AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Lun 11 Mar - 17:39

Petit résumé des interviews qui seront incluses dans le Dvd/Blu-Ray de Phantasm II par Scream Factory! :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Jeu 14 Mar - 21:33

merci pour ses 2 liens video mark!!

vivement le 26 mars!!
Revenir en haut Aller en bas
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Ven 15 Mar - 23:50

FilmFan Pete revient à la charge en parlent de la qualité, des suppléments et du visuel des éditions Blu-Ray de Phantasm II et From Beyond :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9800
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Lun 19 Aoû - 13:48

Phantasm II de Don Coscarelli - 4,25/5

Pas aussi bon que l’original, mais Phantasm II est quand même une bonne suite. Don Coscarelli livre une histoire sympa de vengeance, faisant suite au premier film et nous offre aussi des scènes très originales. À part ça, l’ambiance du film n’est pas aussi angoissante que dans le premier, mais est tout de même plaisante. Les nombreuses scènes d’action permettent de nous offrir des morts vraiment nice, avec des effets très réussis. Il y a beaucoup d’humour dans le film. Le jeu des acteurs est assez bon. Angus Scrimm est toujours aussi fabuleux en Tall Man. J’ai aussi beaucoup aimé ses deux acolytes. Et, la bande son est toujours aussi sensationnelle. Bref, Phantasm II n’égale pas le premier, mais vaut la peine d’être vu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Mark Allan Poe
King des Zombies!
avatar

Masculin Nombre de messages : 8242
Age : 24
Localisation : Québec - St-Dominique
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mar 24 Déc - 6:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemasculin.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mer 18 Mar - 10:13

Phantasm (1979,Don Coscarelli)

Décidément aujourd'hui je suis dans un trip nostalgie! Il manquait plus que The prince of Darkness et j'aurais fait le tour des plus grand film d'horreur de mon enfance... Alors Phantasm c'est assez complexe comme film, déjà je le considère plus comme de l'épouvante plongé jusqu'au coup dans la psychologie. C'est un film qui joue avec le spectateur via l'ambiance et son histoire, tout comme Matrix (mauvais exemple Laughing ) chacun peu aligné sa vision ou une multitude de théories personnel...Honnêtement ce qui revient le plus souvent sur Phantasm c'est le rêve, comme quoi l'aventure n'était qu'un cauchemar, mais si on se tape juste les deux premier opus a la suite cette "théorie" ne tient pas la route car le tall man lui même lors de sa punch line final dit que ce n'est pas un rêve...Et l'opening du 3eme film confortera la véracité des faits.

Phantasm est un grand film d'épouvante avec une ambiance en or... Honnêtement a coté Halloween de John Carpenter c'est de la rigolade, en regardant ce film j'ai toujours eu l'impression d'être devant quelque chose de totalement inédit qui na jamais été refait ailleurs. Franchement qui pourrait me cité un film qui possède la même ambiance que Phantasm? J'ai vu des tonnes de film d'horreur et j'ai jamais rien vu de comparable... Bref ce film est un classique a mes yeux, malheureusement on entend jamais parler de Phantasm et pourtant c'est une putain de référence dans le genre... Bon d'accord en France on a eu un maximum de problèmes avec les droits de distribution, mise a part les sorties VHS seul le troisième opus est sortie en DVD... Et les fans de la première heure ou les nouvelles générations doivent passer par les anglais (en Europe via Anchor bay) pour se choper une copie... Phantasm est tellement méconnu que même en téléchargement illégal cette saga est indisponible en Europe bordel! Honnêtement une sortie Française je n'y crois plus depuis une décennie, mais entre nous si vous ne connaissez pas cette saga je vous conseil de sauter dessus car c'est simplement exceptionnel voir même révolutionnaire comme un Night of the living dead de Romero. Bref c'est juste un chef d'œuvre a mes yeux... Vivement la sphère Blu-ray Anchor bay avec l'intégrale des 5 films début 2016.
5/5
Revenir en haut Aller en bas
Arthas_117
Mort Vivant!!!
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 22
Localisation : DERRIÈRE TOI !!!
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Ven 14 Aoû - 11:45

Pour ceux qui ont comme moi, adoré la musique du premier et qui aimeraient se l'approprier en vinyle;





http://mondotees.com/products/phantasm-original-motion-picture-soundtrack-lp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Ven 29 Jan - 15:25

Angus Scrimm, le légendaire croquemort/Tallman de la saga Phantasm est mort le 9 janvier dernier... Je viens de l'apprendre... Il restera a mes yeux l'un des plus terrifiants "bad guy" de mon enfance. Repose en paix l'artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4389
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mar 15 Mar - 18:50

C'est assez rare pour être signalé, mais Don Coscarelli a été porté au rang de maître de l'horreur après le seul Phantasm premier du nom! Pourtant, le film, s'il est également considéré comme un classique, reste méconnu du grand public! Un vrai paradoxe, me direz-vous? Et bien pas tant que ça!

Dès le début du "classique" de 1979, Coscarelli instaure une ambiance qu'on devinera vite devenir malsaine, tandis que la mort se veut être le thème central de cette ineffable oeuvre onirique. L'excellente bande sonore joue également un rôle prépondérant, de même que notre bonhomme démontre de vraies qualités de réalisateur malgré son inexpérience d'alors. La photographie nous renvoie aussi vers d'autres horizons connus, et quiconque ne connaîtrait pas l'identité du cinéaste derrière le projet, pourrait aisément s'imaginer regarder un film de John Carpenter! En apparence seulement, ou néanmoins d'un strict point technique, car s'il s'agissait bien d'un film de big John, ce serait le pire de sa carrière!

En effet, la fin des réjouissances se situe avant le cap des trente minutes, alors que de bien moches effets spéciaux font déjà grincer des dents. Et la suite se révèle catastrophique! Entre des acteurs qui semblent eux-mêmes se moquer du film, des dialogues d'une pauvreté affligeante et surtout un scénario bancal, le spectateur, selon son humeur du moment, pourra aussi bien rire aux éclats qu'être dépité par le spectacle consternant défilant sous ses yeux! Les scènes, plus risibles les unes que les autres, se succèdent à un rythme qui défie toute décence! De la mouche mutante en plastique jusqu'à la création d'une arme à feu d'un nouveau genre, en passant par l'explosion d'un véhicule après un choc frontal à 30kms/h ou des fameuses boules tueuses, le père Coscarelli ne nous épargne rien, et en terme d'onirisme, son Phantasm est une plongée vers la stupidité extrême!

Si le deuxième volet est légèrement mieux, sans toutefois mériter qu'on s'y attarde, les troisième et quatrième films sont du même acabit que l'original. En un mot, ils maintiennent la saga au même niveau de médiocrité! Peu importe alors ce qu'il se passe à l'écran, l'intérêt s'est perdu depuis longtemps et, comme une véritable délivrance, le générique de fin du dernier volet permet enfin de s'extirper de ce cauchemar!

Don Coscarelli est encore jeune, mais il peut être tranquille et emporter le secret de sa saga dans la tombe, contrairement au Tall Man, je n'irai pas le déterrer pour en savoir le fin mot!

Finalement, c'est quand je lis toutes les bonnes critiques entourant Phantasm que le mystère se fait plus dense puisque je ne pourrais dire s'il s'agit d'un rêve ou de la réalité!

1/5. Pour le tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mer 16 Mar - 3:41

Comme tu l'as dit il y a très peu de temps, arrêtons le politiquement correct entre nous. Défendons nos films et lâchons nos avis divergents sans s'excuser! Et bien je vais suivre ton conseil, même si je n'ai jamais eu peur de dire ce que je pensais...

Ta note sur Phantasm était prévisible, donc jusque la aucun souci, mais par contre ta critique expéditive hormis sur la fameuse scène de la mouche m'a étonné, dans le sens ou elle aurait pu être la critique d'une simple bande annonce tellement elle est pauvre en détail.

La première chose qui me frappe c'est ton avis sans aucun recul, tout comme ta critique du 6eme Sens de Night Shyamalan tu a pris le train avec 20 ans de retard.

Gregg a écrit:
de bien moches effets spéciaux font déjà grincer des dents.

Dire que les effets spéciaux de Phantasm sont moche c'est mettre une fessé au Star Wars de 1977, qui a été retoucher plus de 10 fois en 35 ans. Car oui les effets spéciaux pour un petit film d'épouvante de 1979, qui fait voler une multitude de boule en aluminium, sans avoir un reflet de camera dans la sphère ou un micro a l'écran, c'est quand même du boulot pour 300 000$, on est au dessus d'un Aliens de Cameron, qui cumulait les gaffes entres les costumes a fermeture zip sur les xenomorphes, et le personnel de tournage qui se baladait avec des sandwichs en arrière plan(en gros c'est plus propre!!)... Dire que les SFX sont moche même sur la quadrilogie entière, alors que les SFX du deuxième sont supérieur au boulot de tom savini sur la trilogie de Romero, c'est énorme... Mais je doute que tu aies continué le visionnement au delà du premier vu que ta critique par la suite est inexistante.

Gregg a écrit:
Si le deuxième volet est légèrement mieux, sans toutefois mériter qu'on s'y attarde, les troisième et quatrième films sont du même acabit que l'original. En un mot, ils maintiennent la saga au même niveau de médiocrité! Peu importe alors ce qu'il se passe à l'écran, l'intérêt s'est perdu depuis longtemps et, comme une véritable délivrance, le générique de fin du dernier volet permet enfin de s'extirper de ce cauchemar!

C'est la que le doute s'installe. Je doute fortement que tu aies regardé les trois suites, car quand tu dis que le deuxième et supérieur au premier alors que l'intégralité des critiques s'accordent a dire le contraire, et que le Lord of the dead et Oblivion ont le même "acabit" que l'original, alors que justement il ne ressemble en rien au film de 1979, je reste sur le cul. Mais ta conclusion confirme mes doutes: "Le générique de fin du dernier volet permet enfin de s'extirper de ce cauchemar". Même si tu as écrit cela pour faire jolie du genre "enfin le gavage est fini", cette réplique na jamais sonnez aussi faux surtout avec la conclusion Oblivion, qui ne conclut en rien la saga. Ce qui me ramène directement a toutes les critiques francophone du même film, ou les critiques en question affirmait avoir eu la réponse a leur question dans cette opus, alors que Oblivion n'apporte véritablement aucune réponse...

Si Phantasm pourrait être comparer a un Night of the Living Dead de Romero, Phantasm 2 serait comparer a un le sous sol de la peur de Craven, Lord of the dead a kickboxer de Disalle et Oblivion au Diner de Con de Veber. Non aucun film de cette franchise ne se ressemble, mise a part la bande son et l'environnement.

Gregg a écrit:
La photographie nous renvoie aussi vers d'autres horizons connus, et quiconque ne connaîtrait pas l'identité du cinéaste derrière le projet, pourrait aisément s'imaginer regarder un film de John Carpenter! En apparence seulement, ou néanmoins d'un strict point technique, car s'il s'agissait bien d'un film de big John, ce serait le pire de sa carrière!

Je trouve que Phantasm n'a rien a envier au Halloween de Carpenter, même si le budget de Coscarelli était inferieur il faut penser qu'ici il y a de vrais scènes "graphiques", contrairement au film de Big John qui utilisait seulement un couteau de cuisine comme accessoire. Phantasm serait donc selon toi le pire film de Carpenter... Décidément la saga Twilight ne ta pas arranger Laughing

Bref je respecte ton avis sur le premier film, pour le reste je trouve ca plus que suspect, mais comme je l'ai dis tu a vu le film bien trop tard, et tu la critiquer sans aucun recul en ne te remettant a aucun moment dans le contexte de l'époque. C'est ce que je constate souvent sur les critiques de La nuit des Morts Vivants ou sur les premiers Carpenter.

Phantasm est un ovni pour le cinéma, donc des qu'un critiques se met a le classifier ou le cataloguer en le comparant brutalement a une autre œuvre, le critique en question perd tout sens logique et perd par la même occasion son lecteur ou simplement une bonne occasion de garder le silence Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4389
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mer 16 Mar - 19:15

juge-rico a écrit:
Ta note sur Phantasm était prévisible, donc jusque la aucun souci, mais par contre ta critique expéditive hormis sur la fameuse scène de la mouche m'a étonné, dans le sens ou elle aurait pu être la critique d'une simple bande annonce tellement elle est pauvre en détail.

... Mais je doute que tu aies continué le visionnement au delà du premier vu que ta critique par la suite est inexistante.

... C'est la que le doute s'installe. Je doute fortement que tu aies regardé les trois suites, car quand tu dis que le deuxième et supérieur au premier alors que l'intégralité des critiques s'accordent a dire le contraire, et que le Lord of the dead et Oblivion ont le même "acabit" que l'original, alors que justement il ne ressemble en rien au film de 1979, je reste sur le cul.


La quadrilogie Phantasm est, néanmoins à mon sens, minable au point qu'il n'était absolument pas question de faire une critique pour chacun des films. Si c'est ce que tu attendais, et bien j'en suis désolé mais ça n'arrivera pas plus maintenant! De la même façon, j'ai écarté l'idée d'une critique globale, détaillée et surtout sérieuse des quatre films puisqu'il n'y a absolument pas matière à cela avec Phantasm, du moins encore, de mon point de vue. Au contraire, je pense avoir fait preuve de pudeur en ne m'attardant pas sur les suites et ça valait mieux ainsi! Il est vrai aussi que j'aurais pu partir dans la dérision la plus totale, d'autant que Phantasm m'aura donné du grain à moudre, mais aurais-tu aimé lire ça vu l'attachement qui est le tien pour la saga?

Quand je parle des troisième et quatrième films comme étant du même acabit que l'original, il n'est pas spécifiquement question du scénario, mais bien de la "qualité" des oeuvres en question. Enfin, la première suite cumule moins de moments faibles que le film de 1979 et me paraît donc légèrement meilleure. Après, je respecte ton opinion et surtout, comprends ta nostalgie, bien que j'aie du mal à trouver plus mauvaise saga dans le cinéma d'horreur que Phantasm!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy babysitter
Repose en paix
avatar

Féminin Nombre de messages : 907
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Jeu 17 Mar - 9:46

Bonjour.
Je comprends et respecte ton avis, Greg.
En effet, la saga "Phantasm" est selon moi en constant équilibre entre cauchemar éveillé à l'univers plutôt dense et série B parfois à l'orée du ridicule. Malgré ses défauts, j'apprécie énormément cette série pour différentes choses : ses acteurs attachants (surtout Reggie Bannister), son ambiance souvent inquiétante et son approche différente et diversifiée des thèmes de l'épouvante.

Il y a de la science-fiction dans "Phantasm", de l'humour discret et bienvenu ainsi qu'une poésie macabre et décalée. A l'exception du second film co-financé par Universal pour un peu moins de trois millions de dollars, les autres sont quasiment "artisanaux", surtout le tout premier volet ce qui peut expliquer certains effets spéciaux pas forcément très convaincants.
A l'origine, il ne devait pas y avoir de quatrième épisode puisque le troisième, "Lord of the dead", était le dernier (une fin originale non tournée clôturait d'ailleurs clairement la série) mais Don Coscarelli tournera néanmoins un nouveau chapitre après avoir terminé le troisième volet de manière ambigüe.

Un dernier film (jusqu'à récemment puisque le cinquième chapitre intitulé "Ravager" est supposé sortir prochainement) d'ailleurs pas très clair dans ses intentions et ses ambitions, bourré de remplissage (dans mon souvenir, j'avoue ne pas l'avoir revu depuis un bon moment) et qui est à mon sens le moins bon de la saga. Une frustration aussi à l'époque de ne toujours pas réellement connaitre le fin mot de l'histoire malgré un épilogue qui essaye plus ou moins de faire illusion ou qui tout du moins révèle des informations sur le Tall man.

C'est même ce qui caractérise le mieux "Phantasm" : ce n'est pas très clair ! Mais paradoxalement, c'est ce qui fait aussi la force de ces films. On sent que l'auteur lui-même avance un peu à tâtons dans l'univers qu'il a conçu. Il tente des choses, expérimente, mélange les genres...Coscarelli a d'ailleurs déjà avoué par le passé qu'il ne savait pas comment expliquer certains événements de ses films et surtout, comment terminer sa saga.

"Phantasm 2" est intéressant et plutôt édifiant dans la volonté du studio producteur de réfréner les délires du cinéaste, ce qui en fait le chapitre le plus majoritairement apprécié. On y rationalise tant bien que mal les choses. On joue plus sur l'instant-choc, l'action et l'humour que dans les autres films de la série. On y ajoute un élément féminin, Liz, supposé ajouter charme et amour. On essaye d'en faire un film assez "classique" adapté à la période où il fut tourné soit la fin des années quatre-vingt. Universal a même changé, au grand dam du réalisateur, l'acteur incarnant l'un des personnages principaux, engageant ainsi le beau gosse James Legros pour incarner Mike. C'est sans conteste le "Phantasm" le plus "normal", finalement.
Et celui qui bénéficia du plus gros budget avant que le troisième volet ne vienne quasiment faire table-rase en réintégrant A.Michael Baldwin dans le rôle de Mike et en éliminant Liz dés la première minute du film. S'il conserve un peu l'aspect "action" du précédent épisode, "Lord of the dead" se reperd néanmoins dans l'emberlificotage pas toujours très heureux du scénario.

Mais justement, ne serait-ce pas pour cela qu'on aime (enfin là je parle pour ceux qui aiment^^) les "Phantasm" ? À l'instar d'un cinéma fantastique japonais parfois avare en explications rationnelles, les films de Don Coscarelli proposent une expérience avant-tout. Tout est dans le titre ! C'est un mauvais rêve, un cauchemar, un fantasme onirique parfois incohérent qui est proposé aux spectateurs amateurs, pouvant sans problème en laisser d'autres dubitatifs ou sur le carreau. "Phantasm", c'est du rock progressif transposé à l'écran. On y croise des instants de nappes synthétiques, puis des envolées lyriques orchestrales suivies de solos de guitare énervée qui laissent la place à un presque silence où l'on palperait presque les ténèbres. Ce sont des œuvres essentiellement nocturnes qui embrassent une obscurité en trompe-l’œil dans un maelstrom d'angoisse indéfinissable.

Je reconnais sans trop de peine que certains passages peuvent se monter ratés ou embarrassants (cette fameuse mouche de 1979, notamment) mais ce que personnellement j'apprécie beaucoup dans ces films, c'est cette grande sincérité dans la démarche, de proposer quelque chose qui ne soit pas balisé, une volonté d'horreur différente non dirigée au moment de sa réalisation par les diktats alors en vogue du slasher naissant ("La nuit des masques") ou du film de possession hantée ("Amityville, la maison du Diable"). Il s'agit du travail de saltimbanques de l'épouvante, guidés par leur passion (puis par l'argent pour le quatrième épisode certes essentiellement motivé par le Dieu Dollar selon les propres dires de Don Coscarelli). "Phantasm", c'est à la fois baroque, imparfait, déroutant, classique, novateur, ridicule, intelligent et osé. Il s'agit aussi du reflet d'une époque qui se permettait la folie. Une période moins sage, plus libre également, moins cadenassée qu'aujourd'hui. Et puis il y a Don, Reggie, Bill, Michael et Angus...cette petite troupe respectable qui aura canalisé notre attention en laissant déborder son imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Jeu 17 Mar - 10:59

Gregg a écrit:
La quadrilogie Phantasm est, néanmoins à mon sens, minable au point qu'il n'était absolument pas question de faire une critique pour chacun des films.

Tout est dit...

Tu sais très bien comment je fonctionne, chacun sa vie, chacun sa merde... Je suis pas la pour te pomper le nœud c'est pas le genre de la maison. Ta critique de Phantasm je l'attendais comme le messie, on en parle déjà ensemble depuis un bon moment et je t'avoue l'avoir attendu tout le weekend. Je savais déjà day one que ton avis allait être négatif, donc je partais avec une guibole de moins et pour être franc j'ai été rassuré de ne pas tomber sur une critique sarcastique comme tes dernières critiques sur une certaine saga d'adolescente en chaleur.

Ce qui m'est resté en travers de la gorge c'est pas ta note ou ta critique, je m'en contre fou royalement, toute critique est bonne a prendre. C'est juste ton "torchage" de la saga! Alors je n'attendais pas de toi que tu me chies une critique a la Crazybabysitter (que j'embrasse au passage) Mais que tu parles au moins des trois épisodes suivant. Tu défonces intégralement Phantasm et tu ne parles pas une seule seconde d'Oblivion! C'est du viol mec... j'attendais de toi que tu t'acharnes dessus, en me disant par exemple que Don Coscarelli avait fait un quatrième film entre potes pour des fans aveugles! Qu'il s'est littéralement branlé derrière la camera tellement le contenu du film est pauvre. Que réutiliser 15 minutes de rush et de scènes alternatives, tournés en 1979 pour les dispatcher sur un film de 80 minutes 19 années plus tard était une infamie... Mais non... Que dalle!

En gros je me suis fait un film dans ma tête, j'étais content que tu découvres enfin cette saga, et j'attendais une critique sur 4 épisodes.

ps: Je n'ai pas bu une goutte d'alcool tu as de la chance Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Gregg
Artiste de la médiation
avatar

Masculin Nombre de messages : 4389
Age : 38
Localisation : The future perfect land!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Jeu 17 Mar - 19:11

juge-rico a écrit:
Ce qui m'est resté en travers de la gorge c'est pas ta note ou ta critique, je m'en contre fou royalement, toute critique est bonne a prendre. C'est juste ton "torchage" de la saga! Alors je n'attendais pas de toi que tu me chies une critique a la Crazybabysitter (que j'embrasse au passage) Mais que tu parles au moins des trois épisodes suivant. Tu défonces intégralement Phantasm et tu ne parles pas une seule seconde d'Oblivion! C'est du viol mec... j'attendais de toi que tu t'acharnes dessus, en me disant par exemple que Don Coscarelli avait fait un quatrième film entre potes pour des fans aveugles! Qu'il s'est littéralement branlé derrière la camera tellement le contenu du film est pauvre. Que réutiliser 15 minutes de rush et de scènes alternatives, tournés en 1979 pour les dispatcher sur un film de 80 minutes 19 années plus tard était une infamie... Mais non... Que dalle!

En gros je me suis fait un film dans ma tête, j'étais content que tu découvres enfin cette saga, et j'attendais une critique sur 4 épisodes.

ps: Je n'ai pas bu une goutte d'alcool tu as de la chance Laughing


Je ne possède pas la culture cinématographique de la demoiselle et, par conséquent, tu ne pouvais attendre de ma part une critique compilant quantité de références ou d'infos sur la saga Phantasm. Après, ce que tu "regrettes" concernant Oblivion ressemble fort à du masochisme... à moins que tu sois frustré de n'avoir pu mettre ta ligne de Panzer en action, tant tu sembles t'être armé pour défendre le film! Laughing

ps: Vraiment, pas une goutte d'alcool? Tu avais pourtant là l'occasion de te jeter sur ta potion magique et nous montrer une nouvelle fois le visage de Mr. Hyde! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mar 10 Mai - 16:49

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mar 20 Sep - 17:05


Restauration en 4K impossible, achat totalement inutile, mais le trailer est cool.
Revenir en haut Aller en bas
Bob Boyle
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12026
Age : 25
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mar 20 Sep - 18:05

juge-rico a écrit:

Restauration en 4K impossible, achat totalement inutile, mais le trailer est cool.

En tout cas, le transfert est de meilleure qualité que la dernière édition nord-américaine en date!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freddyforever.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Jeu 22 Sep - 17:31

j'espère bien, le contraire serait étonnant Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Bad Taste
Repose en paix
avatar

Masculin Nombre de messages : 564
Age : 39
Localisation : France (38)
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Ven 23 Sep - 5:34

Quand j'étais plus jeune au début des années 90 j'avais une frénésie de film d'horreur pendant une période, mais au vidéo club il n'y avait pas grand chose dans ce genre là à se mettre sous la dent. Alors après avoir revu tous les classiques je me lançais dans des films que je ne connaissais pas en me fiant au... jaquette. Après avoir testé house 1,2,3 (nanar), society (bizarre), cabal (wtf !), chud (lol) et tout un tas d'autres films aussi nuls qu'improbables, venait le tour de la fameuse trilogie phantasm (pas de 4 à l'époque) qui avait de loin les plus moches jaquettes du rayon horreur. Figurez-vous qu'après m'être infligé ces 3 films je n'ai plus regardé de films d'horreurs pendant des années pensant que le genre était mort. Faut dire que phantasm en résumé c'était : un nanar bizarre complètement wtf et lolesque.

0,5/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9800
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Mer 8 Fév - 9:49

Phantasm de Don Coscarelli - 4,25/5

C’est avec la saga Phantasm, que Don Coscarelli s’est vraiment fait connaître et a fait prospéré sa carrière. Avec la sortie d’un coffret de la saga dans les mois venir, j’ai décidé de me refaire les cinq films, pour savoir si je me prenais le coffret ou non. Ainsi donc, j’ai revu ce premier opus. Ce qui m’a marqué une fois de plus dans cette oeuvre, c’est définitivement l’incroyable Angus Scrimm, qui interprète The Tall Man, l’un des plus terrifiant personnage du cinéma. Ensuite, il y a la superbe musique de Fred Myrow et Malcolm Seagrave, rendant chaque scène avec le Tall Man des plus flippante. On ajoute la très bonne réalisation de Don Coscarelli, qui offre des scènes vraiment sensas, une excellente atmosphère et un très bon mélange de surréalisme et de macabre. Par contre, niveau jeu des acteurs, c’est correct sans plus. Aussi, en revoyant le film, j’ai trouvé l’histoire assez moyenne. Il y a de bonnes idées, mais ça reste assez simpliste. Et, c’est sans oublier les scènes de meurtres ou d’attaques, qui frôlent souvent le ridicule, surtout le tout premier meurtre et la scène avec la bestiole et les deux frangins. Bref, il ne fait aucun doute, que ce premier Phantasm mérite son statut. Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé. Malheureusement, il n’est en aucun cas parfait.


Phantasm II de Don Coscarelli - 4/5

Arrivant 9 ans après le premier opus, Phantasm II reprend directement où le précédent se terminait, pour ensuite se retrouver sept ans plus tard. Mike et Reggie décident de prendre les armes contre ce cher Tall Man et ses créatures. Une suite qui n’est pas trop mal, mais rien d’exceptionnel. Il y a un certain développement la mythologie de la saga. Les acteurs s’en sortent assez bien. Les scènes de meurtre m’ont davantage plu dans cette suite, avec ces fameuses sphères. Aussi, il y a toujours cette bonne ambiance bien macabre et ce Tall Man vraiment flippant. Mais, en revoyant ce film, je l’ai trouvé très mal rythmé, en tout cas dans sa première moitié. L’histoire n’est pas toujours des plus captivante. Finalement, Phantasm II est somme toute une bonne suite.


Phantasm III: Lord of the Dead de Don Coscarelli - 4/5

Un opus encore plus délirant que les précédents. Certaines scènes sont totalement WTF. L’action ne manque pas, tout comme le gore. L’histoire est centré sur Reggie, qui aidé d’un gamin, sacrément dangereux et d’une femme, tente de retrouver Mike, kidnappé par le Tall Man, tout en essayant encore d’éliminer ce dernier et ses sbires zombies. L’histoire est assez simpliste. Les nombreux gags ne font pas vraiment rire. Mais, le film est tout de même très divertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
JackieBoy
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9800
Age : 33
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   Dim 12 Fév - 10:00

Phantasm IV: Oblivion de Don Coscarelli - 2,5/5

Ce quatrième film de la saga se veut très très moyen. Je l’ai trouvé très long et assez ennuyeux. L’histoire semble mener à rien. Ça semble jamais démarrer. Au moins, il y a toujours des scènes très étrange et gore. Et, Reggie et Mike sont de retour, tout comme le Tall Man.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horreur-web.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Phantasm quadrilogy (1979~1998,Don Coscarelli)
» Phantasm V: Ravager (2016,Don Coscarelli)
» Phantasm II
» Alien Quadrilogy - Blu-Ray
» Castlevania Legends - GB - 1998

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: CINÉMA :: Films d'horreur-
Sauter vers: