AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neon Maniacs
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 1651
Age : 34
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Mar 7 Mar - 22:20

J'en suis pas revenu quand j'ai lu la critique ici:

http://www.horreur-web.com/ninthgate.html

Malgré la finale qui selon moi est raté, TNG est un excellent film, j'aurais plus mis 4/5 mais ca reste pour moi un film parfait avec une bonne construction d'histoire, un scénario bien ficelé qui ne joue pas dans la banalité comme la plupart des autres films et des interprètes qui ont une excellente chimie ensemble dès la première approche. On sent que Polanski prend tout le monde égal, que ce soit le maître d'hotel, la baronne qu'on voit 10 minutes ou Johnny Depp.

Ma question est celle-ci, qui a fait la critique de The Ninth Gate? Elle est excellente!! cool2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary McLarry
Critique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1814
Age : 34
Localisation : Longueuil
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Jeu 9 Mar - 17:38

L'auteur de cette critique est Mr.Horreur-Web lui-meme!

je suis tout a fait d'accord avec clui, le film est excellent. C'est toujours une bonne preuve lorsque meme apres avoir ecouter le film, il vous hante et vous vous questionnez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NécroMick
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2916
Age : 28
Localisation : Terrebonne, Québec
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: ...   Jeu 9 Mar - 19:48

A chaque jour je passe devant se film mais je my attarde pas, la pochette n'est pas attirante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi.gov
robzombie_no1
Définitivement Mort
avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 44
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Jeu 9 Mar - 19:58

Bof, j'ai vraiment pas trippé sur ce film! Tk a mes yeux ca vaut vraiment pas un 5/5 dazed1

Mais des gens n'ont pas aimé Devil rejects alors que moi je donne un 5/5

Les gouts ca se discute pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9771
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Jeu 9 Mar - 21:13

robzombie_no1 a écrit:
Bof, j'ai vraiment pas trippé sur ce film! Tk a mes yeux ca vaut vraiment pas un 5/5 dazed1

Mais des gens n'ont pas aimé Devil rejects alors que moi je donne un 5/5

Les gouts ca se discute pas Razz



Ces deux films-là méritent 5/5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Mr. Horreur Web
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8610
Age : 36
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Ven 10 Mar - 16:37

C'est effectivement moi qui a critiqué le film.

Tous les critiques qui ne sont pas signés ont été écrites par moi. Je suis en train de tout changer cela pour apposer ma signature, mais c'est long et plate donc ça se fait à pas de tortues!!!

Je suis très à l'aise avec mon 5/5 Ninth Gate est un film comme il ne s'en fait malheureusement pas assez souvent. Tout est dans la subtilité!

_________________
In heaven, everything is fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com
productionscrypte
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 41
Localisation : Trois-Rivières, QC, CA
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: The Ninth Gate - La neuvième porte   Mar 29 Juil - 21:52

Ce film est un film que j'adore tout simplement. J'adore l'histoire, les personnages, les lieux, l'intrigue qui se développe peu à peu, la trame sonore, bref tout!

Évidemment, la fin n'est peut-être pas comme certains pourraient s'y attendre, mais après une deuxième ou troisième écoute, vous serez plus à même de mieux comprendre le sens...

C'est malheureusement le genre de film qui est rare de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/productionscrypte
CamilleEspresso
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 29
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Mer 16 Fév - 0:12

Résumé

Dean Corso est un dealer de livres anciens, qui hésite pas à fourrer un peu ses clients quand l’occasion se présente. Y est sûr de lui, y a de la répartie pi y c’est un businessman terre-à-terre. Y se fait engager par un collectionneur millionnaire, Boris Balkan, qui possède laplus grosse collection de livres sur le Yable au monde. Ayant récemment mis la main sur le livre The ninth gate of the kingdom of shadows, livre supposément écrit par le Yable lui-même pi dont y reste juste 3 copies dans le monde, y veut que Corso retrouve les deux autres pour vérifier si le sien est authentique. Facque Corso se pousse en Espagne, au Portugal pi en France pour trouver les autres livres. Mais y se rend compte que ça sera pas facile pi que Balkan est pas le seul à être intéressé par ce livre-là. Corso est pogné au milieu de plein de meurtres bizarres pi y a l’impression de se faire suivre. Une chance, y rencontre une fille qui l’aide dans son projet. Y compare les trois copies du livre pi y trouve des petites différences qui le mettent sur la piste d’une affaire qui le dépasse.

Critique

C’est peut-être parce que j’étudie en littérature, mais toute l’intrigue qui tourne autour d’un vieil ouvrage écrit par Satan, moi ça me plait. J’ai l’impression que ce film-là c’est une version moins niaiseuse de Davinci Code : les deux mettent en scène une quest pour la vérité qui comporte des obstacles, mais Corso est ben plus humain que Robert Langdon, pas loin d’être un super-héros. Surtout, l’enquête avance ben moins vite que dans le livre de Dan Brown, ce qui rend ça plus réaliste pi moins épais. J’ai été étonné de voir les mauvaises reviews sur RottenTomatoes pi IMDB; ça parlait, entre autres, d’un manque de rythme que j’ai pas remarqué. C’est plas un thriller avec plein d’action, c’est sûr, mais ça veut pas dire que c’est platte. Le build-up est bon pi progressif, pi y nous fait plonger dans le mystère petit à petit.
J’aime ben le personnage de Corso; c’est pas un genre de héros pur pi parfait qui s’oppose à un méchant pas fin. On tombe pas dans le manichéisme. Corso est pas très moral, ou honnête, mais ça le rend humain, donc attachant. Balkan aussi est intéressant, en collectionneur obsédé pi un peu fou. Les acteurs font ben leur job, aussi, pi les dialogues sont loin d’être téteux. Les personnages secondaires sont cools eux aussi : les frères jumeaux moustachus, le vieil aristocrate dont la noblesse s’effrite pi la madame en chaise roulante.
Ce que j’ai aimé, c’est que le côté surnaturel est pas amené comme il l’est d’habitude; au lieu d’être une genre de secte qui invoque le Yable, c’est un collectionneur zélé qui s’imagine être le seul digne de le faire. C’est moins invraisemblable, y me semble. Même que j’ai eu l’impression que Polanski riait des films de cultes sataniques : la scène où Balkan interromp la messe noire en criant « Mumbo Jumbo ! » pi en envoyant chier tout le monde en disant que la Yable se pointera pas pour une gang de geek déguisés avec des toges noires. Ce qui fait que la fin est cool, sauf la toute dernière image : Corso qui s’avance dans un gros flash de lumière blanche. Ça gâche presque le film.

Analyse

Dans The ninth gate, j’ai vu une genre de quête de l’Ailleurs qui est à rapprocher avec Là-Bas de Huysmans, pi aussi des poèmes de Baudelaire genre Anywhere out of the world ou L’invitation au voyage. Quand je parle d’Ailleurs, je veux dire un but à sa vie, une raison d’être. Je m’explique : le personnage de Balkan, c’est un millionnaire, voire milliardaire, qui se donne à fond pour sa collection, parce qu’y sait pu quoi faire de sa vie : y est déjà riche. Ça veut dire qu’y peut avoir pi faire ce qu’y veut. À défaut d’avoir un but, y s’en invente un, celui de collectionner les livres anciens pi rares qui parlent du diable. Pi quand y trouve son exemplaire de The ninth gate, y veut savoir si cest le vrai, pour pouvoir accomplir son rêve. Devenu obsédé par sa collection de livres sur le Yable, y finit par croire sérieusement que c’est Lucifer qui a écrit son livre, pi que c’est lui le seul qui mérite de recevoir la visite du Yable. Sauf qu’à la fin, quand y fait sa cérémonie, y se rend compte que c’est de la bullshit son affaire, pi que sa collection l’a mené à rien. C’est une genre de prise de conscience de la futilité de son objectif de vie, qu’y doit payer de sa mort. C’est comme Durtal dans Là-Bas : après avoir vu les bas-fond du satanisme parisien, y réalise que ça donne rien, finalement, pi y revient à la case départ.
De l’autre côté, on a Corso qui réussit vraiment à voir le diable, incarné par Emmanuelle Seigner. Est-ce que c’est parce que lui, comparé à Balkan, poursuivait sa quest sans vanité pi juste par curiosité? Parce qu’au lieu de chercher un ailleurs de rechange, y cherche l’Ailleurs? Ça, je le sais pas. C’est peut-être aussi un pacte faustien pour la Connaissance ultime ou ché pas trop. En fait, j’ai pas compris pourquoi Corso s’attire les faveurs du Yable pi pas Balkan. Quelqu’un a une idée ?

Verdict

Recommandé. Un bon thriller fantastique (un peu) au rythme lent mais ben amené, qui évite de tomber dans les clichés du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camilleespresso.wordpress.com
Strappado
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Mer 16 Fév - 4:03

Pas du plus grand Polanski (je place perso le Locataire ou Rosemary's Baby devant) mais merde, ce film est quand même une bombe !
Ambiance ultra sombre, univers sonore vraiment génial et adaptation d'un ouvrage non moins excellent.

Juste quelques scènes un peu abusées quand l'ange gardien intervient qui nuit un peu à la qualité générale mais sinon c'est un petit classique à mes yeux.

Pas compris d'ailleurs cette réputation de quasi nanar qu'il traîne pour beaucoup ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleEspresso
Phase terminale
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 29
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Mer 16 Fév - 18:38

C'est vrai ça, y est crissement mal côté sur IMDB pi RottenTomatoes. C'est sûr qu'y a ses défauts, notamment la toute fin avec la flash de lumière blanche pi les interventions de l'ange/diable gardien qui lévite ou ché pas trop, mais overall, c'est crissement bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camilleespresso.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   Dim 30 Nov - 6:26

The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)

Sans aucun doute l'un de mes Polanski favoris. La neuvième porte est une enquête de 2h00 passionnante du début a la fin, sans temps morts et tout cela dans une ambiance diabolique qui étouffe le spectateur de minute en minute...En plus d'avoir un scenario classe et intelligent le film est écraser par une OST sublime qui reste encore aujourd'hui une petite merveille auditive. A l'époque je l'avais vu au cinéma et j'avais trouvé le film excellent, mais par contre le final m'avait fait gerber, j'étais vraiment haineux et je me disais que c'était une conclusion de merde... Aujourd'hui j'ai radicalement changé d'avis, je pense que la conclusion est tout simplement parfaite car elle laisse dans le doute et nous permet d'imaginer n'importe quel scenario/porte de sortie. J'irais même dire que si Polanski avait fait une conclusion "normal" a la neuvième porte cela aurait tuer le mythe voir même casser l'ambiance général du film...Bref ce film est une petite pépite qui a été tourné en partie a 10 minutes a pied de chez moi Laughing Si vous ne l'avez pas vu sauter sur l'occasion car c'est un bijou!
4,7/5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Ninth Gate (1999, Roman Polanski)
» The ghost-writer - Roman Polanski 2010
» l'affaire Roman Polanski
» Pirates - 1986 - Roman Polanski
» LE BAL DES VAMPIRES: Roman Polanski, 1967. - The Fearless Vampire Killers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: