvante d'aujourd'hui, il te sera impossible de chercher autre chose que de la peur... Faut dans ce cas se tourner sur un autre sous-genre. salut
L'intérêt est le frisson et l'ambiance que dégagent ces films. Je ne vois pas pourquoi on irait chercher autre chose si le scenario tient la route, si les personnages sont convaincant, si les sensations sont présentes, si l'atmosphère est prenante et si les jump-scares ne sont pas excessifs

Chaque sous-genre a son but principal, si on recherche un twist final, un renouvellement du genre, un concept original boulversant tous les codes dans chaque film qui se veut minimaliste mais rempli de charme et offrant un formidable moment de divertissement et/ou de frayeur, crois-moi qu'avec le nombre de slasher, de torture-porn, de films de possession, d'esprit, de remake etc... le cinéma d'horreur serait bien dans la merde !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
charliexxxlgs
Pas encore mort
avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Age : 25
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Nein   Mer 10 Déc - 10:58

Je dirais que non ça ne peut plus nous surprendre (je vois difficilement comment avec le nombre de films qui sont sortis dans ce style depuis REC...)

Mais oui il y a quand même quelques bons films qui sortent en mode POV qui sont vraiment pas mal. Grave encounters par exemple était génial.
Mais c'est comme toutes les bonnes choses faut pas en abuser... c'était la grosse révolution depuis Rec et maintenant quand tu lances un film sans avoir vu la bande annonce et que ça commence comme ça tu te dis "POV? ENCOOOOOOORE?" Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 468
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 10 Déc - 14:02

C'est en effet le genre de première réaction qu'on a face à un nouveau trailer de found-footage.
Mais la surprise peut se révéler agréable (Grave Encounters, V/H/S 2)
Après il est vrai que ce mode de filmer est un plus pour le divertissement, il y a quelque en plus qui attire le regard du spectateur même quand le film est mauvais.
La mode du found-footage aujourd'hui c'est un peu comme la mode du slasher à l'époque: tant qu'il y a de l'idée, les réalisateurs ne s'arrêtent pas mais ce n'est pas pour autant qu'ils nous livreront un bon résultat à chaque nouveau film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
Gregg
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 4478
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 10 Déc - 19:17

Tout dépend ce que l'on entend par surprendre!

Pour ce qui est de la forme, il est fort probable qu'on nous propose encore quelque chose d'original, comme ce fut dernièrement le cas avec un film tel que The Den. Ainsi, on pourrait bien voir des cinéastes redoubler d'ingéniosité afin exploiter d'autres moyens pour nous montrer leurs bandes que l'utilisation de l'habituel personnage qui filme ce qui se déroule sous ses yeux.

Dans le fond, en revanche, on a pas mal fait le tour de la question et le found footage montre désormais ses limites. On me dira certes que c'est un autre débat, mais aujourd'hui certaines émissions de télévision se révèlent diablement plus efficaces que la grande majorité des found footage sortis récemment. Concrètement et pour appuyer mon point de vue, je dirais que je regarde régulièrement ce genre de programmes et encore pas plus tard qu'hier, j'ai vu une émission du nom de "événement paranormal" où les différentes reconstitutions étaient d'une bien meilleure qualité au niveau du contenu (avec une vraie capacité à effrayer le spectateur) alors que les sujets traités sont sensiblement les mêmes. Cela, je crois, montre que le found footage n'est plus qu'un phénomène de mode à la qualité souvent absente. Alors pour ce qui est de nous surprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 23 Déc - 7:21

Bonjour.
Je pense que le style "found footage" va continuer à subsister quelques années encore avant de disparaitre temporairement. Déjà, les films tournés à la première personne ne font plus recette. L'échec cinglant du tout récent "The pyramid" apporte une pierre supplémentaire à la construction du mausolée. La plupart de ces séries B ou Z sortent directement en vidéo à la demande ou en dvd et les derniers exemples n'étaient vraiment pas très flatteurs pour le genre. "The houses october built" ou "Day of the mummy" sont particulièrement ratés et ne fonctionnent à aucun moment. Il y a, je trouve, une terrible fracture entre la volonté de réalisme de ces films et la fragilité de leur dimension fictionnelle. Les acteurs "jouent" trop (ou ne savent pas suffisamment bien jouer pour nous faire oublier qu'ils ne sont que des personnages), les situations sont très souvent bourrées d'incohérences, ne serait-ce que d'ordre technique, freinant l'immersion voulue et rendent peu crédibles des évènements que les réalisateurs souhaitent paradoxalement rendre réels.
Ainsi la réussite du "Projet Blair Witch" ou de "Cannibal Holocaust", les mètre-étalons du genre, tient en grande partie grâce à la retenue (même si moins évidente chez Deodato) et à la volonté de ne pas trop en faire. Le found footage plus contemporain ("Evidence" ou "Area 407" pour n'en citer que deux) rate tous ses effets. Il y a fort à parier que l'éventualité d'un échec au box-office pour le prochain volet de la saga "Paranormal activity" creuse encore plus la tombe d'un genre qui n'a déjà plus rien à dire et qui malgré tout continue à mal le faire.
Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une forme supplémentaire de cinéma d'exploitation et elle touche à sa fin (tous comme les zombies finiront eux-aussi par quitter le devant de la pop-culture actuelle). S'agissant d'exploitation et donc d'un genre touchant à la sensation forte, cette méthode de mise en scène (bien trop souvent employé comme un gimmick que comme une sincère source de création) ne peut s'appliquer qu'à une certaine catégorie de films, l'horreur ou l'angoisse en particulier, et n'est pas vraiment adapté à d'autres genres (la comédie "Projet X", néanmoins réussie, n'avait pas besoin d'être tournée en found footage pour fonctionner, par exemple). Il y a peu de chance que le genre nous surprenne encore, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 410
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 23 Déc - 10:50

Clairement, oui.

Récement, j'ai vu un court métrage dans mon école sur un mec qui se filme enfermé dans sa chambre, dans le noir, pendant la fin du monde. C'était assez ouf. Comme dit précédemment, tout dépend de l'idée. Le slasher a perduré presque 10 ans dans les années 80 et certains surprennent toujours.
Le problème c'est qu'on est en dans une époque où le style est à la mode et, du coup, on voit s'enchaîner une quantité de POV impressionnante et il devient dur de dénicher LA perle rare parmi tout ce merdier. Même la série référence du genre, Paranormal Activity a déçu tout le monde (et au box office) avec le 4 et le 5 va très surement se planter. Preuve que l'idée même de faire du caméra au poing maintenant et de dépenser le minimum pour se faire rembourser au maximum, l'idée, l'originalité et le choix artistique du style est relayer au cinquième rang.
Je répète un peu ce que dit "crazy babysitter" mais ce n'est que pour mieux rebondir haha Smile
Je ne suis pas trop d'accord avec ton dernier paragraphe.

Je ne pense pas que ce style est pour but premier "la sensation forte". Je pense qu'au contraire il est là pour suggérer et que le spectateur voit ce qu'il est envie de voir. Les exemples de réussite le confirme. Blair Witch, Paranormal Activity, The Sacrament, [REC], Chronicle ou encore Le Dernier Exorcisme sont tous assez soft, font plus dans l'angoisse que l'horreur et mise surtout sur un effet "cauchemar". D'où l'erreur grossière de tout montrer à l'écran puisque dans ce cas, autant filmer normalement. Mais comme toujours, dès que un trouve le bon filon, les autres ne tardent pas pour dire "moi j'en fais plus". Non pas que ce soit tout le temps loupé mais presque.

Et aussi, je trouve que Cannibal Holocaust est un gros navet, qui fait justement cette erreur grossière et, finalement, n'est là que pour choquer et faire vomir. Aucune ambition si ce n'est la sensation forte, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrien666
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 858
Age : 36
Date d'inscription : 14/10/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mar 23 Déc - 11:46

J'ai Bien aimé VHS 1&2 dans le genre, mais parfois ça peut être un peu chiant comme format et il arrive que ça me donne mal à la tête tellement les cameras n’arrêtent pas de bouger. ça dépend probablement de l'histoire, du scénario et la façon dont c'est présenté. .. donc tout les grands films du genre (blair witch, paranormal activity etc) sont justement les films que je n'aime pas particulièrement !
Par contre Cannibal Holocaust à l'inverse j'aime assez. mais c'est un film surtout pour ceux qui aiment le gore, plus que ceux qui aiment avoir des sueurs froides ou des sursauts etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 24 Déc - 2:08

DieSydney a écrit:

Je ne pense pas que ce style est pour but premier "la sensation forte". Je pense qu'au contraire il est là pour suggérer et que le spectateur voit ce qu'il est envie de voir. Les exemples de réussite le confirme. Blair Witch, Paranormal Activity, The Sacrament, [REC], Chronicle ou encore Le Dernier Exorcisme sont tous assez soft, font plus dans l'angoisse que l'horreur et mise surtout sur un effet "cauchemar". D'où l'erreur grossière de tout montrer à l'écran puisque dans ce cas, autant filmer normalement. Mais comme toujours, dès que un trouve le bon filon, les autres ne tardent pas pour dire "moi j'en fais plus". Non pas que ce soit tout le temps loupé mais presque.
J'ai mal du m'exprimer. La peur est une sensation, de surcroit une sensation forte. L'ambition primale des films mentionnés dans le found footage horrifique est, je pense, de faire peur. Ils proposent donc d'avoir des sensations fortes. De mon côté, je ne pense pas que "[REC]" joue la carte de la suggestion. C'est au contraire un spectacle très graphique et "rentre-dedans", comme on dit. Tout comme "Chronicle" et sa fin ouvertement inspirée du "Akira" de Katsuhiro Otomo.
Aussi, quand je parlais de sensations fortes, je voulais dire que le genre dont nous parlons ici n'a plus grand chose à proposer car il s'inscrit trop dans la thématique de l'épouvante, et celle-ci n'a hélas plus grand chose à dire. Le found footage ou POV pourrait peut-être convenir au cinéma d'aventure mais ne s'accorde pas trop avec d'autres catégories cinématographiques au risque de ne devenir qu'un gimmick sans intérêt ("Projet X", comme dit plus haut). D'ailleurs, peu de genres n'ayant justement pas recours aux fameuses sensations fortes l'emploient. Je pense éventuellement à "La femme défendue" de Philippe Harel ou "La mort en direct" de Bertrand Tavernier (et encore, pour ce dernier le procédé est discutable) mais cela reste un procédé technique ouvertement supposé donner le frisson (une sensation forte, donc).
Sinon, "Cannibal holocaust" reste à mon avis le meilleur film du genre. Une plongée aux tréfonds de l'horreur en avance sur son époque mais qui paradoxalement s'inscrit pleinement dans la mouvance politique de l'année de sa réalisation (alors que les brigades rouges sévissaient en Italie). Bien sûr que le chef-d’œuvre de Ruggero Deodato a recours à des images fortes pour illustrer son propos mais au-delà de leur éventuelle fonction vomitive, il s'agit pour le metteur en scène d'exprimer le malaise des médias qui exploitent la violence aux heures de grandes écoutes, déformant l'opinion tout en abreuvant la masse hypocrite. Le film est donc au contraire très ambitieux et demeure encore bien plus qu'un simple film gore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieSydney
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 410
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 24 Déc - 5:06

crazy babysitter a écrit:
DieSydney a écrit:

Je ne pense pas que ce style est pour but premier "la sensation forte". Je pense qu'au contraire il est là pour suggérer et que le spectateur voit ce qu'il est envie de voir. Les exemples de réussite le confirme. Blair Witch, Paranormal Activity, The Sacrament, [REC], Chronicle ou encore Le Dernier Exorcisme sont tous assez soft, font plus dans l'angoisse que l'horreur et mise surtout sur un effet "cauchemar". D'où l'erreur grossière de tout montrer à l'écran puisque dans ce cas, autant filmer normalement. Mais comme toujours, dès que un trouve le bon filon, les autres ne tardent pas pour dire "moi j'en fais plus". Non pas que ce soit tout le temps loupé mais presque.
J'ai mal du m'exprimer. La peur est une sensation, de surcroit une sensation forte. L'ambition primale des films mentionnés dans le found footage horrifique est, je pense, de faire peur. Ils proposent donc d'avoir des sensations fortes. De mon côté, je ne pense pas que "[REC]" joue la carte de la suggestion. C'est au contraire un spectacle très graphique et "rentre-dedans", comme on dit. Tout comme  "Chronicle" et sa fin ouvertement inspirée du "Akira" de Katsuhiro Otomo.
Aussi, quand je parlais de sensations fortes, je voulais dire que le genre dont nous parlons ici n'a plus grand chose à proposer car il s'inscrit trop dans la thématique de l'épouvante, et celle-ci n'a hélas plus grand chose à dire. Le found footage ou POV pourrait peut-être convenir au cinéma d'aventure mais ne s'accorde pas trop avec d'autres catégories cinématographiques au risque de ne devenir qu'un gimmick sans intérêt ("Projet X", comme dit plus haut). D'ailleurs, peu de genres n'ayant justement pas recours aux fameuses sensations fortes l'emploient. Je pense éventuellement à "La femme défendue" de Philippe Harel ou "La mort en direct" de Bertrand Tavernier (et encore, pour ce dernier le procédé est discutable) mais cela reste un procédé technique ouvertement supposé donner le frisson (une sensation forte, donc).
Sinon, "Cannibal holocaust" reste à mon avis le meilleur film du genre. Une plongée aux tréfonds de l'horreur en avance sur son époque mais qui paradoxalement s'inscrit pleinement dans la mouvance politique de l'année de sa réalisation (alors que les brigades rouges sévissaient en Italie). Bien sûr que le chef-d’œuvre de Ruggero Deodato a recours à des images fortes pour illustrer son propos mais au-delà de leur éventuelle fonction vomitive, il s'agit pour le metteur en scène d'exprimer le malaise des médias qui exploitent la violence aux heures de grandes écoutes, déformant l'opinion tout en abreuvant la masse hypocrite. Le film est donc au contraire très ambitieux et demeure encore bien plus qu'un simple film gore.

Je comprends mieux, merci pour ton explication plus detaillé et, finalement, nos avis se rejoignent. Dans l'espoir pour moi et le pessimisme pour toi sur l'avenir du genre mais nous sommes d'accord sur l'intérêt du style.

Pour [Rec] ou Chronicle, bien entendu, on nous montre pas mal de choses, la caméra capte pas mal d'effets mais c'est tout de même minime vu l'action. On aurait pu avoir encore plus et on sait qu'il c'est passé beaucoup plus. On reste dans la suggestion, dans le sens on nous montre que ce qu'il faut pour que notre esprit fasse le reste ensuite. D'ailleurs, Quarantine, son remake, montre un peu plus et, du coup, perd en intensité.

Comment Cannibal Holocaust peut illustrer un propos qu'il trahit lui même ? Il cache un message sur la violence des médias qui exploitent la violence ? Alors pourquoi tuer des animaux en vrai ? Pourquoi ce viol montrer et remontrer ? "Faite ce que je dis, pas ce que je fais".
Diary of the Dead (pour prendre un exemple en POV) à sensiblement le même message, le met autant en avant, ne s'en cache pas et n'a pas besoin de tout ce que Cannibal nous fait endurer. De plus, Cannibal a extrêmement mal vieillit, la faute à une réalisation passable et de très mauvais "acteurs".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanjean du 7-6
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 777
Age : 38
Localisation : Rouen-France
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 24 Déc - 9:20

DieSydney a écrit:

Je ne pense pas que ce style est pour but premier "la sensation forte". Je pense qu'au contraire il est là pour suggérer et que le spectateur voit ce qu'il est envie de voir. Les exemples de réussite le confirme.(blablabla) The Sacrament, (blablabla)sont tous assez soft, font plus dans l'angoisse que l'horreur et mise surtout sur un effet "cauchemar". D'où l'erreur grossière de tout montrer à l'écran puisque dans ce cas, autant filmer normalement. Mais comme toujours, dès que un trouve le bon filon, les autres ne tardent pas pour dire "moi j'en fais plus". Non pas que ce soit tout le temps loupé mais presque.


C'est  exactement ça pour ce film (The sacrament), on voit pas grand chose, on ne peut voir que ce que la caméra va filmer à l'instant T mais c'est tout ce qui va se passer en arrière plan ou qui va être suggéré qui est fort avec ce film. Je le redis, ce film là fait parti du top 3 des plus grosses claques de l'année, s'il n'est même pas en tête d'ailleurs ! Gros coup de tatane dans les gencives, le tout avec une paire de brodequins taille 42, assurément !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad mike
Mort Vivant!!!
avatar

Nombre de messages : 1007
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Jeu 25 Déc - 9:40

Totalement d'accord avec toi Jeanjean, par contre j'aurais plus opté pour du 46 lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black_Widow
Pas encore mort
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 29/12/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 7 Jan - 13:32

Personnellement, ça me dérange pas du moment que la caméra tremble pas tout le temps, ça en devient lourd..
Puis, je peux voir un film de ce style mais pas tous les 3 jours, à petite dose quoi.. & déjà à la base, si je lis dans les critiques que c'est filmé de cette manière, ça me donne pas trop envie de le voir!
J'ai vu Grave Encounters, c'est vrai qu'il est bien Smile
Les Paranormal Activity, j'ai vu que le premier parce que j'ai trouvé ça plat & lent.
Après, je suppose que The Paranormal Diaries : Clophill rentre dans ce style, j'ai pas été emballée par ce film, il se passe pas grand chose.
Après je ne suis pas une connaisseuse de ce style donc... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-movie-files.skyrock.com
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 468
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 1 Fév - 6:59

Ca y est ça repart sur un énièeme débat inutile concernant "Cannibal Holocaust" ?? haha ^^

Boh après le found-footage attire rien que par sa manière de filmer et c'est ça qui provoque cette mode. Beaucoup trop de found-footage sont réalisé en si peu de temps et 70% des films sont des navets réalisés par des réalisateurs sans idée et sans talent.
Pourtant le potentiel exploitable de ce genre est énorme et on pourrait faire des putains de films effrayant mais le problème reste que les réal' et producteurs ne veulent qu'attirer les plus jeunes avec ces films et ne cherchent pas à aller plus loin.
C'est pour moi un sous-genre déjà mort mis à part les quelques exceptions malheureusement trop rares.

"The Sacrament" en revanche je ne l'ai toujours pas vu mais il va falloir que j'y jette un oeil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 1 Fév - 11:39

P4in a écrit:
Ca y est ça repart sur un énièeme débat inutile concernant "Cannibal Holocaust" ?? haha ^^
Tout débat est inutile à partir du moment où chacun campe de toute façon sur ses positions. il n'est d'aucune utilité d'un débat culturel. Mais le principe d'un forum est d'exprimer une opinion, un avis même en désaccord avec les autres intervenants. Et pour ma part, je trouve l'avis émis par DieSydney au sujet du film de Ruggero Deodato intéressant même si je ne le suivrai pas dans son opinion.
Si l'on ne discute pas de cinéma (inutilement de toute façon car cela ne changera rien à nos vies) sur un site consacré à la discussion sur le cinéma alors nous n'avons plus qu'à nous demander mutuellement le temps qu'il fait chez nous et même là, nous pourrions être en désaccord ("moi j'aime bien la pluie ! - Oh ben pas moi alors, n'importe quoi !").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 1 Fév - 11:40

[quote="crazy babysitter"]
P4in a écrit:
Ca y est ça repart sur un énièeme débat inutile concernant "Cannibal Holocaust" ?? haha ^^
Tout débat est inutile à partir du moment où chacun campe de toute façon sur ses positions. il n'est d'aucune utilité d'un débat culturel. Mais le principe d'un forum est d'exprimer une opinion, un avis même en désaccord avec les autres intervenants. Et pour ma part, je trouve l'avis émis par DieSydney au sujet du film de Ruggero Deodato intéressant même si je ne le suivrai pas dans son opinion.
Si l'on ne discute pas de cinéma (inutilement de toute façon car cela ne changera rien à nos vies) sur un site consacré à la discussion sur le cinéma alors nous n'avons plus qu'à nous demander mutuellement le temps qu'il fait chez nous mais même là, nous risquerions de nous confronter ("moi j'aime bien la pluie ! - Oh ben pas moi alors, n'importe quoi !").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Androstaub
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 468
Age : 24
Localisation : La Crau - France
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 1 Fév - 12:19

Ce que je voulais surtout dire c'est que ce genre de débat sur Cannibal Holocaust sur les meurtres d'animaux c'est du vu et revu n'importe où.
A moins que vous n'êtes jamais tomb" sur un débat sur ce film.
Surtout que Cannibal Holocaust est loin d'être le seul film qui contient des meurtres d'animaux et encore moins le pire d'entre eux ("La montagne du dieu cannibale" en contient 3 fois +). (Sachant qu'ils ont servi de repas pour l'équipe de tournage contrairement au chat de "Men Behind the sun" par exemple Wink ).

Mais bon là on tombe SURTOUT dans le hors-sujet car le topic est consacré au style du found-footage.
J'ai jamais dis que ça allait changé nos vis de ne pas en parler, mais je parle surtout du hors-sujet et ça m'amuse de voir encore des commentaires à propos de "cannibal holocaust" concernant les accusation portées sur ce film comme si on n'en a jamais parlé sur Horreur-web ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://androstaub.cabanova.com/
The Bloody Boy
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 33
Date d'inscription : 18/09/2013

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Mer 4 Fév - 12:06

Afflicted est vraiment bon dans le style POV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanjean du 7-6
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 777
Age : 38
Localisation : Rouen-France
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Ven 18 Déc - 9:12

Androstaub a écrit:


"The Sacrament" en revanche je ne l'ai toujours pas vu mais il va falloir que j'y jette un oeil.


As tu réussi à le voir alors ? Je sais pas si il te plaira, je me tate pour le remater pendant mes vacances tient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix


Féminin Nombre de messages : 911
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   Dim 24 Jan - 14:33

Bonsoir.
Intriguée par la bande-annonce et le contexte du film, je me suis risquée en dépit d'une appréciation toute relative pour le "found footage" à regarder "JeruZalem".
Deux jeunes américaines, Sarah et Rachel (bravo aux auteurs du scénario pour les prénoms au-delà du cliché), se rendent en Israël pour y passer leur vacances au moment du Yom kippour, soit le jour du pardon mais aussi le jour du jugement. Dans l'avion, elles rencontrent un compatriote, Kevin, qui leur propose de les emmener visiter Jérusalem au lieu de Tel Aviv où elles étaient supposées se rendre. Pour leur plus grand mal, les amies acceptent...

voilà pour le début de l'intrigue. Ce qui va se dérouler ensuite est très simple : c'est la fin du monde, une porte de l'enfer s'ouvre et laisse s'échapper des démons, monstres et autres zombies ailés (oui, à Jérusalem les morts-vivants peuvent voler !). Le tout filmé en vue subjective par l'intermédiaire des lunettes Google de l'héroïne, Sarah.

Évidemment, la bande-annonce laissait entrevoir quelque chose d’éventuellement intéressant avec moult effets sanglants, créatures diaboliques et action à revendre. Il n'en est rien durant quasiment cinquante minutes où nous devons supporter la visite de Jérusalem par les deux jeunes femmes. Évidemment, elles sont pénibles et gloussent comme des dindons tout en draguant à tout va. Il ne se passe donc quasiment rien durant près d'une bonne heure, mais vraiment rien à part les vagues inquiétudes du jeune aventurier rencontré dans l'avion qui fronce les sourcils pour mieux nous faire comprendre que quelque chose pourrait bien ne pas tourner rond dans la ville sacrée.
On doit aussi composer avec le personnage du palestinien sympathique, beau gosse dragueur et gouailleur. Or c'est sans doute le moins insupportables de quatre "héros" de "JeruZalem".

Puisqu'il faut bien justifier l'appartenance au genre horrifique du film, les deux réalisateurs se réveillent (alors que le spectateur commence à s'endormir sagement) et sans prévenir, il y a des explosions mal filmée par les glasses pas si smart de Sarah. Et alors que l'on aurait pu se dire qu'il était temps et que le film allait enfin commencer, c'est bien se tromper ! Parce que s'il se passe un peu plus de chose à l'écran, encore faut-il qu'on puisse le voir ! "JeruZalem" ne déroge donc pas à la règle de la grande majorité des films du genre "found footage" ou "point de vue" avec une caméra (les lunettes, donc) qui bouge dans tous les sens et des personnages ayant tendance à se réfugier ou à se retrouver dans des endroits bien sombres.

En outre, il faut aussi composer avec des dialogues ineptes et redondants car elles parlent beaucoup au lieu de fuir nos victimes en sursis, des situations trop appuyées symboliquement bien lourdes (le jeune palestinien ne s'entend pas avec deux soldats israéliens) et une pseudo-héroïne à qui on donnerait bien une paire de claques surtout lorsqu'elle impose aux deux militaires d'aller sauver son amoureux d'un jour (sérieusement, elle en parle comme s'il s'agissait de l'amour de sa vie alors qu'ils se connaissent depuis une journée) et lorsqu'elle les engueule comme du poisson pourri après qu'ils aient préféré fuir au lieu de se faire tuer pour rien...bref, une protagoniste pas spécialement fréquentable (en plus d'être une Marie couche-toi-là).

Le budget de "JeruZalem" n'étant pas bien élevé, les créatures infernales se résument donc à une demi-douzaine en plus d'un Néphilim (un monstre géant) dont on ne voit qu'un bras et une cuisse à l'occasion d'un plan furtif et à une trentaine de touristes et d'habitants plus ou moins paniqués. Il y avait quelque chose à faire avec un tel sujet surtout qu'il faut reconnaitre au film la qualité de ne prêcher pour aucune paroisse, mosquée ou synagogue en particulier. Mais le long-métrage des frères Paz échoue sur tous les tableaux. Alors que la mode du found footage semble fort heureusement en déclin, mieux vaudrait-il la laisser disparaitre un petit moment afin que n'importe qui ne s'improvise pas cinéaste. Bref, c'est mauvais, pas bien intéressant malgré un sujet qui pouvait potentiellement l'être et ça n'échappe pas à la routine fauchée d'un sous-genre où les ratages se comptent bien plus facilement que les réussites. JeruZalame...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le style "POV" peut-il encore nous surprendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le style "POV" peut-il encore nous surprendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Voyage dans un autre monde
» [Premier achat] Tête corps, wig, habits,..... où acheter quoi ? Quel prix ?
» Reportage TSR "Un hôpital psychiatrique à coeur ouvert"
» Mes traction Norev
» Notre perception est-elle trompeuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Sous-genres horrifiques-
Sauter vers: