AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 10:53

juge-rico a écrit:
freddyforever a écrit:
juge-rico a écrit:
Les Évadés de la Planète des Singes 1971:

Le 3eme opus est surprenant vu qu'il se passe sur terre

Les deux premier films se passent également sur Terre.  Wink 

The Spoiler  Shocked 
Tu a fait plus fort que l'affiche du premier film!  Wink 

Si tu n'as pas encore vu "La Planète des Singes", sortie il y a plus de 50 ans... c'est que tu ne voulais pas le voir. Fuck le spoiler !

De plus, avec tous les parodies dans les films qu'il y a eu à propos de la fin (et des clins d'oeil, et hommage) et que tu ne sais toujours pas que la planète des singes c'est la Terre... c'est que tu es un imbécile. Fuck le spoiler !

(Quand j'ai vu La Planète des Singes pour la première fois, j'avais été spoiler bien avant par plein de référence cinématographique, dont l'excellent Spaceballs de Mel Brooks)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 13:01

Citation :
The Spoiler   Shocked 
Tu a fait plus fort que l'affiche du premier film!   Wink 

=

Humour...

J'ai du voir ce film pour la première fois en 1995 et la covers de la VHS avais déjà fait le boulot.
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 13:29

juge-rico a écrit:
juge-rico a écrit:
The Spoiler   Shocked 
Tu a fait plus fort que l'affiche du premier film!   Wink 

=

Humour...

Je sais.

freddyforever a écrit:
Si tu n'as pas encore vu "La Planète des Singes", sortie il y a plus de 50 ans... c'est que tu ne voulais pas le voir.

Tu = Les gens en général.

Je n'étais pas fâché contre toi.  lol!
(désolé du quiproquo  Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 13:42

La Bataille de la Planète des Singes 1973:

Le dernier film de la saga sera malheureusement catastrophique...
Il commence déjà pas un flash back résumant les épisodes précédant tel une mauvaise sitcom américaine...

Et la "le délire" commence:
Les humains en mode "collabo" éduque les primates, plus stupide tu meurt...l'épisode 4 et 5 sont inversés
Les costumes sont arriver comme par magie, et on comprend les classes social des primates par rapport au couleur de leur veste...
Mais le hic c'est que les humains sont habillé comme des paysans du 15eme siècles Razz il y a des moment ou je me suis cru devant un épisode de la petite maison dans la prairie, avec les charrettes les cabanes en bois et le bucheron en bonus...
La guerre voir la fin du règne des humains a totalement été zapper dans cette épisode, on apprend au compte goutte qu'il y a eu un apocalypse nucléaire et voila!

Et le divertissement dans tout ca?
J'ai eu 3 distractions, la virée express entre pote dans la ville morte pour récupérer des enregistrements...rien d'extraordinaire.
La descente des humains irradier dans le campement de Caesar a la façon peu crédible d'un mad max avec de vieux véhicule.
Les costumes des humains sont horrible et les lunettes de ski orange mon bien faire rire (l'intérêt??).
Sans suivra une bataille sans budget qui nous montrera, le même arbre se faire exploser sous 5 angles diffèrent sur 5 minutes ca c'est du boulot  Razz ,ca ma rappeler la fin de la série V ou il réutilisais les même scènes sans arrêt tellement le budget était inexistant...
Et bien sur le combat final qui oppose Aldo a Caesar,qui règlera par la même occasion le conflit entre les singes et les gorilles, vraiment pas terrible.

Donc La boucle et bouclé sur ce 5eme épisodes qui malgré ses énormes défauts ma donner envie de revoir la suite direct...la planète des singes!
2/5


Dernière édition par juge-rico le Jeu 23 Jan - 13:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 13:43

Citation :
Je n'étais pas fâché contre toi.
T'inquiète je t'aime toujours  Razz Razz 
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 13:51

juge-rico a écrit:
Donc La boucle et bouclé sur ce 5eme épisodes qui malgré ses énormes défauts ma donnez envie de revoir la suite direct...la planète des singes!

La boucle n'est pas bouclé. La planète des singes n'est pas la suite de "La Bataille".

Comme mentionné par Horrorzone, c'est une nouvelle ligne temporelle

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 14:09

A moi j'ai pas compris la même chose que mon pote gaulois horrorzone!

Il y a bien un mixité entre humain et primates dans l'opening et l'ending du 5eme film, mais cela ce passe 600 ans après la mort de Caesar et 2000 ans avant l'arriver de Taylor!
Et les choses vont changer l'histoire va être réécrite, nier et cacher par les autorité!
Cela est expliquer dans les 2 premier film d'ailleurs, les humains et les primates on vécu a la même époque mais cela na pas duré!
Le clin d'œil c'est d'ailleurs un enfant singe, qui tire les cheveux d'une petite humaine qui avait poser une question.
Taylor est partie avant l'arriver de Cornelius sur terre donc quoi qu'il se passe il arrivera sur la planète des singes  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 14:19

Malheureusement, n'ayant pas revu "La Bataille" depuis fort longtemps, je ne peux pas davantage débattre. Mais ce n'est que partie remise.  Laughing

Sinon, va tu (re)voir le remake de Tim Burton, la série TV basé sur la saga original, ou le reboot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 14:33

En faite si je suis aussi sur de mon argument ou de ma vision (même si il est possible que Taylor arrive sur une planète mixte en paix)
c'est que je me suis fait les 5 films d'affiler avant hier.

Et je me suis mis sur la vision de burton (2001) et le remake (2011) hier  Very Happy 

Donc mes 2 prochaines critiques sont déjà prête et cela m'arrangerais beaucoup si quelqu'un pourrais créer un topic sur celui de 2001 j'ai chercher j'ai pas trouver  Razz  et j'ai énormément de chose a dire dessus!

Pour ce qui est de la série j'en avais pas garder de bon souvenir a l'époque...
Revenir en haut Aller en bas
Sleuth
Mort Vivant!!!


Masculin Nombre de messages : 3086
Age : 40
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Jeu 23 Jan - 23:58

Personnellement, j'ai aimé tous les films de la série à des degrés différents. Y compris le remake et la suite. Je n'ai pas encore vu la série tv que j'ai en DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HorrorZone
Mort Vivant!!!


Nombre de messages : 1336
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Ven 24 Jan - 7:33

Il y a même un dessin-animé de 1975, qui a fait suite à la série. Mais je ne l'ai jamais vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Sam 12 Juil - 12:47

Ayant lu récemment le roman de Pierre Boulle pour l'occasion de la sortie du nouveau film de la planète des singes, me voici enfin à revoir la saga originale et ainsi comparer le roman avec le/les films. Si j'avais faire une comparaison entre film et roman, je dirais que le roman est un mélange du 1 et du 3...

Spoiler:
 

Que vaut ce Planet of the Apes, première adaptation du roman français ? L'histoire du film contient beaucoup de différence avec l'histoire original, mais le message essentiel y est véhiculé (les singes prendrons inexorablement le contrôle sur les humains).

Mises à part ça, Planet of the Apes est une excellente adaptation qui s'adapte à son contexte de l'époque. D'ailleurs, même si la menace nucléaire est chose du passé, le film peut toujours être d'actualité puisque l'humain peut s'auto-détruire par diverse façons.

Les acteurs sont tous excellents. Bonne prestation de Charlton Heston en humain intelligent, Kim Hunter en Zira, et Maurice Evans en Dr. Zaïus. L'histoire me fascine toujours autant, même si j'ai vu le film des dizaines de fois et que je la connais par cœur. Dans un sens, je préfère le scénario du film que celui du roman, le film étant moins satirique (mais Les Évadées.. vont exploiter davantage cette élément). Sinon, la musique chaotique de Jerry Goldsmith représente bien l'univers du film.

Planet of the Apes est sans doute le meilleur film de la saga (remake et reboot inclue). C'est presque un chef d'œuvre mais j'enlève tout de même un demi-point pour les quelques longueurs qu'on y retrouve, et quelques choix de plans (cadrage) mal choisi.

Je veux également dire que Planet of the Apes est l'un des rares films que j'aimerais redécouvrir à neuf, sans rien savoir du punch à la fin. Il me semble que j'en aurais le cul par terre.

4.5/5

Allusion au "singes de la sagesse":  Razz 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Dim 13 Juil - 3:00

juge-rico a écrit:
Le Secret de la Planète des Singes 1969:

C'est toujours difficile de succéder a un chef d'œuvre...
Cette suite direct n'a vraiment pas réussi a tenir la route, aussi bien scénaristiquement que visuellement.
Charlton Heston "Taylor" le pilier central du premier film, apparaitra dans l'ouverture et sous forme de flashback pour "enfin" rejoindre l'aventure dans les 10 dernières minutes...

Le secret de la planète des singes reprend exactement la même trame que l'original mais en moins bon!
Un nouveau vaisseau spatial s'écrase et il n'y a qu'un seul rescapé, au passage c'est le sosie de Taylor blond/yeux bleue.
Il rencontrera comme par hasard la sublime Nova en plein milieu du désert et découvrira par la suite ou il se trouve réellement.
Et cela grâce a une station de métro, arriver comme un cheveux sur la soupe au bon moment...Un peu gros quand même!

Sans suit une fausse critique de la société humaine.
Les gorilles représenterais l'armé en plein coup d'état, et les singes serait le peuple "pacifique" qui manifeste contre le pouvoir en place.
Un peu mou quand même part a rapport au message percutant du premier film, et la définition véridique de l'être humain vu par le singe dans les rouleau sacrées! (qui sera d'ailleurs l'un des meilleur dialogue avec Taylor)

La dernière demi heure sera quand a elle complètement absurde, avec des télépathes mutants irradiers en costume hilarant...
Le final sera a l'image de la seconde partie "médiocre".
Les décors du film on vieilli, contrairement a la version de 68 qui était composer de paysage naturel a 80%...20% de studio.
Ici trop d'arrière plan en carton pate et certain décors et ustensile sont grotesque!

Je m'attendais a découvrir "Le Secret" de la planète des singes, mais j'ai juste découvert une suite fade et sans grand intérêt pour la suite de la saga.

3/5

Mon avis = Un gros copié/collé, excepté la note. D'ailleurs, je suis surpris que tu donnes autant après avoir lu tes arguments. Pour ma part, je trouve que c'est le plus mauvais de la saga (il me reste à revoir le 5e film pour confirmer cette affirmation). Plus je le revois, et plus je le trouve mauvais et n'importe quoi par rapport au premier film. De plus, le film est plutôt court, mais le 1h30 dure une éternité !  I don\'t want that 

Sinon, petite "grosse" erreur de temporalité. Brent dit qu'il est arrivé sur la planète en l'an 3955 (année de la Terre), tandis que Taylor qui est arrivé bien avant lui dans le premier film, est arrivé en l'an 3978. Année bâclé dans un scénario bâclé !

1.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Dim 13 Juil - 19:17

Freddyforever a écrit:
je suis surpris que tu donnes autant après avoir lu tes arguments.
C'est surement parce que je me suis tapé les deux film a la suite, alors la magie du premier a déteint sur le second.
Et Nova a surement influencer ma note de 1 points supplémentaire.
Content de voir que tu te refais cette série culte, vivement tes prochaines critiques.
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Lun 14 Juil - 11:38

juge-rico a écrit:
Les Évadés de la Planète des Singes 1971:

L'origine de Caesar sera enfin dévoilé et cela apporte énormément de réponses sur l'origine de la civilisation primate, et pour l'époque créer une boucle temporelle dans une saga fallait y penser!


Pas vraiment!

Selon ce que dit Cornelius d'après se qu'il a lu dans les documents secrets, le premier singe à se révolter s'appelait "Aldo". De plus, il est dit que les singes commencerons à parler que deux ou trois siècles après l'épidémie qui ravagea les chiens et les chats. N'oublions pas que dans les 3 premiers films, on ne fait nullement mention d'un nommé "César".

L'arrivé des 3 singes dans les années 70 va bouleverser cette ligne temporelle. Les humains connaîtrons leurs sort dans le futur et c'est pour cette raison que le Dr. Hasslein veut absolument se débarrasser de Cornelius et Zira. Ils sont une menace pour l'humanité ainsi que l'enfant qu'il va naître.

D'ailleurs, cette élément de l'histoire, on le retrouve dans le roman de Pierre Boule. Seulement, la menace ne sont pas les singes mais plutôt l'humain-parlant Ulysse Mérou. Dans "Les Évadés de la planète des Singes", on retrouve également le côté satirique de la société qui est présent dans le roman. Demeure que ce côté satirique du film est représenté de façon très quétaine (à cause du contexte historique). On se croirait dans un feuilleton télévisée par moment (notamment les scènes du magasinage). Enfin, j'apprécie quand même l'histoire qui est bien recherché malgré que l'arrivé des singes soit un peu tiré par les cheveux, mais je crois aux explications donné. Cette épisode est également celui qui crée un univers alternatif et les deux films suivant prouveront cette direction.

3/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Lun 14 Juil - 12:20

Freddyforever a écrit:
Selon ce que dit Cornelius d'après se qu'il a lu dans les documents secrets, le premier singe à se révolter s'appelait "Aldo".
Oui mais c'est faux on l'apprend d'ailleurs dans les épisodes suivant, vu que Aldo est un gorille renégat qui sera tuer des propres mains de César. A ce moment la tu percute déjà que toute les informations du premier film son erroné et mensongères, ce qui fait des épisodes suivant des pépites questions scenario temporel.
L'histoire a été réécrite en propagande il suffit juste de réfléchir deux minutes, les singes allait pas te dire "les humains était maitre du monde" la planète des singes est un film de "propagande primate", qui veulent a tout pris caché et renier leurs origines via des vérité historiques totalement fausse.
D'ailleurs tu fera le parallèle entre le 5eme et le 1er film a la fin, vu que tout le long de cette saga, les gorilles on tenté d'avoir le pouvoir, et c'est le cas dans le premier film.

Freddyforever a écrit:
N'oublions pas que dans les 3 premiers films, on ne fait nullement mention d'un nommé "César".
Cette information est totalement obsolète, vu que césar est le nom de baptême d'Armando, pour cacher son identité.
Il aurait pu l'appeler Claude ou François le Français ca n'aurais rien changer au récit... Si tu revient dans le passé pour appelé ton enfant "Simon" dans le futur il s'appellera aussi "Simon" ainsi que dans les livres d'histoires.
C'est ca la magie du voyage dans le temps.

En faite chacun est libre de voir et de comprendre ce qu'il veut bien dans cette saga, mais la majorité des fans pense comme moi, il y a d'ailleurs une multitude de référence trouvable sur le net et dans certain documentaire.

Freddyforever a écrit:
De plus, il est dit que les singes commencerons à parler que deux ou trois siècles après l'épidémie qui ravagea les chiens et les chats.
Encore une fois faux!
Vu que l'épidémie a tuer tous les animaux de compagnie 20 ans après le deuxième film, c'est d'ailleurs la cause de l'exploitation des singes...
Le 5eme film ne se déroule pas 400 ans après l'épidémie mais 27 ans, et les singes parles parfaitement le québécois.
Tout cela est le résultat d'une cause a effet réaliser par une boucle temporel, l'histoire na pas changer dans le passé elle a toujours été figé! D'ailleurs a l'époque les fans attendait le retour de Taylor!
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Mar 15 Juil - 2:50

juge-rico a écrit:
Freddyforever a écrit:
Selon ce que dit Cornelius d'après se qu'il a lu dans les documents secrets, le premier singe à se révolter s'appelait "Aldo".
Oui mais c'est faux on l'apprend d'ailleurs dans les épisodes suivant, vu que Aldo est un gorille renégat qui sera tuer des propres mains de César. A ce moment la tu percute déjà que toute les informations du premier film son erroné et mensongères, ce qui fait des épisodes suivant des pépites questions scenario temporel.
L'histoire a été réécrite en propagande il suffit juste de réfléchir deux minutes, les singes allait pas te dire "les humains était maitre du monde" la planète des singes est un film de "propagande primate", qui veulent a tout pris caché et renier leurs origines via des vérité historiques totalement fausse.
D'ailleurs tu fera le parallèle entre le 5eme et le 1er film a la fin, vu que tout le long de cette saga, les gorilles on tenté d'avoir le pouvoir, et c'est le cas dans le premier film.

Freddyforever a écrit:
N'oublions pas que dans les 3 premiers films, on ne fait nullement mention d'un nommé "César".
Cette information est totalement obsolète, vu que césar est le nom de baptême d'Armando, pour cacher son identité.
Il aurait pu l'appeler Claude ou François le Français ca n'aurais rien changer au récit... Si tu revient dans le passé pour appelé ton enfant "Simon" dans le futur il s'appellera aussi "Simon" ainsi que dans les livres d'histoires.
C'est ca la magie du voyage dans le temps.

En faite chacun est libre de voir et de comprendre ce qu'il veut bien dans cette saga, mais la majorité des fans pense comme moi, il y a d'ailleurs une multitude de référence trouvable sur le net et dans certain documentaire.

Freddyforever a écrit:
De plus, il est dit que les singes commencerons à parler que deux ou trois siècles après l'épidémie qui ravagea les chiens et les chats.
Encore une fois faux!
Vu que l'épidémie a tuer tous les animaux de compagnie 20 ans après le deuxième film, c'est d'ailleurs la cause de l'exploitation des singes...
Le 5eme film ne se déroule pas 400 ans après l'épidémie mais 27 ans, et les singes parles parfaitement le québécois.
Tout cela est le résultat d'une cause a effet réaliser par une boucle temporel, l'histoire na pas changer dans le passé elle a toujours été figé! D'ailleurs a l'époque les fans attendait le retour de Taylor!

J'ai beau retourner et retourner les films sur tout ses angles, je suis incapable de voir comment tu peux interprété les 5 films comme formant une boucle temporelle, surtout après avoir revu "La Bataille..." . Ce dernier film démontre tout au long de son intrigue que le futur peut être changé. Tu n'as absolument rien capté de la vrai histoire de "La Planète des singes" et tu devrais de ce pas, allez revoir "La Bataille de la planète des singes" avant de t'enfoncer plus dans l'erreur. Je pari que tu est de ceux qui pense que dans Terminator, le premier "vrai" père de John Connor est Kyle Reese? Or, c'est scientifiquement impossible dans une première ligne temporelle. Aussitôt qu'il y a un changement dans le temps provoqué par un élément qu'il n'y était pas avant, alors tout devient possible. Dans Terminator, cette élément est Kyle Reese, et dans la Planète des Singes, c'est César. J'ai l'impression que tu es trop dans l'idée de "boucle temporelle" que tu inventes des arguments pour satisfaire ta théorie, et tu passe par la même occasion, à côté de l'évidence même: l'arrivé des singes dans les années 70 ont changé le cours de l'histoire et César, telle un Jésus, est le sauveur de l'humanité (Singes et Humains).

Au lieu de gaspiller mon temps à te prouver que tu as tord à 100%, je préfère emprunter un texte que j'ai trouvé sur le net, écrit avec brillo et qui réflète en tout point ma compréhension de la saga. Cela prouve également que je ne suis pas le seul à penser ça ! Le lis attentivement, ça ne pourra que t'aider !

"  OU SONT LES HOMMES ?

3955. Sans nouvelles de Taylor et de son équipage, la NASA envoie une mission de secours. Seul survivant du crash, Brent se retrouve à son tour prisonnier de cette étrange planète gouvernée par les singes.

De loin le plus brouillon, le plus faible et le moins inspiré de la saga, Le Secret de la planète des singes (Ted Post, 1970) s’en tire par une étonnante pirouette nihiliste, censée condamner toute tentative de reprise de la franchise. Suite directe du premier film, cet épisode mirage n’est qu’une lente et douloureuse resucée des aventures de Taylor – sans Taylor. Bénéficiant d’un budget bien inférieur à celui de Schaffner, Ted Post réduit à néant les belles promesses de l’épilogue culte et se contente, pendant 1h35, de secouer un cadavre qui n’en demandait pas tant. Pendant les trois quarts du film, Post ne fait que tourner pieusement autour des fondations de son modèle. Les mêmes situations sont reproduites à l’identique (l’atterrissage raté, la découverte des singes, l’isolement, la rencontre avec Zira et Cornélius). Les mêmes personnages se croisent : Taylor lui-même, dans un rôle tragiquement inepte, Nova la compagne muette, réduite à sa simple fonction de mannequin hagard en peau de bête. Dans le rôle de Brent, James Franciscus, casté pour sa ressemblance avec Charlton Heston, ne fait que constater tristement les dégâts. Parce que la production l’implore de revenir pour légitimer cette suite, Heston revient. Mais à reculons, en posant deux conditions : que son personnage meure, et que cette mascarade ne lui prenne pas plus de deux semaines. Sacrifiant l’histoire de Taylor – qui devait initialement faire l’objet d’un développement écrit par Pierre Boulle lui-même –, les scénaristes se contentent d’un moignon d’intrigue, dans une ambiance totalement poisseuse et dépressive, en écho à la guerre froide. Dans une ville souterraine, Brent découvre que des humains mutants ont survécu aux radiations de la guerre atomique. Vêtus de costumes très pré-Soupe aux choux, les survivants s’adonnent à des séances de télépathie et vénèrent une ogive nucléaire… La problématique des singes semble bien loin. Jusqu’au-boutiste, le film nous fait pourtant la surprise (glaçante) de tout envoyer promener. La Terre explose. Adieu singes, adieu humains. Rideau noir.

QUI DE L’HOMME OU DU SINGE… ?

1973. Trois singes se sont échappés de leur planète avant qu’elle n’explose pour rejoindre la Terre, 4000 ans plus tôt. Ils viennent du futur. Zira, Cornélius et le Dr. Milo sont accueillis avec enthousiasme par les hommes. Mais très vite, les masques tombent...

Ne jamais sous-estimer la faculté des scénaristes à sortir un lapin du chapeau. Si Bobby Ewing a réussi à survivre dans Dallas et à effacer dans la foulée la mémoire de toute une saison, tout le monde peut survivre. Revenant aux sources du roman de Pierre Boulle, Les Evadés de la planète des singes (Don Taylor, 1971) remet les pendules à l’heure et s’engage sur la voie d’un nouveau feuilleton, qui sera complété par La Conquête de la planète des singes et trouvera sa conclusion dans La Bataille de la planète des singes. Malgré les restrictions budgétaires et un tour de passe-passe scénaristique pardonnable (comment les chimpanzés, issus d’une civilisation moins avancée, ont-ils bien pu réparer le vaisseau de Taylor ?), Les Evadés… n’a pas à rougir de sa forme, certes modeste, mais parfaitement soignée et rythmée. Don Taylor utilise à bon escient les maigres moyens mis à sa disposition. Le nombre des singes ayant été réduit à trois (puis rapidement à deux) et l’action étant contemporaine du tournage, John Chambers et son équipe de maquilleurs peuvent souffler. Il ne s’agit plus du film anxiogène de 1968 ni celui, paranoïaque et désespéré, de 1970. En resserrant l’intrigue autour des deux personnages les plus sympathiques de la série, Zira et Cornélius, le film prend un tournant ouvertement comique. Mais ce n’est qu’un leurre. L’idée du prologue, avec ces trois singes en tenue de cosmonautes, est superbe. Examinés par des vétérinaires, soumis à des tests d’intelligence, présentés à une commission d’enquête puis questionnés froidement, Zira et Cornélius revivent le calvaire de Taylor, avec tout l’humour et l’ironie qui les caractérisent. Sous le voile de la farce (séance de shopping, tournée médiatique, champagne à l’hôtel), cet épisode haletant dénonce la morgue des élites, l’ethnocentrisme, l’hypocrisie des médias et la cruauté des expérimentations animales. Taylor était misanthrope et cynique ; Zira et Cornélius se veulent porteurs de paix, même s’ils ne sont, au fond, que des messagers de la mort. L’humanité va s’éteindre et avec elle, sa civilisation et sa supériorité dérisoires. Venu du futur, le couple de chimpanzés choyés comme des célébrités, mais guère mieux traités que des animaux de foire, renvoie peu à peu le miroir d’une réalité insoutenable. Et s’ils disaient vrai ? Et si les hommes étaient voués à l'extinction ? Zira et Cornélius n’ont que le temps de se sauver avec leur bébé (la trame rappelle celle du livre, avec Ulysse Mérou et Nova), avant d’être abattus sèchement au nom de la raison d’Etat. Oscillant entre drame et comédie, Les Evadés de la planète de la singe reste l’un des volets les plus plaisants à (re)découvrir.
 
GLOIRE A CÉSAR

1991. Comme le prédisait Zira vingt ans plus tôt, chimpanzés, gorilles et orangs-outangs ont remplacé les traditionnels animaux de compagnie décimés par un virus, et sont exploités comme domestiques par les hommes. Mais la révolte gronde.

Le fils de Zira et Cornélius est vivant. Bien sûr, le cliffhanger des Evadés de la planète des singes appelait ouvertement une suite. C’est donc ce même petit Milo, rebaptisé César, élevé dans un cirque et ayant développé des facultés mentales hors du commun pour un chimpanzé, qu’on retrouve dans La Conquête de la planète des singes (J. Lee Thompson, 1972). Doué de la parole, il est contraint de cacher ses talents innés pour ne pas éveiller les soupçons. Car le semblant de candeur et d’altruisme qui régnait dans les années 70 a laissé la place à un État violent et totalitaire. Le pays est désormais aux mains d’une milice oppressive qui dicte sa loi et étrangle tout mouvement de contestation. A la suite d’une épidémie (venue de l’espace, et donc de Zira et Cornélius ?), chats et chiens ont péri. Inconsolables, les hommes ont jeté leur dévolu sur les singes pour les transformer en animaux de compagnie améliorés, en serviteurs ou en domestiques. Tous doivent se soumettre à un entraînement tyrannique et frénétique, où le "non" est devenu le principal mot d’ordre. Non les singes n’ont aucun droit, non ils ne sont rien moins que des esclaves. Les récalcitrants sont torturés ou tués. Grande source d’inspiration de la version cinéma de 2011, La Conquête… prend le parti d’une noirceur assez radicale. Ne pouvant s’appuyer sur un budget confortable (c’est l’épisode le plus fauché de la saga), la mise en scène, sèche et frontale, ne s’embarrasse d’aucune fioriture. Le ton est solennel et abrupt. Quand César appelle à la révolte de ses semblables, c’est d’un simple regard. Et même si l’épilogue a été adouci par rapport au montage initial qui prévoyait le lynchage d’un humain, ce soulèvement frappe par son âpreté. Les émeutes, ce sont aussi celles des minorités qui se battent pour leurs droits civiques, des plus faibles asservis à une société injuste. César est le porte-parole des opprimés. Même si le film pêche par de nombreuses maladresses, son discours politique reste lui pertinent. On se souvient du réquisitoire de l’orang-outang Zaius (La Planète des singes, 1968) contre l’homme, cet être médiocre tantôt misanthrope (comme Taylor), tantôt lâche ou cupide, et surtout prêt à tuer ses semblables (les guerres, la bombe atomique). Ce "non" à l’arrogance humaine résonne d’autant plus fort dans La Planète des singes : les origines (2011), quand César, poussé à bout, élève la voix contre ses geôliers.

LE DÉBUT DE LA FIN

2003. Une guerre nucléaire a ravagé la Terre. Douze ans après la révolte des singes, César se retrouve à la tête d'un village de survivants, où cohabitent humains et singes. Au sein de cette communauté inégalitaire, les tensions vont grandissantes. Par ailleurs, une colonie d’humains prépare l’attaque du village…

Là où on aurait pu s’attendre à une nouvelle descente aux Enfers, La Bataille de la planète des singes (J. Lee Thompson, 1973) rompt avec le fatalisme de la saga. La boucle temporelle rencontre un accroc. Zira et Cornélius s’étant échappés du futur pour parasiter (et réécrire) le présent, le cours de l’histoire a changé. Dans son récit sur l’avènement des singes (Les Evadés de la planète des singes), Cornélius parlait de la rebellion d’un certain Aldo. C’est prétendument Aldo qui a, le premier, osé répondre "non" aux humains et ainsi provoqué la révolte de ses semblables. Or ce rôle a finalement échu à César, le propre fils de Cornélius. Aldo le gorille belliqueux en faveur de l’extermination des hommes, existe toujours dans cette réalité alternative, mais c’est la sagesse de César, soucieux de réconcilier les deux peuples, qui finit par l’emporter. Nouveau visage de la paix, César remplace le Grand Législateur évoqué dans les deux premiers films. L’homme n’est donc pas voué au déclin. Les événements de La Planète des singes – celle de 1968 – tels qu’on les connaît, n’auront pas fatalement lieu. Anti-spectaculaire et une nouvelle fois miné par un budget rachitique, La Bataille… s’attarde longuement sur le dilemme de César, méfiant à l’égard des hommes mais porté par les valeurs pacifiques transmises par ses parents et son père adoptif (Armando, l’homme de cirque qui l’a recueilli). L’intrigue toute entière repose sur cet équilibre fragile qui menace à tout moment de s’effondrer. César répète à qui veut l’entendre qu’"un singe ne tue pas un singe", mais lorsqu’Aldo tue son fils, cette règle vole vite en éclats. Le singe ne vaut-il pas mieux qu’un homme ? Le singe serait donc un homme comme un autre ? On restera magnanime quant à la vraisemblance de l’action et à la logique de la chronologie. Comment diable César et les siens ont pu survivre à la guerre atomique dans un petit patelin qui semble situé à deux pas de l’ancien New York ? Par quel prodige tous les singes ont-il appris à parler en l’espace de douze ans, même avec le dévouement des hommes ? Fait d’autant plus étonnant quand on sait que les singes comptent parmi eux d’éminents savants. Cet épisode final pourrait être perçu comme le film du consensus mou ou celui de la tranquille dégénérescence de la franchise. Visionné seul, il ne présente aucun intérêt particulier. C’est à la lumière de tous les chapitres qu’il prend tout son sens. Et cette dernière rupture de ton donne à la saga une nouvelle ampleur. Acteur emblématique de cette épopée spatio-temporelle, Roddy McDowall incarne à la fois Cornélius et César. Si les films éveillent toujours la curiosité et résistent vaillamment à l’oubli, c’est aussi en grande partie grâce à son personnage et à son interprétation. La franchise lui doit beaucoup.

par Danielle Chou
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Mar 15 Juil - 7:39

Freddyforever a écrit:
Au lieu de gaspiller mon temps à te prouver que tu as tord à 100%
Effectivement ne gaspille pas ton temps ca ne sert a rien... si toi tu avais pris le temps de lire cette simple phrase:
juge-rico a écrit:
En faite chacun est libre de voir et de comprendre ce qu'il veut bien dans cette saga
Ce n'est pas la peine de te forger un avis avec la critique de "Chou" la cambodgienne, j'ai l'impression que ta tellement envie d'avoir raison que ta été lui demander de l'aide...Dommage elle est un peu perdu comme critique. et c'est loin d'être une référence...En France on l'appel la spécialiste des BOBO ou miss MK2.

Comme d'habitude tu tombe dans l'agressivité...
Freddyforever a écrit:
Cela prouve également que je ne suis pas le seul à penser ça !
Je crois qu'il est grand temps de lire sérieusement ce que j'ai écrit avant...Je n'ai jamais dit que tu était le seul, je ne t'ai pas attaquer une seul fois, mais bon avec toi on n'a pas le droit d'avoir ca propre vision d'un film!
Je voudrais bien "m'amuser" a te "démonter" critique par critique, preuve par preuve, livre de référence via la centaine de source FIABLE et OFFICIEL qui traine sur le net mais non le débat et presque clôt pour moi...

Mais en faite... quel débat? Je me fait insulter des le premier paragraphe...

Freddyforever a écrit:
Le lis attentivement, ça ne pourra que t'aider !
Je crois que c'est la phrase de trop...Pour un mec qui n'a pas compris la saga star wars j'avoue que tu te permet de me faire la morale... Est ce que tu te sens mieux depuis...rigolo.

Pour ne pas te laisser dans le dénis et te faire une culture au passage, je vais t'apprendre quelque chose ca changera de "mes conneries mensongères".

juge-rico a écrit:
Tout cela est le résultat d'une cause a effet réaliser par une boucle temporel
Si seulement tu avais pris la peine de lire mon commentaire au lieu de le survoler ou a mon avis de l'ignorer...
C'est pour cela que je parlais de paradoxe temporel et de cause a effet, ca s'appel un paradoxe de prédestination, les éléments peuvent varier sur plusieurs détails mais le chemin reste le même ainsi que le final comme l'avait écrit cameron on peut réécrire le futur mais l'avenir restera inchangé...cela s'appel "une boucle fermer" mais c'est peut être un peu trop complexe pour toi.
Sache une chose dans la plus part des œuvres traitant du voyage temporel on en revient toujours a la même chose, des pions peuvent retourner dans le passé pour changer l'histoire, cela ne marchera pas, car le passé et le futur son déjà écrit.

Freddyforever a écrit:
. Je pari que tu est de ceux qui pense que dans Terminator, le premier "vrai" père de John Connor est Kyle Reese? Or, c'est scientifiquement impossible dans une première ligne temporelle.
Content de constaté que tu n'a pas compris terminator!
Freddyforever a écrit:
avant de t'enfoncer plus dans l'erreur
Le premier vrai père de John Connor  Razz  Razz  Razz !
La première ligne temporelle  Shocked Oki je te conseil de lire mes argument un peu plus haut et de revoir cette saga calmement, je pense que critiqué la critique ne ta pas réussi pour certaine saga...
Ouvre un livre, fait toi une culture seul comme un homme et arrête de raconter des conneries, sans te manquer de respect au passage je ne me le permettrais pas! L'univers de terminator est riche en détail et solution ne te prive pas de ce savoir!


Bref bonne continuation dans cette saga culte, je vais peut être me mettre devant terminator a ce qui parait je suis trop con pour l'avoir compris, guignol...
ps:La différence entre toi et moi c'est que je n'essaye pas d'imposer ma vision d'une œuvre aux autres, je respecte ton choix a 100% alors ne m'impose pas le tient en me faisant passer pour une prune...
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Mar 15 Juil - 11:26

juge-rico a écrit:

ps:La différence entre toi et moi c'est que je n'essaye pas d'imposer ma vision d'une œuvre aux autres, je respecte ton choix a 100% alors ne m'impose pas le tient en me faisant passer pour une prune...

C'est toi qui dit ça ???? Laughing 

Dans chacune de tes argumentations plus haut, ça commence "Oui mais c'est faux", "Cette information est totalement obsolète", "encore une fois faux". Après tu dis que tu n'impose pas ta vision ???? Ton linge est autant sale que le mien, petit hypocrite.

Pour Terminator, j'ai totalement compris. Dis-moi, comment Kyle Reese peut être le père de John Connor sans "le voyage dans le temps" ? Une fois que tu connais la réponse, tu m'écriras en mp !

Petite chanson pendant que tu réfléchies sur la réponse
http://www.youtube.com/watch?v=zMALuEYxK6U

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Mar 15 Juil - 12:05

Bon je termine parce que la ca commence a me gavé... En plus je me tape une bouse coréenne de 2h00 a la tv et ca m'aide pas  Laughing 
Freddyforever a écrit:
Dans chacune de tes argumentations plus haut, ça commence "Oui mais c'est faux", "Cette information est totalement obsolète", "encore une fois faux". Après tu dis que tu n'impose pas ta vision ????
Je trouve ca vraiment stupide et bête quand on arrive a changé l'interprétation de mes mots et reparti...
Je le répète encore une fois: "PAS UNE SEUL FOIS JE TE SUIS RENTRER DEDANS", et le "paradoxe" dans tout ca c'est que j'ai trouver ton point vu très intéressant! j'irais même a dire que c'est la vision la plus intelligente que j'ai pu lire cette année sur le forum!

Faux=nom masculin
Sens 1 Ce qui est contraire à la vérité. Synonyme mensonge  
Sens 2 Imitation, altération. Synonyme imposture

C'est un PUTAIN de mots qui ta chagriné?? honnêtement?! Encore une fois relit mon poste! Tu me donne des détails et moment du film et moi je t'ai dit que "LE DETAIL" ou "Le moment" est faux! C'est le film que je critique pas toi! Il faut faire la part des choses a un moment...
Je n'ai pas dit "tu raconte que de la merde, tu sert a rien, ta pas vu le film ou tu es con!" non j'ai juste dit "FAUX"!
C'est ca pour toi, "j'impose ma vision" en parlant d'un élément du film...Je suis abasourdis!
J'envoie 50 euros par paypal au membres qui trouvera un post sur les 1950 que j'ai écrit en 2 ans ou j'écrase un membre pour lui imposer mon avis!

Freddyforever a écrit:
Dis-moi, comment Kyle Reese peut être le père de John Connor sans "le voyage dans le temps" ?
Comme tu n'a pas compris le film et que tu n'a surement pas lu ce que j'ai écrit plus tôt dans mon commentaire, ceci est le résultat d'un paradoxe temporel.
Je vais t'écrire comme tu la fait pour moi en prenant les gens de haut:
" Je pari que tu est de ceux qui pense que dans Terminator,Kyle reese n'a fait qu'un seul voyage dans le temps abruti de Français  Laughing  Laughing  Laughing 
L'univers de terminator se passe dans une boucle temporelle Kyle Reese a fait un enfant a sarah connor et dans le futur il sera encore une fois renvoyer dans le passé et ainsi de suite, Kyle reese restera dans cette boucle temporel pour l'éternité ainsi que le T-800, le T-1000 et le T-x il y a pas plus simple comme logique...
Mais je ne répond pas a ta question... A c'est vrai j'avais déjà répondu dans le post précèdent mais encore une fois tu porte des œillères! Le paradoxe de prédestination, kyle rise a été envoyer dans le passer a mainte reprise et a changer certains éléments du futur, rien ne peut nous dire que John Connor a envoyer Kyle reese dans le  tout premier futur, peut être que c'était un autre chef de la résistance qui a envoyer Kyle Reese, et que Kyle aurait couché avec sarah faisan de John le nouveau chef de la résistance! C'est ce que j'ai appelé il y a quelque heure un paradoxe temporel!!Kyles rise a créer une nouvel boucle temporel infini en changeant les elements du futur ainsi il est devenu le père de john connor.
John Connor na peut être jamais exister dans le véritable futur et que cette élément changer par un pion envoyer dans le passé a juste changer l'identité du chef de la résistance mais pas l'apocalypse et Skynet!
Comme je te l'avais encore une fois expliquer il y a une multitude de possibilité dans les voyage dans le temps et ouvre bien tes oreilles Kyle Reese a toujours été le père de John Connor!
Si ca t'intéresse je peu t'envoyer par MP mes sources officiel publier avec l'accord de CAMERON...
Ps: Comment tu peu regarder la saga terminator si ta pas compris l'histoire...
Je te laisse réfléchir avec brassens...
Revenir en haut Aller en bas
freddyforever
King des Zombies!


Masculin Nombre de messages : 6720
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Mar 15 Juil - 13:38

juge-rico a écrit:
juge-rico a écrit:
Tout cela est le résultat d'une cause a effet réaliser par une boucle temporel
Si seulement tu avais pris la peine de lire mon commentaire au lieu de le survoler ou a mon avis de l'ignorer...
C'est pour cela que je parlais de paradoxe temporel et de cause a effet, ca s'appel un paradoxe de prédestination, les éléments peuvent varier sur plusieurs détails mais le chemin reste le même ainsi que le final comme l'avait écrit cameron on peut réécrire le futur mais l'avenir restera inchangé...cela s'appel "une boucle fermer" mais c'est peut être un peu trop complexe pour toi.

C'est drôle, j'ai relu tes commentaires avant mon message "qui t'impose mon opinion" et pas une seul fois tu parle de "paradoxe temporel". Tu sors ça comme ça par magie comme si tu en avais parlé à plusieurs reprise. Or, j'ai bien lu que tu parlais de "boucle temporelle" comme si les événements du 3- 4 et 5 allait conduire au premier film. Mais c'est FAUX !!!!

juge-rico a écrit:
Oui mais c'est faux on l'apprend d'ailleurs dans les épisodes suivant, vu que Aldo est un gorille renégat qui sera tuer des propres mains de César. A ce moment la tu percute déjà que toute les informations du premier film son erroné et mensongères, ce qui fait des épisodes suivant des pépites questions scenario temporel.

Dans la première boucle temporelle qui mena l'humanité à la planète des singes, César n'était pas encore née et donc il n'existait pas. C'est Aldo qui avait prit le pouvoir et mena les singes à la révolte. Dans le 5e film, on voit un peu comment il s'y serait prit pour y arriver, mais l'ajout de César fait que l'avenir va changer. Par le meurtre d'Aldo, les singes deviennent comme les humains (puisqu'un singe ne tue pas un autre singe). César a changé le cours du temps et désire de vivre en harmonieux Singe/Humain. Les informations du premier film deviennent par le fait même erroné puisqu'il fait partie d'un univers parallèle aux films 3-4-5.

juge-rico a écrit:
L'histoire a été réécrite en propagande il suffit juste de réfléchir deux minutes, les singes allait pas te dire "les humains était maitre du monde" la planète des singes est un film de "propagande primate", qui veulent a tout pris caché et renier leurs origines via des vérité historiques totalement fausse.
D'ailleurs tu fera le parallèle entre le 5eme et le 1er film a la fin, vu que tout le long de cette saga, les gorilles on tenté d'avoir le pouvoir, et c'est le cas dans le premier film.


C'est une propagande, c'est vrai, mais dans la première ligne temporelle. Le futur étant changé par César, les humains et singes vivant en harmonies, il n'y a pas de propagande. La preuve, au début du 5e film, le singe sage raconte les événements du film, comment ils en sont arrivé à cette harmonie grâce à César. Si tes dires était vrai, il nous aurait raconté une tout autre histoire afin de louanger les actions d'Aldo (qui était celui qui a libéré les singes). À la fin, ce n'est pas la statuette d'Aldo qu'on voit mais celui de César.

juge-rico a écrit:
Cette information est totalement obsolète, vu que césar est le nom de baptême d'Armando, pour cacher son identité.
Il aurait pu l'appeler Claude ou François le Français ca n'aurais rien changer au récit... Si tu revient dans le passé pour appelé ton enfant "Simon" dans le futur il s'appellera aussi "Simon" ainsi que dans les livres d'histoires.
C'est ca la magie du voyage dans le temps.

En faite chacun est libre de voir et de comprendre ce qu'il veut bien dans cette saga, mais la majorité des fans pense comme moi, il y a d'ailleurs une multitude de référence trouvable sur le net et dans certain documentaire.

C'est complète ridicule ce que tu dis. Je ne parle pas d'un changement de nom, je parle d'un changement de personne. César n'est pas Aldo et Aldo n'est pas César. Ce sont deux singes différent, de deux races différentes qui plus est. Dans la première ligne temporelle, César n'existait pas et Aldo est le premier singe à se révolter. L'arrivé de César dans la seconde ligne temporelle va tout changer.

juge-rico a écrit:
Encore une fois faux!
Vu que l'épidémie a tuer tous les animaux de compagnie 20 ans après le deuxième film, c'est d'ailleurs la cause de l'exploitation des singes...
Le 5eme film ne se déroule pas 400 ans après l'épidémie mais 27 ans, et les singes parles parfaitement le québécois.

Encore une fois, FAUX!!!

Dans la première boucle temporelle, l'épidémie et l'exploitation des singes ce fait des centaines d'années plus tard. C'est l'arrivé de Cornélius et Zira qui change l'histoire. Les humains croit que c'est l'arrivé de ceux-ci qui amène prématurément l'épidémie (qui ne devait arrivé que bien plus tard dans le futur). Et le bébé César accélère le processeur de la rébellion des singes et vole la place d'Aldo. Et comme César connait le futur, et peut le changer. Et il le fait !

juge-rico a écrit:
Tout cela est le résultat d'une cause a effet réaliser par une boucle temporel, l'histoire na pas changer dans le passé elle a toujours été figé! D'ailleurs a l'époque les fans attendait le retour de Taylor!

La preuve que c'est toi-même qui parle d'une boucle temporel et non d'un paradoxe. Tu dis même que l'histoire a toujours été figé. C'est complètement FAUX, l'histoire à complètement changé du tout au tout. Ce n'est pas le même singe qui est à la tête de la rébellion. L'épidémie et la rébellion son arrivé prématurément dans l'histoire. César à tué l'ancien leader des singes (celui même qui devait mettre les humains en esclavage et devenir le Dieu des singes après une propagande primate). César à changer complètement l'avenir par sa présence et par ses choix.

Pour Taylor, dans cette nouvelle ligne temporelle, il va arrivé sur une Terre où les humains et les singes vivent en harmonie.

Tu devrais vraiment, mais vraiment te retaper toute la saga.  Boulet 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Mar 15 Juil - 15:19

Freddyforever a écrit:
C'est drôle, j'ai relu tes commentaires avant mon message "qui t'impose mon opinion" et pas une seul fois tu parle de "paradoxe temporel". Tu sors ça comme ça par magie comme si tu en avais parlé à plusieurs reprise. Or, j'ai bien lu que tu parlais de "boucle temporelle" comme si les événements du 3- 4 et 5 allait conduire au premier film. Mais c'est FAUX !!!!
Merci.
Avec ce seul texte tu vient de te contredire toi même et d'exploser toute ton argumentation.
Si tu avais un minimum réfléchis tu n'aurais pas écrit une tel ânerie...
Pas une seul fois je parle de "paradoxe temporel"?
J'ai sorti ca d'un chapeau de magicien vraiment?
Je pensais que tu connaissais ton sujet mais en réfléchissant 2 minutes tu raconte que du vent en essayant de t'inventer une belle histoire...
Oui tu a bien lu que je parlais de boucle temporelle mais je pensais que l'écrire une fois aurais suffit...J'aurais du te faire une définition complète et même un dessin!
J'ai parler de boucle temporelle, donc automatiquement je parle de paradoxe tout est lié l'un ne va pas sans l'autre c'est quelque chose que tu apprend a l'école des 14ans... Le seul fait de se retrouver dans une époque qui n'est pas la sienne est un paradoxe on apprend ca en physique!
Oui c'est un sujet que tu ne connais absolument pas donc c'est pour cette raison que tu essaye en vain de détruire mon point de vu que je ne t'ai pas IMPOSER!
N'oublie pas que le voyage dans le temps est un sujet extrêmement compliqué et que l'on ne peut pas se faire une culture dessus en une soirée devant la planète des singes...Cette science est un axiome!
Au passage je persiste et signe tes nouveaux arguments sont TRES INTERESSANT mais tu te positionne dans la science "multivers" voir même de la théorie des cordes...
Je pourrais moi aussi te dire que les singes revenue dans le passé serait arriver sur une terre parallèles et que le monde du futur n'est pas la terre de Taylor ce qui ferait passer toutes tes affirmations pour du flan.
Le scenario de la planète des singes est construit sur de la physique quantique, ce qui est un ensemble de théorie plus ou moins juste qui non jamais été prouver scientifiquement!
Tu pense vraiment avoir la science infuse et d'être le seul a avoir compris le voyage dans le temps ainsi que ses paradoxes?!
Si c'est le cas j'appel de suite Oxford! Mais vu que tu n'avais pas compris terminator je doute vraiment qu'il accepte ta version magistrale du voyage dans le temps...
C'est ca qui est bête La planète des singes est un film qui dégage un horizon infini de possibilité, chaque spectateur peut avoir sa propre logique et son propre point de vue sur l'œuvre! Mais toi tu veux a tout prix m'imposer ta science et ta grande expérience sur un film que chacun peut apprécier et comprendre a sa sauce!
Malheureusement je pourrais débattre sur ce sujet éternellement (paradoxe), mais le problème c'est que ton argumentation et ta vison de l'œuvre, que je n'ai jamais dénigré m'enfermerais dans une boucle (temporelle) de commentaires inutiles!
Le jour ou tu acceptera ma critique et ma vision sur cette saga et que tu respectera "enfin" mon point de vue, tu auras fais un effort digne de louange a mes yeux! (Mais tout cela reste paradoxale  Rolling Eyes )

ps:C'est ce qui fait la différence entre toi et moi, je respecte la critique de mon prochain...
Tu me rappel exactement le dérapage que tu avais fait sur star wars, des que tu a tord tu cherche une échappatoire!
D'ailleurs qu'est devenue John Connor?? tu va me faire le même coup qu'avec Anakin, on en parle plus?!

A mes yeux le sujet et définitivement clos.
Si tu pense avoir raison...Je respecte ca!
Si tu pense que j'ai tord, je ne répliquerais pas...
Si tu pense que je suis un connard fini...Tu auras surement raison!
Je respecte la vision de mes confrères et je te respecte aussi Remy, je répète pour la dernière fois que je respecte ton point de vue très intéressant! Il ma fait penser au poste de chucky12 sur le topic du projet blair witch.
Mais le jour ou tu arriveras a accepter que j'ai le droit de me forger une opinion qui est rester intact pendant plus de 30ans,je serais un membre comblé!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)   Aujourd'hui à 13:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Planet of the Apes - La Saga Culte! (1968-1973)
» PLANET OF THE APES: DR ZAÏUS -PF
» Rise of the Planet of the Apes !
» Rise of the planet of the apes
» PLANET OF THE APES: GENERAL URSUS & GORILLA SOLDIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horreur Web :: AUTRES :: Cinéma en général-
Sauter vers: